Allemagne: un étudiant ouvre le feu à la fac, fait un mort et trois blessés

"Un individu a blessé plusieurs personnes dans un amphithéâtre avec une arme longue", a expliqué la police de Mannheim dans un communiqué. (AFP).
"Un individu a blessé plusieurs personnes dans un amphithéâtre avec une arme longue", a expliqué la police de Mannheim dans un communiqué. (AFP).
Short Url
Publié le Mardi 25 janvier 2022

Allemagne: un étudiant ouvre le feu à la fac, fait un mort et trois blessés

  • Le jeune homme portait deux armes «achetées à l'étranger», selon les enquêteurs, et «plus d'une centaine de munitions» ont été retrouvées dans son sac à dos
  • La fusillade a fait quatre blessés, dont une jeune femme de 23 ans qui a succombé à ses blessures à l'hôpital quelques heures plus tard

HEIDELBERG: Un jeune Allemand de 18 ans a abattu lundi une étudiante de son université et blessé trois de ses condisciples lorsqu'il a pénétré dans un amphithéâtre de l'établissement à Heidelberg (sud-ouest), ouvrant le feu en plein cours avant de retourner l'arme contre lui.

Une trentaine d'étudiants étaient présents dans la salle lorsque le tireur a fait irruption et a tiré plusieurs coups de feu à l'aide d'une "arme longue", probablement un fusil, a décrit le chef de la police locale Siegfried Kollmar. 

L'attaque s'est déroulée à la mi-journée, provoquant la stupéfaction dans cette université réputée, la plus vieille du pays, située entre Francfort et Stuttgart.

La police a reçu les premiers appels d'urgence de l'intérieur de l'amphithéâtre à 12h24, des agents arrivant sur les lieux dix minutes plus tard, ont expliqué les enquêteurs lors d'une conférence de presse.

Ils ont découvert le corps du tireur, qui avait retourné l'arme contre lui, à l'extérieur du bâtiment. Etudiant en sciences dans cette université, il n'était pas connu des services de police, selon les premiers éléments de l'enquête. 

La fusillade a fait quatre blessés, dont une jeune femme de 23 ans qui a succombé à ses blessures à l'hôpital quelques heures plus tard. Trois autres étudiants ont été blessés aux jambes, au dos et au visage, a précisé M. Kollmar.

Le jeune homme portait deux armes "achetées à l'étranger", selon les enquêteurs, et "plus d'une centaine de munitions" ont été retrouvées dans son sac à dos.

Les motivations de ce geste restent, selon le parquet, à déterminer. Les enquêteurs ont toutefois fait état "de premiers indices" montrant qu'il souffrait "d'une maladie psychique de longue date".

"Sans peur"

Peu de temps avant l'assaut, l'étudiant avait envoyé à son père un message Whatsapp alarmiste affirmant : "les gens doivent être punis maintenant" et exprimant également son voeu de funérailles en mer.

Les enquêteurs ont fouillé le domicile du tireur dans la ville voisine de Mannheim, pour tenter de recueillir davantage d'informations.

Le chef du gouvernement Olaf Scholz a exprimé sa "consternation" après le drame. 

C'est "un acte de violence terrible (...) dans un établissement d'enseignement renommé", s'est ému le président du Land de Bade-Wurtemberg, où se trouve Heidelberg.

"Les universités et la ville de Heidelberg resteront des espaces sans peur où la science peut s'épanouir et où les jeunes peuvent se préparer au reste de leur vie", a-t-il assuré.

La ville médiévale de Heidelberg compte une population d'environ 160.000 habitants. Son université fondée en 1386 est la plus ancienne d'Allemagne et l'une des plus prestigieuses d'Europe

L'attaque a entraîné une vaste opération de police sur le campus situé sur la rive nord du fleuve Neckar, qui accueille notamment des facultés de sciences naturelles, des départements du centre hospitalier universitaire et un jardin botanique.

Les cours y avaient repris en octobre après des mois d'enseignement en ligne en raison de la pandémie de coronavirus. 

"Mes pensées vont aux victimes et aux personnes sur place. Merci aux forces d'intervention pour leur service", a écrit sur Twitter le ministre de la Justice Marco Buschmann.

Contrôle strict des armes

Les attaques sur les campus universitaires sont extrêmement rares en Allemagne.

 Le pays est doté d'une des lois les plus strictes d'Europe sur la détention d'armes exigeant que toute personne âgée de moins de 25 ans passe un examen psychiatrique avant de demander un permis de port d'arme.

La législation allemande a notamment été renforcée après deux attaques perpétrées dans des écoles à Erfurt (est) en avril 2002, et Winnenden (sud-ouest) en mars 2009. 

