«Cristal and Cords»: un concert envoûtant dans le cadre du Festival de la francophonie à Riyad

L’ambiance feutrée des lieux, la complicité des artistes, leur dextérité dans l’exécution de leurs gestes, les sons émis par l’orgue de cristal confèrent aux lieux une impression de magie spatiale (Photo, Hachem Abdellah).
L’ambiance feutrée des lieux, la complicité des artistes, leur dextérité dans l’exécution de leurs gestes, les sons émis par l’orgue de cristal confèrent aux lieux une impression de magie spatiale (Photo, Hachem Abdellah).
Short Url
Publié le Mercredi 22 mars 2023

«Cristal and Cords»: un concert envoûtant dans le cadre du Festival de la francophonie à Riyad

  • Karinn Helbert, Manuel Decocq, Fella et François se sont rencontrés pour la première fois en novembre 2022 pour des séances de répétition en vue de se préparer à ce concert
  • Calligraphe de lumière au talent et au charme naturels, Fella a réussi à mêler l’élégance des gestes à la beauté des mots calligraphiés

Riyad: L’ambassade de France en Arabie saoudite et l’Alliance française de Riyad ont organisé un concert, «Cristal and Cords», le 15 mars 2023, dans le cadre des activités du Festival de la francophonie.

Karinn Helbert, Manuel Decocq, Fella et François sont des musiciens comptant à leur palmarès plusieurs prix musicaux. Ils se sont rencontrés pour la première fois en novembre 2022 pour des séances de répétition en vue de se préparer à ce concert, mais la symbiose qui régnait entre ces trois artistes talentueux laissait croire le contraire.

L’ambiance feutrée des lieux, la complicité des artistes, leur dextérité dans l’exécution de leurs gestes, les sons émis par l’orgue de cristal confèrent aux lieux une impression de magie spatiale. L’agilité et la délicatesse des gestes exécutés par nos artistes nous transportaient dans un voyage musical à travers l’univers.

Karinn Helbert est compositrice et chercheuse en musique depuis vingt ans. Sa rencontre avec son instrument, le Cristal Baschet, la conduit aux confins de sons différents et surtout bien particuliers. La grâce et la force des sons provenant de ce clavier en cristal l’invitent à raconter des histoires, des paysages, des sensations, des émotions à travers la musique, tout en effleurant de ses doigts agiles les touches du clavier avec une extrême finesse et beauté.

«La partie qui donne son nom à cet instrument est son clavier”, composé de baguettes en cristal sur lesquelles on joue. Certaines sont noires pour pouvoir repérer les octaves. En face de chaque baguette se trouve une tige métallique de hauteur variable. C’est elle qui définit la note jouée: plus la tige est grande, plus la note est grave et inversement», explique Karinn Helbert à Arab News en français.

3
La grâce et la force des sons provenant de ce clavier en cristal l’invitent à raconter des histoires, des paysages, des sensations, des émotions à travers la musique (Photo, Hachem Abdellah).

«Ces tiges plongent dans le cœur de l’instrument une poutre en métal très lourde, très dense, sur laquelle sont fixés de grands cônes, les diffuseurs projettent le son du Cristal Baschet. Sur le côté, on trouve les “moustaches” de l’instrument; ce sont en fait des cordes de piano qui servent à restituer les hautes fréquences du son de l’instrument», poursuit-elle.

«Ce que j’aime le plus dans cet instrument, c’est le fait d’utiliser le métal, le verre et l’eau pour créer de la musique. J'aime cette idée de complexité musicale et l’idée que quelque part, on joue sur les éléments basiques de l’univers», conclut l’artiste.

De son côté, Manuel Decocq a régalé le public en jouant habilement de la flûte. Les sons langoureux de son violon, parfois graves, parfois aigus, et la guitare, ont ajouté des vibrations sensationnelles qui ont envahi la salle, se mêlant merveilleusement bien aux sons métalliques du Cristal Baschet.

2
Manuel Decocq a régalé le public en jouant habilement de la flûte (Photo, Hachem Abdellah).

Manuel Decocq a commencé le violon à l’âge de six ans. Sa musique est nomade et libre. Son univers musical dépasse les Balkans, la Méditerranée et même l’Afrique du Sud. Il a fait partie de plusieurs groupes progressistes en France et a animé pas moins de 500 concerts.

