Facebook va rouvrir ses bureaux mais aussi prolonger le télétravail

Photo d'illustration Facebook. (AFP)
Photo d'illustration Facebook. (AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 10 juin 2021

Facebook va rouvrir ses bureaux mais aussi prolonger le télétravail

  • A partir du 15 juin, les salariés de Facebook qui peuvent accomplir leur travail à distance pourront demander à pérenniser le télétravail, a indiqué le géant des réseaux sociaux à l'AFP
  • Les firmes de la Silicon Valley, parmi les premières aux Etats-Unis à fermer leur bureaux au début de la pandémie, sont au cœur de la réflexion sur les nouvelles conditions de travail

SAN FRANSISCO : Facebook a annoncé mercredi que ses employés auront la possibilité de travailler de chez eux sur le long terme, y compris à l'étranger, une décision à l'opposé de son voisin Apple, qui cherche au contraire à faire revenir son personnel à Cupertino.

A partir du 15 juin, les salariés de Facebook qui peuvent accomplir leur travail à distance pourront demander à pérenniser le télétravail, a indiqué le géant des réseaux sociaux à l'AFP.

"Nous pensons que notre façon de travailler compte plus que l'endroit où nous nous trouvons", a justifié un porte-parole.

"Nous voulons être le lieu où les gens peuvent donner le meilleur d'eux-mêmes tout en assurant une expérience homogène à tous nos employés, où qu'ils soient".

Les firmes de la Silicon Valley, parmi les premières aux Etats-Unis à fermer leur bureaux au début de la pandémie, sont au cœur de la réflexion sur les nouvelles conditions de travail.

Dès l'année dernière, Twitter, par exemple, a offert à ses employés de travailler de chez eux indéfiniment. Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a lui estimé que la moitié des effectifs de la plateforme pourraient travailler à distance d'ici dix ans.

Grâce aux progrès dans la lutte contre la propagation de la Covid-19 et aux campagnes de vaccinations, la plateforme vise des bureaux ouverts à 50% aux Etats-Unis d'ici début septembre, et 100% en octobre. 

Mais elle renforce aussi les possibilités en termes de télétravail, y compris son programme de soutien aux salariés qui souhaitent s'expatrier des Etats-Unis au Canada ou de sa région "Europe-Moyen Orient-Afrique" vers le Royaume-Uni.

Google et Microsoft tablent aussi sur des systèmes hybrides.

Apple voudrait lui que ses salariés reviennent au moins trois jours par semaine à partir de l'automne, mais le fabricant de l'iPhone rencontre des résistances.

Plusieurs dizaines de salariés du géant californien Apple ont fait part de leur scepticisme à cette idée.

"Sans le caractère inclusif que permet la flexibilité, beaucoup d'entre nous ont le sentiment qu'ils doivent choisir entre soit nos familles, notre bien-être et la capacité à faire de notre mieux au travail, soit faire partie d'Apple", ont écrit 80 employés de la marque à la pomme dans un courrier interne publié vendredi dernier par The Verge.


Ventes de yearlings records à Deauville à plus de 51 millions d'euros

Un dresseur mène un cheval dit Mont, vendu 675 000 euros (Photo, AFP).
Un dresseur mène un cheval dit Mont, vendu 675 000 euros (Photo, AFP).
Short Url
  • Le précédent record pour ces enchères remontait à 2019 avec un chiffre d'affaires qui avait atteint 43 millions d'euros
  • 84% des chevaux ont trouvé preneurs

DEAUVILLE: Les plus prestigieuses enchères de yearlings (pur-sang anglais de 18 mois) en France, les ventes de Deauville, ont enregistré un chiffre d'affaires inédit de plus de 51 millions d'euros, ont annoncé mardi les organisateurs.

Le chiffre d’affaires total a bondi de 18% toujours par rapport à 2019 pour atteindre 51.071.000 euros, précise dans un communiqué l'agence de vente Arqana.

"Face à un tel résultat, nous sommes plus que satisfaits, la saison des ventes de yearlings démarre de la meilleure des façons", se félicitent Éric Hoyeau, président d’Arqana et Freddy Powell, directeur exécutif, cité dans le communiqué.

Le précédent record pour ces enchères remontait à 2019 avec un chiffre d'affaires qui avait atteint 43 millions d'euros. En 2021, le total de la vente s'était établi à 40,2 millions d'euros.

Le prix le plus élevé de cette édition a été atteint dimanche pour la vente du frère de Sottsass (lauréat du Prix de l'Arc de Triomphe), adjugé 2,1 millions d'euros au maître entraîneur japonais Yoshito Yahagi. Ce poulain, présenté par l'Écurie des Monceaux, est le fils de Siyouni et Starlet's Sister.

