« Nos frangins», l'hommage à Oussekine tué en France par la police, bientôt aux Oscars

L'actrice algéro-française Lyna Khoudri, le réalisateur Rachid Bouchareb et l'acteur français Reda Kateb posent lors d'un photocall pour le film "Nos Frangins" lors de la 75e édition du Festival de Cannes à Cannes, dans le sud de la France, le 24 mai 2022. (Photo, AFP)
L'actrice algéro-française Lyna Khoudri, le réalisateur Rachid Bouchareb et l'acteur français Reda Kateb posent lors d'un photocall pour le film "Nos Frangins" lors de la 75e édition du Festival de Cannes à Cannes, dans le sud de la France, le 24 mai 2022. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Samedi 26 novembre 2022

« Nos frangins», l'hommage à Oussekine tué en France par la police, bientôt aux Oscars

  • Le film, qui sortira le 7 décembre dans les salles françaises, représentera l'Algérie aux Oscars
  • Il avait été présenté, en avant-première et hors compétition, en mai au Festival de Cannes où il avait été chaleureusement accueilli

PARIS: Trente-six ans après les faits, un film pour aborder la brutalité policière sur les jeunes d'origine maghrébine en France, dans les années 80: avec "Nos frangins", Rachid Bouchareb raconte la mort de Malik Oussekine et d'un autre jeune, tués par des policiers à Paris en 1986.

Le film, qui sortira le 7 décembre dans les salles françaises, représentera l'Algérie aux Oscars. Il avait été présenté, en avant-première et hors compétition, en mai au Festival de Cannes où il avait été chaleureusement accueilli.

En mettant en parallèle la mort de Malik Oussekine, jeune étudiant français d'origine algérienne, avec celle, le même soir, d'Abdel Benyahia, lui aussi Français d'origine maghrébine, Rachid Bouchareb affirme qu'ils font partie de la même histoire.

Un film que le réalisateur d'"Indigènes" avait "envie de faire depuis longtemps". "Là, c'est l'horloge personnelle qui s'est déclenchée. Il était temps", a-t-il confié à l'AFP lors d'un entretien réalisé en marge du Festival de Cannes.

Première adaptation cinématographique de ces drames qui ont marqué une génération - celle des étudiants opposés au projet de loi visant à réformer les universités françaises présenté en 1986 et dit projet de loi Devaquet - le film sort quelques mois après la série "Oussekine" sur Disney+.

"Il y a des sujets de mémoire qui sont difficiles et il faut attendre que la France soit complètement prête à en parler", poursuit le réalisateur.

"On parle beaucoup de droitisation de la France (...) mais un film comme celui-là n'aurait pas pu se produire il y a quelques années. Qu'on puisse le faire aujourd'hui, c'est une vraie note d'espoir", complète auprès de l'AFP l'acteur Reda Kateb, qui campe le rôle de Mohamed, frère de Malik.

Si les familles n'ont pas participé au film, celui-ci s'est fait avec leur assentiment. "On n'a pas voulu bousculer ou réveiller leur blessure. On s'est tenu à notre place", poursuit l'acteur de "Hors normes".

"C'est un film qui a été fait sans colère et avec beaucoup d'amour", explique à l'AFP l'actrice Lyna Khoudri qui incarne Sarah, la soeur de Malik.

Déclencher «un mouvement»

Avec une écriture au couteau, un récit resserré, le film prend ses distances avec la série Disney+, plus dense, qui abordait notamment le thème de la colonisation.

Le film de Rachid Bouchareb lui se concentre sur les destins de Malik et Abdel. Tous deux sont morts le même soir. Le premier à Paris, l'autre à Pantin, en proche banlieue parisienne. Tous deux ont été tués par des policiers.

Dans le cas d'Abdel Benyahia, jeune animateur de rue, d'une balle dans la poitrine par un inspecteur de police ivre alors qu'il tentait de s'interposer pour éviter une bagarre devant un café.

Son histoire n'a pas été immédiatement médiatisée, de peur que sa mort, s'ajoutant à celle de Malik Oussekine, ne provoque davantage de manifestations dans un pays déjà marqué par de vives protestations étudiantes.

D'une grande justesse, Samir Guesmi, qui incarne le rôle du père d'Abdel Benyahia, transmet la solitude de cet homme, ouvrier et seul, et celle d'Oussekine, portée par son frère aîné Mohamed qui prend en charge les démarches judiciaires et reçoit le soutien du président de la République française de l'époque, François Mitterrand (socialiste).

