Restaurer rapidement ses tableaux, l'autre chantier de Notre-Dame

Des artistes de la rénovation travaillent sur un tableau sur le chantier de restauration des peintures de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en banlieue parisienne, le 6 septembre 2022. (AFP).
Des artistes de la rénovation travaillent sur un tableau sur le chantier de restauration des peintures de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en banlieue parisienne, le 6 septembre 2022. (AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 07 septembre 2022

Restaurer rapidement ses tableaux, l'autre chantier de Notre-Dame

  • La restauration simultanée des 22 tableaux de Notre-Dame, qui n'ont pas été endommagées par l'incendie et doivent réintégrer l'édifice pour sa réouverture en 2024, est une opération unique par son ampleur
  • «C'est un peu une course contre la montre», dit la restauratrice Laurence Mugniot

PARIS : Armées d'un énorme coton-tige, plusieurs personnes s'affairent à nettoyer une toile. Quelques mètres plus loin, d'autres, palette de couleurs à la main, tentent de corriger les affres du temps: près de Paris, la restauration des 22 tableaux de Notre-Dame est une "course contre la montre".

C'est un autre chantier, resté dans l'ombre de celui la cathédrale: la restauration simultanée de ces oeuvres, qui n'ont pas été endommagées par l'incendie et doivent réintégrer l'édifice pour sa réouverture en 2024, est une opération unique par son ampleur.

Tout se passe dans un lieu tenu secret.

Arrivées six semaines après l'incendie de 2019, ces toiles -- 25 au total dont 22 sont rénovées -- sont réparties dans trois immenses salles hermétiques, loin de l'image d'Épinal de l'atelier d'artiste.

"C'est un peu une course contre la montre", dit à l'AFP la restauratrice Laurence Mugniot.

«Historique médical»

"Deux ans, ça peut paraître long mais c'est habituellement le temps qu'il faut pour restaurer une toile comme 'Le Triomphe de Job', qui est derrière nous", souligne-t-elle, en signalant l'immense oeuvre de plusieurs mètres de hauteur de l'Italien Guido Reni, accrochée dans son dos.

Alors, pour tenir les délais, il a fallu s'organiser différemment. Les tableaux passent de mains expertes en mains expertes, sans temps de repos: dès qu'une étape est terminée il faut enchainer avec une autre toile.

Mais, avant d'en arriver là, elles ont été soigneusement analysées pour établir un diagnostic de conservation: "On ne touche pas une toile sans connaître son historique médical", souligne auprès de l'AFP Oriane Lavit, conservatrice du patrimoine au sein du Centre de recherche et de restauration des Musées de France.

Une fois cet historique connu, les toiles passent au nettoyage. Avec un coton-tige imbibé d'un produit nettoyant homologué, plusieurs restaurateurs retirent les couches de crasse mais aussi les vernis qui parasitent la peinture.

Le geste est vif mais précis: poignet en l'air, mouvement circulaire, ils se concentrent d'abord sur les zones les plus urgentes. "Ce qu'on veut, c'est lui redonner sa vraie nature", détaille Laurence Mugniot, qui chapeaute le décrassage du "Triomphe de Job".

Dans une autre salle, d'où se dégage une légère effluve de peinture, la conservatrice-restauratrice Cinzia Pasquali s'attelle à la retouche d'une toile. Un pinceau dans une main, palette de couleurs dans l'autre, elle tente de combler les usures pour rendre une visibilité complète à l'oeuvre.

2,7 millions d'euros

Là encore, c'est un travail d'orfèvre. "On utilise des couleurs spécifiques car ce sont des couleurs réversibles. On ne travaille pas avec les couleurs d'époque", explique-t-elle, tout en soulignant qu'il s'agit d'un travail d'équipe, où les discussions entre restaurateurs et conservateurs sont nombreuses.

