Brésil: le carnaval de Rio dans toute sa splendeur au sambodrome

Des fêtards de l'école de samba Mocidade Alegre se produisent lors de la deuxième nuit de carnaval au Sambadrome, à Sao Paulo, au Brésil, le 19 février 2023. (AFP).
Des fêtards de l'école de samba Mocidade Alegre se produisent lors de la deuxième nuit de carnaval au Sambadrome, à Sao Paulo, au Brésil, le 19 février 2023. (AFP).
Short Url
Publié le Lundi 20 février 2023

Brésil: le carnaval de Rio dans toute sa splendeur au sambodrome

  • Le carnaval de Rio, c'est bien plus qu'une fête populaire, c'est un art de vivre
  • De quoi en mettre plein la vue aux 70 000 spectateurs et millions de Brésiliens scotchés devant leur télé pour la première des deux nuits de défilés des écoles de samba

RIO DE JANEIRO : Un manège à l'ancienne suspendu qui fait des étincelles, des dragons terrifiants, un char couleur feu qui rappelle la sécheresse: tout le faste et la créativité irrévérencieuse du carnaval de Rio était au rendez-vous dimanche, dans un sambodrome vibrant au son des percussions endiablées.

De quoi en mettre plein la vue aux 70 000 spectateurs et millions de Brésiliens scotchés devant leur télé pour la première des deux nuits de défilés des écoles de samba.

Celle de Grande Rio a replongé dimanche soir le public en enfance, avec un manège tournant et suspendu à trois mètres de haut.

Sur les chevaux roses, pas d'enfants, mais des cavaliers intrépides en costumes dorés qui n'ont pas intérêt à avoir le vertige, sous un ciel illuminé par les étincelles envoyées dans les airs par les chars.

Quelques mètres plus loin, des danseurs arborent des costumes en barbe à papa plus vrais que nature, jusqu'à en donner l'eau à la bouche.

Plus tôt dans la soirée, Imperio Serrano avait ouvert le bal avec un immense char aux têtes de dragons saillantes.

Les gueules des dragons dorés et verts s'ouvraient et se refermaient alors, grâce à un ingénieux mécanisme, tandis que des danseurs en costumes dorés étaient postés sur des estrades.

L'espoir après les ténèbres

Cette année marque le grand retour du carnaval de Rio dans toute sa splendeur. En 2021, il avait été annulé en raison de la pandémie de Covid et l'an dernier, il avait été reporté à avril, les cortèges de rue n'ayant pas été autorisés.

C'est également la première édition depuis le retour au pouvoir de l'icône de la gauche brésilienne, Luiz Inacio Lula da Silva, qui a battu en octobre le président d'extrême droite Jair Bolsonaro. M. Lula a d'ailleurs promis de redonner à la culture ses lettres de noblesse, après les nombreuses coupes budgétaires et les accusations de censure sous le gouvernement précédent.

"Ce carnaval a lieu après une élection historique. Après les ténèbres, nous retrouvons l'espoir d'un meilleur avenir", confie à l'AFP Débora Soares, une mannequin âgée de 25 ans, qui se prend en photo devant un immense char doré sur lequel elle s'apprête à défiler.

"Avec ce changement de gouvernement, on ressent deux fois plus de bonheur", renchérit Amanda Olivia, costumière de 34 ans.

Les écoles de samba, basées pour la plupart dans des favelas, portent les couleurs de tout un quartier. Elles se préparent toute l'année pour leur grand show qui ne peut dépasser les 70 minutes, sous peine de se voir retirer des points par des jurés impitoyables.

Les 12 principales écoles (six défilent le dimanche, six autres le lundi) sont évaluées selon neuf critères très précis, parmi lesquels la qualité des chars, des costumes, le choix du thème ou la chorégraphie de la "comissao de frente", groupe de danseurs hors pair qui ouvre le défilé.

«Frissons»

"Je suis nerveux, je n'aurais jamais pensé pouvoir défiler au sambodrome, c'est ma première fois. Quand on arrive ici et qu'on voit ces chars majestueux, on voit à quel point c'est impressionnant, ça donne des frissons", confie Gabriel Rodrigues, étudiant en économie, le visage peint en rouge et noir.

La nouvelle ministre de la Culture, Margareth Menezes, défilera avec la dernière école à s'élancer au sambodrome dans la nuit de dimanche à lundi, Mangueira. Ce défilé montrera la richesse du carnaval de Salvador de Bahia (nord-est), berceau de la culture afro-brésilienne.

Le nord-est du Brésil était aussi à l'honneur dans les défilés d'Unidos da Tijuca et Mocidade, qui a ouvert le sien avec un char somptueux aux couleurs flamboyantes, rappelant l'aridité de l'arrière-pays de cette région pauvre devenue le fief électoral de Lula.