Quant à Fella Malou, calligraphe de lumière au talent et au charme naturels, elle a réussi à mêler l’élégance des gestes à la beauté des mots calligraphiés que certains pouvaient lire, alors que d’autres se contentaient d’admirer la finesse de l’écriture et la beauté des caractères qui se formaient progressivement sous leurs yeux, puis disparaissaient en laissant derrière eux de minuscules points brillants et lumineux.

«J’aime la calligraphie, j’aime la langue arabe, elle est riche, très poétique. Très souvent, j’essayais de reproduire des caractères sur le sable dont j’observais le changement, pour dire que rien n’est permanent, que le monde est en éternel changement», explique Fella à Arab News en français.   

EN BREF

Le light painting est une technique visuelle de prise de vue photographique fondée sur la captation de la lumière, peu importe sa forme et son intensité, sur un capteur optique ou numérique. Cela permet de fixer la lumière dans un état temporel et d’espace.

Toute cette magie, François ne cesse de la créer, de la réinventer, de concevoir des moyens pour capter la lumière et l’ombre. Il photographie, il peint, il crée des pinceaux de lumière pour suspendre le temps dans un cadre presque irréel.

r
(Photo, Hachem Abdellah)

 


«Barbie» le film: production grandiose, et pénurie mondiale de peinture rose

Le design de "Barbieland" s'inspire de la maison Kaufmann à Palm Springs, des peintures de Wayne Thiebaud, du film "Pee-wee's Big Adventure" et de "An American in Paris". (Barbie/File)
Le design de "Barbieland" s'inspire de la maison Kaufmann à Palm Springs, des peintures de Wayne Thiebaud, du film "Pee-wee's Big Adventure" et de "An American in Paris". (Barbie/File)
Short Url
  • Gerwig, le génie créatif de ce projet, explique que la couleur rose vibrante est indispensable pour préserver l'esthétique enfantine et enchanteresse du film
  • Le film Barbie est accompagné d'une bande originale de haute volée, intitulée à juste titre Barbie: The Album

PARIS : L'ultime extravagance rose! L'emblématique Barbie fait son entrée sur les écrans dans un film en live-action, et Margot Robbie est prête à éblouir le public avec sa splendeur en rose, à la fois en tant qu'actrice et productrice du film.

Mais, coup de théâtre: le tournage de ce film n'a pas été sans conséquence et a provoqué une véritable pénurie de peinture rose.  En effet, le prochain film de Greta Gerwig, Barbie, a nécessité une quantité de peinture rose si étonnante qu'elle a épuisé tout le stock mondial d'une célèbre entreprise de peinture.

La talentueuse décoratrice du film, Sarah Greenwood, a récemment révélé au magazine américain Architectural Digest que la quantité de peinture rose de la société Rosco utilisée pour cette production a été si élevée qu'elle a complètement épuisé les stocks de la société de peinture dans le monde entier. Tout cela pour donner vie à l'un des personnages de fiction les plus célèbres.

De son côté, Lauren Proud, vice-présidente du marketing mondial chez Rosco, la société de peinture impliquée, a partagé son point de vue avec le Los Angeles Times.

Elle a confirmé que le film a effectivement «épuisé les stocks de peinture dont nous disposions», faisant la lumière sur les circonstances qui ont contribué à cette pénurie. Les répercussions de la pandémie de Covid-19 sur la chaîne d'approvisionnement mondiale, combinées à des conditions météorologiques extrêmes au Texas, ont affecté la disponibilité des matériaux nécessaires à la production de la peinture.

Pourquoi cette obsession pour la peinture rose? Gerwig, le génie créatif de ce projet, explique dans une interview accordée à Architectural Digest que la couleur rose vibrante est indispensable pour préserver l'esthétique enfantine et enchanteresse du film. Il semble qu'aucune nuance de rose n'ait été épargnée pour donner vie au monde de Barbie sur grand écran.

Le film Barbie est, par ailleurs, accompagné d'une bande originale de haute volée, intitulée à juste titre Barbie: The Album et met en scène des stars parmi les plus célèbres, dont Nicki Minaj, Ava Max, Charli XCX, Dominic Fike et Khalid. La chanteuse Dua Lipa devrait également faire une apparition dans le film, après avoir partagé sur les réseaux sociaux le premier extrait de l'album, son single Dance the Night.

Malgré les craintes initiales concernant d'éventuelles interdictions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la maison de production a confirmé que le film Barbie, très attendu, sortira dans les salles de cinéma du monde entier le 21 juillet.

Avec Margot Robbie enfilant les talons hauts de Barbie et Ryan Gosling jouant Ken, le film promet d'emmener le public dans un voyage captivant à travers la crise existentielle de Barbie, alors qu'elle s'embarque dans le monde réel.

