Tapis de stars au Red Sea Film festival à Djeddah

L'acteur français Vincent Cassel en compagnie de la top model Tina Kunakey sur le tapis rouge du Red Sea film festival. (AFP).
L'acteur français Vincent Cassel en compagnie de la top model Tina Kunakey sur le tapis rouge du Red Sea film festival. (AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 08 décembre 2021

Tapis de stars au Red Sea Film festival à Djeddah

  • Stars et paillettes étaient au rendez-vous pour la première édition du festival international du film de la Mer rouge
  • Les tenues de gala n'ont pas manqué de faire leur apparition sur le tapis rouge

DUBAI: Stars et paillettes étaient au rendez-vous pour la première édition du festival international du film de la Mer rouge, Red Sea Film festival, à Djeddah. De la légende du cinéma français Catherine Deneuve à la star égyptienne Hind Sabri en passant par la top model portugaise Sara Sampaio, les tenues de gala n'ont pas manqué de faire leur apparition sur le tapis rouge. 

Des acteurs et réalisateurs participeront au cours des 10 prochains jours au Festival international du film de la mer Rouge à Djeddah, lors duquel seront présentés 138 longs et courts métrages de 67 pays.

Parmi eux, "The Alleys", réalisé par le Jordanien Bassel Ghandour, ainsi que des films par des réalisateurs non arabes, dont "83" du Britannique Joe Wright, basé sur l'histoire de la victoire de l'Inde à la Coupe du monde de cricket en 1983.

hillary swank
Hillary Swank accueillie au festival du film de la mer Rouge. (AFP).
​​​​

Le festival devrait également honorer Haifaa al-Mansour, la première femme réalisatrice saoudienne dont le film "Wadjda" (2012) lui a valu de nombreux prix internationaux.

"L'idée d'organiser un festival de cinéma en Arabie saoudite était inimaginable il y a à peine cinq ans", souligne le critique d'art égyptien Mohamed Abdel Rahmane.

 

 

arabie saoudite
L'actrice saoudienne Fay Fouad (Fevghal) fait son entrée. (AFP). 

 

arabie saoudite
L'actrice libanaise Razana Jammal. (AFP). 

 

egypte
Etincelante, la star égyptienne Hind Sabri. (AFP).
arabie saoudite
L'actrice saoudienne Ahd Kamel, arborant une pochette sur laquelle est brodé "Djeddah est différente" en calligraphie arabe. (AFP).
photo
La réalisatrice franco-algérienne Yamina Benguigui parlent aux journalistes sur le tapis rouge avant la projection de son dernier film "Sœurs" le deuxième jour de la première édition de la mer Rouge Festival du film, à Djeddah, Arabie saoudite, le 7 décembre 2021. (PATRICK BAZ / Red Sea Film Festival / AFP)
photo
Le directeur artistique du Festival de Cannes Thierry Fremaux s'adresse aux journalistes avant la projection de "Lumière", le deuxième jour de la première édition du Red Sea Film Festival, à Djeddah, Arabie saoudite, le 7 décembre 2021. (AFP)

 


Ballon d'Or: Benzema dans la liste avec trois autres Français

Karim Benzema, l'attaquant français du Real Madrid (Photo, AFP).
Karim Benzema, l'attaquant français du Real Madrid (Photo, AFP).
Short Url
  • L'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema est l'immense favori pour le Ballon d'or 2022
  • Kyllian Mbappé a, lui aussi, réalisé une grande saison, en menant notamment le Paris SG à son dixième titre de champion de France

PARIS: Le grand favori Karim Benzema, le prodige du Paris SG Kylian Mbappé, le joueur de l'année en Allemagne Christopher Nkunku et le meilleur gardien de Serie A Mike Maignan sont les quatre Français nommés pour le Ballon d'Or 2022, remis le 17 octobre à Paris.