Si la nuit de Rio est marquée par la féérie des défilés au sambodrome, les premières heures de la matinée sont elles rythmées par les cortèges musicaux des "blocos" qui animent les rues de la ville, certains attirant des centaines de milliers de personnes, pour une fête débridée.

Mais le carnaval a été endeuillé par la tempête qui a fait au moins 36 morts après des glissements de terrain et des inondations dans l'Etat voisin de Sao Paulo (sud-est).


Wehrlein remporte l'E-Prix de Misano après la défaite de Rowland dans le dernier tour

Pascal Wehrlein de TAG Heuer Porsche fête sa victoire lors de la deuxième étape du Misano E-Prix dimanche (Formula E)
Pascal Wehrlein de TAG Heuer Porsche fête sa victoire lors de la deuxième étape du Misano E-Prix dimanche (Formula E)
Short Url
  • La victoire du pilote TAG Heuer Porsche est la sixième de sa carrière en Formule E.
  • Le champion en titre Jake Dennis remporte la deuxième place pour l'Andretti Formula E Team, tandis que Nick Cassidy de Jaguar TCS Racing s'empare de la troisième place.

MISANO : Le E-Prix de Misano a vu Pascal Wehrlein, de l'équipe TAG Heuer Porsche Formula E Team, sortir vainqueur d'une bataille intense pour la 7e manche du championnat du monde ABB FIA de Formule E, dans la nuit de dimanche à lundi.

Lors de la deuxième manche du premier E-Prix de Misano, Wehrlein a fait oublier la mauvaise performance de la Porsche TAG Heuer lors de la première course samedi. Son trophée de la première place de la septième manche est le sixième de sa carrière en Formule E, après une erreur de calcul déchirante dans le dernier tour qui a conduit Oliver Rowland, alors leader de la course, à manquer d'énergie et à abandonner.

Le champion du monde ABB FIA de Formule E en titre, Jake Dennis, de l'équipe Andretti Formula E, a pris la deuxième place, tandis que Nick Cassidy, de Jaguar TCS Racing, a décroché la troisième place avec cinq centièmes de seconde d'avance, devant un public de 25 000 personnes.

Le triomphe de Wehrlein lui permet d'être à égalité avec Dennis en tête du classement des pilotes, tandis que le précédent leader, Rowland, est rétrogradé à la troisième place. Pendant ce temps, Jaguar TCS Racing mène le classement des équipes avec une marge significative.

"Hier, il aurait été préférable de gagner, mais je suis très heureux de la course d'aujourd'hui", a déclaré Wehrlein. "C'était à nouveau assez chaotique au début et jusqu'à la mi-course. Je ne savais pas si je devais rester en tête ou laisser Oli (Rowland) prendre le rythme. Son rythme semblait un peu bizarre et trop rapide pour essayer de le défendre, alors je ne l'ai pas beaucoup défendu. J'ai été un peu surpris par son énergie, je n'étais pas sûr que l'équipe ait eu les bonnes informations ou non. Mais en fin de compte, cela s'est avéré être la bonne chose à faire. Il a fallu gérer beaucoup de choses : l'énergie, la batterie, les pneus. Tout, tout.

"Je pense que nous avions le rythme nécessaire ce week-end pour gagner les deux courses. Malheureusement, hier, dans ce genre de course, j'ai été un peu victime de mon aileron avant et je me suis retrouvé à l'arrière, mais aujourd'hui, c'était une grande rédemption pour nous."

La huitième manche du championnat du monde ABB FIA de Formule E sera le E-Prix de Monaco 2024, le samedi 27 avril.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


Amir El-Masry et Pierce Brosnan vont mettre en scène l'histoire d'une légende de la boxe yéménite britannique

British Egyptian actor Amir El-Masry, left, will star alongside Pierce Brosnan in the sports drama “Giant.” (AFP)
British Egyptian actor Amir El-Masry, left, will star alongside Pierce Brosnan in the sports drama “Giant.” (AFP)
Short Url
  • El-Masry jouera le rôle de Hamed, qui a concouru de 1992 à 2002, et Brosnan devrait incarner son entraîneur de boxe d'origine irlandaise, Brendan Ingle.
  • El-Masry a remporté un BAFTA écossais pour sa performance dans le film "Limbo" en 2021

DUBAI : L'acteur égyptien Amir El-Masry jouera aux côtés de Pierce Brosnan dans le drame sportif "Giant", basé sur l'histoire du boxeur britannique yéménite Naseem "Naz" Hamed.

El-Masry jouera le rôle de Hamed, qui a concouru de 1992 à 2002, et Brosnan devrait incarner son entraîneur de boxe d'origine irlandaise, Brendan Ingle. Le film sera écrit et réalisé par Rowan Athale (The Rise", "Gangs of London", "Strange But True") et Sylvester Stallone en sera le producteur exécutif, aux côtés d'autres dirigeants d'Hollywood.

