Covid-19: Macron a «réussi» et les Français lui en savent gré, estime Bayrou

Le Haut Commissaire au Plan François Bayrou à Paris, le 22 septembre 2020 (Photo, AFP)
Le Haut Commissaire au Plan François Bayrou à Paris, le 22 septembre 2020 (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Mercredi 16 juin 2021

Covid-19: Macron a «réussi» et les Français lui en savent gré, estime Bayrou

Le Haut Commissaire au Plan François Bayrou à Paris, le 22 septembre 2020 (Photo, AFP)
  • Emmanuel Macron a été vivement critiqué par une partie de l'opposition et du corps médical après sa décision de ne pas reconfiner en février et par la suite d'alléger les restrictions sanitaires
  • Le patron du MoDem François Bayrou a estimé sur un plan général que le desserrement déjà engagé des contraintes sanitaires se traduisait par un regain d'optimisme dans le pays

PARIS: Les choix du président Emmanuel Macron face à la Covid ont « réussi », quoi qu'en disent ses opposants, et les Français  « lui en savent gré », a estimé mercredi le patron du MoDem François Bayrou.  

« Il y a quelque chose de très positif dans l'opinion française, c'est qu'elle constate que le choix du président de la République a réussi, au contraire de tous les jugements des opposants », a-t-il plaidé devant l'Association des journalistes parlementaires (AJP).  

« Les Français le comprennent très bien, et je crois qu'ils en savent gré au président de la République. Ils pensent qu'il a tenu bon contre tout le monde et que c'est lui qui avait raison », a-t-il ajouté.  

Emmanuel Macron a été vivement critiqué par une partie de l'opposition et du corps médical après sa décision de ne pas reconfiner en février et par la suite d'alléger les restrictions sanitaires alors que des services de réanimation étaient encore saturés et que le niveau de contaminations était encore haut.  

M. Bayrou s'exprimait peu avant l'annonce par le Premier ministre Jean Castex que le port du masque à l'extérieur ne serait plus obligatoire à partir de jeudi, et que le couvre-feu fixé à 23H00 serait levé à compter de dimanche.  

Mais il a estimé sur un plan général que le desserrement déjà engagé des contraintes sanitaires se traduisait par un regain d'optimisme dans le pays.  

« Comment je sens le pays? Mieux qu'on ne le dit, du point de vue de son moral, parce que l'ouverture, le retour à une espèce de liberté de comportement, de rencontres, de visites, de partage d'un verre, d'un repas, apporte quelque chose », a-t-il relevé. 


Hidalgo veut faire du périphérique une «ceinture verte» de Paris

La maire PS de Paris Anne Hidalgo (Photo, AFP).
La maire PS de Paris Anne Hidalgo (Photo, AFP).
Short Url
  • Le périphérique compte aujourd'hui le plus souvent 4 voies par sens de circulation
  • Sur le périphérique, 40% de trajets sont de banlieue à banlieue et 80% des usagers sont non-parisiens, selon la région

PARIS: La maire PS de Paris Anne Hidalgo veut faire du périphérique une "ceinture verte" de la capitale, promettant de végétaliser 10 hectares et de planter 70 000 arbres en réduisant le nombre de voies de circulation, a-t-elle annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

La "voie olympique", réservée aux participants des JO de 2024 (athlètes, officiels, secours), sera ensuite réservée aux bus, taxis et covoiturage, a indiqué son adjoint (EELV) aux mobilités David Belliard, pour qui ces deux mesures permettront de retirer 80 000 véhicules de la circulation.

Le périphérique compte aujourd'hui le plus souvent 4 voies par sens de circulation. "Notre objectif, c'est 2 fois 3 voies sur l’ensemble de l'infrastructure", a annoncé M. Belliard.

L'anneau circulaire de 35 km, qui fêtera son demi-siècle en 2023, est une "ceinture grise que nous voudrions voir transformer en ceinture verte" à l'horizon 2030, a déclaré l'ex-candidate du PS à la présidentielle, qui veut offrir aux 500 000 habitants vivant de part et d'autre de cet axe rapide un "cadre de vie plus harmonieux, plus agréable".

Pour mener à bien ce projet, Mme Hidalgo, dont le premier mandat municipal avait été marqué par un long combat politico-judiciaire pour transformer en promenade piétonne les voies sur berges de la rive droite , entend mener "toutes les concertations légales" et promet "d'écouter" les automobilistes, mais aussi les "routiers, les commerçants".

L'horizon de 2030, soit après la fin de son second mandat (2026), doit permettre "que les gens puissent s'adapter" à ce changement, a-t-elle encore dit.

Elle devrait faire face à l'opposition radicale sur ce dossier de la présidente de droite de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, qui avait en 2021 demandé à l'Etat de reconsidérer cette infrastructure municipale comme une infrastructure régionale et demandé "des études d'impact" avant que la mairie ne lance ses projets.

Autre ex-candidate à la présidentielle, Mme Pécresse avait organisé une consultation en ligne dans laquelle 90% des votants s'opposaient à la "suppression" d'une voie sur le périphérique.

Sur le périphérique, 40% de trajets sont de banlieue à banlieue et 80% des usagers sont non-parisiens, selon la région.