Karim Benzema : c'est son année

Champion d'Espagne en titre, vainqueur de la dernière Ligue des champions, meilleur buteur des deux compétitions, entre autres... L'attaquant français du Real Madrid Karim Benzema est l'immense favori pour le Ballon d'or 2022, après avoir terminé 4e au classement de la précédente édition, remportée par Lionel Messi.

A 34 ans, "KB9" sort de sa meilleure saison, parachevée mercredi par une victoire en Supercoupe d'Europe (2-0) contre Francfort. Le natif de Lyon y est bien sûr allé de son but pour sceller la victoire des siens.

Le Français aux 97 sélections avec les Bleus aura affolé les compteurs : 50 buts et 16 passes décisives en matches officiels, club et équipe nationale confondus, le total le plus élevé de sa carrière.

Kylian Mbappé: sur le toit de la Ligue 1, pas de l'Europe

Le prodige français a, lui aussi, réalisé une grande saison, en menant notamment le Paris SG à son dixième titre de champion de France. En Ligue 1, avec 28 buts et 17 passes décisives, deux catégories qu'il a largement dominées, Kylian Mbappé a de loin été le meilleur joueur du Championnat.

L'attaquant du PSG risque cependant de payer le parcours européen de son club, éliminé dès les 8es de finale par le Real Madrid de Karim Benzema, auteur d'un triplé au match retour. Mbappé avait bien résisté, en donnant la victoire aux siens à l'aller au Parc et en ouvrant le score à Bernabeu. Insuffisant face à un Benzema des grands jours.

Christopher Nkunku: «der beste» en Bundesliga

Parti du PSG en 2019, Christopher Nkunku a déployé ses ailes outre-Rhin au RB Leipzig, jusqu'à devenir, en 2021/22, "der beste", le meilleur footballeur du pays. D'abord élu joueur de la saison de Bundesliga par ses pairs puis joueur de l'année 2022 par les journalistes allemands, Nkunku a devancé par deux fois un certain Robert Lewandowski.

Auteur de 20 buts et 13 passes décisives en 34 matches de championnat, l'attaquant de 24 ans a été le principal artisan de la belle 4e place de Leipzig en Bundesliga. L'aventure fut toutefois moins joyeuse en compétitions européennes avec une élimination dès les phases de poules en C1 et une défaite en demi-finale de C3 contre les Glasgow Rangers.

Mike Maignan: le rempart de l'AC Milan

Il a conservé sa réputation de solide rempart obtenue à Lille : Mike Maignan a fait de l'AC Milan la meilleure défense de Serie A, ex aequo avec Naples, de quoi remporter un titre de champion d'Italie qui fuyait les Rossoneri depuis 2011.

Appelé à devenir le successeur d'Hugo Lloris dans les buts de l'équipe de France, le gardien de 27 ans formé au PSG a franchi un cap. Il a notamment été élu meilleur portier de Serie A et fait figure d'outsider pour le trophée Yachine derrière le favori Thibaut Courtois.


La légende du reggae, Jimmy Cliff, livre un message d’humanité et d’amour

La légende du reggae, Jimmy Cliff, a lancé vendredi son nouvel album intitulé Refugees (Photo, AFP).
La légende du reggae, Jimmy Cliff, a lancé vendredi son nouvel album intitulé Refugees (Photo, AFP).
Short Url
  • Jimmy Cliff, un artiste jamaïcain avec une carrière de plus de cinquante ans, est souvent appelé le «grand-père du reggae»
  • Cliff insiste que son album Refugees n’est «pas uniquement une chanson, mais un appel à l’action», dans un post sur son compte Instagram

BEYROUTH: La légende du reggae, Jimmy Cliff, a lancé vendredi son nouvel album intitulé Refugees («Réfugiés»), dans le but de promouvoir un message de paix, d'amour et d'humanité, mais aussi de faire appel à l'action, selon le site officiel de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Artiste jamaïcain avec une carrière de plus de 50 ans, Jimmy Cliff est souvent appelé le «grand-père du reggae». L’homme âgé de 78 ans utilise actuellement son premier record en plus de dix ans pour attirer l’attention du monde sur les populations qui ont été forcées de fuir leur pays.