En face d'elle: Jean-François Hulot, spécialiste en rénovation "support". Son travail consiste à faire en sorte que les toiles - qui remontent aux 17e et 18e siècles -- ne se brisent pas.

Ici, pas d'effluve de peinture mais comme une vague odeur de colle.

Ce jour-là, l'objet de son attention est "Le Martyre de Saint-Barthélémy" du Français Lubin Baugin. La toile est allongée en longueur sur une table. Ici, pas de risque de rupture car ce sont les bords qui sont endommagés, rendant difficile sa manipulation.

Pendant ce temps, une autre équipe prend soin des cadres. Car eux aussi ont besoin d'une restauration. "La chaleur de l'incendie a séché et fragilisé le bois", commente auprès de l'AFP Jean-Pierre Galopin.

Une fois toutes ces étapes terminées, les tableaux sont stockés dans une salle dédiée. Mais avant cela, il faut entre 8 et 10 personnes pour les déplacer en toute sécurité. Elles y resteront jusqu'à la réouverture de la cathédrale.

Piloté par la Direction régionale des Affaires culturelles d'Ile-de-France, ce projet représente un coût de 2,7 millions d'euros. Il s'agit de la plus grande restauration simultanée de tableaux grand format en France.


Plus de 78 millions d'euros de promesses de dons pour le «Téléthon des retrouvailles»

Samedi soir, au côté de l'humoriste Kev Adams, le parrain de l'édition, de nombreux artistes étaient aux côtés des familles, des malades et des chercheurs sur le plateau de France Télévisions.  (Picture, Instagram: @francetelevisions).
Samedi soir, au côté de l'humoriste Kev Adams, le parrain de l'édition, de nombreux artistes étaient aux côtés des familles, des malades et des chercheurs sur le plateau de France Télévisions. (Picture, Instagram: @francetelevisions).
Short Url
  • Lancée vendredi soir, la 36ème édition du marathon caritatif s'est achevé dans la nuit de samedi à dimanche
  • Les dons peuvent encore être faits jusqu'au vendredi 9 décembre par téléphone

PARIS: Revenu pleinement sur le terrain, le Téléthon 2022 s'est achevé sur un compteur de plus de 78 millions d'euros dimanche vers 02H00, soit un niveau de promesses de dons supérieur à celui enregistré en 2021 en fin d'émission.

Après 30 heures de programme, 78.051.091 d'euros ont été promis au total contre 73.622.019 d'euros l'an dernier.

Les dons peuvent encore être faits jusqu'au vendredi 9 décembre par téléphone (3637) ou internet (téléthon.fr).

"Merci du fond du cœur pour votre solidarité, votre générosité", a déclaré dans un communiqué la présidente de l'organisation AFM-Téléthon, Laurence Tiennot-Herment.

"C'est le Téléthon des retrouvailles après deux années de frustration. On connait la situation économique. Il y a l’inflation mais aussi la Coupe du Monde (de football) et pour autant sur le terrain c'est la fête et les retrouvailles. Tous les ans, les Français nous renouvellent leur confiance car ils voient les victoires de la recherche", a-t-elle peu avant dit à l'AFP.

Lancée vendredi soir, la 36ème édition du marathon caritatif s'est achevé dans la nuit de samedi à dimanche.

Cette manifestation a pu revenir à plein sur le terrain cette année, avec des animations dans plus de 13.000 communes.

L'édition 2021, qui avait renoué avec le terrain après le confinement de 2020, avait récolté quelque 86 millions d'euros au final, pratiquement au niveau d'avant-Covid. Le compteur reste ouvert quelque temps après l'événement.

Samedi soir, au côté de l'humoriste Kev Adams, le parrain de l'édition, de nombreux artistes étaient aux côtés des familles, des malades et des chercheurs sur le plateau de France Télévisions.

Après les premières avancées, par exemple contre des déficits immunitaires, les travaux financés par le Téléthon ciblent des pathologies plus complexes, comme les maladies neuromusculaires.

