Drame en noir et blanc, épouvante sur Zoom : ces films made in confinement

Alors que les cinémas fermaient leurs portes partout dans le monde au cours de la pandémie, des réalisateurs n’ont pas cessé de travailler pour autant (Photo, AFP).
Alors que les cinémas fermaient leurs portes partout dans le monde au cours de la pandémie, des réalisateurs n’ont pas cessé de travailler pour autant (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mardi 02 février 2021

Drame en noir et blanc, épouvante sur Zoom : ces films made in confinement

  • Des réalisateurs ont saisi l'aubaine du confinement pour revoir de fond en comble leur manière de travailler, et livrent leurs films, un an après l'explosion de la pandémie
  • Netflix doit mettre en ligne vendredi «Malcolm & Mary», un drame romantique avec John David Washington (héros de «Tenet», fils de Denzel Washington) et Zendaya

PARIS: Pendant le confinement, ils n'ont pas appuyé sur pause. Des réalisateurs ont au contraire saisi l'aubaine pour revoir de fond en comble leur manière de travailler, et livrent leurs films, un an après l'explosion de la pandémie.

Netflix doit mettre en ligne vendredi « Malcolm & Mary », un drame romantique avec John David Washington (héros de « Tenet », fils de Denzel Washington) et Zendaya.

Ce film à l'esthétique très léchée, tourné en noir et blanc et sur pellicule dans une villa californienne coupée du monde, est signé Sam Levinson.

Réalisateur de la série « Euphoria », il raconte s'être trouvé désœuvré lorsque le confinement à Los Angeles l'a empêché de démarrer le tournage d'une nouvelle saison.

Il s'attelle alors à un scénario intimiste à deux acteurs, fondé sur ses souvenirs d'une dispute avec sa compagne, qu'il avait omis de remercier à l'issue de la première d'un de ses films.

« Malcolm & Marie » reprend l'histoire de cette dispute, qui va mettre à l'épreuve le couple que forme Malcolm et Marie : lui, l'orgueilleux réalisateur en devenir, elle, l'ancienne toxicomane qu'il a aidée à sortir de la rue -- et dont l'histoire a fourni la matière à son film.

Pendant 01H45, le couple oscille entre amour et ressentiment, alternant joutes verbales, bouderies et retrouvailles enfiévrées.

Loin du cinéma d'action à gros budget ou de son film précédent, « Assassination Nation », Sam Levinson explique dans les notes de production avoir voulu cette fois un « projet modeste en famille », confinement oblige. 

L'occasion de rendre hommage au cinéma classique du XXe siècle, avec un peu plus de diversité au casting, et d'offrir un rôle différent à Zendaya, une actrice qui monte et qui a remporté un Emmy Award pour « Euphoria », la série qu'il réalise.

Il a cependant fallu s'adapter : acteurs et réalisateurs ont beaucoup échangé au téléphone avant le tournage, pour que le tournage, dans une splendide villa d'architecte, la Caterpillar House, soit le plus rapide possible : deux semaines.

Les équipes techniques ont été réduites, avec seulement 22 personnes sur le plateau, acteurs compris, et des tests Covid systématiques. Pas de script, pas de coiffeur ou de maquillage : les acteurs, habitués à la machinerie hollywoodienne, ont dû mettre eux-mêmes la main à la patte.

Exorcisme en ligne

Faire avec les moyens du bord, ce fut également le lot du réalisateur britannique Rob Savage, dont le film d'horreur « Host » était présenté fin janvier au festival du film fantastique de Gérardmer.

Entièrement tourné en capture d'écran Zoom, il relate la plongée en enfer d'une bande d'amis, qui, chacun chez soi, participent à une séance d'exorcisme en ligne pour tuer le temps pendant le confinement. Mais les esprits rôdent et la séance tourne à l'épouvante.

« Au début du confinement, tout le monde parlait ironiquement de la possibilité de faire un film entier sur Zoom. (...) Nous on s'est dit, ‘et pourquoi pas ?’ », a expliqué le réalisateur.

Pour trouver une intrigue, il lui a suffi... de grimper au grenier : l'inspiration lui est venue en découvrant l'ambiance inquiétante qui régnait sous les toits de la maison où il venait d'emménager.

Quant à la réalisation, Rob Savage était « très inquiet » au départ de savoir comme diriger des acteurs à distance, mais il a finalement trouvé l'exercice « excitant et créatif ».

« Filmer à distance nous a permis de nous concentrer et de voir les choses bien plus clairement que sur un tournage normal », relève-t-il. Il lui suffisait de réactiver son micro lorsqu'il le désirait pour « diriger la scénographie ou les jeux d'acteurs », et de se faire ainsi entendre plus facilement que sur un plateau.

Pas de coiffure ni de maquillage, pas d'opérateur pour la caméra ou l'éclairage... L'image brute et sans apprêt des webcams, les gros plans sur les visages rappellent la recette de « Blair Witch Project » (1999).

