Les 25 ans de «Notre-Dame de Paris», comédie musicale culte

Le chanteur italien Angelo Del Vecchio dans le rôle de Quasimodo se produit sur scène lors de "Notre Dame De Paris" au David H. Koch Theatre du Lincoln Center le 13 juillet 2022 à New York (Photo, AFP).
Le chanteur italien Angelo Del Vecchio dans le rôle de Quasimodo se produit sur scène lors de "Notre Dame De Paris" au David H. Koch Theatre du Lincoln Center le 13 juillet 2022 à New York (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mercredi 29 novembre 2023

Les 25 ans de «Notre-Dame de Paris», comédie musicale culte

  • A contre-courant de la promotion habituelle des comédies musicales, l'album est sorti neuf mois avant le spectacle
  • Succès critique et public, la comédie musicale, créée en septembre 1998, est directement inspirée du roman du monument de la littérature française Victor Hugo

PARIS: Plus de 15 millions de spectateurs dans 27 pays: traduite en 20 langues, "Notre-Dame de Paris", comédie musicale culte, fête son 25e anniversaire au Palais des Congrès de Paris, "là où tout a commencé, comme dans un rêve", confie à l'AFP le compositeur Richard Cocciante.

"Avec Luc Plamondon (auteur du livret, ndlr), nous sommes très émus de vivre un tel succès aussi longtemps. C'est un grand privilège de voir +Notre-Dame de Paris" à nouveau à l'affiche 25 ans après...", ajoute le musicien franco-italien.

"Depuis le début, Notre-Dame-de Paris attire toutes les générations. Aujourd'hui, ce sont les enfants de nos plus jeunes spectateurs en 1998", se réjouit-il.

Succès critique et public, la comédie musicale, créée en septembre 1998, est directement inspirée du roman du monument de la littérature française Victor Hugo: l'histoire d'Esmeralda et de la passion funeste nourrie pour elle par le bossu Quasimodo et le prêtre Frollo, avec en toile de fond la célèbre cathédrale qui s'élève au cœur de la capitale française, en plein Moyen Age.

Pour Luc Plamondon, une grande partie du succès repose sur "une histoire connue du plus grand nombre qui n'a pas besoin d'être expliquée, avec des personnages qui pourraient avoir été inventés aujourd'hui".

Parolier québécois à succès (Diane Dufresne, Julien Clerc, Céline Dion...), Luc Plamondon a connu la gloire dès 1978 avec le livret de "Starmania", autre spectacle culte composé par le musicien français Michel Berger, remis au goût du jour l'an dernier.

"Depuis plusieurs années, Luc avait le projet de transposer le roman de Victor Hugo. Il m'a proposé de composer les musiques. J'ai hésité face à un tel défi...", se souvient Richard Cocciante.

"J'ai fait écouter en premier la musique de ce qui allait devenir la chanson +Belle+. Luc a écrit les paroles presque aussitôt. On s'est regardés. L'alchimie était là. On a compris qu'on pouvait le faire!", ajoute le musicien.

Les deux auteurs ont pourtant eu toutes les difficultés à trouver une maison de disques: "on disait que j'allais détruire ma carrière avec +Notre-Dame de Paris+, mais les plus belles chansons du monde sont finalement celles que le public choisit", estime M. Cocciante.

A contre-courant 

A contre-courant de la promotion habituelle des comédies musicales, l'album est sorti neuf mois avant le spectacle. La chanson +Belle+ s'était déjà écoulée à un million d'exemplaires.

Réunissant plus de 450.000 spectateurs en quelques mois au Palais des Congrès, "Notre-Dame de Paris" a remis en selle les spectacles musicaux en France. La première troupe a révélé Hélène Ségara dans le rôle d'Esméralda, Garou en Quasimodo, Bruno Pelletier en Gringoire, Daniel Lavoie en Frollo, Patrick Fiori en Phoebus, Luck Mervil en Clopin et Julie Zenatti en Fleur de Lys.

