La patronne du FMI appelle les banques centrales à ne pas abaisser leurs taux prématurément

La directrice générale du FMI a par ailleurs profité de ses échanges avec la presse pour faire le point sur deux des principaux dossiers du Fonds, l'Egypte et l'Argentine. (AFP)
La directrice générale du FMI a par ailleurs profité de ses échanges avec la presse pour faire le point sur deux des principaux dossiers du Fonds, l'Egypte et l'Argentine. (AFP)
Short Url
Publié le Samedi 03 février 2024

La patronne du FMI appelle les banques centrales à ne pas abaisser leurs taux prématurément

  • «Un desserrement prématuré représente un risque plus élevé pour l'économie que s'il intervient un peu trop tard», a estimé la patronne du FMI, Kristalina Georgieva
  • La pression monte sur les banques centrales pour commencer à abaisser leurs taux

WASHINGTON: Abaisser trop rapidement les taux directeurs alors que l'inflation n'est pas revenue au niveau attendu représenterait un "risque plus élevé" pour l'économie, que trop attendre pour agir, a estimé jeudi devant la presse la patronne du FMI, Kristalina Georgieva.

"Notre équipe a regardé dans l'histoire et sa conclusion est qu'un desserrement prématuré représente un risque plus élevé (pour l'économie, NDLR) que s'il intervient un peu trop tard", a déclaré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), alors que la pression monte sur les banques centrales pour commencer à abaisser leurs taux.

S'exprimant plus particulièrement sur le cas des Etats-Unis, Mme Georgieva a souligné que "le moment est effectivement très important. Si vous observez la position de la Fed, ils reconnaissent que le travail n'est pas encore terminé mais que l'on s'en rapproche".

Mais, a-t-elle dit, "ne les gardez pas élevés si ce n'est pas nécessaire", tout en soulignant que "nous sommes en route pour un atterrissage en douceur" de l'économie "mais ce n'est pas fait. Nous sommes encore 15 mètres au-dessus du sol et nous devons continuer jusqu'à l'atterrissage complet".

Mercredi la Réserve fédérale (Fed) a en effet laissé ses taux d'intérêt inchangés et semblé fermer la porte à une possible baisse lors de sa prochaine réunion, prévue mi-mars, comme l'espéraient pourtant les marchés.

"Presque tous" les membres du comité monétaire de la Fed sont favorables à "une baisse des taux cette année mais il est "peu probable que le Comité atteigne, d'ici la réunion de mars, un niveau de confiance" suffisant pour d'ores et déjà l'envisager, avait ainsi déclaré son président, Jerome Powell, lors d'une conférence de presse.

Encore trop tôt pour baisser les taux, selon une gouverneure de la Fed

"Si les données continuent d'indiquer que l'inflation évolue durablement vers notre objectif de 2%, il deviendra alors approprié d'abaisser progressivement notre taux directeur pour éviter que la politique monétaire ne devienne trop restrictive. À mon avis, nous n'en sommes pas encore là", a déclaré Michelle Bowman, dans un discours.

"Un certain nombre de risques subsistent", susceptibles de faire grimper l'inflation de nouveau, a souligné Michelle Bowman. Elle a évoqué la situation géopolitique, ainsi que le fait que baisser trop tôt les taux puisse faire repartir les prix à la hausse.

Elle a également mis en garde contre le "risque que les tensions persistantes sur le marché du travail conduisent à une inflation persistante et élevée des services".

Michelle Bowman s'est ainsi voulue "prudente".

"Bien que l'orientation actuelle de la politique monétaire semble suffisamment restrictive pour ramener l'inflation à 2%, je reste disposée à relever les taux lors d'une prochaine réunion si les données indiquent que les progrès en matière d'inflation sont au point mort ou inversés", a-t-elle averti.

La directrice générale du FMI a par ailleurs profité de ses échanges avec la presse pour faire le point sur deux des principaux dossiers du Fonds, l'Egypte et l'Argentine.

Pour le pays proche-oriental, la situation sécuritaire dans la région et les attaques de la milice yéménite Houthi contre le trafic maritime dans la mer Rouge ont un impact sur une économie déjà en souffrance.

L'Egypte "reste une vraie priorité" alors que le pays "doit gérer des problèmes complexes".

"Nous discutons actuellement pour augmenter notre programme (d'aide) compte tenu des développements de ce dernier mois", a expliqué Mme Georgieva, "ils envisagent des ajustements systémiques de leur politique et nous travaillons sur ces détails".

