Un médecin saoudien met du baume au cœur d’enfants atteints de cancer

Nabila Samir Ben Slimane a lancé New Smile, un projet saoudien qui fournit des chapeaux faits à la main aux enfants atteints de cancer.(AFP)
Nabila Samir Ben Slimane a lancé New Smile, un projet saoudien qui fournit des chapeaux faits à la main aux enfants atteints de cancer.(AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 18 février 2021

Un médecin saoudien met du baume au cœur d’enfants atteints de cancer

  • «Parfois les enfants portent des chapeaux pour cacher leur tête et parfois, ils ne portent rien. Ils sont tellement gênés qu'ils se cachent derrière leurs parents.»
  • «Je veux que ce projet puisse profiter à chaque enfant atteint du cancer qui a perdu ses cheveux. Nos portes sont ouvertes à tous, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Arabie saoudite»

DJEDDAH: Le Dr Nabila ben Sulaiman a appris à tricoter quand elle était toute jeune et sa passion pour le crochet profite désormais aux enfants à travers le monde arabe.

Nabila ben Sulaiman a créé New Smile, un projet basé en Arabie saoudite qui fournit des chapeaux faits à la main aux enfants atteints de cancer. Elle dirige un groupe de plus de 40 bénévoles qui conçoivent, fabriquent et livrent des chapeaux et des bonnets aux patients qui ont perdu leurs cheveux en luttant contre la maladie.

«J’ai rencontré de nombreux enfants à l'hôpital qui ont perdu leurs cheveux à cause de la chimiothérapie», déclare Nabila, mère de quatre enfants, qui travaille à l'hôpital spécialisé et au centre de recherche King Faisal à Djeddah. «Parfois ils portent des chapeaux pour cacher leur tête et parfois, ils ne portent rien. Ils sont tellement gênés qu'ils se cachent derrière leurs parents.»

Le précédent emploi de Nabila dans un hôpital tertiaire spécialisé dans les études et le traitement du cancer ainsi qu’une vidéo vue sur les réseaux sociaux, ont l’incitée à créer New Smile.

La fameuse vidéo présente un groupe de femmes américaines évoquant «The Magic Yarn», un projet conçu pour offrir aux patients atteints de cancer des chapeaux confectionnés à partir de fils.

Le premier chapeau de Nabila était constitué de fils ressemblant à de vrais cheveux et était destiné à une fillette de 3 ans nommée Rafif. 

«La réaction de l’enfant a été incroyable pour nous tous», souligne-t-elle. «Dès que j'ai mis le bonnet sur sa tête, elle a commencé à courir dans les couloirs de l'hôpital, à danser de bonheur et montrer son nouveau bonnet aux infirmières.»

Il n’en fallait pas plus pour que Nabila commence à recruter d'autres couturières saoudiennes sur WhatsApp pour son nouvel organisme à but non lucratif.

Les chapeaux sont fabriqués à la main avec des fils de coton biologique et des matières premières de haute qualité. Nabila précise que les couturières prêtent une attention particulière aux personnes qu'elles essaient d'aider.«La peau des patients cancéreux est très sensible et certains patients souffrent de plaies au cuir chevelu», précise-t-elle. «C’est la raison pour laquelle nous utilisons des fils anti- allergéniques faciles à laver. Les chapeaux durent longtemps et peuvent résister aux variations climatiques.»

En bref

• Le Dr Nabila ben Sulaiman dirige un groupe de plus de 40 bénévoles qui conçoivent, fabriquent et livrent des chapeaux et des bonnets aux enfants atteints de cancer ayant perdu leurs cheveux.

• Les chapeaux sont fabriqués à la main avec des fils de coton biologique et des matières premières de haute qualité.

• Au cours de sa première année d’existence, New Smile s'est associé à plusieurs hôpitaux de Riyad, notamment l'hôpital spécialisé et centre de recherche King Faisal et l'hôpital universitaire King Khalid.

• New Smile a également distribué des bonnets et des chapeaux à certains patients d'hôpitaux privés à la demande de leurs parents, médecins et infirmières.

• La deuxième année, Nabila a découvert de beaux fils de soie de Tunisie, qu'elle a utilisés pour fabriquer des chapeaux souples qui donnent aux enfants l’impression d’avoir de vrais cheveux.

Au cours de sa première année d’existence, New Smile s'est associé à plusieurs hôpitaux de Riyad, notamment l'hôpital spécialisé et centre de recherche King Faisal et l'hôpital universitaire King Khalid. New Smile a également distribué des bonnets et des chapeaux à certains patients d'hôpitaux privés à la demande de leurs parents, médecins et infirmières.

