L’Arabie saoudite progresse dans ses plans d’énergie propre de la Vision 2030

Cette photo prise le 18 décembre 2018 montre une vue des tours de transmission d'électricité dans la capitale saoudienne Riyad. (Fayez Nureldine / AFP)
Short Url
Publié le Dimanche 10 janvier 2021

L’Arabie saoudite progresse dans ses plans d’énergie propre de la Vision 2030

  • Le gouvernement saoudien envisage de produire des véhicules électriques (VE) afin de diversifier son économie trop dépendante du pétrole
  • Bien que l’Arabie saoudite ait commencé à progresser vers les véhicules électriques, il reste à voir comment les défis inhérents à leur déploiement seront atténués

La semaine dernière, la presse a évoqué les projets de la société californienne Lucid Motors de mettre en place une usine de fabrication en Arabie saoudite dans le cadre de son expansion dans la région.

Cette usine, qui pourrait devenir le centre de Lucid Motors au Moyen-Orient, sera conforme aux plans du gouvernement saoudien de produire des véhicules électriques (VE) afin de diversifier son économie trop dépendante du pétrole.

Le Fonds public d’investissement (PIF) de 360 milliards de dollars, déjà actionnaire-clé à Lucid Motors, devrait contribuer au financement de l’usine. Le site de l’usine n’a pas encore été confirmé, mais il est probable qu’il se situera dans la Ville économique du roi Abdallah ou dans la ville futuriste de Neom dans le nord-ouest du pays.

L’Arabie saoudite est déjà sur la voie de l’adoption des VE. Il convient de noter que le secteur des transports du pays consomme environ un quart de son énergie totale. L’Organisation saoudienne de normalisation, de métrologie et de qualité (SASO) a déjà approuvé les VE importés et autorisé aux agents locaux à commencer l’importation de ces véhicules.

D’autres initiatives prises par le gouvernement pourraient contribuer à la promotion des VE, telles que l’accord entre la compagnie de l'Électricité saoudienne et Nissan pour le tout premier projet pilote de VE dans le pays. Cet accord comprend le développement de stations VE à chargement rapide.

Bien que l’Arabie saoudite ait commencé à progresser vers les VE, il reste à voir comment les défis inhérents à leur déploiement seront atténués. L’un des défis principaux est le faible prix des carburants. Même si les prix des carburants ont récemment augmenté, l’Arabie saoudite subventionne toujours ces prix qui demeurent généralement bas.

Étant donné les faibles prix, il serait nécessaire de mettre en œuvre des mesures d’incitation pour le déploiement des VE en Arabie saoudite pour qu’ils atteignent un certain niveau de compétitivité par rapport aux véhicules conventionnels à carburant.

À mon avis, l’hébergement et le cofinancement d’une usine de Lucid Motors en Arabie saoudite soutiendront davantage la vision du gouvernement saoudien pour l’énergie propre en général et les directives du PIF pour les investissements durables à long terme en particulier.

• Basil M.K. Al-Ghalayini est président-directeur général du Groupe financier «BMG».

Les opinions exprimées par les auteurs dans cette section sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Arab News.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com