"Incarner ce père qui a longtemps manqué dans le paysage du cinéma français et qui a maintenant sa place, c'est formidable", raconte Samir Guesmi qui incarnait déjà un père dans son premier film comme réalisateur, "Ibrahim" (2020).

Trente-six ans après les faits, qu'espérer du film? "A chaque fois, les films déclenchent tout un mouvement (...) on met en route une locomotive et le cinéma est une locomotive", estime Rachid Bouchared.

En 2006, "Indigènes", qui avait valu un prix d'interprétation collectif à ses interprètes, avait changé la vie des anciens combattants étrangers en permettant la revalorisation de leurs pensions.


France: le couturier espagnol Paco Rabanne a été incinéré en Bretagne

Sur cette photo prise le 28 février 1969, le designer espagnol Paco Rabanne présente ses créations. (Dossier, AFP)
Sur cette photo prise le 28 février 1969, le designer espagnol Paco Rabanne présente ses créations. (Dossier, AFP)
Le designer de mode français-espagnol Paco Rabanne dans son atelier de couture à Paris, le 10 juillet 1979. (Photo, AFP)
Le designer de mode français-espagnol Paco Rabanne dans son atelier de couture à Paris, le 10 juillet 1979. (Photo, AFP)
Short Url
  • Célèbre pour ses tenues futuristes en métal, ainsi que pour ses déclarations excentriques, le créateur est décédé à l'âge de 88 ans dans le village de Portsall, en Bretagne
  • La maison Paco Rabanne va défiler le 1er mars dans le cadre de Paris Fashion week, une occasion de rendre hommage au couturier, enterré dans la plus stricte intimité

PARIS: Le couturier espagnol Paco Rabanne, décédé vendredi dans l'ouest de la France, en Bretagne, a été incinéré lundi, avant un hommage de la maison Paco Rabanne le 1er mars dans le cadre de Paris Fashion week.

"Il a été incinéré hier en Bretagne", a indiqué mardi un responsable du groupe catalan Puig, qui possède la marque portant son nom.

Célèbre pour ses tenues futuristes en métal, ainsi que pour ses déclarations excentriques, le créateur est décédé à l'âge de 88 ans dans le village de Portsall, en Bretagne. Sa famille s'était réfugiée en France en raison de la guerre civile espagnole.

La maison Paco Rabanne va défiler le 1er mars dans le cadre de Paris Fashion week, une occasion de rendre hommage au couturier, enterré dans la plus stricte intimité.

Quelques jours après la disparition du "métallurgiste de la mode", la rappeuse américaine Cardi B était habillée en Paco Rabanne pour les Grammy Awards dimanche: une robe métallique associée à un bijou de tête, conçue par l'actuel directeur artistique de la maison, Julien Dossena, une réinterprétation des créations emblématiques de Paco Rabanne.


Dans sa brochure annuelle, la banque américaine JPMorgan conseille de visiter le Grand Musée égyptien

Le Grand Musée égyptien au Caire. (Photo Twitter)
Le Grand Musée égyptien au Caire. (Photo Twitter)
Short Url
  • La brochure annuelle de la banque suggère des activités récréatives, artistiques et culturelles à pratiquer pendant les vacances
  • La brochure précise que le musée consacré à l'ancienne civilisation égyptienne présentera la collection intégrale de l'enfant roi Toutankhamon

LE CAIRE: Dans sa brochure annuelle , la banque américaine JPMorgan invite ses clients à visiter le Grand Musée égyptien. Cette publication est remise à la clientèle distinguée de cette banque dans le monde entier. Elle suggère des activités récréatives, artistiques et culturelles à pratiquer pendant les vacances. Elle met par ailleurs en évidence les attractions et les lieux les plus attrayants du monde.

Parmi les nombreux lieux qui figurent dans la brochure de cette année, on trouve une photo du Grand Musée égyptien, qui ouvrira bientôt ses portes. De plus amples informations relatives à cette attraction sont également fournies. Le document précise que le musée consacré à l'ancienne civilisation égyptienne présentera la collection intégrale de l'enfant roi Toutankhamon.

Le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, Ahmed Issa, a salué la décision de la banque de conseiller à ses clients la visite de ce musée, qui s'imposera comme l'un des plus importants établissements de ce type dans le monde.

