Irak: une école de cinéma créée à Mossoul en partenariat avec un théâtre belge

Théâtre de Gand. (Photo, www.ntgent.be)
Théâtre de Gand. (Photo, www.ntgent.be)
Short Url
Publié le Vendredi 17 septembre 2021

Irak: une école de cinéma créée à Mossoul en partenariat avec un théâtre belge

  • Il s'agit de permettre à vingt étudiants irakiens de suivre à partir de l'automne un cursus de quatre mois qui leur apprendra le processus menant «d'une idée à un film abouti»
  • Plusieurs comédiens et professionnels belges du cinéma participeront au cursus de formation

BRUXELLES: Un département Cinéma va voir le jour à l'école des Beaux-Arts de Mossoul, en partenariat avec le théâtre de Gand (Belgique), dans le cadre de la reconstruction de la ville irakienne financée par l'Unesco, ont annoncé vendredi les deux institutions partenaires.

Il s'agit de permettre à vingt étudiants irakiens de suivre à partir de l'automne un cursus de quatre mois qui leur apprendra le processus menant "d'une idée à un film abouti", ont-elles indiqué dans un communiqué.

Le projet est appuyé par le metteur en scène suisse Milo Rau, directeur artistique du théâtre de Gand (NTGent), une des grandes scènes européennes d'art dramatique. Milo Rau s'est déjà rendu plusieurs fois depuis 2016 dans le nord irakien dévasté par la guerre pour y travailler.

La ville de Mossoul est un ex-fief du groupe Etat islamique, libérée en 2017, mais qui est en grande partie en ruines.

En 2019, dans sa pièce "Oreste à Mossoul", Milo Rau a transposé la tragédie grecque d'Eschyle dans un récit confrontant les Irakiens aux questions de l'homosexualité et de la misogynie. La pièce impliquant des acteurs locaux a été jouée au centre culturel de Mossoul.

"Aider à créer un département Cinéma à Mossoul pourrait paraître exceptionnel pour un scène de théâtre européenne", mais "c'est le prolongement logique d'une collaboration qui dure depuis des années" et va se poursuivre, a affirmé le metteur de scène, cité dans le communiqué.

Plusieurs comédiens et professionnels belges du cinéma participeront au cursus de formation. Le premier des quatre séjours programmés sur place est prévu en octobre.

Cette "collaboration structurelle" qui démarre entre les deux institutions belge et irakienne s'inscrit dans le cadre d'un vaste projet de l'Unesco ("Revive the Spirit of Mosul") qui porte aussi sur la reconstruction d'églises et de mosquées. L'organisme de l'Onu établi à Paris a lancé cette initiative en 2018.


Les stars du cinéma brillent de mille feux au Festival international du film de la mer Rouge

Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Du 6 au 15 décembre, le festival proposera des avant-premières de films réalisés par les plus grands talents saoudiens et projettera cent trente-huit films. (Photos: Uda Bashatah)
Short Url
  • La première édition du festival met en vedette des talents du pays, des icônes du cinéma et des films à succès de renommée internationale
  • Le festival rendra notamment hommage à l'une des plus grandes figures du cinéma saoudien : Haifaa al-Mansour, une réalisatrice de renommée internationale

DJEDDAH : Djeddah accueille les plus grandes œuvres cinématographiques ainsi que leurs créateurs à l'occasion du Festival international du film de la mer Rouge (Red Sea International Film Festival), un événement particulièrement prisé.

Après une interruption de deux ans, cette manifestation prestigieuse a fini par dérouler à nouveau son tapis rouge dans le cœur culturel du Royaume: le quartier historique du centre-ville de Djeddah, connu sous le nom d'«Al-Balad».

Des maisons anciennes, dont la construction remonte à trois siècles, ont servi de toile de fond à cette scène où ont défilé des artistes du cinéma international, arabe et saoudien: stars, cinéastes, réalisateurs et producteurs. C’est ce merveilleux mélange de tradition et de modernité qui a permis d’écrire l’une des plus belles pages de l'histoire.

Jusqu'au 15 décembre prochain, le Festival international du film de la mer Rouge (RSIFF) proposera des avant-premières de films réalisés par les jeunes talents du Royaume. Au total, cent trente-huit films, qui viennent de plus de soixante pays, seront présentés. Qualifié de «moment historique» par Mohammed al-Turki, président du RSIFF, ce festival «permettra aux jeunes talents saoudiens et arabes de faire leur entrée sur la scène cinématographique et favorisera le développement dans notre pays de cette industrie en pleine expansion». 

Mohammed Al-Turki. (Photos: Uda Bashatah)

Mohammed Al-Turki. (Photos: Uda Bashatah)

 

Vingt-quatre heures plus tôt, les habitants de la ville avaient suivi la cérémonie de clôture du premier Grand Prix de Formule 1 d'Arabie saoudite. Un autre moment historique pour le Royaume et la ville de Djeddah, qui a accueilli l'un des plus événements sportifs les plus importants du monde.


