Les géants du capital-investissement Blackrock et Blackstone participeront à la FII5

Short Url
Publié le Mardi 26 octobre 2021

Les géants du capital-investissement Blackrock et Blackstone participeront à la FII5

  • «Notre mission est de construire un monde meilleur et d'avoir un impact sur l'avenir et l'humanité»
  • Sur les 5200 participants inscrits au FII5, 70% proviennent d'Europe et d'Amérique du Nord

Blackrock et Blackstone, deux des principales sociétés de gestion d'investissements privés au monde, participeront au cinquième anniversaire de la Future Investment Initiative (FII), a déclaré le directeur général de la fondation lors d'une conférence de presse.

Richard Attias, directeur général de la FII, a ajouté que l'Afrique occupera une grande place dans l'événement, avec la présence des présidents du Rwanda et du Gabon, ainsi que de plusieurs intervenants et dirigeants africains.

Le responsable de l'organisation a indiqué que sur les 5200 participants inscrits au FII5, 70% proviennent d'Europe et d'Amérique du Nord.

Les participants chinois seront peu nombreux en raison de la quarantaine obligatoire de trois semaines, mais une cinquantaine d'intervenants du pays seront présents, a-t-il ajouté.

La première session du FII s'ouvrira par une table ronde de 90 minutes présidée par Yassir al-Rumayyane, gouverneur du Fonds d'investissement public. Cette table ronde réunira des dirigeants et des présidents du monde entier qui discuteront de la destination exacte des investissements.

«La discussion portera sur la façon dont nous investissons, où va l'argent, où les Africains, les Européens, le Moyen-Orient et les Asiatiques placent leur argent», a déclaré M. Attias, qui a ajouté que l'espoir est que l'argent soit investi dans l'avenir de l'humanité.

Les discussions sur les investissements futurs porteront notamment sur l'eau potable, l'éducation, les soins de santé et l'égalité des sexes.

«Nous ne pouvons pas oublier les pays qui n'ont pas accès au vaccin, ce sera une honte pour notre humanité si nous n'investissons pas dans ces personnes. Notre objectif est d'avoir un impact sur l'humanité dans le monde entier», a déclaré le PDG.

«Notre mission est de construire un monde meilleur et d'avoir un impact sur l'avenir et l'humanité», a souligné M. Attias. 

La 5e édition de la FII sera également axée sur l'intelligence artificielle et sur la manière dont les humains et la robotique cohabitent dans la société future.

M. Attias a confirmé que les discussions organisées pendant la FII seront centrées sur le thème de l'intelligence artificielle en tant que pilier de notre société.

«Les robots feront partie de notre humanité, mais la question est de savoir comment créer un environnement où les robots et les humains peuvent travailler ensemble et peuvent gérer un environnement où des millions et des millions de robots feront partie de notre société», a-t-il déclaré.  

L'un des aspects du FII que le PDG a partagé est que l'événement ne sera pas une question de quantité mais plutôt de qualité et de diversité des voix et des investisseurs.

Le COVID a rendu l'apprentissage extrêmement difficile pour les générations qui n'ont pas accès à la technologie pour étudier à distance, a-t-il dit, ajoutant que lors de la discussion finale l'accent sera mis sur l'investissement dans la jeunesse et l'autonomisation de leur rôle dans la FII.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com 

 «Nous ne pouvons pas laisser tomber la quatrième génération d'enfants», a déclaré M. Attias, ajoutant que «nous ne pouvons pas parler de l'avenir si nous ne parlons pas d'inclusivité, l'avenir de demain pour les jeunes de moins de 30 ans ».


Dubaï en tête de liste des destinations les plus populaires au monde pour 2022

(Photo, Shutterstock)
(Photo, Shutterstock)
Short Url
  • «Se classer parmi les meilleures destinations au monde signifie qu'une destination a obtenu d'excellentes critiques de la part des voyageurs dans tous ses secteurs touristiques»
  • La ville a attiré des visiteurs du monde entier au cours de l’année dernière, malgré les conséquences de la pandémie

Dubaï a réussi à s'assurer la première place sur la liste des destinations les plus populaires au monde pour 2022, selon les «Travelers' Choice Awards for 2022» de TripAdvisor.

«Se classer parmi les meilleures destinations au monde signifie qu'une destination a obtenu d'excellentes critiques de la part des voyageurs dans tous ses secteurs touristiques», a rapporté CNN, citant Justin Reid, directeur des médias, des destinations et des voyages auprès de TripAdvisor.

La ville a attiré des visiteurs du monde entier au cours de l’année dernière, malgré les conséquences de la pandémie.

En 2022, les règles d’entrée aux Émirats arabes unis (EAU) sont quelque peu compliquées et elles dépendent généralement du pays d'où l’on vient.

À l'exception de certains pays africains, les EAU sont ouverts aux demandes de visas touristiques pour les voyageurs vaccinés du monde entier.