Concernant le pays du cône sud-américain, la patronne du FMI a confirmé qu"'à ce point, nous ne discutons pas d'un nouveau programme", se félicitant du travail "d'une bonne équipe économique en place, avec un président (Javier Milei, NDLR) très pragmatique, qui cherche comment son pays peut se sortir de ces difficultés".

Jeudi, le FMI a confirmé le versement d'une nouvelle tranche d'aide de 4,7 milliards de dollars à l'Argentine dans le cadre du programme actuellement en cours.


L'Asie paye le prix fort aux aléas climatiques

Des habitants traversent les eaux de crue après avoir été évacués d’une zone inondée suite à de fortes pluies dans la ville de Qingyuan, dans la province méridionale du Guangdong en Chine. (AFP)
Des habitants traversent les eaux de crue après avoir été évacués d’une zone inondée suite à de fortes pluies dans la ville de Qingyuan, dans la province méridionale du Guangdong en Chine. (AFP)
Short Url
  • L'année 2023 a été la plus chaude jamais enregistrée dans le monde. Et en Asie l'impact des vagues de chaleur devient de plus en plus sévère
  • L'Asie se réchauffe plus rapidement que la moyenne mondiale, avec des températures l'année dernière de près de deux degrés Celsius supérieures à la moyenne de 1961 à 1990

GENEVE: L'Asie a été "la région du monde la plus touchée par les catastrophes" liées à la météo en 2023, inondations et tempêtes ayant fait le plus de victimes et de pertes économiques, indique l'ONU mardi.

"Le changement climatique a exacerbé la fréquence et la gravité de tels événements, impactant profondément les sociétés, les économies et, plus important encore, les vies humaines et l'environnement dans lequel nous vivons", a déclaré Celeste Saulo, directrice de l'Organisation mondiale de la météorologie (OMM) dans un communiqué.

L'année 2023 a été la plus chaude jamais enregistrée dans le monde. Et en Asie l'impact des vagues de chaleur devient de plus en plus sévère, souligne l'OMM, ajoutant que la fonte des glaciers -notamment dans la chaîne de l'Himalaya- menace la sécurité hydrique de la région.

En outre, l'Asie se réchauffe plus rapidement que la moyenne mondiale, avec des températures l'année dernière de près de deux degrés Celsius supérieures à la moyenne de 1961 à 1990.

"Les conclusions du rapport donnent à réfléchir", a déclaré la cheffe de l'OMM.

"De nombreux pays de la région ont connu en 2023 leur année la plus chaude jamais enregistrée, accompagnée d'une série de conditions extrêmes, allant des sécheresses et des vagues de chaleur aux inondations et aux tempêtes", souligne le rapport.

Le rapport sur l'état du climat en Asie 2023 souligne l'accélération du rythme des principaux indicateurs du changement climatique tels que la température de surface, le retrait des glaciers et l'élévation du niveau de la mer, affirmant qu'ils auraient de graves répercussions sur les sociétés, les économies et les écosystèmes de la région.


Alistithmar Capital et Ezdihar Real Estate s'associent pour lancer un fonds de développement immobilier de 293 millions de dollars

Khalid bin Abdulaziz Al-Rayes , PDG d'Investment Capital, et Abdul Mohsen bin Fawaz Al Hokair, PDG d'Izdihar Real Estate Development Co. (Fournie)
Khalid bin Abdulaziz Al-Rayes , PDG d'Investment Capital, et Abdul Mohsen bin Fawaz Al Hokair, PDG d'Izdihar Real Estate Development Co. (Fournie)
Short Url
  • 'objectif est de stimuler la croissance du capital des investisseurs immobiliers
  • e partenariat avec Ezdihar vise à poursuivre des objectifs communs dans le domaine de l'immobilier et à offrir aux investisseurs des opportunités adaptées à leurs objectifs

RIYADH : La société saoudienne Alistithmar Capital s'associe à Ezdihar Real Estate Development Co pour créer un fonds immobilier de 1,1 milliard de SR (293 millions de dollars), ce qui profitera au paysage commercial et de bureaux de Riyad.

Dans un communiqué, Alistithmar Capital, la filiale d'investissement de la Saudi Investment Bank, a annoncé que l'objectif est de stimuler la croissance du capital des investisseurs en obtenant des droits d'usufruit sur une parcelle de 103 000 m² dans les locaux de l'Université du Roi Saoud sur la route Prince Turki Al-Awwal à Riyad, afin de développer le terrain en un complexe de bureaux commerciaux générant des revenus.

