Nadine Labaki fera partie du jury du Festival de Cannes

La réalisatrice libanaise Nadine Labaki fera partie du jury du 77e Festival de Cannes. (Images Getty)
La réalisatrice libanaise Nadine Labaki fera partie du jury du 77e Festival de Cannes. (Images Getty)
Short Url
Publié le Mardi 30 avril 2024

Nadine Labaki fera partie du jury du Festival de Cannes

  • Le jury décernera la très convoitée Palme d’or à l’un des vingt-deux films en compétition
  • Labaki a remporté en 2018 le Prix du jury au festival de Cannes pour son film Capharnaüm

DUBAÏ: La réalisatrice libanaise Nadine Labaki fera partie du jury du 77e Festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai, a annoncé la présidente du jury, Greta Gerwig.

Parmi les autres membres du jury figurent la scénariste et photographe turque Ebru Ceylan, l’actrice américaine Lily Gladstone, l’actrice française Eva Green, le réalisateur, producteur et scénariste espagnol Juan Antonio Bayona, l’acteur italien Pierfrancesco Favino, le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda ainsi que l’acteur et producteur français Omar Sy.

Le jury décernera la très convoitée Palme d’or à l’un des vingt-deux films en compétition.

Nadine Labaki a remporté en 2018 le Prix du jury pour son film Capharnaüm. Arab News revient sur son parcours au Festival de Cannes.

Tout commence en 2004, lorsqu’elle écrit et élabore son premier long métrage, Caramel, à la résidence de la Cinéfondation, avant de le présenter à l’occasion de la Quinzaine des réalisateurs. Deux de ses films – Et maintenant, on va où? (2011) et Capharnaüm (2018) – sont lancés à l’occasion du Festival de Cannes, dans le cadre de la sélection officielle pour le second.

«J’ai l’impression d’être leur bébé, d’une certaine manière. Un bébé, on assiste à ses premiers pas, on le voit grandir, on le protège, on l’encourage… Ils m’ont accompagnée dans ce voyage, ont salué mes efforts et m’ont encouragée. C’est vraiment génial. J’adore ce festival. Je pense que c’est le meilleur festival du monde», a confié Nadine Labaki à Arab News dans un précédent entretien en marge de l’édition 2019.

nadine labaki
Nadine Labaki avec la vedette de Capharnaüm, Zain al-Rafeea, en Californie. (Images Getty)

Capharnaüm a également été nommé à la fois aux Golden Globes et aux Oscars dans la catégorie du meilleur film étranger. Nadine Labaki est devenue la première femme du monde arabe à recevoir cet honneur.

Ce n’est pas la première fois que la réalisatrice fait partie du jury de Cannes. En 2018, elle était la première Arabe à être choisie comme présidente d’un jury, dans la catégorie «Un certain regard».

«Je ne regarde pas les films en tant que réalisatrice. Jamais», avait-elle déclaré à l'époque. «Je regarde le film en tant qu’être humain. […] Je n’aime pas le mot “jury”. Je n’aime pas juger, parce que je me suis moi-même retrouvée dans ces situations très difficiles, très fragiles. Quand on tourne un film, on doute, on ne sait pas, on n’a pas assez de recul, on n’a pas les bonnes réponses et on ne prend pas les bonnes décisions.»

Asmae el-Moudir, réalisatrice, scénariste et productrice marocaine, fera quant à elle partie du jury «Un certain regard» du festival cette année.

Elle sera accompagnée de la scénariste et réalisatrice franco-sénégalaise Maïmouna Doucouré, de l’actrice germano-luxembourgeoise Vicky Krieps et du critique de cinéma, réalisateur et écrivain américain Todd McCarthy.

Xavier Dolan sera le président du jury de la catégorie «Un certain regard». L’équipe supervisera la remise des prix de cette catégorie, qui met en avant des films d’art et de découverte d’auteurs émergents parmi une sélection de dix-huit œuvres, dont huit premiers longs métrages.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Outrage à Microsoft, qui aurait fermé des comptes palestiniens utilisés pour appeler Gaza

Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas. (AFP/File)
Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas. (AFP/File)
Short Url
  • Selon une enquête de la BBC, les Palestiniens qui utilisaient Skype pour appeler Gaza depuis l'étranger ont vu leur compte résilié sans raison.
  • "Microsoft a détruit nos vies numériques", affirme une personne

LONDRES : Microsoft a été accusé d'avoir fermé des comptes de messagerie électronique associés à des Palestiniens qui utilisaient Skype pour passer des appels téléphoniques vers Gaza.