Seul le Canadien Daniel Lavoie, 74 ans aujourd'hui, campe toujours l'archidiacre de Notre-Dame, amoureux de la "reine des gitanes". Dans le même décor épuré symbolisant les abords de la cathédrale, la troupe réunit une trentaine de comédiens, danseurs et acrobates.

Plamondon et Cocciante ont pris quelques libertés avec le classique de Hugo, tout en maintenant l'action au XVe siècle: la cour des Miracles est transformée en "cour des sans-papiers", en résonance toujours très actuelle.

Récompensée en France par deux trophées aux Victoires de la Musique (chanson de l'année pour "Belle" et meilleur spectacle), "Notre-Dame de Paris", qui s'offrira une nouvelle tournée des Zéniths au printemps, reste à ce jour la comédie musicale française la plus exportée, de Barcelone à Moscou, en passant par Las Vegas, Rome, Londres, Séoul, Pékin ou Montréal, sans compter deux résidences récentes pour la première fois à Broadway.


Le comédien Russell Peters se produira à Riyad

La nouvelle tournée Peters se nomme «The Deported World Tour» (Photo, Getty Images).
La nouvelle tournée Peters se nomme «The Deported World Tour» (Photo, Getty Images).
Short Url
  • Le comédien canadien Peters sera rejoint sur scène par le comédien américain Adam Hunter et le DJ StartingFromScatch
  • Ce n’est pas la première fois que Peters se rend dans la région: il s’est produit à Abu Dhabi en 2023, ainsi qu’à AlUla en Arabie Saoudite en février 2022

RIYAD: La superstar comique mondiale Russell Peters se produira à l’université Princesse Noura Bent Abdel Rahmane de Riyad, le 24 février.

Le spectacle est produit par Smile Entertainment et Live Nation Middle East.

«Nous sommes vraiment ravis d'accueillir Russell à Riyad après un intervalle de plus de dix ans», a affirmé Peter Howarth-Lees, fondateur et PDG de Smile Entertainment.

Le comédien canadien Peters sera rejoint sur scène par l’américain Adam Hunter et le DJ StartingFromScatch, qui donneront le coup d'envoi du spectacle pendant le week-end du Jour de la fondation de l'Arabie saoudite.

La tournée la plus remarquable de Peters, dernièrement nommé l’un des cinquante meilleurs comédiens de tous les temps par le magazine Rolling Stone, a pour titre «The Deported World Tour», qui a été présenté dans plus de quarante villes sur une période de dix-huit mois, et a été créé en tant que spécial stand-up sur Amazon Prime en 2020.

Ce n’est pas la première fois que Peters se rend dans la région: il s’est produit à Abu Dhabi en 2023, ainsi qu’à AlUla en Arabie Saoudite en février 2022, entre autres spectacles présentés dans la région.

Peters, d'origine anglo-indienne, qui a été le premier comédien à afficher complet à l’Air Canada Center de Toronto en 2007, s'est également produit au Madison Square Garden de New York, au Sydney Opera House, et à l'O2 Arena de Londres.

Russell Peters, qui a fait son entrée sur la scène de l'humour à l'âge de 19 ans, est devenu célèbre dans le monde entier avec l'émission «Comedy Now» de CTV, une émission canadienne de stand-up mettant en vedette des programmes comiques de comédiens professionnels et amateurs.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Succès d'audience, la série «True Detective» de HBO aura une cinquième saison

La série américaine policière "True Detective" sera renouvelée pour une cinquième saison, a annoncé jeudi HBO, quelques jours après la diffusion du dernier épisode de la saison 4 (Photo, AFP).
La série américaine policière "True Detective" sera renouvelée pour une cinquième saison, a annoncé jeudi HBO, quelques jours après la diffusion du dernier épisode de la saison 4 (Photo, AFP).
Short Url
  • Les épisodes seront à nouveau réalisés par Issa Lopez, qui s'est distinguée sur la quatrième saison
  • Il a signé un contrat avec HBO et la plateforme de streaming Max du même groupe Warner Bros Discovery

NEW YORK: La série américaine policière "True Detective" sera renouvelée pour une cinquième saison, a annoncé jeudi HBO, quelques jours après la diffusion du dernier épisode de la saison 4, jouée pour la première fois par un duo féminin et succès d'audience.