En 2016 à Munich, neuf personnes avaient été tuées par le forcené David Ali Sonboly qui avait ouvert le feu dans un centre commercial. Au moins 35 personnes avaient également été blessées lors de cette attaque, qui avait débuté dans un McDonald's et s'était terminée lorsque le tireur avait retourné son pistolet Glock 9 mm contre lui.

L'Allemagne a également été touchée ces dernières années par des attentats jihadistes et des attaques commises par des militants d'extrême droite.


Les Philippines accordent une licence aux services satellitaires d'Elon Musk

 Starlink, l'entreprise d'Internet par satellite à haut débit du milliardaire Elon Musk, a reçu samedi une licence du régulateur des télécommunications des Philippines (File/AP).
Starlink, l'entreprise d'Internet par satellite à haut débit du milliardaire Elon Musk, a reçu samedi une licence du régulateur des télécommunications des Philippines (File/AP).
Short Url
  • Il s'agit du premier pays d'Asie du Sud-Est à offrir des services Starlink
  • Les autorités affirment que Starlink permettra des activités de données élevées qui « n'ont jamais été possibles »

MANILLE : Le régulateur des télécommunications des Philippines a accordé une licence à Starlink, le projet d'Internet haut débit par satellite du milliardaire Elon Musk, qui devrait améliorer la connectivité dans un pays qui souffre d’un debit Internet lent.

La Commission nationale des télécommunications a déclaré que le feu vert donné à Starlink   pour fournir des services à valeur ajoutée signifie que la société peut accéder directement aux systèmes satellitaires et exploiter des installations à large bande pour proposer des services Internet à travers les Philippines.

Starlink, la division Internet par satellite de SpaceX, la société de fusées de Musk, devrait commencer à offrir ses services dans l'archipel dans les prochains mois, a déclaré la NTC dans un communiqué.

« La NTC est déterminée à faire en sorte que le déploiement des services d'accès à Internet de Starlink se fasse rapidement et de manière professionnelle », a déclaré Gamaliel Cordoba, commissaire de la NTC.

La NTC a déclaré que les Philippines seront le premier pays d'Asie du Sud-Est à offrir les services Starlink, dont les autorités espèrent qu'ils couvriront, à un coût avantageux, des zones encore non desservies ou mal desservies par l'accès à Internet.

« Grâce à l'utilisation de satellites avancés en orbite basse, Starlink permettra de réaliser des appels vidéo, des jeux en ligne, du streaming et d'autres activités à haut débit qui, historiquement, n'étaient pas possibles avec l'Internet par satellite », a déclaré la Commission.

Les services Starlink sont actuellement disponibles dans une trentaine de pays, principalement en Amérique du Nord et en Europe. L'entreprise a jusqu'à présent mis en place plus de 2 000 satellites et prévoit d'en lancer des milliers d'autres.

« Un seul Starlink peut fournir l'internet à une école entière comptant des centaines d'élèves... Le potentiel est énorme pour sortir les gens de la pauvreté. Fournir l'Internet, c'est apprendre aux gens à pêcher », a déclaré Musk dans quelques tweets samedi, qui ont suivi l’annonce de l'aval accordé à Starlink aux Philippines.

Les Philippines sont à la traîne par rapport à la plupart des pays d'Asie du Sud-Est en ce qui concerne la vitesse de l'Internet à large bande mobile et fixe, et se classe respectivement au 95e et au 59e rang mondial en avril 2022, selon l'indice mondial Speedtest.

Stephen Cutler, expert en cybersécurité et entrepreneur technologique de Manille, a déclaré que Starlink va fournir un bon réseau alternatif pour l'information aux Philippines.

« Je suis très, très enthousiasmé par la présence d'une entreprise comme Starlink qui va fournir un transfert de données relativement rapide à un coût compétitif », a déclaré M. Cutler à Arab News, ajoutant que les services fournis par les opérateurs de télécommunications opérant aux Philippines sont encore relativement coûteux.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


Nigeria: au moins 31 morts lors d'une distribution de nourriture par une église

Les résidents voyagent dans une camionnette alors qu'ils quittent le village de Kukawa dans la zone de gouvernement local de Kanam de l'État du Plateau le 12 avril 2022 après que leurs maisons ont été incendiées lors d'une attaque par des bandits. (AFP)
Les résidents voyagent dans une camionnette alors qu'ils quittent le village de Kukawa dans la zone de gouvernement local de Kanam de l'État du Plateau le 12 avril 2022 après que leurs maisons ont été incendiées lors d'une attaque par des bandits. (AFP)
Short Url
  • Des chaussures et des sandales gisaient sur le sol après la catastrophe dans la ville de Port Harcourt, dans l'Etat de Rivers, ont affirmé la police et des témoins
  • Des images publiées sur les réseaux sociaux et vérifiées par l'AFP montrent des familles en pleurs et s'occupant de blessés, dont de nombreux enfants, devant l'hôpital militaire de la ville

ABUJA: Au moins 31 personnes ont été tuées samedi lors d'une bousculade survenue dans le sud du Nigeria durant une distribution de nourriture organisée par une Eglise, a déclaré la police.