D'autres villes du Moyen-Orient telles que Hurghada, en Égypte, figurent également sur la liste de la plate-forme de voyage des destinations les plus populaires pour 2022.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


La Bourse de Paris proche de l'équilibre, inquiète de la remontée des taux obligataires

Cette photo prise le 17 janvier 2022 montre la Bourse du Commerce (C) parmi les toits de Paris. (Photo, AFP)
Cette photo prise le 17 janvier 2022 montre la Bourse du Commerce (C) parmi les toits de Paris. (Photo, AFP)
Short Url
  • La Bourse de Paris restait préoccupée mercredi par la remontée des rendements obligataires et par les tensions sur les cours du pétrole
  • La Bourse de Tokyo a chuté mercredi dans la foulée (-2,8%) plombée en outre par le plongeon des titres Sony et Toyota

PARIS : La Bourse de Paris restait préoccupée mercredi par la remontée des rendements obligataires et par les tensions sur les cours du pétrole.

Après une ouverture en baisse, l'indice CAC 40 évoluait proche de l'équilibre (+0,06% à 7 138,35 points) à 09H25, au lendemain d'une baisse de 0,94%.

Mardi, au sortir d'un week-end prolongé, les marchés américains ont fini en net recul sur fond de remontée des rendements obligataires en prévision de relèvements de taux qui pourraient être plus amples qu'escompté aux États-Unis.

La Bourse de Tokyo a chuté mercredi dans la foulée (-2,8%) plombée en outre par le plongeon des titres Sony et Toyota.

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne est repassé mercredi en territoire positif pour la première fois depuis mai 2019, alors que l'inflation, plus forte que prévu en zone euro, fait craindre un durcissement monétaire.

L'inflation a encore accéléré en décembre au Royaume-Uni pour atteindre un sommet en quasiment trente ans à 5,4%. Même tableau en Allemagne, où l'inflation a bien atteint 5,3% en décembre sur un an, au plus haut niveau depuis juin 1992.

De quoi "renforcer l'interprétation selon laquelle les banques centrales vont probablement relever les taux plus d'une fois au fil de la première moitié 2022", selon Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Une hausse des taux obligataires pénalise généralement les actions car elle améliore la rentabilité des obligations, des actifs considérés comme moins risqués par les investisseurs.

Autre préoccupation, les prix du pétrole, qui se négocie à son plus haut niveau depuis sept ans, poursuivaient leur escalade, une explosion dans le sud-est de la Turquie ayant endommagé un oléoduc reliant l'Iraq à la Turquie étant à l'origine de ce bond prolongé, selon Bloomberg.

La tech victime de la remontée des taux.

Le secteur technologique restait affaibli par la remontée des taux sur le marché obligataire: STMicroelectronics reculait de 1,97% à 41,81 euros, Dassault Systemes de 0,74% à 45,03 euros, Teleperformance de 0,43% à 346,50 euros.

Schneider Electric et EDF en baisse

Le titre Scheider Electric perdait 1,65% à 157,24 euros après que RBC a abaissé sa recommandation à "performance du secteur" contre "surperformance", selon Bloomberg.

EDF cédait 1,14% à 8,34 euros après une baisse de recommandation sur le titre à "sous-pondérer" contre "surpondérer" par JPMorgan, selon Bloomberg.


Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis à cause de la 5G

Un avion Emirates est stationné après son atterrissage à l'aéroport international du Cap après avoir volé depuis Dubaï, l'un des premiers vols commerciaux internationaux à destination de l'Afrique du Sud, au Cap, le 1er octobre 2020. (Photo, AFP)
Un avion Emirates est stationné après son atterrissage à l'aéroport international du Cap après avoir volé depuis Dubaï, l'un des premiers vols commerciaux internationaux à destination de l'Afrique du Sud, au Cap, le 1er octobre 2020. (Photo, AFP)
Short Url
  • Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï, a suspendu mercredi ses vols vers neuf destinations aux Etats-unis
  • L'une des plus grandes compagnies aériennes au monde pour les vols long-courriers, continue toutefois de desservir New York, Los Angeles et Washington

DUBAÏ : Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï, a suspendu mercredi ses vols vers neuf destinations aux Etats-unis, invoquant des "inquiétudes opérationnelles" liées au déploiement de réseaux 5G près de certains aéroports américains.

Plusieurs compagnies aériennes américaines avaient mis en garde lundi les autorités contre le potentiel "chaos" que représenterait le déploiement de la technologie d'internet mobile ultrarapide autour des aéroports.

"En raison de préoccupations opérationnelles liées au déploiement prévu des services de réseau mobile 5G dans certains aéroports des Etats-Unis, Emirates suspendra ses vols vers (neuf) destinations américaines", a déclaré mardi le fleuron économique de Dubaï.

La mesure s'applique "à partir du 19 janvier 2022 et jusqu'à nouvel ordre", a précisé Emirates dans un communiqué, citant neuf aéroports : Boston, Chicago, Dallas Fort Worth, Houston, Miami, Newark, Orlando, San Francisco et Seattle.

L'une des plus grandes compagnies aériennes au monde pour les vols long-courriers, continue toutefois de desservir New York, Los Angeles et Washington.

L'autorité américaine de l'aviation, la FAA, s'inquiète elle-même de possibles interférences entre les fréquences utilisées par la 5G et celles utilisées par des instruments de bord essentiels à l'atterrissage des avions dans certaines conditions météorologiques.

La FAA a exigé des ajustements à ces projets, les opérateurs de téléphonie mobile AT&T et Verizon ayant finalement décidé de temporairement les retarder. AT&T et Verizon devaient activer la nouvelle technologie ce mercredi.

A Dubaï, Emirates a assuré "travailler étroitement avec les avionneurs et les autorités compétentes", en espérant une reprise des vols "le plus vite possible".