Une enquête de la BBC a révélé que plusieurs Palestiniens vivant à l'étranger ont vu leurs comptes de chat vocal et vidéo appartenant à Microsoft fermés sans avertissement, ce qui a eu pour effet de "détruire leur vie numérique".

"J'ai ce compte Hotmail depuis 15 ans", a déclaré Salah Elsadi, un Palestinien vivant aux États-Unis, interrogé par la BBC.

"Ils m'ont banni sans raison, en disant que j'avais violé leurs conditions - quelles conditions ? Dites-moi".

L'enquête a mis au jour au moins 20 cas dans lesquels des Palestiniens ont vu leur compte suspendu sans aucune explication.

Les personnes concernées ont expliqué qu'avec un abonnement payant à Skype, il est possible d'appeler des téléphones mobiles à Gaza à peu de frais, ce qui en fait une bouée de sauvetage pour de nombreux Palestiniens lorsque l'internet est coupé.

Dans certains cas, ces comptes de messagerie avaient plus de 15 ans et les utilisateurs n'avaient aucun moyen de récupérer leurs courriels, leurs contacts ou leurs souvenirs. Certains ont indiqué que leurs comptes de messagerie étaient liés à leur travail.

"Nous sommes des civils sans passé politique qui voulaient simplement prendre des nouvelles de nos familles", a déclaré Eiad Hametto, qui a appelé sa famille depuis l'Arabie saoudite.

"Ils ont suspendu mon compte de messagerie électronique que j'avais depuis près de 20 ans. Il était lié à tout mon travail. Ils ont tué ma vie en ligne", a-t-il ajouté.

Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas.

Microsoft n'a pas répondu directement à l'accusation selon laquelle ces personnes avaient été qualifiées de Hamas, mais un porte-parole a déclaré que la société ne bloquait pas les appels et n'interdisait pas les utilisateurs en fonction de la région ou de la destination de l'appel.

"Le blocage dans Skype peut se produire en réponse à des activités frauduleuses présumées", a déclaré le porte-parole sans donner plus de détails, ajoutant que les utilisateurs avaient été informés qu'ils pouvaient faire appel de la décision.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


Bientôt, une nouvelle rubrique : « Le mot du mois »

L'œuvre de l'artiste canadien Dhia al-Jazaeri, qui a remporté la deuxième place dans la catégorie Calligraphie moderne, est exposée lors du Festival al-Burda à l'Expo 2020 dans l'émirat du Golfe de Dubaï, le 20 décembre 2021 (Photo par GIUSEPPE CACACE / AFP)
L'œuvre de l'artiste canadien Dhia al-Jazaeri, qui a remporté la deuxième place dans la catégorie Calligraphie moderne, est exposée lors du Festival al-Burda à l'Expo 2020 dans l'émirat du Golfe de Dubaï, le 20 décembre 2021 (Photo par GIUSEPPE CACACE / AFP)
Short Url

PARIS : « Le mot du mois » est une nouvelle rubrique par l’auteur du Dictionnaire des mots français d’origine arabe (Seuil 2007), Salah Guemriche, à retrouver bientôt sur Arab News en français.

« Il y a deux, voire trois plus de mots français d’origine arabe que de mots français d’origine gauloise ! »

Cette assertion, qui introduit ce Dictionnaire paru en 2007 aux éditions du Seuil (et, en poche : Points-Seuil 2012 et 2015), est fondée sur des recherches faites sur plusieurs siècles, en passant par le XIIe siècle avec l’Italien Gérard de Cremone, connu pour avoir étudié l’arabe à Tolède, avant de traduire des dizaines d’ouvrages en latin d’auteurs arabo-andalous (mathématiciens, astronomes, médecins).

Quatre siècles plus tard, Rabelais s’initiera à la même langue, comme il le confiera dans une Briefve declaration : « Le Nil tombe de haultes montaignes, en si horrible bruyt que les voisins du lieu sont presque tous sours, comme escript Claud. Galen. L’Evesque de Caramith, celuy qui en Rome feut mon precepteur en langue arabicque, m’a dict… » 1.