 


Apple débarque dans le métavers avec un casque à 3500 dollars

Le nouveau casque de réalité virtuelle Vision Pro d'Apple est exposé lors de la Conférence mondiale des développeurs d'Apple (WWDC) sur le campus d'Apple Park à Cupertino, en Californie, le 5 juin 2023. (Photo, AFP)
Le nouveau casque de réalité virtuelle Vision Pro d'Apple est exposé lors de la Conférence mondiale des développeurs d'Apple (WWDC) sur le campus d'Apple Park à Cupertino, en Californie, le 5 juin 2023. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le nouvel appareil sera commercialisé à partir de 3 499 dollars en début d'année prochaine
  • Les utilisateurs pourront aller dans des univers parallèles (paysages méditatifs, vidéos personnelles, jeux vidéo, visioconférences...) et choisir le degré d'immersion

CUPERTINO, ETATS UNIS: Apple a présenté lundi son premier casque de réalité "mixte" (virtuelle et augmentée), baptisé "Vision Pro", un terrain où le fabricant de l'iPhone était attendu depuis des années, actuellement dominé par son voisin Meta (Facebook, Instagram, Quest).

"Mélanger les contenus numériques avec le monde réel va permettre de créer de nouvelles expériences, comme nous n'en avons jamais vues", a lancé Tim Cook, le patron d'Apple, avant de dévoiler ce "nouveau produit révolutionnaire", avec l'emphase habituelle du géant américain des technologies.

Le nouvel appareil sera commercialisé à partir de 3 499 dollars en début d'année prochaine.

"Si vous achetiez un nouveau téléviseur dernier cri, des enceintes performantes, un ordinateur puissant avec plusieurs écrans haute définition, une caméra sophistiquée et plus encore, vous n'arriveriez pas au niveau de ce qu'apporte le Vision Pro", a assuré Richard Howarth, le vice-président du groupe chargé du design.

Le Vision Pro - qui n'est pas sans-fil, contrairement aux récents modèles de Quest (Meta) ou Vive (HTC) - a été lancé lors du WWDC, la conférence annuelle d'Apple pour les développeurs.

Les utilisateurs pourront aller dans des univers parallèles (paysages méditatifs, vidéos personnelles, jeux vidéo, visioconférences...) et choisir le degré d'immersion, grâce à une molette qui permet d'ajuster l'écran de la réalité augmentée (surimposition des éléments virtuels sur la réalité) à la réalité virtuelle (immersion complète).

"Vision Pro est un nouveau type d'ordinateur qui augmente la réalité en mélangeant de façon fluide le réel et le numérique", a résumé Tim Cook.

 "Représentation naturelle" 

Les utilisateurs contrôleront les applications et les écrans virtuels grâce aux mouvements des yeux, à certains gestes avec les mains et par commande vocale.

Le casque comporte des capteurs qui permettent de "créer votre image numérique" grâce à un programme d'intelligence artificielle entraîné sur des vidéos de "milliers d'individus divers", a expliqué Richard Howarth.

Cette image offre "une représentation naturelle qui reproduit dynamiquement vos mouvements du visage et des mains" lors des appels vidéo, a-t-il précisé.

Les dirigeants ont insisté sur des usages potentiels liés au travail, à la communication et au divertissement, avec notamment un partenariat avec Disney.

"Apple espérait sortir un produit plus proche d'une paire de lunettes que d'un casque de jeux vidéo", a récemment commenté Yory Wurmser, analyste d'Insider Intelligence.

Mais "ils veulent que des passionnés et des ingénieurs s'en servent et commencent à construire un écosystème d'applications dédiées", avant de concevoir des appareils plus légers et moins chers pour le grand public, selon lui.

Meta et métavers 

C'est le lancement de produit le plus important pour Apple depuis que la marque a dévoilé sa montre connectée, l'Apple Watch, en 2015.

Cette entrée en fanfare dans la réalité virtuelle pourrait créer de nouvelles tensions avec Meta. Les relations entre les deux voisins de la Silicon Valley se sont dégradées depuis qu'Apple a changé ses règles de confidentialité des données des utilisateurs, compliquant le ciblage publicitaire pour Facebook et Instagram.

La réalité virtuelle est actuellement dominée par le géant des réseaux sociaux - les casques de sa marque Quest représentaient plus de 80% du marché fin 2022, selon le cabinet Counterpoint.

