Escale en France pour Amal, marionnette syrienne qui alerte sur le sort des enfants migrants

"Little Amal" est transporté à l'intérieur du musée Mucem à Marseille, le 22 septembre 2021, dans le cadre de "The walk", un festival d'art qui suit le parcours de Little Amal, une marionnette géante représentant une jeune réfugiée syrienne parcourant 8000 km (AFP)
"Little Amal" est transporté à l'intérieur du musée Mucem à Marseille, le 22 septembre 2021, dans le cadre de "The walk", un festival d'art qui suit le parcours de Little Amal, une marionnette géante représentant une jeune réfugiée syrienne parcourant 8000 km (AFP)
Short Url
Publié le Mercredi 22 septembre 2021

Escale en France pour Amal, marionnette syrienne qui alerte sur le sort des enfants migrants

  • Parti de Gaziantep, ville turque à la frontière syrienne le 27 juillet, le pantin doit rejoindre Manchester au Royaume-Uni le 3 novembre, après avoir parcouru 8 000 kilomètres et traversé huit pays
  • Cette odyssée, baptisée "The Walk" (La Marche), est destinée à sensibiliser l'Europe sur le sort des migrants et notamment des enfants non-accompagnés ou séparés de leur famille

MARSEILLE: Du haut de sa silhouette de bois de 3,5 mètres, Amal, marionnette représentant une enfant syrienne déracinée, ne passe pas inaperçue en débarquant sur le port de Marseille, dans le sud de la France, une des étapes d'un périple débuté en Turquie et qui s'achèvera en novembre au Royaume-Uni. 

Dans sa jupe rose, avec ses yeux écarquillés et ses longs cheveux bruns, la grande poupée représentant une fillette syrienne à la recherche de sa mère, a posé le pied mercredi sur l'esplanade du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), dans une ambiance survoltée et sous les applaudissements.  

"Amal! Amal! Amal!", crient en sautillant des centaines d'enfants qui observent médusés son arrivée par la mer. Accueillie par l'ONG SOS Méditerranée, dont le siège est à Marseille et qui, avec son navire l'Ocean Viking, porte secours à des milliers de migrants tentant comme elle de rejoindre l'Europe pour un avenir meilleur, la marionnette ne laisse pas indifférent.

"C'est triste ce qui lui arrive", confie Julia, 9 ans: "Son histoire m'a beaucoup touchée. J'ai trouvé ce projet magnifique", ajoute sa mère, Vanessa Moughames, d'origine libanaise, qui y voit un parallèle avec son histoire. 

Parti de Gaziantep, ville turque à la frontière syrienne le 27 juillet, le pantin doit rejoindre Manchester au Royaume-Uni le 3 novembre, après avoir parcouru 8 000 kilomètres et traversé huit pays, où des centaines d'événements culturels sont programmés pour l'accueillir.

Cette odyssée, baptisée "The Walk" (La Marche), est destinée à sensibiliser l'Europe sur le sort des migrants et notamment des enfants non-accompagnés ou séparés de leur famille. 

Son message est "Ne m'oubliez pas", explique la fondation britannique "Good chance Theatre", née en 2015 dans le camp de migrants de Calais, port du nord de la France, qui a inspiré la pièce de théâtre "The Jungle".

- Aylan "avait des rêves" -

Un lieu qu'Amal devrait d'ailleurs découvrir le 17 octobre avant d'embarquer pour l'Angleterre, après avoir tenté de retrouver sa mère en Suisse, en Allemagne et en Belgique. 

"On a voulu représenter une très très grande fillette, car ces enfants ne sont pas assez visibles. On espère par ce contact direct créer de l'empathie et, grâce à l'art, faire bouger les lignes sur le sort de ces enfants qui n'ont plus le droit de l'être et sont sur les routes au lieu d'être à l'école", explique Claire Béjanin, co-productrice du projet. 

Après la Grèce puis l'Italie, la marionnette a rejoint la France mardi matin dans le village de Breil-sur-Roya, à la frontière italienne, dans une ferme de la communauté Emmaüs (association d'accueil des exclus fondée par l'abbé Pierre) où le militant pro-migrants de la vallée, Cédric Herrou, lui a lu ses droits. 

Puis direction Toulon et Marseille, une ville qui s'est "créée par la mer et ses migrations successives", relève la productrice.

Au cours de cette escale, Amal et son public assisteront sur une plage au "Va-et-vient des vagues", un spectacle de danse mis en scène par la chorégraphe palestinienne Samar Haddad King. Une cinquantaine de danseurs, professionnels comme amateurs, munis de gilets de sauvetage, incarneront ces migrants dont "chaque histoire est différente", insiste auprès de l'AFP la chorégraphe, dont la famille maternelle a fait partie des réfugiés palestiniens de 1948. 

"Fatigué ou triste, chacun livre une interprétation personnalisée" de ces migrants souvent représentés comme morts, note la jeune mère, encore marquée par la photo de 2015 du corps d'Aylan, cet enfant syrien de 3 ans échoué sur une plage turque.

"Or il y a de la vie, de l'espoir", poursuit Samar Haddad King: Aylan "avait des rêves, ses parents imaginaient des projets pour lui", relève l'artiste, qui partage sa vie entre la Palestine et New York.

