Le grand prix de Formule 1 fait avancer l’Arabie saoudite

Short Url
Publié le Samedi 04 décembre 2021

Le grand prix de Formule 1 fait avancer l’Arabie saoudite

Le grand prix de Formule 1 fait avancer l’Arabie saoudite
  • Le Grand Prix F1 d'Arabie saoudite est une nouvelle révolution et sera le plus grand événement sportif accueilli dans le Royaume
  • Djeddah accueillera le grand prix de F1 pour la première fois en Arabie Saoudite l'année prochaine

Mon obsession avec les courses de Formule 1 (F1) ont commencé lorsque je vivais et travaillais à Londres il y a plus de 20 ans. Ayant grandi à Riyad, le football était le seul sport qui captait notre attention. Mais, dès mon premier mois à Londres, j’ai pris l’habitude de rester collé à mon écran de télévision tous les week-ends pour regarder la couverture en direct du grand prix de F1 — sans oublier l’achat de billets pour visiter des pistes de course en Europe, telles que Silverstone au Royaume-Uni

J’étais ravi d’entendre le ministre du Sport, le prince Abdel Aziz ben Turki Al-Faisal, annoncer la semaine dernière que Djeddah accueillera pour la première fois le grand prix de F1 en Arabie saoudite l'année prochaine. Ce grand prix sera le troisième au Moyen-Orient après Bahreïn et Abou Dhabi. Depuis quelques années, l’Arabie saoudite est devenue une plaque tournante du sport et du divertissement et a accueilli des évènements internationaux majeurs, comme des matchs de boxe, des courses de Formule E et le Rallye de Dakar

L'Arabie saoudite soutient la F1 depuis des décennies, la compagnie aérienne nationale Saudia parrainant l'équipe Williams. Cet investissement s'est révélé être un événement important dans l'histoire de l'équipe, l'équipe de la marque "Fly Saudia" ayant remporté son premier championnat du monde en 1980. Saudi Aramco a également été un partenaire mondial de la F1, avec des discussions visant à développer et à accélérer les projets de mise au point d'un moteur alimenté par des carburants durables avancés.

Après Djeddah, les courses de F1 dans le cadre du grand prix en Arabie saoudite devraient se poursuivre à Qiddiya, située à 40 km de Riyad et couvrant 334 km2. Qiddiya Investment Co. (QIC) est en passe de devenir la capitale du divertissement et du sport du Royaume et comprendra le plus grand parc d’attractions « Six Flags » au monde, un parc aquatique hors pair,  des sports automobiles dont le grand prix de F1, et un terrain de golf de championnat de 18 trous.

Le QIC devrait accueillir 17 millions de visiteurs annuellement d’ici 2030, avec une contribution de 20 milliards de riyals saoudiens (5,3 milliards de dollars) au produit intérieur brut. Le QIC a récemment annoncé la désignation de Philippe Gas, ancien PDG d’Euro Disney, en tant que nouveau PDG. Je suis sûr que sa désignation apportera une riche expérience qui permettra de gérer cet énorme projet, y compris l'accueil du circuit du grand prix de F1 à l'avenir.

À mon avis, alors que la vision 2030 de l’Arabie saoudite vise à accroître les dépenses des ménages et des touristes sur le divertissement et le tourisme à travers la création d’attractions de classe mondiale répondant aux normes internationales les plus élevées, l'organisation du grand prix de F1 aura un impact considérable sur ce plan, aux niveaux local et international.

L’organisation du grand prix de F1 en Arabie saoudite est une nouvelle exceptionnelle et sera le plus grand évènement sportif  au Royaume

 

Basil M.K. Al-Ghalayini est président-directeur général du Groupe financier «BMG».

NDLR : L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com