A Chypre, mettre la politique de côté le temps d'un plein d'essence

Des Chypriotes grecs n'hésitent plus à aller en «zone occupée» pour faire le plein d'essence, profitant d'une livre turque au plus bas. (AFP)
Des Chypriotes grecs n'hésitent plus à aller en «zone occupée» pour faire le plein d'essence, profitant d'une livre turque au plus bas. (AFP)
Short Url
Publié le Mercredi 28 septembre 2022

A Chypre, mettre la politique de côté le temps d'un plein d'essence

  • La chute vertigineuse de la livre turque et une baisse des taxes sur le carburant dans le Nord ont rendu le prix de l'essence très attractif
  • Alors que dans le Sud les Chypriotes grecs règlent en euros et subissent une inflation jamais vue depuis 1981

NICOSIE: Dans la capitale divisée de Chypre, une file de voitures patiente au point de contrôle pour passer côté nord. Des Chypriotes grecs n'hésitent plus à aller en "zone occupée" pour faire le plein d'essence, profitant d'une livre turque au plus bas.

L'armée turque a envahi en 1974 le tiers nord de l'île méditerranéenne en réaction à un coup d'Etat de nationalistes chypriotes-grecs qui souhaitaient rattacher l'île à la Grèce. Et une République turque de Chypre-Nord (RTCN), où vivent les Chypriotes turcs, y a été autoproclamée en 1983, seulement reconnue par Ankara.

Si ceux qui vont consommer dans le Nord sont en général considérés comme des "traitres" côté sud, nombre de Chypriotes grecs ont quand même franchi le pas.

La chute vertigineuse de la livre turque et une baisse des taxes sur le carburant dans le Nord ont rendu le prix de l'essence très attractif, alors que dans le Sud les Chypriotes grecs règlent en euros et subissent une inflation jamais vue depuis 1981.

«Faire des économies»

Selon des chiffres de la police chypriote-grecque, le nombre de véhicules ayant emprunté les points de passage routiers dans le sens Sud/Nord a triplé en un an, passant de 197.230 entre janvier et août 2021 à 601.749 pour la même période en 2022.

"J'y fais le plein chaque semaine car avec quatre enfants et un salaire relativement bas, je n'arrive pas à joindre les deux bouts", explique une femme de 45 ans dans sa voiture au point de contrôle de Nicosie. Elle préfère garder l'anonymat comme la plupart des automobilistes interrogés.

Aller dans le Nord permet en effet de profiter d'un prix du litre d'essence environ 25% plus bas que dans le Sud.

Habituellement, en dehors des heures de pointe, le passage d'un côté à l'autre est l'affaire d'une dizaine de minutes. Le temps de montrer son passeport à la police chypriote grecque avant d'être enregistré quelques dizaines de mètres plus loin par la police chypriote turque.

Depuis quelques mois, il n'est pas rare de devoir patienter une demi-heure pour passer en "zone occupée", ainsi appelée par le gouvernement chypriote grec.

"Mon salaire est de seulement 700 euros. En faisant le plein plusieurs fois par mois dans le Nord, je peux faire 200 euros d'économies", explique Fanourios Michail, un charpentier de 60 ans.

"Les Chypriotes grecs représentent la moitié de ma clientèle et de mon chiffre d'affaires", explique le Chypriote-turc Mehmet Tel, le gérant de la station-essence K-Pet située à 500 m du point de passage.

Cette ruée vers l'essence dans le Nord a déclenché l'ire de l'Association des propriétaires de stations-service dans le Sud.

Selon son porte-parole Christodoulos Christodolou, ce phénomène représenterait un manque à gagner annuel de 7 millions d'euros pour les propriétaires de stations-service et 80 millions d'euros de recettes fiscales sur les carburants pour la République de Chypre, membre de l'Union européenne.

«Illégal»

"Nous voulons que ce phénomène illégal cesse et que le règlement +Ligne Verte+ soit appliqué", explique à l'AFP M. Christodoulou, en référence à la zone démilitarisée contrôlée par l'ONU qui coupe l'île en deux.

Ce règlement européen définit les conditions de circulation des personnes et des biens entre les deux zones.

Or il stipule, rappelle M. Christodoulou, que le mouvement de carburant des "territoires occupés" vers les zones contrôlées par le gouvernement est interdit.

L'Association accuse surtout les autorités de fermer les yeux sur ce phénomène.

Des allégations réfutées par le porte-parole du gouvernement chypriote Marios Pelekanos. Des contrôles sont effectués pour "réduire les mouvements illégaux de carburant tout en protégeant les recettes fiscales et en réduisant l'impact sur les fournisseurs de carburant légitimes", assure-t-il à l'AFP.

