La fête de la Musique au Liban: mettre à l’honneur le patrimoine pour garder espoir

Actuellement, un certain nombre de jeunes considèrent que c'est le meilleur moment pour faire partie du monde de l'art dans le pays – qu'il s'agisse d'être musicien, peintre ou danseur. (Photo, Hoda Rizk)
Actuellement, un certain nombre de jeunes considèrent que c'est le meilleur moment pour faire partie du monde de l'art dans le pays – qu'il s'agisse d'être musicien, peintre ou danseur. (Photo, Hoda Rizk)
Short Url
Publié le Mercredi 22 juin 2022

La fête de la Musique au Liban: mettre à l’honneur le patrimoine pour garder espoir

Actuellement, un certain nombre de jeunes considèrent que c'est le meilleur moment pour faire partie du monde de l'art dans le pays – qu'il s'agisse d'être musicien, peintre ou danseur. (Photo, Hoda Rizk)
  • Le mardi 21 juin, pour célébrer la 22e édition de la fête de la Musique dans le pays, l'Institut français du Liban a organisé une soirée au Sporting Club de Beyrouth
  • Pour un si petit pays, la quantité d'artistes, de penseurs et d'écrivains qui ont émergé du Liban est stupéfiante

BEYROUTH: Dans un pays où tous les secteurs sont en crise, la scène musicale demeure extrêmement vivante. Dans ce petit pays, plusieurs groupes indépendants alternatifs émergent depuis des années et animent les soirées libanaises.

Le mardi 21 juin, pour célébrer la 22e édition de la fête de la Musique dans le pays, l'Institut français du Liban a organisé une soirée au Sporting Club de Beyrouth, établissement emblématique des années 1950. Ce concert a réuni de talentueux artistes français et libanais: Frida, Jocelyn Mienniel, Chassol et Charbel Haber, un florilège de musiciens locaux et français qui ont joué leurs mélodies alignées sur les saveurs musicales libanaises.

(DJ Charbel Haber est un jeune guitariste, compositeur et expérimentateur électronique très actif sur la scène libanaise).
DJ Charbel Haber est un jeune guitariste, compositeur et expérimentateur électronique très actif sur la scène libanaise. (Photo, Hoda Rizk)

Certains d'entre eux ont mélangé l'arabe, le français et l'anglais dans leur style musical – une fusion qui illustre parfaitement les habitudes linguistiques de la société libanaise trilingue. Désormais, une grande partie de la musique provenant du Liban est chantée en anglais. À mesure que la mondialisation s'étend et que l'éducation au Liban se tourne vers l'anglais plutôt que le français, de nombreux jeunes du pays attendent que leur musique s'adapte à leur style de vie.

Les jeunes étaient présents pour la plupart afin de célébrer cette fête. Ils ont été élevés avec des influences occidentales dans une société arabe, et l'art de cette génération est désormais le miroir de leurs vies. Arab News en français est allé les interroger pour savoir ce qu'ils pensent de ces grands événements culturels qui se déroulent dans le pays en période de crise.

«Très belle soirée de musique à Beyrouth», témoigne Anne-Ellen, une étudiante française de 22 ans au Liban. «En tant que Française au Liban, je reconnais que cette manifestation est très bien organisée. Nous avons la chance d'avoir un consulat et une ambassade qui accordent une attention particulière aux Français. Nous avons aussi une infrastructure au Liban telle que le Sporting Club qui nous permet de bien accueillir les Français et les visiteurs étrangers. Le seul problème est que cela reste probablement très cher à organiser, surtout en temps de crise.»

Bastien, un étudiant franco-italien de 22 ans, raconte: «Je dois avouer que je n'étais jamais venu à Beyrouth et cela m'a donné une très bonne image de la capitale. J'ai trouvé le mélange d'âges, de nationalités et de cultures très intéressant.»

«Je suis Tunisienne, vivant en France et actuellement au Liban», déclare Myriam, 21 ans. «Mes amis et moi sommes habitués à la fête de la Musique en France, et je sais qu'elle est organisée ici en partenariat avec l'Institut français au Liban. Mais ce soir, je suis tombée amoureuse de la scène musicale libanaise, car elle est influencée par les airs de musique locale. C'est incroyable. Je sais que ce n'est pas comme avant, en 2019, mais cet esprit des Libanais est si bon. Les gens me demandent souvent si j'aime le Liban… Oui, j'aime le Liban!», renchérit-elle. 

«Un aspect important de cet événement qui nous a encouragés à venir est que l'entrée est gratuite», explique Zalfa, une Libanaise de 23 ans qui revient de Stockholm.

«En temps de crise, on pense toujours au budget et généralement, sortir est assez cher pour quelqu'un qui vit au Liban sans emploi ou avec un salaire en livres libanaises... Alors le fait que la musique ait simplement rassemblé les gens aujourd'hui sans se soucier des questions de budget est agréable et cela donne l'espoir qu'il existe encore des événements qui peuvent unir une bonne partie de la population. C'est le vrai visage de notre Liban. Les gens, la musique, la vie, la nourriture, l'amour, l'espoir, et la joie...», dit-elle, pleine d'espoir.