"Giant" raconte les débuts modestes du boxeur dans un quartier populaire de Sheffield et sa découverte par Ingle. Hamed a accédé à la célébrité dans un contexte d'islamophobie et de racisme rampants dans la Grande-Bretagne des années 1980 et 1990.

El-Masry a remporté un BAFTA écossais pour sa performance dans le film "Limbo" en 2021 et a joué dans la cinquième saison de la série historique "The Crown" de Netflix, dans le rôle du jeune milliardaire égyptien Mohamed El-Fayed, entre autres.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 

 


Jessica Chastain arbore un look Elie Saab lors de la remise des Breakthrough Awards à Los Angeles

L'actrice et productrice américaine Jessica Chastain rayonnante dans une combinaison violette du créateur libanais Elie Saab. (Getty Images)
L'actrice et productrice américaine Jessica Chastain rayonnante dans une combinaison violette du créateur libanais Elie Saab. (Getty Images)
Short Url
  • L'événement a également accueilli d'autres invités célèbres, comme les actrices Zoe Saldana et Margot Robbie, la réalisatrice Olivia Wilde et l'actrice oscarisée Michelle Yeoh, parmi d'autres
  • Le scientifique franco-québécois Michel Sadelain a été récompensé par un Oscar des sciences pour ses recherches sur la modification génétique des cellules immunitaires pour lutter contre le cancer

DUBAÏ: Lors de la cérémonie annuelle du prix Breakthrough au musée de l'Académie des arts et des sciences du cinéma à Los Angeles, l'actrice et productrice américaine Jessica Chastain a rayonné dans une combinaison violette du créateur libanais Elie Saab.

Habituée à arborer les créations de stylistes arabes tels que Zuhair Murad, entre autres, Chastain a foulé le tapis rouge en choisissant cette combinaison pailletée au décolleté plongeant et au pantalon évasé. La styliste des célébrités Elizabeth Stewart a ajouté la touche finale à cette tenue avec un collier remarquable de la marque de joaillerie Damiani.

chastain
L'actrice et productrice américaine Jessica Chastain rayonnante dans une combinaison violette du créateur libanais Elie Saab. (Getty Images)

Le scientifique franco-québécois Michel Sadelain a été récompensé par un Oscar des sciences pour ses recherches sur la modification génétique des cellules immunitaires pour lutter contre le cancer, a rapporté l'AFP.

Cette distinction, décernée lors d'une cérémonie prestigieuse à laquelle ont assisté des personnalités telles qu'Elon Musk, Bill Gates, ainsi que des célébrités comme Chastain, Robert Downey Jr. et Bradley Cooper, récompense le travail remarquable de Sadelain. Grâce à ses recherches, il a contribué au développement d'une nouvelle thérapie, appelée «CAR-T», qui s'est révélée particulièrement efficace contre certains cancers du sang.

«Ce prix est une reconnaissance extraordinaire», a déclaré Sadelain à l'AFP sur le tapis rouge du musée des Oscars. «C'est d'autant plus un honneur que… mes collègues scientifiques m'ont dit pendant longtemps que cela ne marcherait jamais.»

chastain
Les lauréats, le Dr Michel Sadelain, à droite, et le Dr Carl H. June, acceptent les prix sur scène lors de la 10e cérémonie de remise du prix Breakthrough. (Getty Images)

«Le plus grand honneur, cependant, est de voir des patients... qui n'avaient plus aucune chance et qui nous remercient, car ils sont encore en vie aujourd'hui grâce aux cellules CAR-T», a ajouté Sadelain.

Depuis son lancement en 2010, le prix Breakthrough récompense «les esprits les plus brillants du monde» dans des domaines tels que les sciences de la vie, la physique fondamentale et les mathématiques, se positionnant comme la réponse soutenue par la Silicon Valley aux prix Nobel.

Surnommés les «Oscars de la Science», les prix Breakthrough ont été fondés par des personnalités telles que Sergey Brin, Priscilla Chan et Mark Zuckerberg.

Michel Sadelain partagera la récompense de trois millions de dollars (1 dollar = 0,94 euro) avec l'immunologiste américain Carl June, qui a également réalisé des recherches révolutionnaires dans le domaine, de manière indépendante de son colauréat.

Sadelain a étudié la médecine à Paris, puis s’est spécialisé en immunologie au Canada, avant de poursuivre des recherches postdoctorales au Massachusetts Institute of Technology en 1989.

L'événement a également accueilli d'autres invités célèbres, comme les actrices Zoe Saldana et Margot Robbie, la réalisatrice Olivia Wilde et l'actrice oscarisée Michelle Yeoh, parmi d'autres.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com