Séquestration de carbone: le Congo va planter 40 000 hectares de forêts

En 2011, le Congo avait aussi lancé un Programme national d'afforestation et de reboisement (Pronar) qui visait à planter un million d'hectares de forêts d'ici 2020. Son bilan n’a pas été rendu public. (Photo, AFP)
En 2011, le Congo avait aussi lancé un Programme national d'afforestation et de reboisement (Pronar) qui visait à planter un million d'hectares de forêts d'ici 2020. Son bilan n’a pas été rendu public. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Dimanche 07 novembre 2021

Séquestration de carbone: le Congo va planter 40 000 hectares de forêts

  • Ce projet, dénommé «BaCaSi», va se développer sur de vastes étendues de terres arables, près de la localité de Ngo dans le département des Plateaux, dans le centre du pays
  • Au moins 5% des plantations serviront à des activités agro-forestières, avec l'objectif de créer un millier d'emplois directs

BRAZZAVILLE : Le Congo-Brazzaville va planter 40 000 hectares de forêt en vue de séquestrer plus dix millions de tonnes de carbone et lutter contre les changements climatiques, selon le ministère de l’Économie forestière.

Ce projet, dénommé "BaCaSi", va se développer sur de vastes étendues de terres arables, près de la localité de Ngo dans le département des Plateaux, dans le centre du pays.

Le Premier Ministre Anatole Collinet Makosso a donné le coup d’envoi du projet dimanche, a constaté un journaliste de l’AFP.

"Il s’agit d’un projet d’envergure, le tout premier du genre en Afrique (…)", s’est réjoui  Rosalie Matondo, ministre de l’Économie forestière, affirmant que les 40 000 hectares de forêts permettront de séquestrer 10 millions de tonnes de carbone sur une période de 20 ans.

Les arbres plantés permettront de capter les gaz à effet de serre dans l'atmosphère et de les stocker, constituant ainsi des puits de carbone.

Au moins 5% des plantations serviront à des activités agro-forestières, avec l'objectif de créer un millier d'emplois directs.

Le projet dont le coût n’a pas été révélé, est financé par le groupe pétrolier français Total qui exploite près de 70% des hydrocarbures dans le pays.

Son démarrage coïncide avec la tenue de la COP26 à Glasgow, où le Congo a plaidé pour le financement du Fonds bleu pour le Bassin du Congo, une initiative destinée à préserver le second réservoir de carbone au monde.

En 2011, le Congo avait aussi lancé un Programme national d'afforestation et de reboisement (Pronar) qui visait à planter un million d'hectares de forêts d'ici 2020. Son bilan n’a pas été rendu public.


Litige avec Airbus: le patron de Qatar Airways espère une résolution «hors des tribunaux»

Un Airbus A350 de Qatar Airways décolle de l'aéroport international de Hamad près de la capitale qatarie Doha le 11 janvier 2021 (Photo, AFP).
Un Airbus A350 de Qatar Airways décolle de l'aéroport international de Hamad près de la capitale qatarie Doha le 11 janvier 2021 (Photo, AFP).
Short Url
  • La compagnie aérienne qatarie le conteste et affirme qu'Airbus rejette les corrections proposées
  • L'Agence européenne de la sécurité aérienne, l'AESA, a confirmé que ces dégradations n'entraînaient pas de risques de navigabilité

DOHA: Qatar Airways et Airbus ont dit jeudi espérer que le différend qui les oppose au sujet des défauts de ses avions A350 "puisse être résolu hors des tribunaux". 

"Chaque partenariat connaît des différends et j'espère simplement que ce différend puisse être résolu hors des tribunaux", a dit le dirigeant de Qatar Airways Akbar al-Baker en conférence de presse à Doha. 

"L'affaire peut maintenant avancer rapidement pour se concentrer sur le sujet principal, à savoir les fausses déclarations de Qatar Airways sur la sécurité et la navigabilité de l'A350, que nous continuerons à défendre", a déclaré de son côté Airbus dans un communiqué, assurant "privilégier une solution à l'amiable".

L'an dernier, la compagnie aérienne qatarie a cloué au sol une partie de sa flotte de gros porteurs A350 en raison d'une dégradation de la surface des fuselages et poursuit l'avionneur européen devant la justice britannique pour obtenir réparation. Elle réclame 200 000 dollars d'indemnisation par avion par jour d'immobilisation.

Airbus a répliqué en annulant une commande de 50 avions A321 pour plus 6 milliards de dollars par la deuxième compagnie du Moyen-Orient (après Emirates) et l'un de ses gros clients.

Fin avril, la justice britannique a rejeté la demande de Qatar Airways d'interdire à Airbus de revendre à d'autres ces A321. Un rejet confirmé jeudi par la Haute cour de Londres qui a aussi accédé à la demande de la compagnie aérienne d'accélérer le calendrier du procès.

Pour l'avionneur, qui reconnaît une dégradation de la peinture pouvant exposer un filet métallique intégré destiné à protéger l'avion en cas de frappe d'éclair sur son fuselage en matériaux composites, cette situation n'a pas de conséquence sur la sécurité en vol. 

La compagnie aérienne qatarie le conteste et affirme qu'Airbus rejette les corrections proposées.

