Rana Gorgani, la danse soufie au féminin

La danseuse soufie Rana Gorgani lors d'une séance photo à Paris le 01 février 2021. (Joel Saget/AFP)
La danseuse soufie Rana Gorgani lors d'une séance photo à Paris le 01 février 2021. (Joel Saget/AFP)
Short Url
Publié le Vendredi 12 février 2021

Rana Gorgani, la danse soufie au féminin

  • Alors que tout semble à l'arrêt, le mouvement giratoire est pour Rana Gorgani une manière de "donner un sens à l'existence"
  • Elle ose danser sur de la musique traditionnelle mais aussi sur les notes du piano de son complice Simon Graichy, ou encore sur une chanson de Jacques Brel interprétée par le duo Bird on The Wire

PARIS : Elle est l'une des rares danseuses soufies à se produire en public, et depuis la pandémie, elle initie à cette pratique via Zoom. Alors que tout semble à l'arrêt, le mouvement giratoire est pour Rana Gorgani une manière de "donner un sens à l'existence".

Depuis ses premiers tours sur scène il y a dix ans, la Franco-iranienne de 37 ans étonne. Une derviche tourneur ? Cette danse spirituelle et ancestrale est réservée traditionnellement aux hommes, même si des femmes s'y adonnent dans des cérémonies à huis-clos, de la Turquie jusqu'en Afghanistan.

Longtemps elle a pensé "qu'il fallait que ça reste dans un cadre privé", affirme à l'AFP cette femme menue aux longs cheveux noirs et bouclés.

Jusqu'au jour où elle ose faire quelques tours lors d'un festival en plein air à Montpellier, où elle présentait des danses traditionnelles persanes. Après "quelques minutes, j'ai été prise de panique et me suis arrêtée pour quelques secondes. Comme si inconsciemment j'étais en train d'enfreindre une règle", se souvient-elle.

"Je suis repartie en tournant très vite, j'ai entendu un tonnerre d'applaudissements, et à la fin je me suis dit : tout va bien". Des gens viennent la voir en coulisses, les larmes aux yeux, pour la remercier. "Il y a eu ce déclic", dit la derviche, affirmant qu'avec cette pratique "je ne montre pas, je suis moi".

"Ni masculine, ni féminine"

Dans le soufisme, vision mystique de l'islam, "l'âme n'est ni masculine ni féminine", dit-elle. Etre derviche et femme ne "va pas à l'encontre de cette spiritualité".

"On tourne, homme ou femme, avec une robe ample ou une jupe; on dit que le tissu qui vole révèle l'âme", explique Rana Gorgani.

Un paradoxe l'a toujours intéressée : dans les pays musulmans, les derviches hommes portent en public cette jupe, symbole féminin, alors que les femmes dansent en cachette. "En Europe, j'ai la chance de pouvoir m'exprimer artistiquement et librement", dit-elle.

La danse soufie est connue sous le nom de Samâ (l'écoute en arabe), cette "audition spirituelle" qui permet de parvenir au "hâl" (état en arabe, soit l'état qui mène à l'extase), au fil des rotations qui se font "toujours du côté gauche, celui du coeur, et dans le sens de la rotation de la Terre autour du Soleil".

Rana Gorgani emprunte la voie soufie dès l'âge de 14 ans, à l'occasion de sa première visite de son pays d'origine. Pendant de longues années, elle s'initie en participant à de nombreuses cérémonies en Iran mais aussi en Turquie, souvent secrètement.

En France, celle dont les parents ont quitté l'Iran après la révolution islamique lâche une carrière de comédienne pour se consacrer au Samâ. "Jalal al-Din Roumi disait +plusieurs voies mènent à Dieu, j'ai choisi celle de la musique et de la danse+. Ca a été mon cas", sourit-elle, en référence au célèbre poète soufi du 13e siècle dont les adeptes ont fondé la confrérie des derviches tourneurs.

"Méditation en mouvement"

Elle se lie d'amitié avec des derviches en Turquie, berceau de la confrérie, qui disent "comprendre" sa démarche.

Depuis la pandémie, cette diplômée en anthropologie de la danse et en ethnomusicologie donne des cours via Zoom, à chaque nouvelle lune et pleine lune.

A sa grande surprise, l'expérience s'avère "extrêmement intense", tant ses élèves avaient un besoin de "donner un sens à l'existence" et "de connexion avec leur être profond".

"Une centaine de personnes du monde entier ont participé à la première session au premier confinement, puis j'ai reçu de plus en plus de demandes", se rappelle-t-elle. Avec cette "méditation en mouvement", "je crois avoir aidé certaines personnes à se révéler à elles-mêmes".