Sceptique, M. Christodoulou a indiqué mercredi lors d'une conférence de presse que son association avait dénoncé auprès de l'UE l'attitude du gouvernement. Après avoir "épuisé toutes les possibilités de contacts avec les autorités compétentes", elle réclame "une indemnisation" de l'Etat pour "tous les dommages subis".

L'association n'exclut pas non plus de contacter Frontex, l'agence de surveillance des frontières de l'UE, pour des contrôles plus stricts sur la Ligne verte, même si celle-ci n'est pas légalement une frontière.


Royaume-Uni: un homme arrêté dans l'affaire du naufrage de 27 migrants morts dans la Manche

Harem Ahmed Abwbaker après son arrestation près de Cheltenham, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 29 novembre 2022. (Photo, National Crime Agency (NCA), AFP)
Harem Ahmed Abwbaker après son arrestation près de Cheltenham, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 29 novembre 2022. (Photo, National Crime Agency (NCA), AFP)
Short Url
  • Harem Ahmed Abwbaker «est suspecté d'être un membre du groupe criminel organisé qui a conspiré pour transporter les migrants au Royaume-Uni à bord d'un petit bateau»
  • Le 24 novembre 2021, 27 migrants âgés de sept à 46 ans - 16 Kurdes d'Irak, un Kurde d'Iran, quatre Afghans, trois Éthiopiens, une Somalienne, un Égyptien et un Vietnamien - avaient péri dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais

LONDRES: Un homme de 32 ans a été arrêté mardi au Royaume-Uni dans le cadre de l'enquête sur la mort en novembre 2021 de 27 migrants ayant fait naufrage alors qu'ils traversaient la Manche sur un bateau pneumatique, a annoncé l'agence britannique de lutte contre la criminalité (NCA). 

Harem Ahmed Abwbaker a été arrêté dans le sud-ouest de l'Angleterre et "est suspecté d'être un membre du groupe criminel organisé qui a conspiré pour transporter les migrants au Royaume-Uni à bord d'un petit bateau", a indiqué la NCA dans un communiqué. 

Le 24 novembre 2021, 27 migrants âgés de sept à 46 ans - 16 Kurdes d'Irak, un Kurde d'Iran, quatre Afghans, trois Éthiopiens, une Somalienne, un Égyptien et un Vietnamien - avaient péri dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais, alors qu'ils tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne. 

Deux passagers seulement, un Kurde irakien et un Soudanais, avaient pu être secourus. 

M. Abwbaker a été retrouvé et arrêté par les autorités britanniques avec l'aide de la France, souligne le communiqué de la NCA. Il "restera en détention pour comparaître demain devant le tribunal de Westminster, où la procédure d'extradition commencera". 

Côté français, dix membres présumés du réseau de passeurs à l'origine du naufrage ont été mis en examen cet été. 

Dans un récent article mi-novembre, le journal français Le Monde affirme que les passagers du bateau avaient appelé à une quinzaine de reprises les autorités françaises pour leur demander de l'aide, en vain. 

La question des traversées de migrants dans la Manche a été l'objet de tensions entre Paris et Londres mais les deux pays ont signé un accord mi-novembre, avec notamment une enveloppe de 72,2 millions d'euros que devront verser les Britanniques en 2022-2023 à la France pour augmenter de 800 à 900 le nombre de policiers et gendarmes sur les plages françaises, d'où partent les migrants. 

Plus de 40.000 migrants sont arrivés au Royaume-Uni après avoir traversé la Manche à bord de petites embarcations cette année, un record. 


Le nombre de musulmans au Royaume-Uni a augmenté de 44% en dix ans

Sur l’ensemble de la population du Royaume-Uni, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam. (Photo, AP)
Sur l’ensemble de la population du Royaume-Uni, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam. (Photo, AP)
Short Url
  • Selon le dernier recensement, britannique 6,5% de la population est adepte de l’islam
  • Le deuxième groupe ethnique le plus répandu au Royaume-Uni est celui des «Asiatiques, Britanniques asiatiques ou Gallois asiatiques»

LONDRES: La population musulmane du Royaume-Uni a augmenté de 44% en dix ans, selon les chiffres du dernier recensement publiés par le Bureau de la statistique nationale. Sur l’ensemble de la population du pays, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam.

Par ailleurs, le deuxième groupe ethnique le plus répandu au Royaume-Uni aujourd’hui est celui des «Asiatiques, Britanniques asiatiques ou Gallois asiatiques», qui représente 9,3% de la population».

