Charlie Hebdo

Caricatures: le président du CFCM regrette une "maladresse" dans ses propos
  • Le chef du Conseil français du culte musulman (CFCM), principal interlocuteur des pouvoirs publics français, qui a suscité la polémique en appelant mardi à "encadrer" l'utilisation à l'école des caricatures de Mahomet, est revenu mercredi sur ses propos
  • "J'ai évoqué, avec maladresse je le reconnais un possible renoncement à certaines formes de satire en invoquant le devoir de la fraternité", a écrit le président franco-marocain du CFCM, Mohammed Moussaoui
Par AFP ·
France: l'ex-président Hollande remet en cause la présence de la Turquie dans l'Otan
  • Que font "la France, la Turquie, dans la même alliance ? ", s'est interrogé sur la radio France Info le prédécesseur d'Emmanuel Macron
  • Ankara a condamné mercredi une caricature moquant M. Erdogan à la une de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo qui reflète, selon elle, une "hostilité contre les Turcs et l'islam"
Par AFP ·
Procès Charlie : Peter Chérif dit n'avoir "rien à voir" avec les attentats
  • Présenté comme un possible commanditaire de la tuerie de Charlie Hebdo, Peter Cherif avait été arrêté en décembre 2018 à Djibouti avec sa femme et leurs deux enfants
  • "On m'a forcé à venir témoigner aujourd'hui sur une affaire pour laquelle je n'ai rien à voir", a déclaré Peter Cherif, masque sur le visage, pull bleu clair et bras croisés, après une série de bénédictions en arabe
Par AFP ·
Au procès Charlie, l'embarras de Farid Benyettou, ex-mentor des Kouachi
  • « Mes premiers mots, je voudrais qu'ils soient pour les victimes et pour leurs proches: j'ai une part de responsabilité dans le parcours des frères Kouachi », a assuré Farid Benyettou, 39 ans, devant la cour d'assises spéciale de Paris
  • « Emir » autoproclamé de ce groupe de jeunes radicalisés, il a eu comme adeptes les frères Kouachi et Peter Cherif, présenté comme un possible commanditaire de la tuerie de Charlie Hebdo
Par AFP ·
Charlie Hebdo raconte ses 50 ans de lutte pour la liberté d'expression dans un livre
  • Intitulé "Charlie Hebdo, 50 ans de liberté d'expression" (éd. Les Echappés), ce livre retrace sur plus de 300 pages l'histoire mouvementée de l'hebdomadaire satirique
  • Charlie Hebdo a en effet été créé en réponse à des mesures prises par le gouvernement en 1970 pour tenter de faire taire le mensuel Hara Kiri
Par AFP ·
Procès des attentats de 2015: le puzzle «complexe» des armes et des intermédiaires
  • Au cours des quatre années d'investigations, jamais les policiers ne sont parvenus à établir le circuit ayant permis à Chérif et Saïd Kouachi d'acquérir leur arsenal
  • Comment cet arsenal est-il passé des mains de Claude Hermant à celles du jihadiste ?
Par AFP ·
Au Pakistan, les proches de l'attaquant au hachoir de Paris prennent sa défense
  • « Il nous a expliqué qu'il le ferait après les prières du vendredi. Il a aussi appelé l'un de ses amis et lui a dit qu'il avait vu le saint prophète dans ses rêves », raconte sa mère Rukhsana Begum
  • La population est « extrêmement fière » de lui, s'enthousiasme Haji Qaiser, un voisin de la famille
Par AFP ·
Terrorisme: L'attaquant au hachoir inculpé et écroué pour «tentatives d'assassinats»
  • L'auteur de cet attentat islamiste a déclaré aux enquêteurs avoir regardé la publication et la republication début septembre par Charlie Hebdo des caricatures de Mahomet qui en avaient fait la cible des jihadistes
  • Son père, s'est dit « très heureux » et « très fier » des actes de son fils, qui a « protégé l'honneur du Prophète»
Par AFP ·
Attaque à Paris: l'identité réelle de l'assaillant au cœur de l'enquête
  • C'est en analysant son téléphone portable que les policiers ont mis la main sur une photo d'une pièce d'identité
  • Il dit venir de Kothli Kazi, un village du district agricole de Mandi du Pendjab au Pakistan
Par Guillaume DAUDIN avec Alexandre HIELARD ·
Attaque au hachoir à Paris: le principal suspect visait Charlie Hebdo
  • Le jeune homme, arrêté vendredi midi près de la place de la Bastille, n'était pas fiché pour radicalisation et parle un peu français, "tout laisse à penser qu'il a agi seul" indique une source proche du dossier
  • Le suspect pensait que l'hebdomadaire Charlie Hebdo, dont il dit "ne pas avoir supporté la republication des caricatures du prophète"se trouvait toujours dans les locaux du XIe arrondissement
Par AFP ·