Les paroles sont explicites et ont été motivées par la crise actuelle des réfugiés, selon le chanteur.

À Saint James, colonie de la Jamaïque, le 30 juillet 1944, James Chambers est devenu Jimmy Cliff. Alors qu'il fréquentait l'école primaire de St. James et qu'il écoutait le système audio d'un voisin, il a commencé à écrire des chansons. Le père de Chambers l'a emmené à Kingston quand il avait 14 ans, et c'est là qu'il a adopté le nom de scène Jimmy Cliff.

Cliff, qui est surtout connu pour des chansons comme Many Rivers to Cross et The Harder They Come, a contribué au succès mondial de la musique reggae. L'Ordre du mérite jamaïcain, la plus haute distinction nationale pour les arts et les sciences, n'est détenu par aucun autre musicien vivant.

Cliff insiste que son album Refugees n’est «pas uniquement une chanson, mais un appel à l’action» dans un post sur son compte Instagram.

«En tant qu'humanitaire, j'ai écrit la chanson à la suite de mes réactions émotionnelles face à la perte de liberté des êtres humains. Personne ne devrait être contraint de quitter son pays en raison de violences, de difficultés économiques, de conflits ou de persécutions», souligne-t-il.

Cliff a collaboré avec le HCR et le label de musique américain Universal Music Enterprises pour créer un site Web décrivant certaines des différentes façons dont quiconque entend l'album peut soutenir les réfugiés. Il s’agit d’aider les groupes de réfugiés par le travail bénévole et un soutien financier, d’œuvrer à leur intégration dans les communautés locales et de sensibiliser aux problèmes qui les affectent en amplifiant leurs voix et en dissipant les préjugés.

L'album Refugees est composé de 13 chansons, dont l'une, intitulée «Racism» («Racisme»), est une collaboration avec Lilty Cliff, sa fille.

Jimmy Cliff prétend qu'il n'y aurait pas de réfugiés dans une société parfaite. «Je me rends compte que c'est utopique», admet-il.


L’Égyptien Mohammed Tarek, qui prête sa voix à deux films Warner Bros, a «le vent en poupe»

La star égyptienne des réseaux sociaux Mohammed Tarek est dentiste de profession. (Photo fournie)
La star égyptienne des réseaux sociaux Mohammed Tarek est dentiste de profession. (Photo fournie)
Short Url
  • Tarek a toujours rêvé de faire du doublage
  • Il ne se contente pas des réseaux sociaux et du métier de dentiste. Le passage à la profession d’acteur est un changement qu’il prend au sérieux

DUBAÏ: Les créateurs de contenus mènent une vie bien étrange. Prenez la star égyptienne des réseaux sociaux Mohammed Tarek, par exemple. Il est dentiste de profession – il a obtenu son diplôme cette année après six années d’études intensives en Égypte –, mais, pendant son temps libre, il réalise des vidéos comiques, parlant directement à son téléphone, le plus souvent. Il incarne plusieurs personnages en changeant sa voix et, de sa chambre, propose des parodies, assemblant les idées qui lui viennent à l’esprit lorsqu’il se réveille le matin avant d’aller au travail. Si tout le monde le décrit comme une personne humble et normale qui aime passer son temps avec ses amis et sa famille, vous auriez du mal à croire cela si vous le croisiez dans un centre commercial. Là, entouré de ses fans, il devient une superstar.

«Je me souviens encore de la première fois où on m’a interpellé, en 2016», raconte Tarek à Arab News. «Je me promenais avec ma sœur dans le centre commercial lorsqu’une fille s’est approchée de moi. Elle m’a lancé: “Salut! J’adore tes vidéos!” Je lui ai demandé: “Quoi? Tu regardes vraiment mes vidéos?” Et elle m’a répondu: “Oui, j’adorerais prendre une photo avec toi.” J’étais abasourdi. Je lui ai répondu: “Non, c’est moi qui veux prendre une photo avec toi!”»

