Alors que sa restauration est bloquée : Un projet d’une double voie menace le mausolée du Medghacen

Le gouvernement avait mobilisé un budget de 150 millions de dinars pour reprendre les opérations (Photo, El Watan).
Le gouvernement avait mobilisé un budget de 150 millions de dinars pour reprendre les opérations (Photo, El Watan).
Short Url
Publié le Dimanche 14 août 2022

Alors que sa restauration est bloquée : Un projet d’une double voie menace le mausolée du Medghacen

  • L’annonce avait été faite par la ministre de la Culture de l’époque, Malika Bendouda
  • Seul un comité scientifique a été créé et domicilié au Centre national de recherches en archéologie

En février 2021, El Watan partageait le soulagement et l’enthousiasme de l’Association des amis du Medghacen suite à l’annonce de la reprise du projet de réhabilitation du mausolée numide du Medghacen, suspendue en 2018 pour des raisons occultes, et absurdes en tout cas.

L’annonce avait été faite par la ministre de la Culture de l’époque, Malika Bendouda, lors d’une visite sur le site, couronnant des efforts titanesques de l’Association et de cadres attachés à la sauvegarde et à la mise en valeur de notre patrimoine national.

Sur la base d’un projet élaboré par l’Association des amis du Medghacen et intitulé «Programme de recherche, d’études et de travaux de restauration et de mise en valeur du mausolée Imedghassen, Batna, Algérie (Preti)», le gouvernement avait mobilisé un budget de 150 millions de dinars pour reprendre les opérations.

Une enveloppe à laquelle s’ajoute 500 000 dollars octroyés par l’ONG internationale World Monument Fund (WMF), qui montre un grand intérêt pour l’opération, en plus de l’ambassade des Etats-Unis dans le cadre des relations algéro-américaines. La décision fut prise de conduire ce projet de 5 ans en un partenariat entre les pouvoirs publics et la société civile.

C’est la première fois que la société civile propose et réussit à faire valider par l’Etat un projet de cette qualité et de cette envergure. Un projet prioritaire et stratégique qui peut ouvrir la voie à une nouvelle approche du patrimoine pour le valoriser et l’insérer dans une démarche économique et touristique.

Mais plus d’une année après, le projet est au point mort à cause de blocages identifiés au sein du ministère de la Culture et que personne ne comprend. L’Association, partenaire du projet, ne s’explique pas en tout cas les raisons de ces blocages et la réticence à installer le comité de pilotage comme prévu.

Seul un comité scientifique a été créé et domicilié au Centre national de recherches en archéologie (CNRA), mais marginalisé hélas, comme le regrette le président de l’Association, Azeddine Guerfi.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Amine K, l'orfèvre de la scène électronique marocaine

«Le Matin» a rencontré la figure de proue de la scène électronique marocaine, à Dakhla (Photo, Le Matin).
«Le Matin» a rencontré la figure de proue de la scène électronique marocaine, à Dakhla (Photo, Le Matin).
Short Url
  • DJ émérite, sa notoriété internationale a fait de lui l'artiste marocain qui a joué dans le plus grand nombre de pays en mixant dans pas moins de 67 destinations
  • Précurseur, Amine K a importé la musique électronique au Maroc pour en devenir l’ambassadeur et y apporter sa touche personnelle

«La vocation, c'est avoir pour métier sa passion», disait Stendhal. Une citation qui résume parfaitement l'as des platines Amine K qui a fait de la musique son éternelle destinée. DJ émérite, sa notoriété internationale a fait de lui l'artiste marocain qui a joué dans le plus grand nombre de pays en mixant dans pas moins de 67 destinations. Précurseur, Amine K a importé la musique électronique au Maroc pour en devenir l’ambassadeur et y apporter sa touche personnelle, puisée dans sa culture et ses origines. «Le Matin» a rencontré la figure de proue de la scène électronique marocaine, à Dakhla, à l’occasion de la première édition du Festival Into The Wild, initié par les fondateurs du Festival Oasis.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Pourquoi les protestations des femmes iraniennes nous dérangent-elles?

Des manifestants brandissent des slogans lors d'une manifestation de solidarité avec les femmes et les manifestants iraniens sur la Piazza del Campidoglio à Rome le 5 octobre 2022 (Photo, AFP).
Des manifestants brandissent des slogans lors d'une manifestation de solidarité avec les femmes et les manifestants iraniens sur la Piazza del Campidoglio à Rome le 5 octobre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
  • Beaucoup d'entre nous, arabes et musulmans de tous bords - libéraux et conservateurs, modérés et pro-Axe de la Résistance, religieux et laïcs - ne sont pas à l'aise avec les manifestations de femmes iraniennes
  • Au contraire, nous regardons maladroits et déconcertés, sinon sceptiques et méfiants

Soyons honnêtes. Beaucoup d'entre nous, arabes et musulmans de tous bords - libéraux et conservateurs, modérés et pro-Axe de la Résistance, religieux et laïcs - ne sont pas à l'aise avec les manifestations de femmes iraniennes qui protestent contre les autorités en place. Au contraire, nous regardons maladroits et déconcertés, sinon sceptiques et méfiants.

Il va sans dire que beaucoup d'entre eux n'approuvent pas le récit avancé par le guide suprême iranien Ali Khamenei sur un complot occidental incitant « quelques traîtres à l'émeute ».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


UE: La Tunisie retirée de la liste des juridictions fiscales non coopératives

La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir «satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II» (Image, La Presse).
La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir «satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II» (Image, La Presse).
Short Url
  • La Tunisie vient d’être retirée de l’annexe II liée à la liste de l’Union européenne des juridictions fiscales non coopératives
  • L’annexe II regroupe les pays coopératifs qui ne se conforment pas encore à toutes les normes fiscales internationales

La Tunisie vient d’être retirée de l’annexe II liée à la liste de l’Union européenne des juridictions fiscales non coopératives, selon le Conseil de l’Union européenne.

L’annexe II regroupe les pays coopératifs qui ne se conforment pas encore à toutes les normes fiscales internationales mais qui se sont engagés à mettre en œuvre des réformes, indique le conseil européen dans un communiqué publié, le 4 octobre.

La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir « satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II », explique la même source.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.