Balenciaga propose à la vente un sac poubelle à 1 751  euros

Balenciaga propose à la vente un sac poubelle à 1 751  euros
Short Url
Publié le Mardi 09 août 2022

Balenciaga propose à la vente un sac poubelle à 1 751  euros

  • Le sac a attiré l'attention après avoir été offert à Kim Kardashian à l’issue du défilé de la Fashion Week de Paris, en mars dernier
  • Baptisé «Trash Pouch» (littéralement «sac à déchets», NDLR), le sac en cuir de veau et muni d’un cordon de serrage est donc officiellement arrivé dans les magasins Balenciaga

PARIS: Balenciaga n'a jamais hésité à repousser les limites. Voilà que la marque de luxe avant-gardiste frappe à nouveau avec son sac poubelle à 1 751 euros! 

Conçu pour sa collection hiver 2022, le sac a attiré l'attention après avoir été offert à Kim Kardashian à l’issue du défilé de la Fashion Week de Paris, en mars dernier. Dans une story Instagram, présentant le sac, Kardashian a écrit: «Regardez ce que j'ai. J'ai reçu le trash bag [«sac poubelle», NDLR] du défilé. Je suis tellement heureuse!»

''''

Baptisé «Trash Pouch» (littéralement «sac à déchets», NDLR), le sac en cuir de veau et muni d’un cordon de serrage est donc officiellement arrivé dans les magasins Balenciaga après avoir fait tourner les têtes sur le podium de la Fashion Week de Paris au mois de mars dernier. Le lancement de cet accessoire – qui se décline dans les couleurs typiques des sacs poubelles comme le noir et le blanc, ainsi que le bleu et le jaune – suscite une vague d’indignation sur Internet, où l’on se moque encore de ce produit très tape-à-l'œil. 

Ce n'est pas la première fois qu'un produit Balenciaga suscite la controverse en raison du penchant de la marque pour les produits utilitaires vendus à des prix exorbitants. En 2017, la marque avait lancé un fourre-tout de 2 098 euros conçu dans le style des grands sacs à provisions bleus d'Ikea, qui coûtent 99 centimes d’euros. Plus récemment, le partenariat de la société avec Crocs a fait grincer les dents: sa version de la chaussure s’élevait à quelque 928 euros. 

Le directeur de la création de Balenciaga, Demna Gvasalia, a confié à Women's Wear Daily que la conception de ce sac controversé était une occasion qu'il ne voulait pas manquer.  

«Je ne pouvais pas rater l'occasion de créer le sac poubelle le plus cher du monde, car qui n'aimerait provoquer un scandale, dans le domaine de la mode?», a-t-il déclaré au magazine en mars dernier. 


Le sociologue des ouvriers et des riches Michel Pinçon est mort

Sur cette photo d'archive prise le 17 septembre 2011, les sociologues français Monique Pinçon-Charlot  et Michel Pinçon lors d'une séance de dédicace à La Courneuve. (Photo, Archives, AFP)
Sur cette photo d'archive prise le 17 septembre 2011, les sociologues français Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon lors d'une séance de dédicace à La Courneuve. (Photo, Archives, AFP)
Short Url
  • Michel Pinçon, 80 ans, ancien directeur de recherches au CNRS, s'est éteint lundi à l'hôpital Broca à Paris, après avoir été touché par la maladie d'Alzheimer, a précisé Monique Pinçon-Charlot, 76 ans
  • Le secrétaire national du Parti communiste Fabien Roussel, sur Twitter, a rendu «hommage à ce compagnon de route, grand sociologue, qui n'a eu de cesse, avec Monique, de décrypter les rapports de domination sous toutes ses formes»

PARIS: Le sociologue Michel Pinçon, qui avait commencé comme sociologue des ouvriers avant de se tourner vers la transmission de la richesse dans la noblesse et la haute bourgeoisie, est décédé, a-t-on appris mercredi auprès de son épouse. 

Michel Pinçon, 80 ans, ancien directeur de recherches au CNRS, s'est éteint lundi à l'hôpital Broca à Paris, après avoir été touché par la maladie d'Alzheimer, a précisé Monique Pinçon-Charlot, 76 ans. 

L'essentiel de son œuvre a été écrit en collaboration avec elle. "Je dis toujours que nous avons écrit 27 livres à quatre mains", a-t-elle déclaré. 

Leurs ouvrages de référence s'appellent "Dans les beaux quartiers" (Seuil, 1989) ou encore "Les Ghettos du gotha" (Seuil, 2007). 

