L’énigmatique livraison du chef des milices du Polisario Brahim Ghali

Brahim Ghali, le président de la République arabe sahraouie démocratique et secrétaire général du Front Polisario, dans un camp de réfugiés à la périphérie de la ville de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie, le 27 février 2021 (Photo, AFP)
Brahim Ghali, le président de la République arabe sahraouie démocratique et secrétaire général du Front Polisario, dans un camp de réfugiés à la périphérie de la ville de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie, le 27 février 2021 (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Lundi 26 avril 2021

L’énigmatique livraison du chef des milices du Polisario Brahim Ghali

  • Pourquoi les services algériens ont-ils choisi de faire hospitaliser Brahim Ghali, chef des milices des séparatistes du Polisario en Espagne?
  • Ces informations sur les fabrications des titres de voyages et des identités fantômes sont traditionnellement détenues par le premier cénacle du contre-espionnage algérien

Les réseaux sociaux ne bruissent que de cette double interrogation : Pourquoi les services algériens ont-ils choisi de faire hospitaliser Brahim Ghali, chef des milices des séparatistes du Polisario en Espagne sachant pertinemment qu’il est poursuivi par la justice espagnole pour viol, tortures et crimes contre l’humanité ? Pourquoi l’Espagne a omis d’en informer le Maroc ? Et qui a livré l’information sur son identité algérienne à la presse et provoqué une telle déflagration politique et sécuritaire dont la portée dépasse largement la sinistre personne de Brahim Ghali? 

Jusqu’à présent, tous ceux qui ont essayé d’apporter des réponses convaincantes à ces interrogations se sont perdus en conjectures. Contraints d’élaborer des scénarios dont la morale des histoires peut renseigner sur les multiples évolutions des rapports de force dans la région du Maghreb. 

Premier scénario qui vient à l’esprit partant de l’exactitude des informations sur le passeport algérien de Brahim Ghali indique que la fuite pourrait provenir des services algériens. Ces informations sur les fabrications des titres de voyages et des identités fantômes sont traditionnellement détenues par le premier cénacle du contre-espionnage algérien. 

Toute la question de ce scénario est de savoir si la fuite était volontaire avec l’objectif machiavélique de provoquer ce scandale autour de Brahim Ghali, devenu gênant. Ou s’il s’agit d’une faille béante qui a permis de livrer à la presse un des secrets d’Etat censé être le mieux gardé dans la stratégie algérienne. 

Dans les deux cas, la crédibilité des services algériens, supposés avoir  mobilisé la crème de leurs  intelligences sur cette affaire, en prend un sacré coup. 

A l’exception de l’hypothèse d’une fuite espagnole ou d’une performance marocaine, l’idée d’une faille algérienne volontaire ou pas domine largement les analyses sur cette énigmatique livraison de Brahim Ghali, poursuivi en Espagne pour crimes et tortures. 

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en Français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Recrutement des enseignants-cadres par les AREF : le bras de fer avec le MEN reprend de plus belle

En mars 2019, les Académies régionales avaient décidé de renoncer au système de recrutement par contrat et de revoir toutes les dispositions qui s’y rapportaient, en particulier celles relatives à la rupture du contrat. (Photo, Le Matin)
En mars 2019, les Académies régionales avaient décidé de renoncer au système de recrutement par contrat et de revoir toutes les dispositions qui s’y rapportaient, en particulier celles relatives à la rupture du contrat. (Photo, Le Matin)
Short Url
  • «Le projet de loi de Finances 2022 prévoit la création, au profit des Académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), de 15 000 postes pour le recrutement d’enseignants»
  • «Les enseignants-cadres ne démordent donc pas et revendiquent toujours leur intégration dans le statut de la fonction publique»

Véritable source de tension dans le secteur de l’Éducation nationale, le recrutement des enseignants-cadres des Académies régionales ne semble pas près de cesser.

Le projet de loi de Finances 2022 prévoit en effet la création, au profit des AREF, de 15 000 postes pour le recrutement d’enseignants.

La Coordination nationale des enseignants "à qui on a imposé la contractualisation" rejette en bloc, de son côté, «les nouveaux statuts fondamentaux des cadres des AREF».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’autre face de la réconciliation

Un manifestant qui porte le drapeau tunisien harangue la police lors d’un sit-in de protestation contre la prise du pouvoir par le président tunisien Kaïs Saïed, en Tunisie, le 10 octobre. (Photo, Reuters)
Un manifestant qui porte le drapeau tunisien harangue la police lors d’un sit-in de protestation contre la prise du pouvoir par le président tunisien Kaïs Saïed, en Tunisie, le 10 octobre. (Photo, Reuters)
Short Url
  • «Certains hommes d’affaires ont dû subir la pression, le chantage, voire l’escroquerie de certains politiques leur promettant de classer les dossiers dans lesquels ils étaient impliqués, mais moyennant une contrepartie financière»
  • «Plus de dix ans après la Révolution, la réconciliation espérée tarde encore, les dossiers sont encore ouverts et l’argent versé s’est évaporé»

De façon générale et sans faire de parallèle, le paysage politique qui a marqué la dernière décennie de l’histoire de la Tunisie est loin d’être moral.

Il a été, et il est encore, sujet à débat, notamment lorsqu’il s’agit de soupçons de corruption.

Et contrairement à ce que certains laissaient croire, les années qui ont suivi la Révolution n’étaient en aucun cas ni des perspectives nouvelles, ni des transformations bénéfiques pour le pays. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Une histoire d’école

Des écoliers dans l’école de Smara en Algérie, le 25 février 2016. (Photo, AFP)
Des écoliers dans l’école de Smara en Algérie, le 25 février 2016. (Photo, AFP)
Short Url
  • «Globalement, leurs revendications, comme c’est souvent le cas, s’articulent autour de l’amélioration de leurs conditions de travail pédagogiques, mais également socioéconomiques»
  • «L’école, comme d’autres secteurs, ont bien plus besoin d’une réforme profonde, d’une vision stratégique et prospective fondée sur une volonté politique»

Dans une instabilité chronique depuis plusieurs années, le secteur de l’éducation risque de connaître de nouvelles perturbations durant les prochaines semaines.

Peu après le Cnapeste, les syndicats Unpef et Satef ont annoncé leur décision de recourir à la grève, ultime moyen, selon eux, de faire entendre leurs doléances dont certaines sont pendantes depuis des mois, voire des années.

Hormis le Cnapeste qui a déjà fixé la date du 2 novembre prochain pour une grève cyclique de deux jours, les autres syndicats, ceux regroupés notamment au sein de la Confédération des syndicats autonomes, ont retenu le principe de la contestation sans pour autant fixer de date précise, histoire, sans doute, de privilégier l’action unitaire. 

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, revoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.