Lundi, le fils de Dubawi et de la lauréate du Prix Minerve Golden Valentine, présenté également par l'Ecurie des Monceaux, a été acquis pour 2 millions d'euros par Godolphin, l'écurie de l'émir de Dubaï Mohammed ben Rached al-Maktoum.

Godolphin, plus gros acheteur à l'issue des trois jours de ventes, s'est adjugé 6 yearlings achetés pour un volume d’enchères de 5,55 millions d'euros.

Le record à Deauville pour la vente d'un seul cheval a été établi à 2,6 millions d'euros en 2015.

Le prix moyen des yearlings (pur-sang anglais d'un an révolu) vendus cette année a atteint 210.025 euros pour 285 chevaux présentés, indique Arqana. 84% des chevaux ont trouvé preneurs.

L'agence de vente Arqana, deuxième agence de vente de yearlings après Tattersalls en Angleterre, a lancé ces ventes en 2000 et organisait l'événement qui compte parmi les plus prestigieuses enchères de yearlings en France.


La reprise mondiale des voyages d'affaires est plus lente que prévu

Elles avaient chuté de plus de moitié en 2020, sous l'effet de la pandémie (Photo, AFP).
Elles avaient chuté de plus de moitié en 2020, sous l'effet de la pandémie (Photo, AFP).
Short Url
  • «La reprise a rencontré des difficultés repoussant les prévisions d'une reprise complète à 2026 au lieu de 2024»
  • En 2019, les dépenses mondiales liées aux voyages d'affaires s'étaient élevées à 1.400 milliards de dollars

WASHINGTON: La reprise s'annonce plus longue que prévu pour les voyages d'affaires, qui ne devraient retrouver leur niveau pré-pandémique qu'en 2026, et non en 2024, a averti lundi l'association mondiale du tourisme d'affaires (GBTA) dans son rapport annuel 2022.

"La reprise a rencontré des difficultés (...) repoussant les prévisions d'une reprise complète à 2026 au lieu de 2024 comme prévu précédemment", indique cette association basée aux États-Unis dans un communiqué.

La GBTA souligne ainsi qu'"alors que de nombreuses conditions de reprise liées à la Covid se sont améliorées, de nombreuses conditions macroéconomiques se sont détériorées rapidement au début de 2022".

En 2019, les dépenses mondiales liées aux voyages d'affaires s'étaient élevées à 1.400 milliards de dollars.

Elles avaient chuté de plus de moitié en 2020, sous l'effet de la pandémie, à 661 milliards de dollars, et étaient peu remontées en 2021, à 697 milliards de dollars.

Elles devraient atteindre 933 milliards en 2022 (+33,8%), avec cependant de fortes différences selon les régions, détaille la GBTA.

L'Amérique du Nord a mené la reprise en 2021, tandis que l'Europe de l'Ouest a été la seule région à avoir enregistré une baisse des dépenses l'année dernière, à cause des conséquences de la Covid. "Les deux régions devraient connaître les reprises les plus fortes", précise l'organisation.

L'Asie-Pacifique avait connu en 2021 une forte reprise, tirée par la Chine, mais "cela s'est inversé en 2022", en raison de la politique "zéro Covid", et alors que "d'autres pays de la région ne se sont ouverts que lentement", tandis que le rythme plus lent des vaccinations en Amérique latine y a ralenti la reprise.


Nama Ventures conduit une série de financement de lancement pour la startup bahreïnie Faceki

Fondée en 2020, la plate-forme utilise des solutions cloud et de vérification d'identité numérique (Photo fournie).
Fondée en 2020, la plate-forme utilise des solutions cloud et de vérification d'identité numérique (Photo fournie).
Short Url
  • Cette série a également été témoin de la participation de la société de capital-risque Vision Ventures, ainsi que d'autres investisseurs providentiels
  • Fondée en 2020, la plate-forme utilise des solutions cloud et de vérification d'identité numérique alimentées par l'apprentissage automatique

RIYAD: La société de capital-risque basée en Arabie saoudite, Nama Ventures, a conduit une série de financements de lancement pour un montant non divulgué pour la plate-forme de protection contre la fraude et de vérification d'identité basée à Bahreïn, ayant été primée, Faceki.

«Nous prévoyons d'accroître notre présence mondiale, de continuer à innover et de fournir des solutions de vérification d'identité conformes, sécurisées et d’utilisation simple», a affirmé Hamza Al-Ghatam, co-fondateur et PDG de Faceki, dans un communiqué.

Cette série a également été témoin de la participation de la société de capital-risque Vision Ventures, ainsi que d'autres investisseurs providentiels.

Fondée en 2020, la plate-forme utilise des solutions cloud et de vérification d'identité numérique alimentées par l'apprentissage automatique pour servir sa clientèle dans plus de 175 pays.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com