Les Tuileries se réaménagent avec une allée d'ormes comme avant la Révolution

Le Jardin des Tuileries en plein confinement parisien, le 6 novembre (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mardi 09 février 2021

Les Tuileries se réaménagent avec une allée d'ormes comme avant la Révolution

  • Le Jardin des Tuileries renoue avec son passé grâce à une allée d'ormes en son milieu reliant l'Arc du Caroussel à la Concorde, qui rendra ce parc au cœur de Paris moins minéral
  • 26 bancs en pierre de taille ont été rénovés. Des parterres ont été végétalisés, des massifs ont été plantés de fleurs inspirées de thèmes d'expositions

PARIS: Le Jardin des Tuileries renoue avec son passé grâce à une allée d'ormes en son milieu reliant l'Arc du Caroussel à la Concorde, qui rendra ce parc au cœur de Paris moins minéral et plus agréable.

Lundi, les deux derniers des 92 ormes ont été plantés sur un des deux alignements encadrant la « Grande Allée ». Jean-Luc Martinez, le président directeur du Louvre, dont dépendent les Tuileries, est venu donner un coup de pelle symbolique final de ce chantier original.

26 bancs en pierre de taille ont été rénovés. Des parterres ont été végétalisés, des massifs ont été plantés de fleurs inspirées de thèmes d'expositions.

Ces aménagements résultent de l'édition 2020 de l'opération « Tous Mécènes », lancée en septembre dernier, par laquelle 4 500 donateurs ont donné un million d’euros au Louvre. Arbres et bancs ont pu être parrainés par des particuliers.

Une capsule métallique ressemblant à un gros obus a été enterrée à un bout de l'allée. Elle contient une centaine de messages, collectifs (rédigés par service) ou individuels, dans lesquels les agents du Louvre ont exprimé ce qu'ils ressentaient sur leur musée et sa mission en cette année Covid et comment ils voyaient le Louvre dans quarante ans. Ils sont confidentiels et ne seront dévoilés qu'en 2061 quand la capsule sera déterrée.

Le parc de 23 hectares fréquenté par 16 millions de personnes par an avait été imaginé sous le règne de Catherine de Médicis selon un modèle des jardins florentins.

Puis au XVIIe siècle, André Le Nôtre, créateur des jardins de Louis XIV, avait conçu cette allée allant alors jusqu'à la campagne, là où se trouve la place de la Concorde. Les ormes avaient été abattus sous la Révolution, donnant au parc un aspect minéral.

« Il y a un caractère symbolique dans ce que nous faisons en une période d'incertitude : planter des arbres qui seront là dans 30, 50, 100 ans, rappelle que, dans le patrimoine, on travaille pour les générations à venir », a souligné Martinez.

Maintenant, il faudra préserver ces ormes. Des jardiniers vont faire trois ans de « biberonnage » pour leur donner d'énormes quantités d'eau. Des sondes tensiométriques sur les troncs mesureront la capacité du sol d'approvisionner l'arbre en eau.  

Depuis 2010, les campagnes « Tous mécènes » ont rassemblé plus de 27 000 donateurs pour divers projets de rénovation au Louvre. 


Une artiste saoudienne au volant d'un nouveau projet d'art de rue à Djeddah

Shalimar Sharbatly réalisera des peintures sur une nouvelle série de véhicules dans le cadre de l'initiative « Draw a Nation » (Dessiner la Nation) (Photo, fournie).
Short Url
  • L'évènement « Draw a Nation » (ou Dessiner la Nation) s'inscrit dans le cadre des initiatives destinées à embellir le paysage urbain de Djeddah
  • L'objectif de cette initiative est de peindre des voitures et des véhicules anciens et abandonnés et de les transformer en œuvres d'art

RIYAD: Shalimar Sharbatly, peintre abstraite saoudienne qui a acquis une renommée mondiale pour sa peinture personnalisée sur carrosseries, réalisera une nouvelle série de peintures pour une édition prolongée de l'initiative « Draw a Nation »  (Dessiner la nation). Dans cette optique, elle a conclu un accord avec la municipalité de Djeddah.

Sharbatly est une pionnière de l'école « Moving Art » (l’Art en Mouvement).  Parmi ses œuvres personnalisées et peintes à la main figurent une Porsche 911, présentée au Mondial de l'automobile de Paris ainsi qu’une voiture de Formule 1, la « Torq » qui a été dévoilée lors du Grand Prix de Monaco 2017.

Les deux véhicules ont également été exposés au musée du Louvre à Paris, dans le cadre de l'exposition « Moving Art » en 2017.

Cependant, c'est surtout l'initiative « Draw a Nation » qui a valu à Sharbatly sa notoriété dans le Royaume, où elle a présenté nombre de ses véhicules décorés et peints à la main lors de la fête nationale saoudienne de l'année dernière.

C'est un accident dont elle a été témoin sur la plage de Djeddah qui lui a donné l'idée de recycler de vieilles voitures. Elle a auparavant confié à Arab News que la peinture sur les véhicules lui a permis de se donner un but.


La chanteuse américaine Alicia Keys chante une sérénade à des élèves en Arabie saoudite

La chanteuse détentrice d’un Grammy Award a visité l’Arabie saoudite à plusieurs reprises (Photo, Instagram).
Short Url
  • La chanteuse américaine Alicia Keys a présenté une prestation improvisée aux étudiants et au personnel saoudien de Madrasat AdDeera à AlUla
  • . La chanteuse primée a interprété son tube « Fallin' » devant les élèves et le personnel d'une école de filles

DUBAÏ: La chanteuse américaine Alicia Keys a présenté une prestation improvisée aux étudiants et au personnel saoudien de Madrasat AdDeera à AlUla.

La performance a été postée sur Instagram vendredi par le ministre saoudien de la Culture, le prince Badr ben Abdallah. La chanteuse primée a interprété son tube « Fallin' » devant les élèves et le personnel d'une école de filles.

La lauréate des Grammy Awards a effectué de nombreuses visites en Arabie saoudite.

En effet, Keys figurait parmi les têtes d'affiche de la Saison de Riyad 2019 (Riyadh Season 2019), aux côtés de Bruno Mars, Pitbull et John Legend qui ont tous donné des concerts dans la capitale.

Une photo récente, qui circule sur Twitter, montre que la chanteuse de « Girl on Fire » a séjourné dans le Royaume à une date encore plus récente.

La photo en question, publiée sur Twitter par le compte @dcantiheroes, est une capture d'écran datant du 9 avril et tirée des Instagram Stories de Hassan Ghoneim, personnalité médiatique saoudienne. On y voit ce dernier aux côtés d'Alicia Keys.

La photo qui a probablement été prise le week-end signifie que Keys se trouvait dans la ville quand le ténor italien Andrea Bocelli a donné un concert à AlUla, ville classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com.


Le Point de vue de Larissa Aoun: "On ne vit pas"

Larissa Aoun, journaliste libanaise, correspondante à Beyrouth de Sky News Arabia (capture d'écran)
Short Url
  • Laryssa Aoun ne cache pas sa colère contre les « responsables irresponsables, incompétents » du Liban
  • Une interview exclusive pour Arab News en Français

Larissa Aoun ne cache pas sa colère contre les « responsables irresponsables, incompétents » du Liban, dans une interview exclusive pour Arab News en Français. La journaliste libanaise, correspondante à Beyrouth de Sky News Arabia garde cependant espoir pour son pays, grâce au peuple et surtout aux jeunes. D’ailleurs, c’est auprès de ses deux filles qu’elle se réfugie, pour une thérapie antistress.