Qui sera le prochain président? Et comment sera-t-il élu?

Portrait du Palestinien Marwan Barghouti en Cisjordanie, le 3 mars 2021 (Photo, AFP).
Portrait du Palestinien Marwan Barghouti en Cisjordanie, le 3 mars 2021 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Vendredi 10 juin 2022

Qui sera le prochain président? Et comment sera-t-il élu?

  • Marwan Barghouti a annoncé qu'il briguait la présidence palestinienne quelles que soient les circonstances
  • Ceux dont les noms circulent sans leur approbation, en revanche, sont nombreux

Un homme a annoncé qu'il briguait la présidence palestinienne qu'Abbas soit là ou non, le chef captif, Marwan Barghouti.

Ceux dont les noms circulent sans leur approbation, en revanche, sont nombreux. Ils sont tous en compétition dans ce que les aficionados de la presse aiment appeler «les combattants pour le califat», et tous sont membres du Fatah.

L'hypothèse selon laquelle le président devait provenir du Fatah, plus précisément de son comité central, était logique et même inévitable lorsque le Fatah était en meilleure posture. Quant à aujourd'hui, après que ceux qui avaient été expulsés ou qui étaient partis sont devenus plus nombreux que ceux qui sont restés, les choses ont radicalement changé. Deux divergences qui obligent les intéressés à réfléchir et à en tirer les leçons sont apparues.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Marrakech: Grande finale de la 3e édition de la Ligue nationale d’improvisation théâtrale Nojoum

Finale de la Ligue nationale d’improvisation au théâtrale Nojoum (Photo, Le Matin).
Finale de la Ligue nationale d’improvisation au théâtrale Nojoum (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Au milieu de la patinoire à quelques pas de la place Jemaâ El Fna, six équipes mèneront le public dans un monde où l’inattendu est la règle
  • Armées de leur talent en improvisation théâtrale, elles présenteront des shows sans aucun texte préparé au préalable

Une ambiance particulière marquera bientôt le Centre culturel Les Étoiles de Jamaâ El Fna. Des jeunes de Casablanca, Rabat, Tanger, Fès, Marrakech et Agadir s'affronteront du 2 au 4 décembre dans des matchs originaux. Au milieu de la patinoire à quelques pas de la place Jemaâ El Fna, six équipes mèneront le public dans un monde où l’inattendu est la règle.

Armées de leur talent en improvisation théâtrale, elles présenteront des shows sans aucun texte préparé au préalable. Participant à la grande finale de la troisième édition de la Ligue nationale d’improvisation théâtrale Nojoum, ces équipes régionales montreront comment elles peuvent changer le cours des choses par le mot et le geste. Dans cette compétition, ce n'est pas le jury qui décide du gagnant, mais plutôt le public.

Munis de leurs cartons de vote, les spectateurs se prononceront sur la prestation des participants et attribueront les points aux équipes qui les ont convaincus et amusés à l'issue de chaque round d’improvisation.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Sur l'intégrisme de la révolution du 17 octobre !

Des drapeaux orange du Courant patriotique libre et le drapeau jaune du mouvement Hezbollah, alors que le président sortant Michel Aoun quitte le palais présidentiel à Babda, à la fin de son mandat, à l'est de la capitale Beyrouth (Photo, AFP).
Des drapeaux orange du Courant patriotique libre et le drapeau jaune du mouvement Hezbollah, alors que le président sortant Michel Aoun quitte le palais présidentiel à Babda, à la fin de son mandat, à l'est de la capitale Beyrouth (Photo, AFP).
Short Url
  • La panique s'est emparée du régime, tant des « pro-gouvernements » que de « l'opposition »
  • Le 17 octobre est un héritage présent dans toutes les communautés du Liban

Est-il vrai que l'intégrisme était prépondérant lors de la révolution du 17 octobre, entravant la cristallisation des « solutions » par l'élection d'un président qui pourrait sauver le pays et le remettre sur la bonne voie ?

Est-il juste, à un moment où les effondrements détruisent la vie du peuple libanais, au terme desquels la majorité d'entre eux ont été appauvris, de dire que l'Octobre libanais est « dogmatique » et « agit unilatéralement, refusant de reconnaître d'autres versions de la vérité ? ” Certains de ceux qui anonent ces opinions absurdestés sont allés jusqu'à affirmer que les forces d'Octobre "ont beaucoup trop d'importance et ont une compréhension dogmatique de l'effondrement". Certains sont même allés plus loin, affirmant que ces forces cherchent à provoquer « la fureur des hordes et à exploiter leur animosité pour les autres ». 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L'Algérie honorée à Bamako

Le chef par intérim du Mali et chef de la junte, le colonel Assimi Goïta et le chef par intérim de la Guinée et chef de la junte, Mamady Doumbouya à Bamako (Photo, AFP).
Le chef par intérim du Mali et chef de la junte, le colonel Assimi Goïta et le chef par intérim de la Guinée et chef de la junte, Mamady Doumbouya à Bamako (Photo, AFP).
Short Url
  • Pour son rôle en faveur de la paix l'Algérie a été honorée à Bamako par la revue malienne NEKAmag
  • L'ambassadeur d'Algérie au Mali a tenu à remercier les organisateurs de cet événement pour l'hommage rendu à l'Algérie

L'Algérie a été honorée à Bamako par la revue malienne "NEKAmag" pour son rôle en faveur de la paix, la stabilité et la réconciliation au Mali, lors d'une cérémonie officielle de remise des trophées "NEKAmag Golden People trophées de la paix et la réconciliation".

Cette distinction récompense chaque année des personnalités, des institutions et des pays ayant apporté des contributions dans leur domaine d'activité pour un Mali meilleur.

Pour cette année, la priorité a été accordée au thème de la paix et la réconciliation au Mali.

C'est pour l'importance du rôle qu'elle joue dans le retour de la paix et la stabilité au Mali, en encourageant fortement la réconciliation et le vivre-ensemble, que l'Algérie a été choisie par les lecteurs de cette revue, qui est distribuée au Mali et dans cinq autres pays de l'Afrique de l'ouest.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.