Mehdi Bensaid lance la 1ère tranche du projet d'ouverture de 150 salles de cinéma au Maroc

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohammed Mehdi Bensaïd (Photo, Le Matin).
Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohammed Mehdi Bensaïd (Photo, Le Matin).
Short Url
Publié le Vendredi 08 mars 2024

Mehdi Bensaid lance la 1ère tranche du projet d'ouverture de 150 salles de cinéma au Maroc

  • A Tamesna s’est déroulée la cérémonie d'inauguration de 50 salles de cinéma, première tranche d'un projet de mise en service de 150 salles dans les douze régions du Royaume
  • Cette initiative concerne les localités et les villes de petite et moyenne taille dépourvues d’espaces adéquats de projection de films

En vue d’insuffler un nouveau souffle au septième art national et de réconcilier le large public, notamment les jeunes, avec les salles obscures, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaïd, a donné mercredi dernier le coup d’envoi officiel de 50 salles de cinéma à travers le territoire national.

S’inscrivant dans le cadre d’un projet de 150 salles, cette initiative concerne les localités et les villes de petite et moyenne taille dépourvues d’espaces adéquats de projection de films. À cet égard, les centres culturelles concernés par cette opération ont été dotés du matériel nécessaire pour les transformer en salles polyvalentes de cinéma, théâtre et musique. En attendant le parachèvement et l’ouverture des 100 autres salles, ces ouvertures décalées permettraient la mise en œuvre d’un système optimal de gestion et de programmation des films avec les producteurs. Prenant la parole à cette occasion, le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohammed Mehdi Bensaïd, a tenu à souligner que la programmation des films au sein de ces centres ne viendra pas concurrencer ou perturber les autres activités, mais au contraire, elle enrichira leur offre culturelle.
 

«Ce projet, déclare-t-il, n’est pas celui d’un ministère ou d’un gouvernement, mais de l’ensemble des intervenants dans ce domaine, conformément à la Vision Royale de l’État social qui inclut les droits culturels au profit de l’ensemble des citoyens.» Le ministre a indiqué, à cet effet, que cette nouvelle dynamique vise, par ailleurs, à offrir, aux producteurs nationaux, les moyens financiers pour produire des films à grands budgets, tels que les long métrages historiques, talon d’Achille du cinéma national. En ajoutant qu’il était nécessaire de créer un écosystème favorable à la promotion de la production cinématographique nationale. M. Bensaïd n’a pas manqué, par ailleurs, de saluer le rôle joué par les associations culturelles, notamment les ciné-clubs, dans la réussite de ce projet, en mettant l’accent sur l’importance du renforcement de la coopération entre le ministère et les autres parties prenantes.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Commission mixte sur l’Histoire et la Mémoire : Ce que l'Algérie attend de la France

L’Algérie a établi une liste de biens historiques et d'archives à récupérer auprès de la France (Photo, El Watan).
L’Algérie a établi une liste de biens historiques et d'archives à récupérer auprès de la France (Photo, El Watan).
Short Url
  • L’Algérie soumet officiellement une liste de biens historiques, culturels et archivistiques devant être récupérés à la France officielle
  • La demande a été introduite par les membres algériens de la Commission mixte algéro-française sur l’Histoire et la Mémoire

 

L’équipe d’historiens algériens, conduite par Mohamed Lahcen Zeghidi, invite la partie française à transmettre au président Emmanuel Macron ses préoccupations en matière de restitution de biens culturels, archivistiques et autres.

L’Algérie soumet officiellement une liste de biens historiques, culturels et archivistiques devant être récupérés à la France officielle. La demande a été introduite par les membres algériens de la Commission mixte algéro-française sur l’Histoire et la Mémoire, à l’occasion de sa 5e rencontre tenue à Alger du 20 au 24 mai. «La partie algérienne présente une liste ouverte de biens historiques et symboliques de l'Algérie du XIXe siècle, conservés dans différentes institutions françaises, proposés à la restitution à l’Algérie sous forme de gestes symboliques», indique un communiqué de la Commission rendu public hier.