Il y a trois ans, un traitement de l'amyotrophie spinale, maladie qui condamnait les bébés à une mort précoce, a ainsi été mis sur le marché.

Au-delà des maladies rares, qui concernent environ 3 millions de personnes en France, les innovations nées de recherches soutenues par le Téléthon inspirent aussi des solutions thérapeutiques pour des maladies répandues comme les pathologies neurodégénératives ou des cancers.


La couronne de Saint Edouard va entamer ses préparatifs pour le couronnement de Charles III

La couronne de Saint-Édouard, qui devrait être portée par le roi Charles III lors de son couronnement le 6 mai 2023 (Photo, AFP).
La couronne de Saint-Édouard, qui devrait être portée par le roi Charles III lors de son couronnement le 6 mai 2023 (Photo, AFP).
Short Url
  • Pièce maîtresse des joyaux de la monarchie, la couronne de Saint Edouard a quitté la Tour de Londres pour être modifiée pour le couronnement du roi Charles III
  • Cette couronne en or massif est sertie de pierres semi-précieuses, notamment rubis et saphirs, et garnie d'une toque de velours violet ourlée d'une bande d'hermine

LONDRES: La couronne de Saint Edouard, pièce maîtresse des joyaux de la monarchie britannique, a quitté la Tour de Londres où elle est habituellement exposée au public pour être modifiée pour le couronnement du roi Charles III le 6 mai, a annoncé samedi le palais de Buckingham.

Particulièrement lourde à porter - plus de deux kilos - bien qu'allégée en 1911, cette couronne est la "plus importante et la plus sacrée de toutes les couronnes", selon la description qui en est faite sur le site des palais royaux.

Utilisée uniquement pour les couronnements - et de fait, portée pour la dernière fois en 1953 par la reine Elizabeth II - elle a été réalisée pour celui de Charles II en 1661, pour remplacer la couronne médiévale qui a été fondue par les parlementaires en 1649 après l'exécution de Charles Ier.

Cette couronne en or massif est sertie de pierres semi-précieuses, notamment rubis, améthystes et saphirs, et garnie d'une toque de velours violet ourlée d'une bande d'hermine. Elle est exposé avec les joyaux de la couronne, qui voient passer plus d'un million de visiteurs chaque année.

La couronne a quitté la Tour de Londres pour que puissent commencer "des travaux de modification", selon le palais de Buckingham, la presse évoquant un redimensionnement.

Sans être une réplique exacte de la couronne médiévale disparue - réputée avoir appartenu au roi Edouard le Confesseur (XIe siècle) - elle reprend ses quatre croix pattées, ses quatre fleurs de lis et deux arches.

Lors de la cérémonie, Charles III portera également la couronne impériale d'Etat, que les monarques portent traditionnellement en quittant l'abbaye de Westminster.

Créé pour le couronnement du roi George VI - père d'Elizabeth II - en 1937, cette couronne d'apparat est aussi utilisée lors de l'ouverture de l'année parlementaire.

Pesant un peu plus d'un kilo pour 31,5 centimètres de haut, cette imposante couronne est sertie de 2.868 diamants, 17 saphirs, 11 émeraudes, 269 perles et quatre rubis.

Devenu roi avec la mort de sa mère la reine Elizabeth II à 96 ans le 8 septembre, Charles, qui a fêté le 14 novembre son 74e anniversaire, sera couronné lors d'une cérémonie tournée "vers l'avenir" tout en étant enracinée "dans la longue tradition et la pompe de la monarchie", selon le palais.

Selon la presse britannique, le couronnement, marqué par un jour férié le 8 mai, sera plus court et moins dispendieux que celui de sa mère. Ce dernier avait duré plus de trois heures, devant 8.251 invités.


