«Réécrire le monde»: Exposition du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou à Casablanca

L’exposition «Réécrire le monde» du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21 (Photo, Le Matin).
L’exposition «Réécrire le monde» du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21 (Photo, Le Matin).
Short Url
Publié le Samedi 24 février 2024

«Réécrire le monde»: Exposition du Camerounais Moustapha Baidi Oumarou à Casablanca

  • L’exposition se tient du 27 février au 30 mars à la galerie d’art L’Atelier 21
  • De tous les genres picturaux, c’est le portrait qui l’intéresse au premier chef

L’artiste camerounais Moustapha Baidi Oumarou investit pour la toute première fois la galerie d’art L’Atelier 21 à Casablanca, du 27 février au 30 mars 2024, pour une exposition individuelle intitulée «Réécrire le monde».

Artiste autodidacte, Moustapha Baidi Oumarou se passionne très tôt pour la peinture où il a réussi à imposer un langage personnel qui célèbre la vie. Son regard idéaliste, résolument optimiste et empreint d’humanisme, se reflète sur ses toiles qui répandent une joie de vivre.

De tous les genres picturaux, c’est le portrait qui l’intéresse au premier chef. On reconnaît dans les œuvres de l’artiste une certaine filiation aux portraits photographiques en pied des grands maîtres du genre, comme Malick Sidibé, Seydou Keïta ou Michel Kameni, ainsi qu’une forme de célébration décomplexée du dandysme, cristallisée par le phénomène de la SAPE (Société des ambianceurs et des personnes élégantes). À ce sujet, l’écrivain Olivier Rachet note dans le texte du catalogue d’exposition que «les couleurs chatoyantes, parfois flashy, auxquelles recourt Moustapha Baidi Oumarou ne dépareraient pas dans un manuel de sapologie».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L'émir du Koweït se rend en Jordanie et les dirigeants soulignent leurs positions communes sur les questions majeures

Le roi Abdallah II de Jordanie accueille l'émir du Koweït Cheikh Mishal al-Ahmad al-Jaber Al-Sabah à son arrivée à l'aéroport militaire de Marka, à Amman, en Jordanie, le 23 avril 2024 (Photo, Reuters).
Le roi Abdallah II de Jordanie accueille l'émir du Koweït Cheikh Mishal al-Ahmad al-Jaber Al-Sabah à son arrivée à l'aéroport militaire de Marka, à Amman, en Jordanie, le 23 avril 2024 (Photo, Reuters).
Short Url
  • En outre, il a souligné la nécessité « d'atteindre un horizon politique pour la cause palestinienne basé sur la solution à deux États qui garantit aux frères palestiniens l'obtention de leurs pleins droits légitimes et l'établissement de leur État
  • Le roi Abdallah a réitéré la nécessité d'intensifier les efforts pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza

Le roi Abdallah II de Jordanie a mis en garde mardi contre le danger de la dernière escalade dans la région, qui pourrait la conduire vers l’instabilité et l’insécurité.

Il a fait ces remarques lors d'entretiens officiels avec l'émir du Koweït, Cheikh Mishal al-Ahmad al-Jaber Al-Sabah, qui a débuté mardi une visite officielle de deux jours en Jordanie.

Le roi Abdallah a réitéré la nécessité d'intensifier les efforts pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat et durable à Gaza et d'unifier les efforts arabes pour faire face à la situation humanitaire catastrophique dans l'enclave palestinienne.

En outre, il a souligné la nécessité « d'atteindre un horizon politique pour la cause palestinienne basé sur la solution à deux États qui garantit aux frères palestiniens l'obtention de leurs pleins droits légitimes et l'établissement de leur État indépendant basé sur les frontières du 4 juin 1967 avec l'Est ». Jérusalem comme capitale.