Et finalement, sans « l'énorme machinerie que l'on trouve sur un plateau de tournage professionnel », le réalisateur se réjouit d'avoir pu dégager « beaucoup plus de temps » pour revenir à l'essentiel : « travailler avec les acteurs ».


Le maire d'Al-Baha annonce le lancement du programme “Nuits théâtrales”

Le programme des Nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales. (Municipalité d'Al-Baha)
Le programme des Nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales. (Municipalité d'Al-Baha)
Short Url
  • Organisé par la municipalité d'Al-Baha en collaboration avec la Société saoudienne pour la culture et les arts et le secteur privé, l'événement se tiendra du 21 au 27 juillet
  • Ali Al-Sawat : Le programme des nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales, y compris des thèmes comiques, sociaux et patriotiques

RIYAD : Ali Al-Sawat, le maire de la région d'Al-Baha, a annoncé le lancement prochain du programme des “Nuits théâtrales d'Al-Baha”, a rapporté l'agence de presse saoudienne (Saudi Press Agency).

Organisé par la municipalité d'Al-Baha en collaboration avec la Société saoudienne pour la culture et les arts et le secteur privé, l'événement se tiendra du 21 au 27 juillet.

Al-Sawat a déclaré que le programme faisait partie du festival “Un été à Al Baha : Accueillir la sérénité”, (“A Summer in Al-Baha : Embrace Serenity”), et comprend des représentations théâtrales mettant en scène des stars de l'extérieur de la région, ainsi que des artistes d'Al-Baha. Ces artistes locaux se présenteront au public et aux visiteurs à travers sept représentations théâtrales, toutes présentées pour la première fois dans la région d'Al-Baha.

Il a déclaré que le programme des “’Nuits théâtrales d'Al-Baha’ présentera une gamme variée de représentations théâtrales, y compris des thèmes comiques, sociaux et patriotiques, tous marqués par le suspense et l'étonnement”.

“Ces représentations favoriseront une atmosphère culturelle et artistique qui complétera les événements de divertissement et les activités estivales. Grâce à cette harmonie, Al-Baha se transformera en un centre dynamique proposant des spectacles internationaux, des concerts, des représentations folkloriques, de la mode, des expositions sur le patrimoine et des arts culinaires”, a-t-il ajouté.

Al-Sawat a confirmé que les représentations théâtrales comprennent une pièce réservée aux femmes, qui sera jouée au théâtre de la municipalité de Baljurashi, et le théâtre Wesam Al-Badyah à Al-Mandaq, pour se terminer au Théâtre du front de Baljurashi. En outre, la pièce “Lohmat Watan” (Parenté de la patrie) sera jouée au théâtre du festival des lumières d'Al-Baha et au théâtre Wesam Al-Badyah, la dernière représentation ayant lieu au Théâtre du front de Baljurashi.

Il a déclaré que c'était la première fois que le festival d'été d'Al-Baha incluait des représentations théâtrales parmi ses diverses activités, aux côtés des principaux événements et fêtes annoncés dans le calendrier estival de cette année.

Selon SPA, avec le soutien du gouverneur d'Al-Baha, la région vise à attirer plus de 2,5 millions de visiteurs et de touristes. La nature enchanteresse d'Al-Baha, son climat modéré et ses équipements, services et infrastructures bien développés lui ont valu une solide réputation et un élan significatif en tant que l'une des principales destinations touristiques de l'été saoudien de cette année.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


AL-Ittihad signe un contrat de quatre ans avec le milieu de terrain algérien Houssem Aouar

Kareem Benzema accueille Houssem Aouar au camp d'entraînement d'Al-Ittihad à Alicante, en Espagne. (X/@ittihad_fr)
Kareem Benzema accueille Houssem Aouar au camp d'entraînement d'Al-Ittihad à Alicante, en Espagne. (X/@ittihad_fr)
Short Url
  • Aouar rejoint la Roma, où il a marqué quatre buts en 16 apparitions la saison dernière.
  • Le milieu de terrain jouait auparavant à Lyon, le club de sa ville natale, en Ligue 1 française, où il a inscrit 30 buts en sept saisons.

JEDDAH : Al-Ittihad a signé un contrat de quatre ans avec le milieu de terrain international algérien d'origine française Houssem Aouar.
Aouar arrive de la Roma, où il a marqué quatre buts en 16 apparitions la saison dernière.

Le milieu de terrain, âgé de 26 ans, jouait auparavant à Lyon, le club de sa ville natale, en Ligue 1 française, où il a inscrit 30 buts en sept saisons.

La cérémonie de signature a eu lieu mardi au camp d'entraînement de l'équipe à Alicante, en Espagne.

L'événement a été présidé par le directeur général du club, Domingos Oliveira, et assisté par le directeur sportif Ramon Planes, suite à la visite médicale passée avec succès par Aouar ce matin.