Selon la même source, l’équipe d’historiens algériens, conduite par Mohamed Lahcen Zeghidi, «invite la partie française à transmettre ses préoccupations en matière de restitution de biens culturels, archivistiques et autres». «La partie française accepte et s’engage à transmettre au président Emmanuel Macron la liste transmise par la partie algérienne afin que les biens qui peuvent retrouver leur terre d’origine puissent l’être le plus rapidement possible», lit-on dans ce communiqué, qui ne précise pas le nombre de biens réclamés par l’Algérie.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Au Palais de Carthage : Le Président tunisien reçoit le journaliste palestinien Wael Dahdouh

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a reçu hier au Palais de Carthage, le journaliste palestinien Wael Dahdouh (Photo, La Presse).
Le Président de la République, Kaïs Saïed, a reçu hier au Palais de Carthage, le journaliste palestinien Wael Dahdouh (Photo, La Presse).
Short Url
  • Le Président de la République a affirmé la position ferme du peuple tunisien sur le droit palestinien légitime
  • Le Chef de l’Etat a souligné que la communauté humanitaire dans toutes les régions du monde est devenue supérieure à la communauté internationale

Le Chef de l’Etat a affirmé la position ferme du peuple tunisien sur le droit palestinien légitime et la profonde conviction que les sacrifices consentis aujourd’hui par le peuple palestinien ne seront pas vains et qu’il retrouvera son droit spolié à établir son Etat indépendant sur tous les territoires de la Palestine.

Le Président de la République, Kaïs Saïed, a reçu hier au Palais de Carthage, le journaliste palestinien Wael Dahdouh.

Le Président de la République a affirmé la position ferme du peuple tunisien sur le droit palestinien légitime et la profonde conviction que les sacrifices consentis aujourd’hui par le peuple palestinien ne seront pas vains et qu’il retrouvera son droit spolié à établir son Etat indépendant sur tous les territoires de la Palestine, avec Al-Quds Al-Sharif pour capitale, la première des deux qibla et la troisième des Deux Saintes mosquées, malgré ces massacres commis chaque jour par l’ennemi.

Le Chef de l’Etat a souligné que la communauté humanitaire dans toutes les régions du monde est devenue supérieure à la communauté internationale et conduira certainement à son changement dans les années à venir.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Mounia Boutaleb expose «Sous le chapeau» à Marrakech

Short Url
  • La galerie Design & Co, en partenariat avec l’hôtel Mövenpick Mansour Eddahbi, présente jusqu’au 30 mai à Marrakech «Sous le chapeau»
  • Avec pas moins de 115 tableaux exposés, Mounia nous transporte dans un univers où l’art, la nature et la réflexion contemporaine s’entrelacent harmonieusement

La galerie Design & Co, en partenariat avec l’hôtel Mövenpick Mansour Eddahbi, présente jusqu’au 30 mai à Marrakech «Sous le chapeau», une exposition de l’artiste-peintre Mounia Boutaleb.Cet événement offre une immersion dans un monde artistique riche et réfléchi, fruit de quatre années de travail méticuleux de l’artiste.

Avec pas moins de 115 tableaux exposés, Mounia nous transporte dans un univers où l’art, la nature et la réflexion contemporaine s’entrelacent harmonieusement. En se concentrant principalement sur le papier, collecté lors de voyages inspirants à travers le monde, l’artiste crée une expérience visuelle inoubliable.

Au cœur de cette exposition se trouvent les champignons, non seulement comme des éléments décoratifs, mais surtout comme des symboles narratifs essentiels. Depuis le début de la pandémie du coronavirus, ces champignons sont devenus une métaphore puissante, représentant à la fois la complexité de la situation mondiale et la dualité de la nature humaine.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.