1
Avec une musique forte et des mouvements de danse rythmés, qui sait... Peut-être que les Libanais pourront mieux fêter l'année prochaine dans un pays qui mérite vraiment leur esprit libre. (Photo, Hoda Rizk)

Actuellement, un certain nombre de jeunes considèrent que c'est le meilleur moment pour faire partie du monde de l'art dans le pays – qu'il s'agisse d'être musicien, peintre ou danseur. La musique est ainsi l'un des principaux débouchés créatifs du pays. Il est courant aujourd'hui de se promener dans les rues d'une grande ville libanaise et de tomber sur un café culturel, ou un groupe de musique!

Pour un si petit pays, la quantité d'artistes, de penseurs et d'écrivains qui ont émergé du Liban est stupéfiante. La plupart des groupes libanais tels que Mashrou' Leila sont populaires pour leur combinaison de sons indie, de paroles en arabe et, bien sûr, des questions sociales abordées dans leurs textes.

L'art est ce qui rapproche les gens et leur donne le sourire, malgré tout. Avec une musique forte et des mouvements de danse rythmés, qui sait... Peut-être que les Libanais pourront mieux fêter l'année prochaine dans un pays qui mérite vraiment leur esprit libre.


Accusés de sexualiser les enfants, Demna s'excuse, Balenciaga abandonne sa plainte

La star de téléréalité et titan des médias sociaux Kim Kardashian a déclaré qu'elle "réévaluait" sa participation à la maison de mode de luxe Balenciaga (Photo de Jean-Baptiste Lacroix / AFP)
La star de téléréalité et titan des médias sociaux Kim Kardashian a déclaré qu'elle "réévaluait" sa participation à la maison de mode de luxe Balenciaga (Photo de Jean-Baptiste Lacroix / AFP)
Short Url
  • «Je veux m'excuser personnellement pour le mauvais choix artistique (...) et j'assume ma responsabilité», a écrit vendredi soir sur Instagram le styliste géorgien, qui a récemment laissé tomber son nom de famille Gvasalia pour l'univers de la mode
  • Balenciaga tout en prenant «la pleine responsabilité du manque de surveillance et de contrôle», avait dit en début de semaine avoir «porté plainte» contre la maison de production North Six et le décorateur Nicholas Des Jardins

PARIS : Demna, le directeur artistique de Balenciaga, s'est excusé «personnellement» après une campagne mêlant des enfants et des accessoires sexuellement connotés ayant mis dans l'embarras la maison qui annonce abandonner tout recours en justice.

«Je veux m'excuser personnellement pour le mauvais choix artistique (...) et j'assume ma responsabilité», a écrit vendredi soir sur Instagram le styliste géorgien, qui a récemment laissé tomber son nom de famille Gvasalia pour l'univers de la mode.

«Si j'ai voulu parfois provoquer à travers mon travail, je n'ai jamais eu l'intention de le faire avec un sujet aussi horrible que la maltraitance des enfants, que je condamne», poursuit-il.

Maître en provocation et auteur de défilés dérangeants porteurs de messages sociétaux, Demna est sur la sellette après une récente campagne publicitaire de Balenciaga, qui appartient au géant du luxe Kering.

Sur certaines images, retirées il y a plus d'une semaine, on pouvait voir une enfant, debout sur un canapé, ou sur un lit qui tient comme un doudou un sac en forme d'ourson en peluche, sanglé de ceintures noires inspirées du BDSM, ou bondage, une pratique sexuelle sadomasochiste.

Muse de Balenciaga, la star américaine des réseaux sociaux Kim Kardashian a dit qu'elle voulait «réévaluer» sa relation avec la marque de luxe après cette campagne.

Des internautes ont aussi relevé que sur une autre photo, un sac issu d'une collaboration avec Adidas est posé dans un décor de bureau, sur des documents où sont imprimés des extraits d'une décision de la Cour suprême américaine sur la pornographie infantile.

Pour cet épisode, Balenciaga tout en prenant «la pleine responsabilité du manque de surveillance et de contrôle», avait dit en début de semaine avoir «porté plainte» pour «l'inclusion de ces documents non validés, résultat d'une négligence irresponsable».

Le directeur général de la maison, Cédric Charbit a finalement annoncé que Balenciaga «avait décidé de ne pas intenter d'action en justice», dans un communiqué posté vendredi soir sur Instagram, où il s'excuse également «personnellement».

Selon le New York Post, la plainte, déposée devant la justice new-yorkaise, était dirigée contre la maison de production North Six et le décorateur Nicholas Des Jardins et réclamait 25 millions de dollars en réparation.

Pour Balenciaga, cette polémique tombe mal, car la marque avait déjà dû couper les ponts en octobre avec le rappeur Kanye West après ses dérapages antisémites. Trois semaines plus tôt, il avait ouvert le défilé Balenciaga à Paris.