Domingos Oliveira a souhaité la bienvenue à Aouar, notant que ce transfert marque un nouveau chapitre important dans la carrière d'Aouar. Il a souligné qu'Aouar contribuera de manière significative, aux côtés de ses coéquipiers, à atteindre les normes élevées et les résultats attendus par les fans et les supporters du club.

Oliveira a souligné que la signature d'Aouar correspond aux exigences techniques de l'équipe pour un joueur possédant des qualités spécifiques qui renforcent l'équipe. Cette stratégie est basée sur les besoins techniques identifiés par la commission sportive et examinés par l'entraîneur.

Houssem Aouar a fait part de son enthousiasme à l'idée de rejoindre le club Al-Ittihad, reconnaissant sa riche histoire, sa base de supporters passionnés, ses joueurs distingués et son équipe d'entraîneurs expérimentés. Il est motivé pour donner le meilleur de lui-même afin de représenter le club et d'apporter de la joie à ses supporters.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


La Semaine de la mode de Dubaï annonce son programme préliminaire pour le printemps/été 2025

Short Url
  • Prévue avant la semaine de la mode de New York, la DFW se tiendra cette année du 1er au 7 septembre au Dubai Design District (d3).
  • Ce programme élargit le champ d'action des acheteurs et leur permet de découvrir des talents grâce à la DFW et à l'écosystème dynamique de la mode à Dubaï.

DUBAI : Les maisons de mode mondiales et régionales  devraient lancer les plus grandes tendances de la saison printemps/été 2025 lors de la Semaine de la mode de Dubaï ont été annoncées.

Prévue avant la semaine de la mode de New York, la DFW se tiendra cette année du 1er au 7 septembre au Dubai Design District (d3).

Cofondée par le d3 et le Conseil arabe de la mode, la DFW réunira plus de 30 marques de France, d'Inde, d'Indonésie, d'Italie, du Koweït, du Liban, de Libye, de Malaisie, de Palestine, de Russie, des Émirats arabes unis et du Royaume-Uni, qui présenteront des collections de streetwear et de haute couture aux côtés de stylistes invités de renommée internationale.

L'événement s'étend à toute la ville, avec 40 présentations sur invitation, des dîners privés et des lancements de collections organisés par des marques mondiales et des acteurs de l'industrie.

Les trois premiers jours du DFW seront consacrés aux collections de haute couture.

Un mannequin porte une création de la marque malaisienne Rizman Ruzaini lors de la Semaine de la mode de Dubaï. (Fournie)
Un mannequin porte une création de la marque malaisienne Rizman Ruzaini lors de la Semaine de la mode de Dubaï. (Fournie)

Les trois derniers jours seront consacrés aux collections de prêt-à-porter de créateurs renommés tels que Alia Bastamam, April & Alex, Benang Jarum, BLSSD, Dima Ayad, Born in Exile, Buttonscarves, Choice, Heaven Lights, Riva, Self Made, Viva Vox et Weinsanto, présentées et soutenues par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, l'instance dirigeante de la Semaine de la Mode de Paris.

Le dernier jour du calendrier sera consacré à des rendez-vous privés et à un marché d'acheteurs.

Pour la première fois, le programme des acheteurs internationaux est lancé, permettant aux détaillants du monde entier de bénéficier des avantages de DFW. Ce programme élargit le champ d'action des acheteurs et leur permet de découvrir des talents grâce à la DFW et à l'écosystème dynamique de la mode à Dubaï, renforçant ainsi la position de la ville en tant que capitale de facto de la mode dans la région.

Rappelant l'ensemble de Naomi Campbell lors du défilé de Rizman Ruzaini à l'occasion de la sortie de la DFW en octobre, la robe a été actualisée et simplifiée, avec une veste à capuchon incrustée de bijoux.
Rappelant l'ensemble de Naomi Campbell lors du défilé de Rizman Ruzaini à l'occasion de la sortie de la DFW en octobre, la robe a été actualisée et simplifiée, avec une veste à capuchon incrustée de bijoux. (Fournie)

« Dubaï est le cœur palpitant de la mode dans la région, et la Dubai Fashion Week diffuse son rythme dans le monde entier », a déclaré Khadija Al-Bastaki, vice-présidente senior de d3 - qui fait partie du groupe TECOM. « Les collections et les créateurs présentés sur notre podium injectent de la diversité dans le dialogue mondial sur la mode et démontrent le talent puissant qui émerge dans notre région.

« La DFW a dévoilé d'incroyables opportunités, partenariats et réseaux mondiaux aux créateurs et acheteurs participants, et nous sommes impatients de repousser les limites avec cette nouvelle édition qui comprend une nouvelle plateforme d'acheteurs, un lieu plus vaste, davantage d'événements et un programme étendu de créateurs.

« La Semaine de la mode de Dubaï relèvera une fois de plus la barre de l'excellence en matière de mode et consolidera la place de Dubaï parmi les capitales mondiales de la mode », a déclaré M. Al-Bastaki. 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com