Priyanka Chopra Jonas et Jessica Alba parmi les invitées chics du gala Women in Cinema - RSIFF 2022

Priyanka Chopra Jonas, star d’Hollywood et de Bollywood, lors du dîner de gala Women in Cinema du Festival international du film de la mer Rouge à Djeddah. (Getty Images)
Priyanka Chopra Jonas, star d’Hollywood et de Bollywood, lors du dîner de gala Women in Cinema du Festival international du film de la mer Rouge à Djeddah. (Getty Images)
Short Url
  • La mannequin brésilienne Alessandra Ambrosio était éblouissante dans une combinaison bleue du créateur Yousef Akbar, basé à Djeddah.
  • Jomana al-Rashed, première femme saoudienne à être nommée PDG du Saudi Research and Media Group, a été aperçue posant aux côtés de la star hollywoodienne Sharon Stone.

DJEDDAH : Priyanka Chopra Jonas, star internationale du cinéma et de la télévision, a fait une entrée étincelante au gala Women in Cinema du Festival international du film de la mer Rouge (RSIFF) à Djeddah vendredi soir. Parmi les autres invitées glamour figuraient Jessica Alba, Frieda Pinto, Tara Emad, Lucy Hale, Sharon Stone, Gurinder Chadha, Salma Abu Deif, Sonam Kapoor Ahuja et bien d’autres.

La star de Quantico, Chopra Jonas, était resplendissante dans une somptueuse robe dorée du créateur libanais Nicolas Jebran. L’actrice hollywoodienne Jessica Alba, qui a joué dans des films comme Sin City et Les Quatre Fantastiques, a également soutenu les marques du Moyen-Orient en optant pour une robe élégante à ornements du couturier libanais Elie Saab.

Pendant la soirée d’ouverture du Festival, les stars ont défilé sur le tapis rouge et ont mis en lumière les créateurs saoudiens. Alors que des stars comme Sharon Stone, Shah Rukh Khan, Oliver Stone et Priyanka Chopra Jonas, entre autres, ont foulé le tapis rouge dans des tenues étonnantes, les créateurs saoudiens ont eux aussi eu l’occasion de briller lors de l’événement.

La mannequin brésilienne Alessandra Ambrosio était éblouissante dans une combinaison bleue du créateur Yousef Akbar, basé à Djeddah. Elle a complété son look avec un bracelet en or et des boucles d’oreilles assorties. La mannequin porte souvent des créations de designers arabes. Le mois dernier, alors qu’elle était en vacances au Mexique, elle a revêtu une robe couleur citron vert du couturier libanais Zuhair Murad lors d’un brunch.

Jomana al-Rashed, première femme saoudienne à être nommée PDG du Saudi Research and Media Group, a été aperçue posant aux côtés de la star hollywoodienne Sharon Stone. Elle était habillée par la marque saoudienne Loodyana.

Quant à l’actrice britannique Jacqui Ainsley, connue pour son rôle dans le film Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur en 2017, elle a foulé le tapis rouge vêtue de la marque Dazluq, basée aux États-Unis et fondée par la créatrice saoudienne Salma Zahran. Ashley est mariée au cinéaste britannique Guy Ritchie, qui était également présent.

1
Julianne Hough lors du dîner de gala Women in Cinema. (Getty Images)

Honayda Serafi, fondatrice du label saoudien Honayda, a représenté sa propre marque dans un ensemble vert vif. « Je suis ravie d’assister à la cérémonie d’ouverture de la deuxième édition du Festival du film de la mer Rouge à Djeddah, entourée de grands talents du monde entier et célébrant les artistes arabes. C’est un événement grandiose qui rapproche les cultures d’Occident et d’Orient et qui déborde de créativité et de beauté », a-t-elle posté sur Instagram, accompagnant des photos de sa tenue.

L’influenceuse libanaise Nathalie Fanj a été aperçue dans une sublime robe sirène noire de la créatrice Tima Abed. Elle a complété son look avec des boucles d’oreilles pendantes en forme de cœur de Chopard.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com