La pandémie met en lumière l’importance de la confidentialité en ligne et la protection des données

Short Url
Publié le Dimanche 18 octobre 2020

La pandémie met en lumière l’importance de la confidentialité en ligne et la protection des données

  • La crise sanitaire mondiale actuelle a non seulement exposé les faiblesses du système de santé mondial, mais elle a aussi souligné l’importance du numérique
  • Les lois et les règlements saoudiens, tels que la loi relative à la communication et la loi de régulation postale, donnent peu de précisions sur la confidentialité des données

En raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19), le ministère saoudien de l'Éducation a élaboré un plan pour assurer la continuité de l'apprentissage à l'aide de plates-formes numériques.

Au début de la nouvelle année scolaire fin août, le ministère a décidé de poursuivre l’apprentissage à distance et d’évaluer la situation sept semaines plus tard. La semaine dernière, les autorités ont annoncé leur intention de poursuivre l’option numérique pour le reste de l’année scolaire afin d’assurer le bien-être des élèves.

La dépendance croissante aux technologies de l’information a été accompagnée par l’émergence de nouvelles entreprises offrant des solutions technologiques de pointe. Cette situation nécessite la mise en place d’un cadre juridique solide pour les droits de propriété intellectuelle dans le Royaume.

La crise sanitaire mondiale actuelle a non seulement exposé les faiblesses du système de santé mondial, mais elle a aussi souligné l’importance du numérique. Ce ne sont pas seulement les établissements d'enseignement qui dépendent de la technologie ; les gouvernements et les entreprises tirent également pleinement parti des plates-formes numériques. La technologie est venue à la rescousse dans ces circonstances extraordinaires.

La dépendance croissante aux technologies de l’information a été accompagnée par l’émergence de nouvelles entreprises offrant des solutions technologiques de pointe. Cette situation nécessite la mise en place d’un cadre juridique solide pour les droits de propriété intellectuelle dans le Royaume.

Les lois déjà existantes s’appliquent généralement aux prestataires de services. Mais qu’en est-il des utilisateurs ? Leurs droits sont-ils garantis par les lois internationales ? Je parle des lois et des contrôles de confidentialité. Il est nécessaire de protéger les données des utilisateurs pendant qu’ils surfent sur le web et utilisent les plates-formes numériques.

Les lois et les règlements saoudiens, tels que la loi relative à la communication et la loi de régulation postale,  donnent peu de précisions sur la confidentialité des données. Cependant, la confidentialité des données est plus détaillée dans la loi sur le commerce électronique.

Les lois déjà existantes s’appliquent généralement aux prestataires de services. Mais qu’en est-il des utilisateurs ? Leurs droits sont-ils garantis par les lois internationales ?

Cette loi considère que les données personnelles sont constituées par toute information, quelle que soit sa source ou sa forme, qui permettrait de connaitre spécifiquement un individu, ou de l’identifier directement ou indirectement, que cela concerne le nom, le numéro d’identification personnel, les adresses, les numéros de téléphone, les numéros de licence, les documents, les détails relatifs aux biens personnels, les numéros des comptes bancaires, les cartes de crédit et les photos de l’individu, ainsi que d’autres informations personnelles.

Cette loi oblige également les prestataires de services dans divers secteurs à protéger les données des utilisateurs en définissant clairement leur politique de confidentialité pour sauvegarder ces données. Étant donné que la dépendance à la technologie augmente dans tous les domaines, il est devenu impératif de garantir la confidentialité des données et d’élaborer des lois pour protéger les utilisateurs contre la fraude en ligne et d’autres dangers.

Cette loi ne devrait pas se limiter au commerce électronique, car la portée de la technologie est vaste. Il est nécessaire de créer une autorité indépendante pour traiter cet aspect de la technologie.

En outre, les autorités devraient définir clairement le concept de confidentialité et sensibiliser le public à cette question importante à travers des campagnes directes et indirectes afin de lutter efficacement contre la cybercriminalité et contre les autres mauvaises pratiques qui sévissent dans le monde numérique.

Dimah Talal Alsharif est une conseillère juridique saoudienne, chef du département de droit de la santé au cabinet d’avocats Majed Garoub et membre de l’Union internationale des avocats.

Twitter: @dimah_alsharif

NDLR : L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com