Des chaussures et des sandales gisaient sur le sol après la catastrophe dans la ville de Port Harcourt, dans l'Etat de Rivers, ont affirmé la police et des témoins.


"Malheureusement, la foule est devenue agitée et incontrôlable et tous les efforts déployés par les organisateurs pour ramener le calme ont échoué, d'où la bousculade", a déclaré la police dans un communiqué. "Au total, 31 personnes ont perdu la vie dans la bousculade". 


Des images publiées sur les réseaux sociaux et vérifiées par l'AFP montrent des familles en pleurs et s'occupant de blessés, dont de nombreux enfants, devant l'hôpital militaire de la ville.


La police a annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle pour déterminer les circonstances exactes du drame. 


"Une foule énorme venant de l'extérieur a déferlé dans le (polo) club par une porte étroite, ce qui a provoqué la bousculade", a déclaré à l'AFP un responsable local de l'Agence nationale de gestion des urgences, Godwin Tepikor. "Les blessés et les morts ont été évacués vers l'hôpital et la morgue".


Les responsable de l'Eglise n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour réagir.


L'événement était organisé par l'Eglise King's Assembly pour offrir de la nourriture et diverses fournitures aux indigents sur un terrain du club de polo de la ville pétrolière. 


Ces dernières années, le Nigeria a connu plusieurs tragédies lors de bousculades liées à des distributions de nourriture, notamment en 2021 lors d'une opération organisée par une agence humanitaire dans l'Etat du Borno, dans le nord du pays, où sept femmes sont décédées après avoir été piétinées par la foule.


La bousculade de samedi matin est survenue alors que les dirigeants du Parti démocratique populaire (PDP), principal parti d'opposition, se réunissaient à Abuja, la capitale, pour choisir leur candidat à la présidence de 2023 parmi plusieurs responsables, dont le gouverneur de l'Etat de Rivers, Ezenwo Nyesom Wike.


Port Harcourt est le principal hub pétrolier du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique et premier producteur d'or noir du continent. 


Malgré ces richesses en hydrocarbures, quatre Nigérians sur dix vivent sous le seuil de pauvreté, selon un récent rapport de la Banque mondiale.


Une situation aggravée par la crise ukrainienne qui a fait flamber le coût des denrées alimentaires et du carburant, affectant les approvisionnements en blé et en gaz.


26 disparus après le naufrage d'un ferry en Indonésie

Vingt-six personnes étaient portées disparues samedi après le naufrage d'un ferry indonésien dans le détroit de Makassar, qui sépare les îles de Sulawesi et Borneo, ont annoncé les autorités samedi. (AFP)
Vingt-six personnes étaient portées disparues samedi après le naufrage d'un ferry indonésien dans le détroit de Makassar, qui sépare les îles de Sulawesi et Borneo, ont annoncé les autorités samedi. (AFP)
Short Url
  • Le naufrage a eu lieu jeudi par mauvais temps mais la nouvelle n'a été connue des autorités que samedi
  • Le ferry transportait 43 personnes, et est tombé en panne de carburant. Malmené par le mauvais temps, il a fini par couler

JAKARTA: Vingt-six personnes étaient portées disparues samedi après le naufrage d'un ferry indonésien dans le détroit de Makassar, qui sépare les îles de Sulawesi et Borneo, ont annoncé les autorités samedi.


Le naufrage a eu lieu jeudi par mauvais temps mais la nouvelle n'a été connue des autorités que samedi, a expliqué à l'AFP le chef des services de secours, Djuanidi (qui comme beaucoup d'Indonésiens, ne porte qu'un seul nom).


Le ferry transportait 43 personnes, et est tombé en panne de carburant. Malmené par le mauvais temps, il a fini par couler. Dix-sept personnes ont été secourues, et les recherches continuaient samedi pour les disparus, a-t-il précisé.


Les accidents en mer sont nombreux en Indonésie, un archipel composé de 17.000 îles, et où les consignes de sécurité ne sont pas toujours respectées.


La semaine dernière, un ferry transportant plus de 800 personnes s'est échoué dans la province de East Nusa Tenggara et est resté bloqué pendant deux jours. Personne n'a été blessé.


En 2018, plus de 150 personnes s'étaient noyées lors du naufrage d'un ferry à Sumatra, sur l'un des lacs les plus profonds du monde.