Dans les chiffres montrant que le Royaume-Uni s’est diversifié à grande vitesse depuis le dernier recensement de 2011, Londres compte désormais deux tiers de minorités ethniques, tandis que d’autres grandes villes comme Leicester, Luton et Birmingham abritent désormais des «majorités minoritaires», en raison de l’accroissement considérable des communautés asiatiques originaires du Pakistan, du Bangladesh, de l’Inde et de l’Afrique de l’Est.

Ce recensement est une enquête sur les tendances au Royaume-Uni réalisée tous les dix ans afin de fournir une image aussi précise que possible de la composition du pays. Le recensement de 2021 a révélé qu’environ 10% des ménages britanniques comptent aujourd’hui des membres d’au moins deux groupes ethniques différents, soit une augmentation de 8,7%.

Il ressort également de cette étude que le pendjabi et l’urdu sont devenus les cinquième et sixième langues les plus parlées au Royaume-Uni, avec respectivement 291 000 et 270 000 locuteurs, soit environ 1% de la population totale.

Selon le directeur adjoint du recensement, Jon Wroth-Smith, «les données d’aujourd’hui mettent en évidence une société de plus en plus multiculturelle. Le pourcentage de personnes s’identifiant au groupe ethnique “Blanc: Anglais, Gallois, Écossais, Irlandais du Nord ou Britannique", continue de diminuer. Bien que cela reste la réponse la plus courante à la question sur le groupe ethnique, le nombre de personnes s’identifiant à un autre groupe ethnique continue d’augmenter».

«Toutefois, les chiffres varient selon l’endroit où l'on vit. Londres reste la région d’Angleterre la plus diversifiée sur le plan ethnique, avec un peu moins de deux tiers des personnes s’identifiant à un groupe ethnique minoritaire, alors que moins d’une personne sur dix s’identifie ainsi dans le Nord-Est.»

«Cependant, en dépit de la diversité ethnique de la société, neuf personnes sur dix en Angleterre et au Pays de Galles s’identifient toujours à une identité nationale britannique, et près de huit sur dix à Londres.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Mondial: forfait confirmé de Neymar contre le Cameroun, Alex Sandro blessé

A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi. (Photo, AFP)
A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le médecin de la sélection Rodrigo Lasmar a indiqué que Neymar et Danilo, blessés chacun à une cheville lors du premier match contre la Serbie (2-0), poursuivent «leurs processus de rétablissement»
  • Le sélectionneur brésilien Tite s'est montré optimiste en déclarant que selon lui, «Neymar rejouera dans cette Coupe du monde»

DOHA: La superstar Neymar, qui soigne une entorse à la cheville droite, sera forfait comme attendu vendredi contre le Cameroun au Mondial-2022, a annoncé mardi la sélection brésilienne, qui sera également privée de Danilo (cheville) et d'Alex Sandro, victime d'une blessure musculaire.

Avant cette troisième rencontre de poule de la Seleçao, déjà qualifiée pour les huitièmes, le médecin de la sélection Rodrigo Lasmar a indiqué que Neymar et Danilo, blessés chacun à une cheville lors du premier match contre la Serbie (2-0), poursuivent "leurs processus de rétablissement".

"Neymar a présenté un épisode de fièvre qui est sous contrôle et qui n'a pas interféré avec le processus de rétablissement de sa cheville", a précisé le Dr Lasmar dans une vidéo diffusée par la Fédération brésilienne (CBF).

A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi.

"Ces trois athlètes ne seront pas disponibles pour notre prochain match contre le Cameroun", a ajouté Rodrigo Lasmar.

Neymar s'est blessé jeudi dernier contre la Serbie au stade de Lusail, sortant du terrain en boitant après un contact avec Nikola Milenkovic.

Victime d'une entorse, l'attaquant du Paris SG a entamé un protocole de soins pour espérer revenir à temps pour la suite de la compétition, les médias brésiliens tablant sur son retour possible lors des huitièmes de finale (3-6 décembre).

Lundi, Neymar est resté à l'hôtel de la Seleçao pour soigner sa cheville droite et a diffusé une photo de lui devant un écran de télévision diffusant le match contre la Suisse, son pied enserré dans une botte thérapeutique.

Le sélectionneur brésilien Tite s'est montré optimiste en déclarant que selon lui, "Neymar rejouera dans cette Coupe du monde".

Sans "Ney", son équipe s'est qualifiée lundi pour la phase à élimination directe de la Coupe du monde et un nul ou une victoire contre le Cameroun lui assurera la première place du groupe G.