Le Festival international de la mer Rouge honore Catherine Deneuve et Jack Lang

L'ambassadeur de France en Arabie saoudite Ludovic Pouille, à gauche, en compagnie des deux personnalités honorées lors du Red sea film festival: Catherine Deneuve et Jack Lang. (Photo Compte Twitter Ludovic Pouille).
L'ambassadeur de France en Arabie saoudite Ludovic Pouille, à gauche, en compagnie des deux personnalités honorées lors du Red sea film festival: Catherine Deneuve et Jack Lang. (Photo Compte Twitter Ludovic Pouille).
Short Url
  • «Je suis très heureuse et fière d’être ici ce soir, d’avoir été invitée à la première édition du Festival international de la mer Rouge» a déclaré sur scène la légende du cinéma français
  • Lors de la cérémonie d’ouverture, le festival a également honoré Jack Lang

PARIS : L’actrice Catherine Deneuve et le président de l’Institut du monde arabe Jack Lang ont tous les deux été honorés lors de la cérémonie d’ouverture du Festival international de la mer Rougequi s’est tenue dans la vieille ville de Djeddah le 6 décembre.

«Je suis très heureuse et fière d’être ici ce soir, d’avoir été invitée à la première édition du Festival international de la mer Rouge» a déclaré sur scène la légende du cinéma français, multirécompensée pour ses rôles dans 8 Women, Repulsion, Belle de Jour, Dancer in the Dark, Indochine...

 

« C'est toujours un honneur de voir son travail reconnu par l'industrie, avait-t-elle déclaré avant de recevoir la distinction, et je suis particulièrement reconnaissante pour cet honneur et l'opportunité de faire partie de cette célébration plus large de la contribution des femmes au cinéma. J'espère que mon travail pourra aider à inspirer les jeunes femmes à tracer leur propre carrière dans cette industrie, et j'espère que cette reconnaissance de la contribution des femmes dans le cinéma en général continuera de souligner l'importance d'avoir une forte présence féminine à la fois devant et derrière la caméra. »

Le festival célèbre en effet les femmes et honore deux talents exceptionnels afin de saluer leur contribution extraordinaire au cinéma : Haifaa al-Mansour, la première femme cinéaste saoudienne, qui a tourné Wadjda en 2012, long-métrage récompensé par plusieurs prix internationaux, mais aussi l'actrice égyptienne Laila Elwi, qui a joué dans plus de 70 films.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le festival a également honoré Jack Lang. « Personnellement, je suis impressionné par ce beau jeune cinéma saoudien et ses réalisateurs inspirants, a déclaré l’ancien ministre de la culture français sur scène, poursuivant : Longue vie au Festival international de la mer Rouge qui deviendra l’un des meilleurs festivals de films dans le monde. »

« Chers amis saoudiens, a-t-il encore ajouté, s’adressant à l’audience dans la salle, nous admirons votre travail, nous admirons votre engagement pour la culture et l’art. Nous vous aimons ! »

Le festival se tient jusqu’au 15 décembre et le public pourra découvrir 138 films de 67 pays dans 34 langues produits par une multitude de talents nouveaux et émergents.


Tapis de stars au Red Sea Film festival à Djeddah

L'acteur français Vincent Cassel en compagnie de la top model Tina Kunakey sur le tapis rouge du Red Sea film festival. (AFP).
L'acteur français Vincent Cassel en compagnie de la top model Tina Kunakey sur le tapis rouge du Red Sea film festival. (AFP).
Short Url
  • Stars et paillettes étaient au rendez-vous pour la première édition du festival international du film de la Mer rouge
  • Les tenues de gala n'ont pas manqué de faire leur apparition sur le tapis rouge

DUBAI: Stars et paillettes étaient au rendez-vous pour la première édition du festival international du film de la Mer rouge, Red Sea Film festival, à Djeddah. De la légende du cinéma français Catherine Deneuve à la star égyptienne Hind Sabri en passant par la top model portugaise Sara Sampaio, les tenues de gala n'ont pas manqué de faire leur apparition sur le tapis rouge. 

Des acteurs et réalisateurs participeront au cours des 10 prochains jours au Festival international du film de la mer Rouge à Djeddah, lors duquel seront présentés 138 longs et courts métrages de 67 pays.

Parmi eux, "The Alleys", réalisé par le Jordanien Bassel Ghandour, ainsi que des films par des réalisateurs non arabes, dont "83" du Britannique Joe Wright, basé sur l'histoire de la victoire de l'Inde à la Coupe du monde de cricket en 1983.

hillary swank
Hillary Swank accueillie au festival du film de la mer Rouge. (AFP).
​​​​

Le festival devrait également honorer Haifaa al-Mansour, la première femme réalisatrice saoudienne dont le film "Wadjda" (2012) lui a valu de nombreux prix internationaux.

"L'idée d'organiser un festival de cinéma en Arabie saoudite était inimaginable il y a à peine cinq ans", souligne le critique d'art égyptien Mohamed Abdel Rahmane.

 

 

arabie saoudite
L'actrice saoudienne Fay Fouad (Fevghal) fait son entrée. (AFP). 

 

arabie saoudite
L'actrice libanaise Razana Jammal. (AFP). 

 

egypte
Etincelante, la star égyptienne Hind Sabri. (AFP).
arabie saoudite
L'actrice saoudienne Ahd Kamel, arborant une pochette sur laquelle est brodé "Djeddah est différente" en calligraphie arabe. (AFP).