Il avait d'abord publié deux livres sur les milieux populaires, dont un en 1982 ("Cohabiter") à l'issue d'une longue enquête en immersion dans une cité HLM de la banlieue de Nantes. 

Puis, constatant le désintérêt de leurs collègues sociologues pour les plus favorisés, le couple avait choisi de se plonger dans la vie des familles fortunées. Grâce à l'entremise d'un collègue issu de cette classe sociale, Paul Rendu, ils avaient pu s'entretenir avec et partager un peu la vie des très riches, dont ils étaient extrêmement critiques. 

"Vivant pour l'essentiel dans leurs quartiers et dans des espaces protégés, les classes privilégiées n'ont guère de contacts avec les autres groupes sociaux", écrivent les auteurs de "Dans les beaux quartiers". 

Depuis leur retraite en 2007 et l'abandon de leur obligation de réserve, les Pinçon-Charlot ont pris des positions parfois vivement critiquées, pour une taxation des riches surtout. 

« Névroses de classe » 

Né le 18 mai 1942 à Lonny, un village des Ardennes, Michel Pinçon a grandi dans une famille ouvrière. 

"Il a été passionné, habité par la sociologie depuis son enfance, avec son origine ouvrière de la vallée de la Meuse, et son attachement à l'État providence qui donnait à des enfants comme lui la possibilité de faire ses études", a expliqué son épouse. 

Ils se sont rencontrés en 1965 lors de leurs études à Lille. "Ça a été un coup de foudre réciproque, entre deux boiteux qui avaient des névroses de classe inversées", a commenté Monique Pinçon-Charlot, qui est d'origine bourgeoise, fille d'un magistrat. 

Fascinés par la sociologie de Pierre Bourdieu, qui fut leur professeur à l'université de Lille, ils ont fait une longue carrière de chercheurs à partir des années 1970. 

"Michel a toujours été habité par cette volonté de comprendre les injustices, qu'elles soient sociales, économiques, et surtout symboliques, celles dont il a le plus souffert lui-même", a expliqué son épouse. 

Les deux sociologues ont publié des ouvrages très critiques contre deux présidents de la République. Ce fut Nicolas Sarkozy en 2010, dans "Le Président des riches: enquête sur l'oligarchie dans la France de Nicolas Sarkozy". Puis Emmanuel Macron en 2019, dans "Le Président des ultra-riches: chronique du mépris de classe dans la politique d'Emmanuel Macron". 

Le secrétaire national du Parti communiste Fabien Roussel, sur Twitter, a rendu "hommage à ce compagnon de route, grand sociologue, qui n'a eu de cesse, avec Monique, de décrypter les rapports de domination sous toutes ses formes". 

"Michel Pinçon n'a jamais fait semblant d'être neutre", a écrit le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan. 


La mannequin tunisienne Ameni Esseibi arbore un style élégant à la Semaine de la mode de Paris

Esseibi a défilé dans une robe multicolore qu’elle a associée à des gants en satin blanc nacré. (Getty Images)
Esseibi a défilé dans une robe multicolore qu’elle a associée à des gants en satin blanc nacré. (Getty Images)
Short Url
  • La jeune femme de 24 ans, considérée comme la première mannequin grande taille du Moyen-Orient, est une fervente défenseuse de la diversité dans le secteur de la mode
  • Esseibi a défilé dans une robe multicolore qu’elle a associée à des gants en satin blanc nacré

DUBAÏ: La mannequin tunisienne Ameni Esseibi a fait ses débuts sur la scène internationale cette semaine en défilant pour la marque française Victor Weinsanto lors de la Semaine de la mode de Paris.

«Maman, je suis à la Semaine de la mode de Paris», écrit-elle sur Instagram, partageant une photo d’elle sur le podium. «Ce n’est que le début.» Esseibi, qui était la seule mannequin arabe à participer au défilé, a poursuivi en remerciant l’Arab Fashion Council, une organisation à but non lucratif représentant l’industrie de la mode au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, qui a nommé la mannequin de Dubaï comme sa nouvelle ambassadrice au début de l’année.

«Merci beaucoup à l’Arab Fashion Council pour m’avoir aidé à réaliser mon rêve et à Victor Weinsanto pour avoir cru en moi», ajoute-t-elle. Esseibi a défilé dans une robe multicolore qu’elle a associée à des gants en satin blanc nacré.

La jeune femme de 24 ans, considérée comme la première mannequin grande taille du Moyen-Orient, est une fervente défenseuse de l’inclusion et de la diversité dans le secteur de la mode.

