Mali: nouvelle attaque «déjouée» contre un camp militaire

L'armée malienne a affirmé dimanche avoir «déjoué» une nouvelle attaque contre un camp militaire du centre du pays (Photo, AFP).
L'armée malienne a affirmé dimanche avoir «déjoué» une nouvelle attaque contre un camp militaire du centre du pays (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Dimanche 24 juillet 2022

Mali: nouvelle attaque «déjouée» contre un camp militaire

  • La veille, une série de raids quasi-simultanés attribués à des djihadistes avaient frappé six localités différentes du Mali
  • C'est la première fois depuis 2012 que des attaques aussi coordonnées se déroulent si près de la capitale

BAMAKO: L'armée malienne a affirmé dimanche avoir "déjoué" une nouvelle attaque contre un camp militaire du centre du pays, deux jours après une attaque suicide qui a visé la ville-garnison de Kati aux portes de la capitale Bamako.

"Les forces armées maliennes (Fama) viennent une fois de plus de déjouer une tentative d'attaque du camp GNM (Garde nationale du Mali) de Sévaré tôt ce dimanche 24 juillet 2022 vers 05h40. Le bilan provisoire fait état d'un terroriste neutralisé", a assuré l'armée sur ses réseaux sociaux.

"Notre camp de la garde nationale a été attaqué ce dimanche à Sévaré par des terroristes (...) Lors de la riposte nous avons neutralisé un terroriste. La situation est sous contrôle", a assuré à l'AFP un haut gradé du camp de la garde nationale de Sévaré sous couvert d'anonymat.

Cette attaque intervient deux jours après celle de Kati, au coeur de l'appareil militaire malien, revendiqué par les djihadistes de la Katiba Macina, affiliée à Al-Qaïda. Cette attaque suicide commise avec deux camions piégés a tué au moins un soldat malien, fait six blessés dont un civil tandis que sept assaillants ont été "neutralisés" et huit autres arrêtés.

La veille, une série de raids quasi-simultanés attribués à des djihadistes avaient frappé six localités différentes du Mali, dans les régions de Koulikoro (proche de Bamako) ainsi que de Ségou et Mopti (centre).

Des hommes armés identifiés par l'armée comme membres de la katiba Macina avaient attaqué des postes de contrôle, gendarmerie, camp militaire, notamment dans la localité de Kolokani, à une centaine de kilomètres au nord de Bamako.

C'est la première fois depuis 2012 que des attaques aussi coordonnées se déroulent si près de la capitale.

Le Mali, pays enclavé au coeur du Sahel, a été le théâtre de deux coups d'État militaires en août 2020 et en mai 2021.

La crise politique va de pair avec une grave crise sécuritaire en cours depuis le déclenchement, en 2012, d'insurrections indépendantistes et d'actions djihadistes sanglantes dans le nord.

Malgré une situation sécuritaire très dégradée, la junte s'est détournée de la France et de ses partenaires, préférant s'en remettre à la Russie pour tenter d'endiguer la propagation djihadiste qui a gagné une grande partie du pays ainsi que le Burkina Faso et le Niger voisins.


«Nous pouvons arriver subitement la nuit»: Erdogan menace la Grèce et les pays qui l’«agacent»

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, prend la parole lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée après une réunion de la Communauté politique européenne au château de Prague, à Prague, en République tchèque. (AP)
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, prend la parole lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée après une réunion de la Communauté politique européenne au château de Prague, à Prague, en République tchèque. (AP)
Short Url
  • La Grèce doit prendre au sérieux les avertissements concernant la réponse de la Turquie à toute menace, a déclaré le président Erdogan
  • Le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a affirmé que son pays était ouvert au dialogue avec tout pays voisin

PRAGUE: Lors de la lancée de la nouvelle plateforme de concertation continentale à Prague, la Communauté politique européenne, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué que la Grèce, et d’autres pays qui l’«agacent», ont compris le message d’Ankara lorsque des responsables turcs ont déclaré: «Nous pouvons arriver subitement la nuit», un commentaire que les responsables grecs et d’autres responsables occidentaux considèrent comme une menace.

Il a accusé Athènes de fonder ses politiques sur des «mensonges». «Ils ne sont pas là où ils sont censés être», a lancé M. Erdogan lors d’une conférence de presse à Prague. «Toute leur politique est fondée sur des mensonges. Ils ne sont pas honnêtes. Nous n’avons rien à discuter avec la Grèce.»

Il a souligné que la Grèce devait prendre au sérieux ses avertissements concernant la réponse de la Turquie à toute menace, et a également déclaré au sommet qu’il attendait de l’UE qu’elle «appelle la Grèce à un dialogue bilatéral au lieu de soutenir des initiatives illégales déguisées en unité ou en solidarité». De son côté, le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a affirmé que son pays était ouvert au dialogue avec tout pays voisin.