Jeudi, le patron du groupe, Mark Zuckerberg, a lancé un nouvel appareil, le Quest 3, le "premier casque grand public avec réalité mixte en couleurs haute résolution", qui sera commercialisé à partir de 500 dollars aux Etats-Unis à l'automne.

Fin 2021, Facebook est devenu Meta dans l'idée de devenir une entreprise du métavers, décrit par Mark Zuckerberg comme l'avenir d'internet, après le web et le mobile.

Mais les efforts du géant des réseaux sociaux n'ont pour l'instant pas débouché sur une adoption notable par le grand public.

Le nombre d'utilisateurs de tels équipements a bondi en 2021, pendant la pandémie et les confinements, mais il progresse plus faiblement depuis, d'environ 5 à 6% par an, selon Insider Intelligence.

D'après ce cabinet d'études, quelque 35 millions de personnes utilisent désormais un casque de VR au moins une fois par mois aux États-Unis, soit environ 10% de la population.


La mannequin britannique d’origine marocaine Nora Attal pose pour Chanel Beauty

Nora Attal, qui a défilé à maintes occasions pour Chanel, a posé cette semaine pour Chanel Beauty. (Getty Images/Instagram)
Nora Attal, qui a défilé à maintes occasions pour Chanel, a posé cette semaine pour Chanel Beauty. (Getty Images/Instagram)
Short Url
  • Les photographies, prises par le photographe belge Quentin De Briey, montrent Nora Attal portant une paire de lunettes de soleil Chanel
  • Nora Attal, une incontournable de Chanel, a défilé à maintes occasions sur le podium de la célèbre marque au fil des ans

DUBAÏ: La mannequin britannique d’origine marocaine Nora Attal a partagé cette semaine sur Instagram des photos d'elle posant pour Chanel Beauty.

Les photographies, prises par le photographe belge Quentin De Briey, montrent Nora Attal portant une paire de lunettes de soleil Chanel. On voit également la mannequin tenant une crème Chanel pour les mains de petit format, allongée au milieu de l’herbe verte avec des lunettes surdimensionnées de la marque.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Nora Attal (@noraattal)

Nora Attal été dans le passé la vedette d’un certain nombre de campagnes de la maison de mode et de beauté française, et notamment sa dernière campagne de saison festive en décembre.

La marque de luxe a lancé une campagne festive sur le thème de l'espace, dans laquelle une pléthore de mannequins ont été représentés en train de s'envoler vers la Lune de façon très élégante.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Nora Attal (@noraattal)

Dans le clip, un groupe de mannequins s'envolent vers la Lune sur une tour Eiffel scintillante. Une fois qu’elles se sont posées, on voit Nora Attal explorer le paysage lunaire tandis qu'un robot grave le célèbre logo de la maison sur la surface de la Lune.

«Je suis allée sur la Lune avec @chanel», a écrit Nora Attal comme légende à une série d'images de cette campagne.

Nora Attal, une incontournable de Chanel, a défilé à maintes occasions sur le podium de la célèbre marque au fil des ans.

Elle a défilé pour Chanel en octobre dernioer, lors de la Fashion Week de Paris, où elle a porté plusieurs tenues dans le cadre de la présentation printemps-été 2023 de la marque. Ces ensembles faisaient partie d'une collection de 71 pièces conçue par la directrice artistique de la maison de couture, Virginie Viard.

L’année 2022 a été une année marquante pour la mannequin. En juin dernier, elle a offert à ses fans d’Instagram un instantané des célébrations de son 23e anniversaire, notamment en assistant à un concert de la rappeuse américaine Megan Thee Stallion au Primavera Sound Festival à Barcelone, en Espagne.

Ces célébrations d'anniversaire ont suivi de près un moment d’émotion pour Nora Attal, alors que la star des défilés épousait son partenaire, le photographe Victor Bastidas, basé en Grande-Bretagne. Le mariage s'est déroulé sur fond d'orangers et de palmiers, en présence de leurs proches à Ibiza, en Espagne.

Nora Attal a été découverte pour la première fois par Jonathan Anderson, le fondateur de la marque de mode JW Anderson. Elle a participé à une campagne pour la maison de couture britannique en 2014 avant même d'avoir fait ses premiers pas sur un podium.

Elle est depuis devenue une figure incontournable des podiums. Basée à Londres et ayant signé avec Viva Model Management, Nora Attal a travaillé avec de nombreux créateurs et stylistes de renom. Elle a défilé pour de grandes maisons de couture, notamment Tom Ford, Tory Burch, Tiffany & Co., Fendi, Burberry et Valentino, pour n'en nommer que quelques-unes.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com