La deuxième année, Nabila a découvert de beaux fils de soie de Tunisie, qu'elle a utilisés pour fabriquer des chapeaux souples qui donnent aux enfants l’impression d’avoir de vrais cheveux.

«La troisième année, la réaction spontanée des enfants aux choses les plus simples m'a incitée à développer une nouvelle collection», souligne-t-elle. «Nous avons donc commencé à fabriquer des poupées avec l'aide de mon amie Dina Jamjoom.»

Les chapeaux et poupées sont conçus pour les enfants de tous âges, de 6 mois jusqu’aux adolescents. La New Smile a commencé à être connu dans le Royaume, ce qui a incité Nabila à voir plus grand.

«Le projet a commencé à se développer, nous permettant de distribuer nos produits dans un certain nombre de pays arabes», indique-t-elle.

Des chapeaux et des poupées ont été envoyés à l’hôpital pour enfants atteints du cancer en Égypte, à l’hôpital pour enfants reine Rania al-Abdallah en Jordanie et au Sultan Qaboos Comprehensive Cancer Center à Oman. Certains produits ont également été expédiés vers les hôpitaux de Tunisie et du Soudan.

Le groupe a rencontré quelques difficultés en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, la distribution des chapeaux et des poupées ayant été suspendue. Mais la production a continué et le groupe a maintenant un stock prêt à être expédié.

«Les bénévoles ne se sont pas arrêtés un instant de fabriquer les bonnets et les poupées», précise Nabila. «Ils les font avec amour. Je continue de leur fournir les matériaux nécessaires pour en faire plus, donc une fois la situation redevenue normale, nous pourrons reprendre la distribution de nos produits. »

Avant l’arrivée du mois sacré du ramadan de l’année dernière, New Smile a distribué aux mamans des exemplaires du Coran pour leur remonter le moral. Le groupe a également distribué des poupées aux effigies de l'agneau de l'Aïd et a créé les personnages des dessins animés préférés des enfants.

C'est également pendant la pandémie que la Wareef Charitable Foundation de l'hôpital spécialisé King Faisal a offert un soutien financier à New Smile.

«La fondation a couvert tous les besoins du projet», souligne Nabila. «Les deux années précédentes, il n'y avait ni bailleur de fonds ni soutien financier, juste des efforts personnels et une coopération entre les membres.»

Les bénévoles sont issus de différentes villes et pays et se rencontrent virtuellement sur les plates-formes des réseaux sociaux. Les volontaires de Djeddah se réunissent cependant chaque année pour une cérémonie informelle où des cadeaux symboliques sont offerts aux membres en signe de gratitude pour leur contribution.

«Mon rêve est que le projet puisse être basé dans un lieu officiel ou dans un centre connu», explique Nabila ben Sulaiman. «Cela permettrait aux personnes qui souhaitent offrir un cadeau à leurs enfants, amis ou voisins de venir plus facilement le récupérer.»

Nabila espère que le projet continuera de se développer à l'avenir.

«Je veux que ce projet puisse profiter à chaque enfant atteint du cancer qui a perdu ses cheveux», conclut-elle. «Nos portes sont ouvertes à tous, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Arabie saoudite.»

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


L'incendie d'une église en Égypte était accidentel, d’après l’enquête

Des ouvriers restaurent l'entrée de l'église d'Abu Sefein en Égypte (Photo, AP).
Des ouvriers restaurent l'entrée de l'église d'Abu Sefein en Égypte (Photo, AP).
Short Url
  • Le ministère public a interrogé 33 témoins, dont les 16 personnes blessées
  • La cause de l'incendie, qui a tué 41 personnes, provient d’un défaut d'un générateur électrique dans l'église après qu'il a été allumé en raison d'une panne de courant

LE CAIRE: L'incendie qui s'est déclaré dimanche dans l'église d'Abu Sefein en Égypte n'était pas délibéré, selon une enquête du ministère public.

La cause de l'incendie, qui a tué 41 personnes, provient d’un défaut d'un générateur électrique dans l'église allumé à la suite d'une panne de courant.

Le ministère public a interrogé 33 témoins, dont les 16 personnes blessées, qui ont affirmé avoir entendu le bruit de charges électriques émanant de l'intérieur de l'église, et l’incendie s'est ensuite déclenché. Le procureur général Hamada El-Sawy a déclaré que les victimes avaient succombé à l'inhalation de fumée.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Mohammed ben Salmane reçoit le chef du Mouvement de la sagesse nationale d'Irak

Al-Hakim est arrivé à Djeddah mercredi et a été reçu par le vice-ministre des Affaires étrangères, Walid al-Khuraiji (Photo, SPA).
Al-Hakim est arrivé à Djeddah mercredi et a été reçu par le vice-ministre des Affaires étrangères, Walid al-Khuraiji (Photo, SPA).
Short Url
  • Les deux hommes ont discuté des relations entre l'Arabie saoudite et l'Irak
  • De hauts responsables saoudiens et irakiens ont assisté à la réunion

RIYAD: Le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane a reçu à Djeddah le chef du Mouvement de la sagesse nationale d'Irak, Ammar al-Hakim, a rapporté tôt vendredi l'Agence de presse saoudienne.