Elle ose danser sur de la musique traditionnelle mais aussi sur les notes du piano de son complice Simon Graichy, ou encore sur une chanson de Jacques Brel interprétée par le duo Bird on The Wire. "Là où je vois des états de grâce", dit-elle.


Des étudiants saoudiens remportent 10 prix lors d'un concours international de mathématiques

La secrétaire générale de Mawhiba, Amal Al-Hazaa, a déclaré que cette victoire est une source de fierté pour l'ensemble de la nation (SHUTTERSTOCK)
La secrétaire générale de Mawhiba, Amal Al-Hazaa, a déclaré que cette victoire est une source de fierté pour l'ensemble de la nation (SHUTTERSTOCK)
Short Url
  • La secrétaire générale de Mawhiba, Amal Al-Hazaa, a déclaré que cette victoire est une source de fierté pour l'ensemble de la nation .
  • L'équipe saoudienne a remporté deux médailles d'argent, cinq médailles de bronze et trois certificats de mérite face à 345 autres élèves.

RIYADH : Des étudiants saoudiens en mathématiques ont remporté 10 prix, face à une forte concurrence de 38 pays, lors de la 36e Olympiade annuelle de mathématiques Asie-Pacifique, a rapporté l'agence de presse saoudienne mercredi en fin de journée.

L'équipe saoudienne, représentée par la Fondation du roi Abdulaziz et de ses compagnons pour le talent et la créativité (Mawhiba) et le ministère de l'Education, a remporté deux médailles d'argent, cinq médailles de bronze et trois certificats de mérite face à 345 autres élèves.

Youssef Bakheet, de la direction de l'éducation de la Commission royale pour Jubail et Yanbu, et Muath Al-Qahtani, de la province orientale, ont reçu les médailles d'argent.

Les médailles de bronze ont été décernées à Mohammed Al-Ghamdi et Ilyas Al-Faraj de la province orientale, Ahmed Al-Shahri de Riyad, Fatima Bouali d'Al-Ahsa et Ahmed Khalawi de Jeddah.

Les certificats de mérite ont été décernés à Mohammed Hafez et Abdul Salam Al-Salmi de Médine, ainsi qu'à Youssef Khalawi de Jeddah.

Le secrétaire général de Mawhiba, Amal Al-Hazaa, a déclaré que cette victoire est une source de fierté pour toute la nation.

La participation à l'APMO faisait partie du programme Mawhiba pour les olympiades internationales, qui est organisé en partenariat stratégique avec le ministère de l'éducation.

Il s'agit de l'un des 20 programmes et initiatives qui proposent des programmes d'études avancés et des programmes d'enrichissement fournis chaque année par Mawhiba et le ministère pour les élèves talentueux.


Moussa Diaby rejoint Al-Ittihad en provenance d'Aston Villa

Diaby devrait renforcer le potentiel offensif d'Al-Ittihad. (Photos : Ittihad)
Diaby devrait renforcer le potentiel offensif d'Al-Ittihad. (Photos : Ittihad)
Short Url
  • Moussa Diaby rejoint ses compatriotes Karim Benzema et Ngolo Kante à Djeddah

RIYAD : Le français Moussa Diaby a rejoint Al-Ittihad, a annoncé le club jeudi.

L'équipe de Djeddah a posté une vidéo d'annonce dans laquelle le joueur porte le jersey noir et jaune d'Ittihad.

Il rejoindra les Tigres pour un contrat de cinq ans après avoir passé avec succès un examen médical à Alicante, en Espagne, selon un communiqué du club.

Diaby annonce dans la vidéo : "Bonjour les Tigres, je suis là", en tenant un téléphone à cadran d'époque.

--

"Je suis ravi de rejoindre Al-Ittihad et de faire partie d'un projet qui vise à construire une équipe forte reflétant la riche histoire et les valeurs du club. J'ai hâte de collaborer avec mes nouveaux coéquipiers pour remporter des victoires et apporter de la joie à nos fans dévoués", a déclaré le français.

"Diaby a un palmarès impressionnant, ayant joué dans les meilleurs championnats de France, d'Allemagne et d'Angleterre, où il a démontré son talent et son habileté en tant qu'ailier", peut-on lire dans le communiqué.

Domingos Oliveira, le PDG d'Ittihad, a déclaré : "Notre comité sportif a identifié le besoin de renforcer le poste d'ailier avec un joueur exceptionnel, et nous sommes convaincus que Moussa Diaby est l'un des meilleurs joueurs qui se distinguent au niveau mondial à ce poste".

--

Le milieu de terrain de 25 ans a joué 54 matchs pour Aston Villa, en Premier League anglaise, dont 25 la saison dernière, lors de l'impressionnante quatrième place du club.