Se faire arrêter par des inconnus est devenu une habitude pour Mohammed Tarek. (Fourni)
Se faire arrêter par des inconnus est devenu une habitude pour Mohammed Tarek. (Fourni)

Depuis, se faire arrêter par des inconnus est devenu une habitude pour Mohammed Tarek, qui a conquis des légions de fans dans la région, cumulant 4,3 millions d’abonnés sur TikTok, 2,3 sur Instagram et plus d’un demi-million sur YouTube. Il a même attiré l’attention des plus grands studios de cinéma du monde: il prêtera prochainement sa voix à Aquaman dans la version doublée en arabe – et réanimée pour que les bouches des personnages soient synchronisées avec l’arabe parlé – du film d’animation à succès de Warner Bros Krypto et les Super-Animaux. Dans la version anglaise, c’est l’humoriste néo-zélandais Jermaine Clement qui prête sa voix au personnage. Le jeune artiste égyptien ne s’attendait pas du tout à décrocher ce rôle.

«Ce n’est pas la chose la plus étrange qui me soit arrivée, mais c’est assez improbable», se rappelle-t-il. «L’appel que j’ai reçu au cours duquel on m’a proposé le rôle était fou. J’étais assis à l'université en train de travailler et quelqu’un m’a appelé. C’était un numéro inconnu. J’ai répondu et ils m’ont demandé: “Tu veux être Aquaman?” J’ai dit: “Oui, ça me va!”»

Mohammed Tarek prête sa voix à Aquaman (le deuxième personnage à partir de la gauche) dans la version arabe de Krypto et les Super-Animaux. (Photo fournie)
Mohammed Tarek prête sa voix à Aquaman (le deuxième personnage à partir de la gauche) dans la version arabe de Krypto et les Super-Animaux. (Photo fournie)

Tarek a toujours rêvé de faire du doublage. Il a créé des dizaines de personnages qui se moquent des différents archétypes de la culture égyptienne.

«J’ai toujours été fan de doublage. En grandissant, je trouvais impressionnant que les gens puissent faire passer tant d’émotions avec leur seule voix. L’animation est là, bien sûr, pour exprimer quelque chose, mais la voix est l’élément principal. C’est la voix que l’on retient. J’ai grandi en regardant des dessins animés et des films doublés en arabe, alors le fait de pouvoir entrer dans ce monde me permet de boucler la boucle; j’aime ce travail autant que je le pensais», confie Tarek.

Comme pour la plupart des humoristes, au début, le premier public de Tarek était sa famille. Il utilisait son talent pour leur remonter le moral dans les moments difficiles.

«Je suis le benjamin, j’ai deux sœurs aînées. Je me souviens que, un jour, ma sœur est rentrée de l’école en pleurs. Elle était vraiment dévastée. Mon père a essayé de la calmer, mais en vain. Je me suis dit: “Je dois arranger ça.” Alors, je me suis approché d’elle et j’ai croisé mes yeux. Je lui ai lancé: “Hé, regarde-moi!” Elle a éclaté de rire. C’est à ce moment-là que j’ai su ce que je voulais faire dans la vie», confie Tarek.

L’humoriste est né en Arabie saoudite et il s’est installé en Égypte au début de son adolescence. Là-bas, il a utilisé la comédie pour se rapprocher de ses nouveaux camarades de classe, qui étaient très différents de ceux qu’il avait connus et qui, au départ, le harcelaient. Son plan a fonctionné et il a même réussi à conquérir ses professeurs.