Le ministre a déclaré que la date d'ouverture du musée serait annoncée dans les plus brefs délais. Il a précisé que des rois, des présidents et de hauts fonctionnaires du monde entier assisteront à son inauguration.

Soha Ali, PDG de la JPMorgan Bank en Égypte et en Afrique du Nord, vient de rencontrer M. Issa. Elle a remercié à cette occasion le ministère du Tourisme et des Antiquités pour la coopération dont il a fait preuve et pour les informations et les photographies relatives au musée qu'il a fournies.

La JPMorgan Bank, le plus important établissement bancaire aux États-Unis et l’un des plus grands du monde, publie sa brochure une fois par an.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Absents depuis 2019, les super-héros de Marvel de retour en Chine

Une jeune femme prend une photo d'une affiche avant de regarder le film "Black Panther : Wakanda Forever" dans un cinéma de Shanghai, le 6 février 2023. Black Panther sortira dans les cinémas chinois après une interruption de deux ans et demi pour les films Marvel. (AFP).
Une jeune femme prend une photo d'une affiche avant de regarder le film "Black Panther : Wakanda Forever" dans un cinéma de Shanghai, le 6 février 2023. Black Panther sortira dans les cinémas chinois après une interruption de deux ans et demi pour les films Marvel. (AFP).
Short Url
  • Les films des studios Marvel, propriété du géant américain Disney, avaient disparu des salles obscures chinoises après la sortie en juillet 2019 de "Spider-Man: Far from Home"
  • La Chine n'autorise chaque année la diffusion en salles que de quelques dizaines de long-métrages étrangers

SHANGHAI : Les super-héros de Marvel ont fait leur retour sur grand écran en Chine mardi après près de quatre ans d'absence, avec le film "Black Panther: Wakanda Forever".

Les films des studios Marvel, propriété du géant américain Disney, avaient disparu des salles obscures chinoises après la sortie en juillet 2019 de "Spider-Man: Far from Home".

La Chine n'autorise chaque année la diffusion en salles que de quelques dizaines de long-métrages étrangers.

Pour les méga-productions de Marvel, immensément populaires dans le pays asiatique, ce marché est crucial: la diffusion dans les cinémas chinois du premier film de la série Black Panther avait généré 105 millions de dollars.

"Je suis toute excitée", a confié une spectatrice faisant la queue lundi soir à Shanghai, pour la première du film programmée à minuit.

"J'avais dû utiliser les sites de streaming pour regarder les deux films précédents (...) mais j'espère que je pourrai regarder les films Marvel plus souvent en salle à partir de maintenant", a-t-elle ajouté, ne donnant que son nom de famille, Chen.

La fin de cet apparent blocage des films Marvel en Chine survient alors que le pays vient de lever ses restrictions sanitaires anti-Covid, qui ont porté un coup dur aux lieux de divertissement dans le pays.

"A cause du Covid, ça fait vraiment longtemps qu'on n'est pas allé au cinéma", raconte Kun, 25 ans, employé d'un hôpital venu voir le film avec des amis.

"On doit travailler demain mais l'opportunité est tellement rare qu'on est venu".

Lin Fan, venue avec son fils de 13 ans, Jiang Xiaoyi, se réjouit de renouer avec une tradition familiale: "(Xiaoyi) a toujours été un fan de Marvel, et pendant la série des Avengers, on allait toujours voir la première à minuit".

Prochaine étape pour les fans chinois: la sortie, le 17 février, de "Ant-Man et la Guêpe: Quantumania".

Les autorités chinoises n'ont jamais expliqué pourquoi les films Marvel avaient soudainement disparu des écrans depuis 2019.

Pendant cette période, Disney avait refusé d'obéir aux censeurs qui réclamait le retrait de toute référence à des relations homosexuelles dans les films Marvel, notamment "Les Eternels" en 2021 et "Doctor Strange in the Multiverse of Madness" en 2022.

Mais le géant américain a aussi été accusé de trop collaborer avec Pékin.

Des appels au boycott, notamment en Occident, avaient été lancés contre sa nouvelle version de "Mulan", car certaines scènes avaient été tournées dans la région du Xinjiang, longtemps frappée par des attentats meurtriers et où la campagne sécuritaire chinoise est accusée de violer les droits humains de la population musulmane.

Deux épisodes des "Simpsons" ont quant eux été retirés du service de streaming Disney+ à Hong Kong. L'un d'eux faisait référence à la répression des manifestations de Tiananmen en 1989 et l'autre évoquait des "camps de travail forcé" en Chine.