Activités en Syrie: le patron d'Holcim charge à nouveau les anciens dirigeants de Lafarge

Le président du conseil d'administration du cimentier Holcim, Beat Hess (Photo, AFP).
Le président du conseil d'administration du cimentier Holcim, Beat Hess (Photo, AFP).
Short Url
  • Beat Hess a ciblé comme responsables les «anciens cadres» mis en examen par la justice française, dont l'ex-PDG de Lafarge jusqu'en 2015, Bruno Lafont
  • Devant la justice, ses avocats ont contesté la qualification de «crimes contre l'humanité» pour certains de ces faits

PARIS: Le président du conseil d'administration du cimentier Holcim, Beat Hess, a accusé devant la justice les anciens dirigeants de Lafarge d'avoir "caché" leurs activités en Syrie ciblées par la justice lors de la fusion en 2015 des deux groupes.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris doit dire mercredi après-midi si elle maintient la mise en examen de Lafarge pour "complicité de crimes contre l'humanité".

Lors d'un interrogatoire par les juges d'instruction parisiens en charge du dossier le 29 novembre, dévoilé par le Parisien et dont l'AFP a eu connaissance mercredi, M. Hess a affirmé que "la société Holcim n'a rien à voir avec les actes d'anciens cadres de Lafarge qui font l'objet de l'instruction" depuis juin 2017.

"Tous les événements du dossier syrien ont été cachés à la société Holcim lors de la fusion et de l'audit juridique qui l'a précédé", a-t-il souligné, présentant Holcim comme "victime" et "trahie".

Beat Hess a ciblé comme responsables les "anciens cadres" mis en examen par la justice française, dont l'ex-PDG de Lafarge jusqu'en 2015, Bruno Lafont.

"Je souhaite mettre en exergue la différence entre la responsabilité de ces personnes et la société qui en est tenue pour responsable", a-t-il ajouté. Une telle mise en cause serait pour Beat Hess "totalement injuste".

Les juges ont aussi interrogé Beat Hess sur sa position quant à la longue liste des faits criminels imputés aux groupes djihadistes présents dans la région de sa cimenterie de Jalabiya en 2013 et 2014, ainsi que des rapports de l'ONU afférents. 

Devant la justice, ses avocats ont contesté la qualification de "crimes contre l'humanité" pour certains de ces faits.

"Si ces faits ne relèvent pas de crime contre l'humanité, je ne sais pas ce qui peut être qualifié de +crime contre l'humanité+", a concédé Beat Hess, avant de tempérer: "je n'ai pas lu la définition (de cette infraction) mais bien sûr que c'est horrible".

En mars 2017, LafargeHolcim, devenue simplement Holcim en mai 2021, avait admis avoir "indirectement" financé en 2013 et 2014 des groupes armés en Syrie pour maintenir en activité sa cimenterie de Jalabiya, à 150 kilomètres au nord-est d'Alep. 

En décembre 2017, Beat Hess avait déjà évoqué "des erreurs inacceptables que le groupe regrette et condamne". En juin 2018, il avait souligné qu'"aucune des personnes mises en examen n'est aujourd'hui dans l'entreprise". 


Cannes: sur France 2, meilleure audience pour la cérémonie d'ouverture depuis 2011

La cérémonie d'ouverture, diffusée en clair sur la chaîne cryptée, avait fait un flop historique en 2019, avec seulement 402.000 téléspectateurs. (AFP).
La cérémonie d'ouverture, diffusée en clair sur la chaîne cryptée, avait fait un flop historique en 2019, avec seulement 402.000 téléspectateurs. (AFP).
Short Url
  • Le festival de cinéma le plus prestigieux du monde a choisi cette année France Télévisions et le média en ligne Brut comme "partenaires médias exclusifs", aux dépens de Canal+
  • En nombre de téléspectateurs, la cérémonie d'ouverture a fait quatre fois mieux que celle de l'an dernier sur Canal+

PARIS: La cérémonie d'ouverture du festival de Cannes, diffusée mardi par France 2 qui a remplacé Canal+, a réalisé sa meilleure audience depuis 2011 avec 1,77 million de téléspectateurs, selon les chiffres de Médiamétrie cités par la chaîne publique.


Du point de vue de la part d'audience, il s'agit d'un "record historique" pour la cérémonie d'ouverture, qui a rassemblé 12,2% des téléspectateurs entre 18h50 et 19h55, selon un communiqué de France 2.


En nombre de téléspectateurs, la cérémonie d'ouverture a fait quatre fois mieux que celle de l'an dernier sur Canal+ (424.000, soit 2,3% de part d'audience), inhabituellement programmée début juillet à cause des restrictions dues au Covid.


La cérémonie d'ouverture, diffusée en clair sur la chaîne cryptée, avait fait un flop historique en 2019, avec seulement 402.000 téléspectateurs (2,2% de PDA).


Si la cérémonie d'ouverture de Cannes a réalisé de bien meilleurs scores cette année, elle a toutefois attiré moins de téléspectateurs que le jeu de Nagui "N'oubliez pas les paroles", normalement diffusé par France 2 à cet horaire. Les jours précédents, cette émission avait réuni entre 2 et 3 millions de téléspectateurs.


Le festival de cinéma le plus prestigieux du monde a choisi cette année France Télévisions et le média en ligne Brut comme "partenaires médias exclusifs", aux dépens de Canal+, son partenaire historique depuis près de 30 ans.


Sur le média en ligne Brut, "les vidéos publiées à l'occasion de la cérémonie d'ouverture ont enregistré un total de 10,6 millions de vues à travers le monde, dont 5,2 millions en France", selon le communiqué commun aux deux groupes.


Elles ont "été diffusées sur Facebook, TikTok, Instagram, Twitter, YouTube et Snapchat", est-il précisé.


Présentée par Virginie Efira, la cérémonie d'ouverture a été marquée par une intervention surprise du président ukrainien Volodymyr Zelensky, dans un message vidéo depuis Kiev.