Après six ans d’études, Mohammed Tarek a récemment obtenu son diplôme de l’université MSA en Égypte. (Photo fournie)
Après six ans d’études, Mohammed Tarek a récemment obtenu son diplôme de l’université MSA en Égypte. (Photo fournie)

«J’écrivais des chansons sur mes professeurs en prenant les mélodies de chansons populaires et en réécrivant les paroles pour les adapter à chacun d’eux. Cela faisait rire non seulement les élèves, mais aussi les professeurs. Je montais sur l’estrade; ils s’asseyaient devant moi et adoraient ce que je faisais. Mes chansons parodiques étaient devenues un rituel annuel dans notre école», raconte-t-il.

Tarek s’est lancé dans la création de contenus aux débuts de l’ère YouTube et sur la plate-forme de vidéos courtes Vine, qui n’existe plus aujourd’hui. Mais il ne s’attendait pas vraiment à trouver un public au-delà de sa propre maison. «Chacune de mes vidéos avait été vue cinq fois: quatre d’entre elles avaient été visionnées par moi-même, et la dernière par ma mère», se rappelle-t-il en riant.

 

Cependant, en 2016, Mohammed Tarek a réalisé deux parodies dont l’esprit était similaire à celles qu’il avait l’habitude d’écrire sur ses professeurs, reprenant des chansons populaires d’Adele et de Hozier, avec de nouvelles paroles qui épousaient le point de vue de l’un de ses personnages égyptiens. Il trouvait ce qu’il faisait plutôt banal jusqu’à ce que le nombre de vues commence à grimper.

«Je me suis réveillé un jour en me demandant: “Qu’est-ce qui se passe? Pourquoi est-ce que j’ai cent mille vues?” Cette question est ensuite devenue: “Pourquoi est-ce que j’ai cinq millions de vues? Qu’est-ce qui se passe?” C’est à ce moment-là que les gens ont vraiment commencé à réagir à mes vidéos», explique Tarek.

Alors que sa notoriété grandissait, il a refusé d’abandonner ses projets et de se lancer à part entière dans la création de contenus. Il a donc décidé de poursuivre ses études et de faire des vidéos durant son temps libre. C’est un choix qu’il ne regrette pas, même aujourd’hui qu’il exerce enfin le métier de dentiste. Pour autant, jongler entre son travail et ses vidéos est plus épuisant qu’il ne le reconnaît habituellement auprès des gens.

 

«J’ai beaucoup de camarades qui travaillent dans le domaine des réseaux sociaux et ils sont épuisés par tout ce qu’ils font. J’ai également beaucoup d’amis dentistes, et tous sont éreintés. Aucun d’entre eux ne peut vraiment comprendre ce que je vis. Je suis fatigué d’être un créateur de contenus et je suis fatigué d’être un dentiste tous les jours. Qui fait cela? Chaque fois que je me sens faible, cela me frappe. Mais, pour l’instant, je vais bien», dit-il en souriant. «En ce moment, j’ai le vent en poupe.»

Et Mohammed Tarek ne se contente pas des réseaux sociaux et du métier de dentiste. Le passage à la profession d’acteur avec Krypto et les Super-Animaux est un changement qu’il prend au sérieux et qu’il a l’intention de poursuivre avec beaucoup d’application.

«En ce moment, j’essaie. J’ai commencé à suivre des ateliers de théâtre, ce qui est un grand pas pour moi, car je n’aurais jamais pris cette décision à l’époque. Personne ne l’imagine, mais, en réalité, je suis une personne très timide. J’étais le garçon timide et naïf assis dans un coin parce que je ne voulais pas avoir affaire aux gens. Une partie de moi ne se comprend pas en ce moment, mais cela ne veut pas dire que je vais m’arrêter», indique Tarek.

«J’ignore où je serai dans cinq ans. Je vais continuer à avancer, tout simplement. Si on me propose une audition, j’irai. Je vais saisir toutes les opportunités qui se présenteront à moi. Il faut travailler, vous voyez ce que je veux dire? Je le crois vraiment», déclare-t-il. «Et je sais que cela me mènera là où je suis censé être.»

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com