Les deux hommes ont discuté des relations entre l'Arabie saoudite et l'Irak et de questions d'intérêt commun.

Al-Hakim est arrivé à Djeddah mercredi et a été reçu par le vice-ministre des Affaires étrangères, Walid al-Khuraiji.

De hauts responsables saoudiens et irakiens ont assisté à la réunion.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Israël défie l'ONU en lançant un raid contre des ONG palestiniennes

Le Premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, s'adresse aux médias devant les bureaux d'Al-Haq, à Ramallah, en Cisjordanie occupée, le 18 août 2022 (Photo, Reuters).
Le Premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, s'adresse aux médias devant les bureaux d'Al-Haq, à Ramallah, en Cisjordanie occupée, le 18 août 2022 (Photo, Reuters).
Short Url
  • Le ministre israélien de la défense, Benny Gantz, a réitéré les allégations de financement d'organisations terroristes
  • Neuf pays de l'UE ont déclaré qu'ils continueraient à travailler avec les groupes palestiniens faute de preuves fournies par Israël à l'appui de ses accusations

RAMALLAH: Israël a défié la condamnation de l'ONU et de l'UE jeudi en attaquant sept groupes de défense des droits des Palestiniens en Cisjordanie.

Les forces de sécurité israéliennes ont pris d'assaut les bureaux des groupes à Ramallah et ont saisi des dossiers, des ordinateurs et d'autres équipements avant d'en sceller les entrées et de les déclarer définitivement fermés.

Les groupes visés sont les suivants: Addameer Prisoner Support and Human Rights Association ; Al-Haq ; Centre Bisan pour la recherche et le développement ; Defense for Children International – Palestine ; Les comités de travail sur la santé ; Syndicat des Comités de Travail Agricole ; et l’Union des comités de femmes palestiniennes.

Israël a désigné six de ces groupes comme terroristes, et le ministre de la Défense, Benny Gantz, a réitéré jeudi les affirmations discréditées selon lesquelles ils auraient collecté des fonds pour le Front populaire de libération de la Palestine, qu'il considère comme une organisation terroriste.

L'ONU a demandé que les désignations terroristes soient révoquées. «Malgré les offres qui leur ont été faites, les autorités israéliennes n'ont présenté à l'ONU aucune preuve crédible pour justifier ces déclarations», a déclaré le Bureau des droits de l'homme de l'ONU. «En tant que telles, les fermetures semblent totalement arbitraires.»

Neuf pays de l'UE ont déclaré qu'ils continueraient à travailler avec les groupes palestiniens parce qu'Israël n'a fourni aucune preuve à l'appui de ses accusations. «Les allégations passées de mauvaise utilisation des fonds de l'UE en relation avec certaines organisations de la société civile palestinienne n'ont pas été étayées», a déclaré jeudi Nabila Massrali, porte-parole du chef de la diplomatie européenne Josep Borrell. «L'UE continuera à défendre le droit international et à soutenir les organisations de la société civile.»

Après les raids, le personnel d'Al-Haq a retiré la tôle qui recouvrait la porte de son bureau et a juré de se remettre au travail. «Nous avons été établis ici non pas par Israël, non pas par leur décision, et nous allons continuer notre travail», a affirmé le directeur Shawan Jabarin.

Le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh, a visité le bureau du groupe et a promis son soutien. «Il ne s'agit pas seulement d'une ONG, mais aussi d'une institution de l'État Palestinien — par conséquent, tant qu'ils travailleront dans le respect de la loi, nous serons à leurs côtés», a-t-il assuré.

Pour certains analystes, Israël a attaqué les groupes parce qu'ils étaient de plus en plus efficaces pour dénoncer la répression du peuple palestinien par l’Etat hébreux. «Je crois qu'Israël veut restreindre les activités des institutions palestiniennes de défense des droits de l'homme qui ont œuvré à soumettre des dossiers à la Cour pénale internationale et qui ont pu faire évoluer l'opinion mondiale sur les questions de droits de l'homme en Palestine», a déclaré Majed al-Arouri, expert en droits humains, à Arab News.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com