Esseibi travaille avec un certain nombre de marques prestigieuses, dont Jean-Paul Gautier et H&M, et figure dans les pages de nombreuses publications.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Lancement de l’Arab Fashion Week à Dubaï en octobre

Un mannequin défile en tenue signée Poca and Poca, une marque polonaise, lors de l’Arab Fashion Week au Dubai Design District, le 27 octobre 2021. (AFP)
Un mannequin défile en tenue signée Poca and Poca, une marque polonaise, lors de l’Arab Fashion Week au Dubai Design District, le 27 octobre 2021. (AFP)
Short Url
  • Du 10 au 15 octobre, des créateurs de mode de la région et d’ailleurs présenteront leurs collections de vêtements pour femmes lors d’une série de défilés qui se tiendront au Dubai Design District
  • Au cours de cet événement qui dure six jours, les créateurs présenteront leurs pièces de haute couture automne-hiver 2023 et de prêt-à-porter printemps-été 2023

DUBAÏ: L’Arab Fashion Week, organisée par le Conseil de la mode arabe, devrait faire son grand retour à Dubaï le mois prochain. Du 10 au 15 octobre, des créateurs de mode de la région et d’ailleurs présenteront leurs collections de vêtements pour femmes lors d’une série de défilés qui se tiendront au Dubai Design District.

Au cours de cet événement de six jours, les créateurs présenteront leurs collections de haute couture automne-hiver 2023 et de prêt-à-porter printemps-été 2023. Voici douze créateurs à suivre parmi les trente-cinq marques internationales qui participeront à l’Arab Fashion Week.

Amato

L'entreprise basée à Dubaï et créée par le designer philippin Furne One, qui a habillé les stars les plus célèbres du monde, dont les mannequins Heidi Klum et Tyra Banks, présentera sa collection de haute couture automne-hiver le 11 octobre.

1

Ilse Jara

La marque de mode paraguayenne, inspirée par la nature, dont l’objectif est de créer un art vestimentaire portable, présentera sa collection de haute couture automne-hiver 2023 le 11 octobre.

2

Weinsanto

Mis en avant par la Fédération de la haute couture et de la mode, le couturier parisien qui a créé des vêtements en jetons non fongibles pour le groupe de K-Pop, Lightsum, présentera ses pièces de haute couture automne-hiver le 11 octobre.

3

Pipatchara

La marque éponyme de la créatrice de mode thaïlandaise Pipatchara Kaeojinda, axée sur la mode durable, présentera ses pièces de haute couture automne-hiver 2023 le 12 octobre.

4

Ivan Young

La marque malaisienne de vêtements de luxe pour femmes, fondée en 2017 par deux sœurs et axée sur la création de pièces délicates en soie, présentera sa collection de haute couture automne-hiver le 12 octobre.

5

Michael Cinco

Le créateur de mode philippin basé à Dubaï, qui a lancé sa marque éponyme en 2003, présentera sa collection de haute couture automne-hiver le 13 octobre.

6

Ihab Jiryis

Le créateur palestinien, connu pour ses robes du soir et ses vêtements haute couture, présentera la collection automne-hiver 2023 de sa marque le 13 octobre.

7

Yassmin Saleh

La créatrice de mode libanaise, qui utilise l’art pour sensibiliser aux problèmes psychologiques et sociologiques, présentera la collection de prêt-à-porter printemps-été 2023 de sa marque le 14 octobre.

8

Vidhi Wadhwani

La marque de prêt-à-porter indien de luxe, qui met l’accent sur les textures artisanales, les couleurs vives et les silhouettes créatives, présentera sa collection printemps-été 2023 le 14 octobre.

9

The Giving Movement

La marque de vêtements basée aux Émirats arabes unis, dont la mission est de réinventer l’athleisure (croisement entre le streetwear et le gymwear) durable, présentera des pièces de sa collection Fiftymade le 14 octobre.

10

Death by Dolls

La Saoudienne Sara al-Saoud, qui a déjà conçu le costume choisi par la vedette internationale Beyoncé pour une soirée Halloween, présentera la collection de prêt-à-porter printemps-été 2023 de sa marque basée à Los Angeles le 15 octobre.

11

Emergency Room

La marque basée à Beyrouth, qui a eu droit à son tout premier défilé en direct à Dubaï plus tôt cette année et qui est connue pour recycler des matériaux usagés et vintage, présentera sa collection de prêt-à-porter printemps-été 2023 le 15 octobre.

12

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com