Il a salué les positions judicieuses du Koweït envers les causes arabes, à commencer par le conflit palestino-israélien et le soutien au peuple palestinien, ainsi que ses efforts constants en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Déclaration finale de la première réunion consultative tripartite entre la Tunisie, l’Algérie et la Libye

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Nabil Ammar, a donné lecture de la «Déclaration du sommet consultatif de Tunis entre la Tunisie, l’Algérie et la Libye» (Photo, La Presse).
Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Nabil Ammar, a donné lecture de la «Déclaration du sommet consultatif de Tunis entre la Tunisie, l’Algérie et la Libye» (Photo, La Presse).
Short Url
  • Les dirigeants tunisien, algérien et libyen ont également convenu de «former un groupe de travail conjoint pour formuler des mécanismes permettant d’établir des projets et des investissements conjoints majeurs dans des domaines et secteurs prioritaires»
  • Ils ont également convenu de surmonter les difficultés qui entravent la circulation des biens et des marchandises entre les trois pays et de discuter des moyens de promouvoir le commerce intracommunautaire et d’établir des zones de libre-échange communes

La première réunion consultative entre le Président de la République, Kaïs Saïed, le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, et le Président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younès Menfi, s’est achevée hier à Tunis.

Protéger les frontières communes des menaces, faciliter la circulation des personnes et des marchandises, promouvoir le commerce intracommunautaire et établir des zones franches entre les trois pays ont été les principaux résultats de cette première réunion consultative entre les dirigeants tunisien, algérien et libyen.

Le ministre des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger, Nabil Ammar, a donné lecture de la «Déclaration du sommet consultatif de Tunis entre la Tunisie, l’Algérie et la Libye».

La déclaration indique qu’à la lumière des défis et des menaces auxquels sont confrontés les trois pays, en raison des changements en cours dans la région et dans le monde, et afin de faire progresser divers aspects de la coopération et d’activer les efforts conjoints pour renforcer la capacité de leurs peuples pour faire face aux répercussions de la crise économique mondiale, notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire, hydrique et énergétique, il a été convenu entre les trois dirigeants de «former des équipes de travail conjointes chargées de coordonner les efforts pour protéger la sécurité des frontières communes contre les dangers et les flux de la migration irrégulière et d’autres manifestations de la criminalité organisée, et de développer une approche participative du développement de ces régions.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Maroc-Mauritanie : les collectivités territoriales invitées à s'inscrire dans l'Initiative Royale pour l'Atlantique

Même son de cloche du côté de la présidente de l'Association mauritanienne des régions et présidente de la région de Nouakchott, Fatimetou Abdelmalik, qui a mis en avant le rôle central des collectivités territoriale (Photo, Le Matin).
Même son de cloche du côté de la présidente de l'Association mauritanienne des régions et présidente de la région de Nouakchott, Fatimetou Abdelmalik, qui a mis en avant le rôle central des collectivités territoriale (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Ce Forum a été l'occasion d'examiner les possibilités pour les deux pays de mutualiser leurs efforts
  • Le Maroc et la Mauritanie, tous deux engagés dans un processus de régionalisation avancée sur la base d'une approche démocratique et participative, partagent plusieurs similitudes

Les collectivités territoriales du Maroc et de la Mauritanie sont invitées à s’inscrire pleinement dans l'Initiative pour l’Atlantique que S.M. le Roi Mohammed VI a lancée en faveur des pays du Sahel pour un développement global et intégré, selon des participants au deuxième Forum maroco-mauritanien organisé mardi à Rabat.

Ce Forum, initié par l'Association des régions du Maroc et l'Association mauritanienne des régions sous le thème «Régionalisation et développement intégré et durable des territoires au Maroc et en Mauritanie», a été l'occasion d'examiner les possibilités pour les deux pays de mutualiser leurs efforts, notamment pour la concrétisation de cette vision Royale visant à faire de l'espace afro-atlantique une région de paix, de sécurité et de prospérité partagée.

Le Maroc et la Mauritanie, tous deux engagés dans un processus de régionalisation avancée sur la base d'une approche démocratique et participative, partagent plusieurs similitudes, notamment en termes de découpage territorial, de prérogatives et de lois organiques, a souligné Mbarka Bouaïda, présidente de l'Association des régions du Maroc.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.