Dans son ouvrage, l’auteur remonte aux origines (parfois séculaires, voire millénaires) d’environ 400 mots, le plus souvent empruntés par l’espagnol, l’italien, voire le provençal, avant d’arriver au français. Longtemps, parfois jusqu’à nos jours, les dictionnaires français n’en signalent, pour les étymologies, que les langues latines qui ne furent en réalité que des intermédiaires.

Quatre-cents mots, et parmi les plus inattendus : alcool, algèbre, algorithme, amalgame, arobase, arsenal, caban, calfater, calibre, carafe, carat, chemise, chiffre, coupole, fardeau, goudron, hasard, houle, jupe, magasin / magazine, mascarade, masque, matelas, mazout, mérinos, mousseline, nuque, orange, rame, raquette, récif, risque, satin, talc, tare, tarif, tartre, trafic, zéro, etc.

 

NDLR: 1 Œuvres de Rabelais, t. II, éd. Daffis, 1872, p. 250


La nuit tombe et les étoiles illuminent le désert de Hisma à Tabuk

Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Short Url
  • Sous cette toile céleste ornée d’innombrables étoiles scintillantes qui s’étendent dans toutes les directions, le désert de Hisma abrite également des formations rocheuses uniques, connues localement sous le nom de ‘masabih et gharamil’
  • Ce paysage naturel captivant attire les amateurs “d’astro-tourisme”, un facteur croissant de l’attrait touristique de la région, explique Majed Abu Zahra, président de la Jeddah Astronomical Society

RIYAD: Alors que les lumières des villes voisines s’estompent, les visiteurs seront sans doute envoûtés par la majesté du cosmos qui se déploie dans le désert de Hisma, situé à 90 km à l’ouest de Tabuk.

Sous cette toile céleste ornée d’innombrables étoiles scintillantes qui s’étendent dans toutes les directions, le désert de Hisma abrite également des formations rocheuses uniques, connues localement sous le nom de ‘masabih et gharamil’, a récemment révélé l’Agence de presse saoudienne (SPA).

Dans une interview accordée à la SPA, Abdulaziz ben Laboun, expert en géologie et professeur, a déclaré que ces formations rocheuses distinctives sont le résultat de processus d’érosion s’étalant sur des millions d’années.

“Cette sculpture naturelle a engendré une merveille géologique dont l’âge est estimé à plus de 500 millions d’années, formant un paysage d’une rare beauté esthétique, difficile à trouver ailleurs dans le monde”, a-t-il indiqué.

“À la tombée de la nuit, la distance qui sépare Hisma de la pollution lumineuse artificielle en fait un lieu idéal pour l’observation des étoiles, des galaxies, des météores et des comètes”.

Ce paysage naturel captivant attire les amateurs “d’astro-tourisme”, un facteur croissant de l’attrait touristique de la région, explique Majed Abu Zahra, président de la Jeddah Astronomical Society (Société astronomique de Djeddah).

“L’astro-tourisme est une nouveauté qui s’ajoute aux divers types de tourisme, rejoignant les rangs du tourisme récréatif, médical et culturel, entre autres”, a-t-il expliqué.

Le joyau de l’exposition céleste de Hisma est la galaxie de la Voie lactée. Notre système solaire, blotti dans l’un de ses bras spiraux, se trouve à environ 8 000 années-lumière du centre de la galaxie.

Cette vaste métropole cosmique, qui abrite plus de 100 milliards d’étoiles, s’étend dans le ciel nocturne comme un ruban lumineux, offrant aux observateurs une vue imprenable sur le cœur éblouissant de la galaxie.

Le désert de Hisma est un amphithéâtre naturel propice aux merveilles astronomiques et aux découvertes scientifiques. Son ciel immaculé constitue une toile de fond idéale pour une multitude d’événements cosmiques, de la Semaine mondiale de l’espace à la Journée de l’astronomie, a indiqué la SPA.

C’est un lieu idéal pour pratiquer un grand nombre d’activités astronomiques, notamment l’observation des éclipses solaires et lunaires, des pluies de météores et des alignements planétaires, indique le communiqué.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com