En Espagne, le joueur a été accueilli par le directeur sportif de l'équipe, Ramon Planes, et a été présenté à ses nouveaux coéquipiers et au personnel technique et administratif.

Il rejoint ses compatriotes Karim Benzema et Ngolo Kante dans la ville de la côte ouest.

Le gaucher Diaby, joueur rapide et polyvalent, n'est pas connu pour marquer beaucoup de buts, mais sa menace offensive sera un avantage pour les Tigres.

Ittihad a connu une saison décevante l'année dernière, finissant en cinquième place, après avoir remporté le titre de la Saudi Pro League un an plus tôt.

Le club de Djeddah a fait appel au vétéran français Laurent Blanc comme entraîneur pour augmenter ses chances face aux trois autres grands clubs de la SPL : Al-Hilal, Al-Nassr et Al-Ahli.

L'Ittihad est actuellement en stage de pré-saison en Espagne et jouera contre Séville vendredi.

--

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Le programme de reforestation côtière de l'Arabie saoudite en bonne voie

Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Les mangroves travaillent de concert avec les récifs coralliens et les herbiers marins pour maintenir les zones côtières en bonne santé, selon les scientifiques marins. (SPA)
Short Url
  • Quelque 13 millions de plants de palétuviers ont été plantés jusqu'à présent depuis le lancement, il y a un an, de l'ambitieux programme de couverture forestière du littoral
  • Le programme vise à planter 100 millions de palétuviers le long des côtes de la mer Rouge et du golfe Persique d'ici à 2030

RIYAD : L'Arabie saoudite est en bonne voie pour atteindre son objectif de planter 100 millions de palétuviers d'ici 2030, conformément à l'Initiative verte saoudienne et à la Vision 2030 du royaume.

Quelque 13 millions de plants de palétuviers ont été plantés jusqu'à présent depuis le lancement de l'ambitieux programme de couverture forestière côtière il y a un an, indique un rapport du Centre national pour le développement de la couverture végétale et la lutte contre la désertification (NCVC) publié par l'Agence de presse saoudienne.

La plupart des projets sont actuellement menés le long de la côte de la mer Rouge, la province de Jazan arrivant en tête avec 5,5 millions de plants. La province de La Mecque suit avec 2,4 millions de plants, celle de Médine avec 2 millions, celle de Tabouk avec 1,5 million et celle d'Asir avec 1 million.

Sur la côte du golfe Persique, la province orientale en a planté 500 000 jusqu'à présent, selon le rapport. Mais avant le lancement officiel du projet le long du golfe Persique, le centre a noté que 700 000 plants avaient déjà été plantés, dont 200 000 sur l'île de Ras Abu Ali, dans le gouvernorat de Jubail, et 500 000 dans le gouvernorat d'Al-Wajh.

"Le projet comprend la mise en place de clôtures et l'entretien des plants, afin de les protéger des algues, ainsi que la protection des sites contre le pâturage et l'empiètement", a rapporté l'agence SPA.

Dans la province occidentale d'Asir, la NVCV et l'Autorité de développement de la région d'Asir (ASDA) ont lancé mercredi la campagne "Restauration des mangroves" sur les côtes de la province, dans le cadre des activités de la Journée internationale pour la conservation de l'écosystème des mangroves, qui est célébrée chaque année le 26 juillet.

--
Plantation de palétuviers dans le gouvernorat d'Al-Barak de la région d'Asir. (SPA)

La campagne a débuté par la plantation de 500 plants de palétuviers sur les plages du gouvernorat d'Al-Barak. Le gouverneur d'Al-Barak, Abdullah bin Ali bin Muhya, et le maire, Nasser Saeed Al-Shahrani, ont dirigé l'événement.

"L'initiative vise à sensibiliser à l'importance de la plantation et de la protection des forêts de mangroves, à éduquer la société sur l'importance des mangroves et leur impact positif sur l'environnement, à souligner le rôle de ces arbres dans la crise du changement climatique et à atténuer le réchauffement de la planète...", indique le rapport.

Les mangroves, qui travaillent de concert avec les herbiers marins et les récifs coralliens, maintiennent les zones côtières en bonne santé, affirment les scientifiques marins.

On a constaté qu'elles fournissaient un habitat essentiel à des milliers d'espèces, qu'elles stabilisaient les rivages, prévenaient l'érosion et protégeaient les communautés contre les vagues et les tempêtes.

"On estime que 75 % des poissons pêchés commercialement passent un certain temps dans les mangroves ou dépendent de réseaux alimentaires qui peuvent être retracés jusqu'à ces forêts côtières", selon le Musée américain d'histoire naturelle.

De nombreux pays où les mangroves sont gravement détruites souffrent d'un déclin continu de leurs prises de poissons.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com