L'Agence européenne de la sécurité aérienne, l'AESA, a confirmé que ces dégradations n'entraînaient pas de risques de navigabilité.


Salmonelle: le patron de Kinder dresse le coûteux bilan du scandale sanitaire

Depuis fin mars, le nombre de malades atteints par la salmonellose n'a cessé de gonfler (Photo, AFP).
Depuis fin mars, le nombre de malades atteints par la salmonellose n'a cessé de gonfler (Photo, AFP).
Short Url
  • Nicolas Neykov a réitéré les excuses déjà présentées par le groupe, et reconnu des défaillances
  • Le scandale sanitaire aurait causé la perte de 40% du chiffre d'affaires sur la période de Pâques pour le groupe.

PARIS: Des millions de produits Kinder, représentant plus de 3.000 tonnes, ont été retirés du marché en France au total après de nombreux cas de salmonellose en Europe, avec un "impact financier" de "plusieurs dizaines de millions d'euros", a annoncé le directeur général France de Ferrero dans un entretien au Parisien publié jeudi

"Cette crise nous fait mal au cœur. Il s’agit du plus gros rappel de produits de ces 20 dernières années. Et il concerne la marque préférée des Français", déclare Nicolas Neykov, qui prend la parole pour la première fois depuis le début du scandale sanitaire.

"D’après nos enquêtes", la contamination proviendrait "d'un filtre situé dans une cuve à beurre laitier" de l'usine d'Arlon en Belgique et aurait été provoquée "soit par des matières premières contaminées, soit par des personnes", selon lui.

Le scandale sanitaire aurait causé la perte de "40% du chiffre d'affaires" sur la période de Pâques pour le groupe.

L'usine d'Arlon, dans les Ardennes belges, d'où sont issus les produits Kinder incriminés, a été mise à l'arrêt début avril. Tous les produits fabriqués sur ce site (Kinder Surprise, Kinder Mini Eggs, Kinder Surprise Maxi 100g et Kinder Schoko-Bons) ont été rappelés.

"Nous avons demandé une réouverture à compter du 13 juin pour redémarrer la production au plus tôt", a dit le directeur général de Ferrero France.

Au cours de son interview au Parisien, M. Neykov a annoncé que désormais 50% des contrôles sanitaires seraient "réalisés par un laboratoire extérieur homologué" alors que pour l'heure tout repose sur un système d'auto-contrôle interne.

Le dirigeant a réitéré les excuses déjà présentées par le groupe, et reconnu des défaillances.

Le groupe a présenté un plan le 4 mai aux autorités sanitaires belges et 1.000 salariés de l’usine travaillent sept jours sur sept à sa réouverture. 10.000 pièces vont être démontées et nettoyées une par une.

Début avril, Ferrero avait dû rappeler des lots de produits chocolatés Kinder fabriqués en Belgique et vendus dans plusieurs pays européens en raison d'une suspicion de contamination à la salmonelle.

Mi-avril, 150 cas de salmonellose avaient été détectés dans neuf pays européens, dont 81 cas en France, majoritairement chez des enfants de moins de dix ans.


Saudi Aramco pourrait absorber Shell et BP, déclare le PDG de Brand Finance

David Haigh s'attend à ce que l'Arabie saoudite dépasse les EAU en tête de l'indice des marques nationales (Photo, Shutterstock).
David Haigh s'attend à ce que l'Arabie saoudite dépasse les EAU en tête de l'indice des marques nationales (Photo, Shutterstock).
Short Url
  • Aramco occupe actuellement la première place du classement du Brand Finance Global 500 de 2022, avec un classement mondial de 31
  • Haigh affirme que l'Arabie saoudite pourrait bientôt dépasser les EAU dans le Global Soft Power Index de Brand Finance

DAVOS: Aramco, le géant pétrolier saoudien, pourrait absorber BP et Shell et les acheter toutes deux, a déclaré le PDG et fondateur de Brand Finance, David Haigh, lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial.

«Au cours de ces dernières années, Aramco a vraiment intensifié son marketing à l'échelle mondiale. Vous la voyez partout, dans le sponsoring, la publicité et toutes sortes de relations gouvernementales», a indiqué Haigh à Arab News au pavillon HCL, sur la promenade de Davos. «Aramco possède ainsi une notoriété et sa réputation grandit très rapidement.»

Saudi Aramco occupe actuellement la première place parmi le Brand Finance Global 500 de 2022, avec un classement mondial de 31. La deuxième entreprise arabe ayant le classement le plus élevé sur la liste mondiale est l'ADNOC des EAU, avec un classement mondial de 159.

À l'échelle nationale, les Émirats arabes unis sont en tête du Global Soft power index de Brand Finance de 2022 parmi les pays arabes, avec un classement mondial de 15, tandis que l'Arabie saoudite occupe la deuxième place parmi les Arabes et la 24e au niveau mondial.

«On peut envisager le fait que l'Arabie saoudite soit organisée de façon à ce qu'une fois l’engrenage établi et que vous dépensez beaucoup d'argent, en faisant de nombreux sponsorings et en faisant connaître le nom, cela augmente», a-t-il déclaré.

Haigh voit le Royaume dépasser les EAU dans les années à venir, du fait que «c'est un pays beaucoup plus grand, qui va probablement dépenser beaucoup plus d'argent pour le faire».

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com