Une autre image est venue ces derniers jours l'empêcher de dormir: celle de gardes-frontières américains à cheval repoussant des migrants au Texas, "comme des animaux". 


Mondial: les Bleus qualifiés et quasi assurés de la première place

Les joueurs français célèbrent leur victoire lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde Qatar 2022 entre la France et le Danemark au stade 974 de Doha le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Les joueurs français célèbrent leur victoire lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde Qatar 2022 entre la France et le Danemark au stade 974 de Doha le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Short Url
  • La France est devenue samedi la première nation qualifiée pour les huitièmes du Mondial-2022
  • Les Bleus seront assurés de la première place du groupe D s'ils font match nul contre la Tunisie

DOHA: Victorieuse du Danemark (2-1), la France est devenue samedi la première nation qualifiée pour les huitièmes du Mondial-2022, qu'elle pourra aborder comme première de groupe en faisant au moins match nul contre la Tunisie mercredi lors de leur dernier match de poule (16h00).

Les Bleus qualifiés avec la première place si...

Les Bleus seront assurés de la première place du groupe D s'ils font match nul contre la Tunisie.

Seule une large défaite contre la Tunisie, couplée à une large victoire australienne contre le Danemark, pourrait priver les Bleus de la première place au profit de l'Australie. En effet, la France possède une différence de but supérieure à celle de l'Australie (+4 contre -2).


Aveyron: deux enfants de 6 et 9 ans décédés dans l'incendie d'un immeuble

Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin. (Photo d'illustration, AFP)
Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin. (Photo d'illustration, AFP)
Short Url
  • Le feu a pris au premier étage d'un immeuble de cette ville située en périphérie de Rodez
  • Les habitants de l'immeuble et de ses alentours ont été évacués en raison des fumées

RODEZ: Deux enfants de six et neuf ans sont décédés lors de l'incendie d'un immeuble à Onet-le-Château (Aveyron) samedi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Rodez.

Le feu a pris au premier étage d'un immeuble de cette ville située en périphérie de Rodez, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin.

A l'intérieur de l'appartement, les secours expliquent avoir retrouvé les deux enfants, âgés de six et neuf ans, "en arrêt cardiorespiratoire". Ils ont ensuite été pris en charge par le SMUR, qui n'a pas pu les ranimer.

Une enquête a été ouverte pour connaître les causes de l'incendie, a précisé le parquet.

Les habitants de l'immeuble et de ses alentours ont été évacués en raison des fumées.


Violences conjugales: un «pack nouveau départ» expérimenté en janvier

Le président français Emmanuel Macron et la ministre française de l'égalité des sexes, de la diversité et de l'égalité des chances Isabelle Rome lors d'une rencontre avec des travailleurs de la Justice au palais de justice de Dijon, dans l'est de la France, le 25 novembre 2022, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. (AFP).
Le président français Emmanuel Macron et la ministre française de l'égalité des sexes, de la diversité et de l'égalité des chances Isabelle Rome lors d'une rencontre avec des travailleurs de la Justice au palais de justice de Dijon, dans l'est de la France, le 25 novembre 2022, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. (AFP).
Short Url
  • «Si on ne comprend pas ce qu'est l'impact dévastateur des violences au sein du couple sur les enfants», on «laisse des femmes, on laisse des enfants en danger»
  • Le dispositif sera «expérimenté à partir de janvier sur différents territoires», notamment des zones rurales, urbaines et dans les outremers

PARIS : Le gouvernement va expérimenter à partir de janvier un "pack nouveau départ" pour "mieux accompagner" les victimes de violences conjugales, a expliqué samedi Isabelle Rome, ministre chargée de l'égalité Femmes-Hommes.

"Ca peut être une allocation, un système coupe-file pour la garde des enfants, une insertion professionnelle ou une formation, un hébergement d'urgence, un accompagnement psychologique", a-t-elle précisé sur Franceinfo au lendemain de la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes.

"Il ne faut pas" que la victime de violences "aille frapper à plusieurs portes mais qu'elle ait un seul interlocuteur qui déclenchera toutes les mesures", a-t-elle dit.

Le dispositif sera "expérimenté à partir de janvier sur différents territoires", notamment des zones rurales, urbaines et dans les outremers.

"J'ai présidé des cours d’assises, jugé de nombreux féminicides. Je constatais qu'il était très difficile pour les victimes de partir, de s'extraire des griffes de leur bourreau, souvent elles devaient faire plusieurs allers et retours. Ce pack veut éviter ces faux départs", a dit l'ancienne magistrate.

Par ailleurs, le rapport de la mission confiée à deux parlementaires pour réfléchir à une "justice spécialisée" dans les violences faites aux femmes sera rendu "début mars", a-t-elle précisé.

"Il est nécessaire que tous les acteurs soient très bien formés et qu'un système dédié soit mis en place pour traiter au mieux ces violences" intrafamiliales, a-t-elle expliqué.

"Si on ne comprend pas ce qu'est l'emprise" ou "l'impact dévastateur des violences au sein du couple sur les enfants", on "laisse des femmes, on laisse des enfants en danger".

La mission parlementaire est chargée de proposer le "meilleur système, qui doit concilier spécificité et proximité", et sera un premier jalon vers une justice spécialisée, a-t-elle dit.