La Chine fait partie du problème et non pas de la solution

«Si le modèle réussissait par miracle, cela renforcerait la notion dangereuse selon laquelle les régimes à parti unique peuvent fournir à leur peuple richesse et prospérité» (Photo, Reuters)
«Si le modèle réussissait par miracle, cela renforcerait la notion dangereuse selon laquelle les régimes à parti unique peuvent fournir à leur peuple richesse et prospérité» (Photo, Reuters)
Short Url
Publié le Lundi 11 octobre 2021

La Chine fait partie du problème et non pas de la solution

  • «Des versions électroniques des +sessions de lutte+ de la Révolution culturelle ont déjà fait leur apparition»
  • «Un retour de la Révolution culturelle, adaptée à la nouvelle ère, est certainement possible»

L'universitaire et écrivain américain Perry Link, expert en affaires chinoises, a écrit un article intitulé « La culture de la peur du PCC » pour le dernier volume de la « New York Review of Books ».

Il dit que les affirmations de Xi Jinping : ressemblent à celles de Mao de la fin des années 1960 : l'Est s'élève sur l'Ouest ; La Chine est un nouveau modèle pour le monde ; le Grand Chef a raison par définition ; Les Chinois de partout peuvent s'identifier à la Chine nouvelle et se sentir fiers.

Pendant les années « cicatrices » qui ont suivi la Révolution culturelle, les intellectuels et les responsables chinois étaient pratiquement unanimes pour dire que rien de tel ne pourrait se reproduire. A l'époque, je les croyais. Maintenant, j'ai bien peur que non.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Pourquoi les protestations des femmes iraniennes nous dérangent-elles?

Des manifestants brandissent des slogans lors d'une manifestation de solidarité avec les femmes et les manifestants iraniens sur la Piazza del Campidoglio à Rome le 5 octobre 2022 (Photo, AFP).
Des manifestants brandissent des slogans lors d'une manifestation de solidarité avec les femmes et les manifestants iraniens sur la Piazza del Campidoglio à Rome le 5 octobre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
  • Beaucoup d'entre nous, arabes et musulmans de tous bords - libéraux et conservateurs, modérés et pro-Axe de la Résistance, religieux et laïcs - ne sont pas à l'aise avec les manifestations de femmes iraniennes
  • Au contraire, nous regardons maladroits et déconcertés, sinon sceptiques et méfiants

Soyons honnêtes. Beaucoup d'entre nous, arabes et musulmans de tous bords - libéraux et conservateurs, modérés et pro-Axe de la Résistance, religieux et laïcs - ne sont pas à l'aise avec les manifestations de femmes iraniennes qui protestent contre les autorités en place. Au contraire, nous regardons maladroits et déconcertés, sinon sceptiques et méfiants.

Il va sans dire que beaucoup d'entre eux n'approuvent pas le récit avancé par le guide suprême iranien Ali Khamenei sur un complot occidental incitant « quelques traîtres à l'émeute ».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


UE: La Tunisie retirée de la liste des juridictions fiscales non coopératives

La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir «satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II» (Image, La Presse).
La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir «satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II» (Image, La Presse).
Short Url
  • La Tunisie vient d’être retirée de l’annexe II liée à la liste de l’Union européenne des juridictions fiscales non coopératives
  • L’annexe II regroupe les pays coopératifs qui ne se conforment pas encore à toutes les normes fiscales internationales

La Tunisie vient d’être retirée de l’annexe II liée à la liste de l’Union européenne des juridictions fiscales non coopératives, selon le Conseil de l’Union européenne.

L’annexe II regroupe les pays coopératifs qui ne se conforment pas encore à toutes les normes fiscales internationales mais qui se sont engagés à mettre en œuvre des réformes, indique le conseil européen dans un communiqué publié, le 4 octobre.

La Tunisie a été retirée de cette annexe après avoir « satisfait à son engagement concernant la norme minimale relative aux déclarations pays par pays (action 13 du Cadre inclusif sur le BEPS) et a donc été retirée de la section correspondante de l’annexe II », explique la même source.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Paix au Mali: L'hommage de l'ONU à l'Algérie «en tant que chef de file de la médiation internationale»

Les participants à la réunion ont plaidé pour le renforcement de l'appui de la communauté internationale au processus de parachèvement de l'application de l'Accord de paix au Mali (Photo, AFP).
Les participants à la réunion ont plaidé pour le renforcement de l'appui de la communauté internationale au processus de parachèvement de l'application de l'Accord de paix au Mali (Photo, AFP).
Short Url
  • Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres a rendu hommage à l'Algérie en tant que chef de file de la médiation internationale
  • «Je rends hommage à l'Algérie, en tant que chef de file de la médiation, pour son engagement en faveur de la paix au Mali»

Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres a rendu hommage à l'Algérie en tant que chef de file de la médiation internationale, pour son engagement en faveur de la paix au Mali.

"Je rends hommage à l'Algérie, en tant que chef de file de la médiation, pour son engagement en faveur de la paix au Mali, et salue les résultats de la dernière session du Comité de suivi de l'Accord", lit-on dans le paragraphe 83 du dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU sur le Mali soumis au Conseil de sécurité.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.