Les épisodes seront à nouveau réalisés par Issa Lopez, qui s'est distinguée sur la quatrième saison et a signé un contrat avec HBO et la plateforme de streaming Max du même groupe Warner Bros Discovery pour travailler sur d'autres "contenus exclusifs", indique la chaîne américaine dans un communiqué.

HBO ne précise pas qui incarnera cette fois le duo de détectives de police, lequel change chaque saison depuis la toute première en 2014 et le duo Matthew McConaughey-Woody Harrelson qui avait fait la renommée de la série.

De retour pour la saison 4 au début de l'année, avec une intrigue dans la nuit polaire de l'Alaska et un duo 100% féminin avec Jodie Foster et Kali Reis, une actrice autochtone et ancienne championne américaine de boxe, "True Detective" a été un succès d'audience avec 12,7 millions de téléspectateurs en moyenne dans le monde, soit le meilleur résultat de la série depuis qu'elle existe, selon HBO. En France, les épisodes sont diffusés sur Prime Video avec le pass Warner.

Pour Jodie Foster, récemment interviewée par l'AFP, cette quatrième saison se voulait le reflet de la première. "Les deux garçons, c'était la Louisiane: il fait chaud, tout le monde est en sueur... C'est la clarté de cette lumière brutale. Et, chez nous, c'était tout l'inverse: deux femmes, dans le noir, dans le froid, au fin fond du monde", a-t-elle souligné.

Les deux femmes enquêtent sur la mort mystérieuse de huit scientifiques opérant sur une station de recherches de l'Arctique, mais Kali Reis est aussi hantée par le meurtre non élucidé d'une femme autochtone. Un sujet qui croise sa vie réelle, l'actrice étant engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes autochtones.

Durant sa diffusion, la saison 4 a aussi vécu son mini-psychodrame sur les réseaux sociaux, quand l'un de ses auteurs originels, Nic Pizzolatto, qui fait toujours partie des producteurs exécutifs, a relayé des critiques contre le scénario.

Ces critiques ont été très commentées par les médias spécialisés américains et Kali Reis a fini par répondre sur X (ex-Twitter) que "quand on a rien de positif à partager, jeter de la merde sur les autres c'est la nouvelle tendance".


«Bye Bye Tibériade»: un voyage intime à travers l'Histoire et l'identité palestinienne

Ce documentaire évoque des périodes telles que le mandataire de la Palestine, la Nakba et le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie. (Photo, Instagram @lina__su).
Ce documentaire évoque des périodes telles que le mandataire de la Palestine, la Nakba et le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie. (Photo, Instagram @lina__su).
Short Url
  • À travers le récit de l’exil de sa mère comédienne, Lina Soualem raconte avec «Bye Bye Tibériade» le récit captivant d'une lignée de femmes palestiniennes
  • Au cœur du documentaire, l'intimité des femmes se révèle, illustrant la chaleur des confidences, la solidité des liens entre générations et la persistance de la complicité malgré les distances imposées

 LE CAIRE: «Bye Bye Tibériade», le documentaire de la réalisatrice algéro-palestinienne Lina Soualem, est sorti dans les salles françaises mercredi, plongeant dans le récit captivant d'une lignée de femmes palestiniennes.

Ce film explore l'intersection entre les expériences personnelles et l'impact de la grande Histoire.

Soualem tisse habilement des scènes intimes filmées par la réalisatrice avec des archives familiales, notamment des vidéos des années 1990 et des portraits en noir et blanc.
 

J
Ce documentaire évoque des périodes telles que le mandataire de la Palestine, la Nakba et le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie. (Photo, Instagram @lina__su).

Ces éléments s'entremêlent avec des archives historiques, évoquant des périodes telles que la Palestine mandataire, la Nakba, et le camp de réfugiés de Yarmouk en Syrie.

L'importance de la géographie est soulignée par Hiam Abbas, mère de la réalisatrice et actrice éminente, qui ancre le village de Deir Hanna sur la carte régionale.