«La Grèce ne provoque jamais, et elle répond toujours avec confiance lorsqu’elle est provoquée», a dit M. Mitsotakis. «Il est insensé d’accuser la Grèce de faire monter la tension en mer Égée alors que la Turquie soulève même les questions de souveraineté des îles», a-t-il ajouté. «La Grèce ne ferme pas la porte au dialogue. Nous sommes certains que le droit international est de notre côté.»

Jeudi, des dirigeants de toute l’Europe ont entamé leurs réunions à Prague dans le cadre du sommet inaugural. Le premier rassemblement au grand complexe du château de Prague a réuni un groupe hétéroclite de 44 nations, du Caucase (sud-est) à l’Islande (nord-ouest).

Le président russe, Vladimir Poutine, qui n’a pas été invité, dominait les discussions lors de la réunion en raison des crises économique et sécuritaire provoquées par son invasion de l’Ukraine.

* Avec Reuters and AFP

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


La fête des lumières à Berlin promet d'économiser l'énergie comme jamais

Le festival des lumières de Berlin démarre vendredi soir. (Photo, Berlin.de , © www.enrico-verworner.de)
Le festival des lumières de Berlin démarre vendredi soir. (Photo, Berlin.de , © www.enrico-verworner.de)
Short Url
  • Lors de cette fête qui a lieu tous les ans depuis 2005, les principaux monuments historiques sont illuminés de mille couleurs avec des motifs créatifs et changeants
  • Le festival éteindra ses lumières une heure plus tôt que les années précédentes, à 23H00 contre minuit auparavant, et réduira le nombre de sites illuminés à 35, contre près d'une centaine les années passées

BERLIN : Attendu au tournant en période de sobriété énergétique, le festival des lumières de Berlin, qui démarre vendredi soir, se targue d'avoir cette année la plus faible consommation d'électricité de son histoire.

Lors de cette fête qui a lieu tous les ans depuis 2005, les principaux monuments historiques, comme la Porte de Brandebourg, la tour de télévision et le château de Charlottenbourg, sont illuminés de mille couleurs avec des motifs créatifs et changeants.

Juste avant le week-end, Bild, quotidien lu par près de 8 millions d'Allemands, a fustigé la maire de la ville, Franziska Giffey, lui reprochant d'autoriser cet événement alors que les citoyens sont appelés à moins se chauffer et s'éclairer.

Une critique rejetée par l'un des porte-paroles de la ville, Matthias Kuder, interrogé par l'AFP. Rappelant que le gouvernement allemand avait prévu «en matière d'économies d'énergie des exceptions pour les illuminations de Noël et les manifestations culturelles», M. Kuder a affirmé que la ville avait demandé aux organisateurs de ce genre d'événements de se montrer particulièrement économes. «On n'utilisera pas l'argent du contribuable», a-t-il ajouté.

De son côté, le «festival of lights» s'engage à consommer 75% d'électricité de moins que l'an passé. Et celle-ci sera issue à 100% d'énergie renouvelable, écrit-il sur son site internet.

De plus, il éteint ses lumières une heure plus tôt que les années précédentes: à 23H00 contre minuit auparavant. Il a également réduit le nombre de sites illuminés: 35 contre près d'une centaine les années passées.

«Nous avons aussi fait le choix de performances moins énergivores», a expliqué à l'AFP Birgit Zander, fondatrice du festival.

Elle a cité en exemple le «Berliner Dom» (cathédrale de Berlin, en réalité un temple luthérien) sur lequel on pouvait voir l'an passé d'immenses projections et qui sera cette année décoré par des «luminéoles», des oiseaux imaginaires avec un éclairage basse consommation, créés par l'entreprise française «Porté par le vent».

Comme l'an passé, Mme Zander attend environ deux millions de visiteurs à ce festival gratuit qui dure jusqu'au 16 octobre.


La France travaillera «avec bonne volonté» avec le futur Premier ministre italien

Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence de presse finale au château de Prague où se déroule le sommet européen "Communauté politique européenne" à Prague, en République tchèque, le 7 octobre 2022. (AFP).
Le président français Emmanuel Macron assiste à la conférence de presse finale au château de Prague où se déroule le sommet européen "Communauté politique européenne" à Prague, en République tchèque, le 7 octobre 2022. (AFP).
Short Url
  • La France travaillera «avec bonne volonté» avec le futur Premier ministre italien quel qu'il soit, a déclaré vendredi le président Emmanuel Macron
  • «Qui que ce soit que le président (Sergio) Mattarella nomme (..) la France travaillera avec bonne volonté, exigence (..) pour faire avancer le projet européen dans lequel nous croyons», selon Macron

PRAGUE : La France travaillera "avec bonne volonté" avec le futur Premier ministre italien quel qu'il soit, a déclaré vendredi le président Emmanuel Macron, alors que la post-fasciste Giorgia Meloni est favorite pour succéder à Mario Draghi à ce poste.

"Qui que ce soit que le président (Sergio) Mattarella nomme (..) la France travaillera avec bonne volonté, exigence (..) pour faire avancer le projet européen dans lequel nous croyons", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen à Prague.