En Gironde, la situation continue à s'améliorer sur le front des incendies

Cette photo prise le 23 juillet 2022 montre une zone qui a brûlé lors d'un incendie de forêt près de Pyla sur Mer en Gironde (Photo, AFP).
Cette photo prise le 23 juillet 2022 montre une zone qui a brûlé lors d'un incendie de forêt près de Pyla sur Mer en Gironde (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Lundi 25 juillet 2022

En Gironde, la situation continue à s'améliorer sur le front des incendies

  • Les reprises de feu ont été entraînées par «la chaleur, le vent et la baisse de l'hygrométrie» (humidité), ont précisé les pompiers de Gironde
  • La grande majorité de ces déplacés ont pu rentrer chez eux ces derniers jours mais quelques milliers de personnes évacuées du secteur de Landiras n'ont pas encore pu le faire

BORDEAUX: La situation continue à s'améliorer sur le front des deux importants feux de forêt qui frappent la Gironde depuis près de deux semaines, même si celui qui a consumé 13 800 hectares à Landiras, dans le sud du département, n'est toujours pas fixé, a indiqué dimanche la préfecture.

"Les températures supérieures à 35°C (dimanche) ont provoqué l’apparition de fumerolles et de départs de feu dans la zone brûlée qui ont été traités par les 1 200 sapeurs-pompiers et les moyens aériens toujours mobilisés sur le terrain", soit deux Canadairs et deux hélicoptères d'attaque feux de forêt, a expliqué la préfecture dans un communiqué.

"Ces phénomènes devraient diminuer (lundi) avec la baisse annoncée des températures", a-t-elle ajouté.

Les reprises de feu ont été entraînées par "la chaleur, le vent et la baisse de l'hygrométrie" (humidité), ont précisé les pompiers de Gironde.

Ces deux incendies qui se sont déclarés le 12 juillet dans l'après-midi, l'un dans la forêt de La Teste-de-Buch, dans le Bassin d'Arcachon, et l'autre à Landiras, à 40 kilomètres au sud de Bordeaux, ont brûlé près de 21 000 hectares de forêt, soit environ deux fois la superficie de Paris intramuros.

Ils n'ont fait aucune victime mais ont contraint plus de 36 000 personnes à quitter leur logement, dont 6 000 vacanciers évacués des cinq campings de la dune du Pilat qui ont ensuite été détruits par les flammes.

La grande majorité de ces déplacés ont pu rentrer chez eux ces derniers jours mais quelques milliers de personnes évacuées du secteur de Landiras n'ont pas encore pu le faire.

"Aucune nouvelle autorisation n’a pu être accordée (dimanche) pour permettre aux personnes évacuées de réintégrer leur logement. Les autorités continuent d’étudier la situation secteur par secteur", a assuré la préfecture.

Depuis samedi, l'incendie de La Teste-de-Buch est considéré par les autorités comme "fixé", contrairement à celui de Landiras qui reste toutefois "contenu".

À La Teste, le site touristique de la dune du Pilat est toujours inaccessible, selon la préfecture.

La préfète de Gironde Fabienne Buccio doit réunir lundi les élus et les acteurs économiques des deux zones sinistrées pour "préparer la sortie de crise sur le plan économique".


Seine-Saint-Denis: la mère du nouveau-né retrouvé mort dans un sac a été identifiée

A ce stade, les circonstances du décès ne sont pas connues (Photo, AFP).
A ce stade, les circonstances du décès ne sont pas connues (Photo, AFP).
Short Url
  • Il s'agit d'une jeune femme âgée de 19 ans qui réside dans la ville où a eu lieu la découverte du corps du nourrisson
  • L'enquête a été confiée à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis

BOBIGNY: La mère du nouveau-né retrouvé mort vendredi, dans un sac sur un trottoir à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) a été identifiée, ont indiqué à l'AFP le parquet de Bobigny et une source policière.

Il s'agit d'une jeune femme âgée de 19 ans qui réside dans la ville où a eu lieu la découverte du corps du nourrisson, a précisé le parquet.

Son état actuel ne permet pas aux enquêteurs de l'entendre à ce stade, a ajouté cette source.

Le nourrisson a été découvert par des éboueurs près d'une poubelle, à une centaine de mètres de la mairie, avait relaté vendredi une source proche de l'enquête.

A ce stade, les circonstances du décès ne sont pas connues.

L'enquête a été confiée à la sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis.