Le PDG de la société, Khalid Al-Rayes, a déclaré que le partenariat avec Ezdihar vise à poursuivre des objectifs communs dans le domaine de l'immobilier et à offrir aux investisseurs des opportunités adaptées à leurs objectifs et à l'évolution du paysage immobilier.

Il a ajouté que son organisation se consacre à offrir des perspectives d'investissement de haute qualité aux investisseurs immobiliers grâce à des fonds méticuleusement structurés et adaptés aux exigences de chaque projet. Cette approche garantit des avantages maximaux et des retours sur investissement optimaux.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


ROSHN s'associe à Cisco pour étudier l'utilisation de la technologie IoT dans les bâtiments intelligents

La coopération avec Cisco renforcera l'avantage concurrentiel de ROSHN en tant que leader régional dans le domaine de l'immobilier, selon un communiqué de presse. (Fournie)
La coopération avec Cisco renforcera l'avantage concurrentiel de ROSHN en tant que leader régional dans le domaine de l'immobilier, selon un communiqué de presse. (Fournie)
Short Url
  • Ce partenariat permettra d'utiliser l'IdO pour assurer l'efficacité énergétique et la gestion intelligente des bâtiments.
  • Cet accord contribuera à accélérer la croissance du secteur immobilier dans le Royaume. 

RIYADH : Le promoteur immobilier saoudien ROSHN Group a signé un accord avec Cisco pour explorer l'utilisation de l'Internet des objets dans les bâtiments intelligents et durables de l'entreprise. 

Selon un communiqué de presse, ce cadre de collaboration permettra également d'utiliser les technologies développées par l'entreprise américaine dans le centre d'innovation du gigantesque projet qui sera ouvert l'année prochaine. 

Selon le site web de Cisco, un bâtiment intelligent fait converger différents systèmes à l'échelle du bâtiment - tels que la climatisation, l'éclairage, les alarmes et la sécurité - en une seule infrastructure de réseau gérée par les TI. 

Grâce à l'IdO, les objets physiques sont équipés de capteurs, de logiciels et d'autres technologies dans le but de se connecter et d'échanger des informations, ce qui permet d'améliorer les conditions de vie dans les bâtiments intelligents. 

Jayesh Maganlal, directeur de l'information et du numérique chez ROSHN, a déclaré que ce partenariat permettra d'utiliser l'IdO pour assurer l'efficacité énergétique et la gestion intelligente des bâtiments.

"La technologie est à la base de tout ce que nous faisons à ROSHN, et cet accord avec Cisco nous aidera à exploiter des concepts passionnants tels que l'IdO pour de nouvelles innovations dans des domaines tels que l'efficacité énergétique et la gestion intelligente des bâtiments. L'objectif est d'utiliser la technologie au profit de nos résidents et des communautés à travers le Royaume", a déclaré Maganlal. 

Salman Faqeeh, directeur général de Cisco Saudi Arabia, a noté que l'accord avec ROSHN contribuera à accélérer la croissance du secteur immobilier dans le Royaume. 

"Notre collaboration avec ROSHN souligne l'engagement de Cisco à tirer parti des technologies de pointe et des pratiques durables pour créer des communautés intelligentes et connectées dans le Royaume", a déclaré M. Faqeeh.

Il a ajouté : "L'initiative vise à explorer l'utilisation des technologies de pointe pour renforcer numériquement ROSHN et aider l'entreprise à continuer à jouer un rôle majeur dans la croissance du marché immobilier du royaume." 

Au début du mois, ROSHN a également signé un accord de vente et d'achat avec Dar Al Arkan pour acquérir et développer des villas résidentielles à SEDRA 1A, dans le nord de Riyad. 

En janvier, le promoteur - soutenu par le Fonds d'investissement public d'Arabie saoudite - a signé un autre accord avec Electric Vehicles Infrastructure Co. pour accélérer l'adoption des véhicules électriques dans le Royaume. 

Dans le cadre de cet accord, ROSHN et EVIQ travailleront à l'évaluation et à la création de solutions d'infrastructure pour les VE dans les communautés résidentielles et les propriétés commerciales du promoteur. 

Le même mois, le giga-projet a signé un accord avec Saudi Postal Corp. pour déployer un système d'adresses courtes personnalisé. 

S'éloignant de la forme longue et traditionnelle d'étiquetage des lettres et des emballages, l'adresse nationale abrégée de la SPL utilise un code de quatre caractères et quatre chiffres pour une plus grande précision. 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com