La finale mondiale du Red Bull Car Park Drift à Djeddah sera «la meilleure», selon les leaders saoudiens de la discipline

Pour la toute première fois, la finale du Red Bull Car Park Drift se tiendra en Arabie Saoudite le 8 décembre à Djeddah (Photo fournie)
Pour la toute première fois, la finale du Red Bull Car Park Drift se tiendra en Arabie Saoudite le 8 décembre à Djeddah (Photo fournie)
Pour la toute première fois, la finale du Red Bull Car Park Drift se tiendra en Arabie Saoudite le 8 décembre à Djeddah (Photo fournie)
Pour la toute première fois, la finale du Red Bull Car Park Drift se tiendra en Arabie Saoudite le 8 décembre à Djeddah (Photo fournie)
Short Url
  • Djeddah accueillera 21 drifters de 18 pays différents qui s’affronteront pour devenir le roi du Red Bull Car Park Drift
  • Les pilotes saoudiens affronteront des drifters qualifiés dans des compétitions de la Jamaïque à l’île Maurice, du Sri Lanka au Pakistan, du Kenya à l’Afrique du Sud mais aussi de la Pologne, l’Estonie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Qatar, Oman, les EAU,

DJEDDAH : Pour la toute première fois, la finale mondiale du Red Bull Car Park Drift se tiendra en Arabie Saoudite le 8 décembre à Djeddah.

Alors que les billets de la finale venaient d’être mis en vente, les organisateurs Saudi Motorsport Company et Djeddah Corniche Circuit promettent aux fans le « meilleur » évènement de fin de saison de tous les temps.

Djeddah accueillera 21 drifters de 18 pays différents qui s’affronteront pour devenir le roi du Red Bull Car Park Drift de 2022.

Le contrôle expert de la puissance, le rythme pur et les plus délicates des touches sont des éléments qui feront toute la différence entre victoire et défaite pour les concurrents prêts à offrir des tribunes bondées et une atmosphère festive.

Pour les fans de sports automobiles saoudiens, l’évènement accueillera trois concurrents du Royaume qui seront confirmés lors d’une épreuve de qualification le 3 décembre.

Avec des billets disponibles pour tous les fans. Le PDG de Saudi Motorsport Company (SMC) Martin Whitaker a déclaré qu’il comptait les jours avant l’un des plus grands moments automobiles de Djeddah.

Il a déclaré « À mon avis, le circuit de la corniche de Djeddah est l’un des meilleurs sites de la longue et impressionnante histoire du Red Bull Car Park Drift et nous attendons un grand évènement dans un endroit magnifique. »

« Il s’agit d’un évènement extrêmement spécial pour la région et nous sommes si fiers de pouvoir l’amener à Djeddah et de donner aux fans de drift la chance de vivre une compétition de classe mondiale. »

Il a ajouté : « Evidemment, avec trois pilotes saoudiens en compétition dans la finale, nous nous attendons à ce que la foule soit plus enthousiaste que jamais. Et ce serait tellement spécial de voir un pilote local couronné King of Drift »

Les pilotes saoudiens affronteront des drifters qui se sont qualifiés dans des compétitions allant de la Jamaïque à l’île Maurice, du Sri Lanka au Pakistan, du Kenya à l’Afrique du Sud mais aussi de la Pologne, l’Estonie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Qatar, Oman, les EAU, Bahreïn, la Jordanie et le Liban.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Les passionnés de musique en sweats à capuche au MDLBEAST Soundstorm 2022 à Riyad

MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
MDLBEAST dispose d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts. (Photo fournie)
Short Url
  • Nana, visitant le festival de musique avec ses amis, a déclaré à Arab News : « Je suis ici depuis que tout a commencé en 2019. Chaque année, je suis surprise par les changements qui ont lieu. Cette année, nous avons remarqué une meilleure organisation dan
  • Les gens aiment acheter des souvenirs du festival afin qu’ils puissent chérir depuis leur maison un morceau de MDLBEAST

RIYAD : Alors que Riyad commençait à voir des baisses de température, des milliers de passionnés de musique ont afflué au MDLBEAST Soundstorm 2022 jeudi à Riyad, habillés de sweats à capuche et de vestes de différentes couleurs et de motifs variés.

Nana, 22 ans, a été aperçue dans la Dance Tent (soit tente de danse, l’une des scènes de MDLBEAST), portant une veste colorée du style des années 70 avec un jean déchiré et des paillettes autour des yeux.

Elle a déclaré à Arab News : « Je suis ici depuis que tout a commencé en 2019. Chaque année, je suis surprise par les changements qui ont lieu. Cette année, nous avons remarqué une meilleure organisation dans la zone de parking. »

De nombreux magasins de vêtements étaient présents à l’évènement afin de vendre des sweats à capuche et des vêtements de streetwear confortables.

MDLBEAST dispose également d’une station de personnalisation où les visiteurs peuvent imprimer des images ou des lettres sur leurs sweats à capuche et leurs t-shirts.