Maroc-USA: Un mémorandum pour la préservation du patrimoine culturel marocain

Au Maroc, la Kasbah (ancienne forteresse) d’Aït-ben-Haddou, est l’un des lieux de tournage de la serie télévisée Game of Thrones (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Samedi 16 janvier 2021

Maroc-USA: Un mémorandum pour la préservation du patrimoine culturel marocain

  • Les bandes criminelles au niveau international ciblent le Maroc en raison de la richesse de son patrimoine
  • Ce partenariat «exemplaire et stratégique» va contribuer à créer une convergence en matière de politique publique au Maroc et aux États-Unis

Le Royaume du Maroc et les États-Unis d'Amérique ont signé, jeudi à Rabat, un mémorandum d'entente (MoU) pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite.

Ce MoU, signé par le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Othman El Ferdaous et l'ambassadeur des États-Unis d'Amérique au Maroc, David Fisher, prévoit des mesures procédurales pour lutter contre le trafic illicite des objets archéologiques et ethnographiques du Maroc vers les États-Unis et vise à développer les relations bilatérales entre les deux pays dans le domaine culturel patrimonial.

«Ce MoU reflète la volonté de travailler en étroite collaboration à travers l'intensification de la coopération et de la coordination entre les institutions et les services concernées pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels dans les deux pays, à même d'organiser des ateliers de formation, des conférences, des rencontres et de contribuer à l’échange d'expertises et d'expériences pour relever les défis liés à la protection de différents objets patrimoniaux de l'importation abusive et illicite», a déclaré à cette occasion M. El Ferdaous.

Les bandes criminelles au niveau international ciblent le Maroc en raison de la richesse de son patrimoine, a souligné M. El Ferdaous dans une déclaration à M24, notant que ce partenariat «exemplaire et stratégique» entre les deux pays va contribuer à créer une convergence en matière de politique publique au Maroc et aux États-Unis, le plus grand marché des arts et de la culture au monde.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Mohammed VI fait don d’un million de dollars au profit du peuple yéménite

Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. (Photo, AFP/Archives)
Short Url
  • Nasser Bourita : « Le Royaume, sous la conduite de S.M. le Roi, a toujours insisté sur le volet humanitaire, compte tenu de son impact vital sur les civils. »
  • Le Maroc contribue aux efforts de la communauté internationale visant à mettre fin à la crise humanitaire au Yémen

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a ordonné de faire don d’un million de dollars au profit du peuple yéménite, à titre de contribution du Royaume du Maroc aux efforts de solidarité internationale pour venir en aide à ce pays, a annoncé, lundi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Intervenant lors d’une réunion de haut niveau sur le Plan d’intervention humanitaire au Yémen, M. Bourita a relevé que le Royaume du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi, a toujours insisté sur la nécessité d’accorder une haute importance au volet humanitaire, compte tenu de son rôle vital pour les civils yéménites et que la crise humanitaire dans ce pays ne peut être résolue qu’à travers une solution politique globale et durable qui préserve l’unité et la souveraineté du Yémen, selon les références en vigueur, notamment les résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 2216.

Le ministre a averti que l’absence de tout horizon à la crise et la politique de l’état de fait aggraveraient inévitablement la situation humanitaire dans ce pays, ravagé par une crise humanitaire inédite, la plus grave au monde de par le nombre effrayant de déplacés et de personnes en besoin de nourriture et de médicaments et qui appelle la communauté internationale à la mobilisation pour permettre aux Yéménites de vivre en paix, dans la sécurité et la stabilité.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L'Arabie saoudite… Si seulement je pouvais!

Journalistes à la cérémonie de remise des prix de la Fondation King Faisal le 10 février 2021 à Riyad, en Arabie Saoudite. (Photo, AFP)
Short Url
  • Je me suis dit si je pouvais seulement prendre une décision immédiate pour accorder aux journalistes étrangers un visa d'entrée en Arabie saoudite
  • Si je pouvais seulement faire de l'Arabie saoudite la destination la plus facile pour les journalistes étrangers, afin qu'ils puissent entendre par eux-mêmes les opinions des Saoudiens sur la voie de leur pays vers la réforme

Samedi soir dernier, après que le ciel de Riyad a fait écho au bruit des missiles tirés par des agents iraniens houthis, mon fils Salman (16 ans) m'a demandé : avez-vous entendu ce qui s'est passé ? J'ai dit oui. Il a dit : Pourquoi personne ne parle de ces missiles?

J'ai répondu : cela a été rapporté par les médias. Il a soulevé son téléphone portable en disant : Rien dans les médias américains ou britanniques ! Je ne pouvais pas répondre, et cela m'a secoué.

Je me suis dit si je pouvais seulement prendre une décision immédiate pour accorder aux journalistes étrangers un visa d'entrée en Arabie saoudite, en quelques heures.

Le visa sera accordé à tout journaliste, quel que soit son pays, même si certains d'entre eux sont des espions, car nous n'avons rien à craindre. Nous avons des services de sécurité qui sont au-delà de tout soupçon. Quiconque enfreint la réglementation – même un espion –  est prié de partir immédiatement.

Si je pouvais seulement faire de l'Arabie saoudite la destination la plus facile pour les journalistes étrangers, afin qu'ils puissent entendre par eux-mêmes les opinions des Saoudiens sur la voie de leur pays vers la réforme, l'ouverture et la vraie lutte contre l'extrémisme et la corruption… Pour que les journalistes entendent les points de vue de la nouvelle génération saoudienne des réalisations de leur Royaume, au milieu des tentatives des médias occidentaux de déformer cela avec des campagnes malveillantes.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Madaure, cité savante, site ignoré

Cette photo montre la basilique Saint-Augustin, natif de Madaure, après sa réouverture dans la ville d'Annaba, dans l'est de l'Algérie. (Photo, AFP/Archives)
Short Url
  • Connu mondialement pour avoir abrité l’une des plus célèbres universités de l’antiquité avec celle de Carthage, le site antique de Madaure n’a livré qu’une infime partie de ses richesses
  • Un legs que les habitants de cette région associent aux illustres personnages, grammairiens, rhétoriciens, philosophes, et tout particulièrement à Apulée et Saint Augustin

La présence de moutons et de chiens au milieu des ruines, à l’intérieur du site pourtant solidement clôturé, confère au lieu une image d’abandon, de terrain vague. Cela alors que d’aucuns dans la wilaya de Souk-Ahras et notamment à M’daourouche, ville située à un jet de pierre de là, font part de leur immense fierté d’avoir hérité d’un tel trésor culturel. Un legs que les habitants de cette région associent aux illustres personnages, grammairiens, rhétoriciens, philosophes, et tout particulièrement à Apulée et saint Augustin, qui ont vécu dans les murs de la ville deux fois millénaire et en ont fait la gloire. Il s’agit pour tous ceux que nous avons rencontrés d’un acquis, d’un fragment du patrimoine culturel immatériel national, certes, mais qui n’a aucune incidence sur la vie du citoyen.

Le jeune homme à qui nous avons demandé notre chemin et qui a eu la gentillesse de nous accompagner jusqu’au site, fait partie de cette catégorie de personnes. Au cours de la discussion que nous avons eue avec lui, après les présentations d’usage, ce grand gaillard aux yeux bleus et au teint hâlé n’a pas fait la moindre allusion à l’antique Madaure. À la question de savoir ce qu’il pourrait dire à propos de cet immense site et des avantages à en tirer pour le développement de la région, il a donné une réponse déconcertante.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.