Rhône-Alpes: deux jeunes hommes blessés par balles

Des policiers montent la garde à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle de Roissy, en région parisienne, le 1er janvier 2023 (Photo, AFP).
Des policiers montent la garde à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle de Roissy, en région parisienne, le 1er janvier 2023 (Photo, AFP).
Short Url
  • A Fontaine, dans la banlieue de Grenoble, un jeune homme de 18 ans se trouvait à proximité d'un arrêt de tramway «lorsque le passager d'un scooter tirait en sa direction à plusieurs reprises»
  • Par ailleurs, à Valence, vers 20 heures vendredi, un adolescent de 16 ans a été blessé par balles aux jambes

DIJON: Deux jeunes hommes, de 16 et 18 ans, ont été blessés par balles vendredi à Valence et Grenoble, a-t-on appris samedi de sources policière et judiciaire.

A Fontaine, dans la banlieue de Grenoble, un jeune homme de 18 ans se trouvait à proximité d'un arrêt de tramway "lorsque le passager d'un scooter tirait en sa direction à plusieurs reprises", aux alentours de 22h30, a indiqué le procureur de la République à Grenoble, Éric Vaillant.

Le jeune homme, touché au niveau de la jambe, a été transporté à l'hôpital. Son pronostic vital n'est pas engagé, selon la même source.

La victime est connue des services de police, a ajouté M. Vaillant, précisant qu'une enquête pour tentative d'homicide a été confiée à la police judiciaire de Grenoble.

De source policière, on précise que deux hommes ont pris la fuite.

Par ailleurs, à Valence, vers 20 heures vendredi, un adolescent de 16 ans a été blessé par balles aux jambes. Selon les premières constatations, le tireur, qui était à pied, a pris la fuite, a-t-on appris de source policière.


Nupes: LFI écrit à ses partenaires pour « franchir une nouvelle étape»

Le député de La France Insoumise (LFI) Manuel Bompard prend la parole lors d'une conférence de presse à l'issue de l'Assemblée représentative du parti de gauche français La France Insoumise (LFI), à Paris le 10 décembre 2022. (Photo, AFP)
Le député de La France Insoumise (LFI) Manuel Bompard prend la parole lors d'une conférence de presse à l'issue de l'Assemblée représentative du parti de gauche français La France Insoumise (LFI), à Paris le 10 décembre 2022. (Photo, AFP)
Short Url
  • LFI «a sollicité chacune des composantes fondatrices de la Nupes (PS, EELV, Générations, PCF) pour une rencontre afin d’échanger sur sa volonté de franchir une nouvelle étape de la Nupes»
  • LFI propose en outre de « décliner partout en France des assemblées populaires de la Nupes à l’échelle des communes, des cantons et des circonscriptions»

PARIS: La France insoumise a écrit samedi à ses partenaires de l'alliance de gauche pour leur proposer de "franchir une nouvelle étape" avec la Nupes, en vue notamment des prochaines échéances électorales, a indiqué le parti.

LFI "a sollicité chacune des composantes fondatrices de la Nupes (PS, EELV, Générations, PCF) pour une rencontre afin d’échanger sur sa volonté de franchir une nouvelle étape de la Nupes", selon un communiqué.

"Nous proposons de poursuivre et amplifier notre campagne commune sur les retraites, en favorisant partout en France la constitution de collectifs locaux sur le sujet", indique Manuel Bompard, coordinateur de LFI, dans ces messages à chacun de ses alliés, rendus publics.

Concernant la prochaine législative partielle en Ariège, après l'annulation de l'élection de Bénédicte Taurine (LFI), "nous souhaitons vérifier avec vous que nous pourrons compter, comme sur les autres circonscriptions, sur une Nupes entièrement unie derrière sa candidature", ajoute M. Bompard.

Au sein du PS, le numéro un Olivier Faure est bien décidé à soutenir la candidate LFI-Nupes, mais le Premier secrétaire délégué Nicolas Mayer-Rossignol estime lui que la question n'est "pas tranchée" si une candidate PS dissidente se présente.

LFI propose en outre de "décliner partout en France des assemblées populaires de la Nupes à l’échelle des communes, des cantons et des circonscriptions", et d'"avoir des premiers échanges sur la préparation des prochaines échéances électorales", des élections européennes ayant lieu en 2024.

"Dans ce moment de grande intensité où culmine notre confrontation à la politique d'Emmanuel Macron, nos victoires électorales et notre unité dans la lutte valident la stratégie de la Nupes forgée en juin dernier" pour les législatives, affirme M. Bompard, qui souhaite "répondre à la profonde aspiration populaire à une alternative politique dans notre pays".