L’objectif Net Zéro de Riyad, une évolution importante depuis l'accord de Paris, selon John Kerry

John Kerry, envoyé spécial du président américain pour le climat, s'adressant aux délégués de la Middle East Green Initiative à Riyad. (Photo, Getty)
John Kerry, envoyé spécial du président américain pour le climat, s'adressant aux délégués de la Middle East Green Initiative à Riyad. (Photo, Getty)
Short Url
Publié le Mardi 26 octobre 2021

L’objectif Net Zéro de Riyad, une évolution importante depuis l'accord de Paris, selon John Kerry

  • Il a déclaré qu'aucun gouvernement dans le monde n'a l'argent nécessaire pour mener seul des actions climatiques
  • «La Middle East Green Initiative est différente, elle reflète l'urgence du moment»

RIYADH : Les contributions définies au niveau national (CDN) et l'objectif net zéro carbone de l'Arabie saoudite sont des évolutions importantes depuis l'accord de Paris, a déclaré John Kerry, envoyé spécial du président américain pour le climat, aux délégués de la Middle East Green Initiative.

L'accord de Paris est un traité international juridiquement contraignant sur le changement climatique, signé lors de la COP 21 à Paris, le 12 décembre 2015.

«Je tiens à remercier l'Arabie saoudite pour sa présentation de CDN actualisées, et de l'objectif Net Zéro qui est une avancée majeure depuis Paris. On ne peut sous-estimer ce que cela signifie que l'un des plus grands producteurs de combustibles fossiles du monde s'engage à un moment où tous les pays doivent le faire.»

Il a ajouté que, grâce aux efforts diplomatiques des États-Unis, de nombreux pays prennent désormais des mesures plus audacieuses en faveur du climat.

La science joue aujourd'hui un rôle plus important dans l'élaboration des actions climatiques, a-t-il indiqué.

Kerry a déclaré aujourd'hui : «Je voudrais simplement dire à tout le monde qu'il ne s'agit pas de politique. Il ne s'agit pas d'équilibre stratégique des puissances. Il ne s'agit pas d'idéologie.»

«C'est très simple. Il s'agit de science, et il s'agit de physique et de mathématiques et de ceux qui nous disent que nous devons accélérer, que nous pouvons encore accomplir cette mission, mais seulement si nous prenons la décision majeure et qu'elle est mise en œuvre au cours des prochaines années.»

Évoquant la manière dont l'action climatique créera des opportunités commerciales sur les marchés mondiaux, il a ajouté : «C'est la plus grande opportunité de marché que le monde ait jamais connue. C'est la plus grande que le marché ait jamais connue.»

«C'est la plus grande transformation qui ait jamais eu lieu sur cette planète, depuis la révolution industrielle, si nous la mettons en œuvre. «C'est la plus grande opportunité de marché que le monde ait jamais connue avec 4 à 5 milliards de consommateurs. Je vois des billions de dollars à investir» dans les opportunités du marché de la transition énergétique, a-t-il poursuivi.

Il a déclaré qu'aucun gouvernement dans le monde n'a l'argent nécessaire pour mener seul des actions climatiques, et que les pays ont besoin du secteur privé pour soutenir ces efforts.

Il a souligné que l'industrie financière mondiale contribue au transfert de dizaines de billions de dollars sur le marché de la transition énergétique.

L’envoyé spécial a prévenu que les pays doivent s'efforcer de réduire leurs émissions au cours des dix prochaines années.

«Il faut accélérer les mesures de lutte contre le changement climatique», a-t-il déclaré.

Kerry a également salué le lancement de la Middle East Green Initiative par le prince héritier Mohammed ben Salmane ben Abdulaziz Al-Saoud, ajoutant : «La Middle East Green Initiative est différente, elle reflète l'urgence du moment».

Et d'ajouter : «Je reconnais avec humilité que notre pays s'est tenu à l'écart pendant plusieurs années. Mais maintenant, le président Biden est de retour, il a organisé un sommet auquel beaucoup d'entre vous ont participé.

«Grâce à ce sommet et à la diplomatie de ces derniers mois, des pays qui n'étaient pas nécessairement touchés par cette question se sont mobilisés. Il y a clairement un mouvement maintenant où les gens reconnaissent la science et ce qui se passe.»

 

 Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com 

 


Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique

L'ancien Premier ministre Saad Hariri prononce un discours à Beyrouth, le 24 janvier 2022. (Reuters)
L'ancien Premier ministre Saad Hariri prononce un discours à Beyrouth, le 24 janvier 2022. (Reuters)
Short Url
  • L'ex-Premier ministre et principal leader sunnite libanais Saad Hariri a annoncé lundi son retrait de la vie politique et a appelé son parti à ne pas présenter de candidats aux élections législatives prévues au printemps
  • Le quinqagénaire, propulsé sur la scène politique après l'assassinat de son père Rafic Hariri en 2005, a annoncé sa décision lors d'un bref discours prononcé à Beyrouth

BEYROUTH: L'ex-Premier ministre et principal leader sunnite libanais Saad Hariri a annoncé lundi son retrait de la vie politique et a appelé son parti à ne pas présenter de candidats aux élections législatives prévues au printemps, après une série de revers financiers et politiques. 

Le quinqagénaire, propulsé sur la scène politique après l'assassinat de son père Rafic Hariri en 2005, a annoncé sa décision lors d'un bref discours prononcé à Beyrouth. 


L’Arabie saoudite condamne les attaques par missiles menées par la milice houthie contre Abu Dhabi et Jazan

Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis visant le pays. (AFP)
Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis visant le pays. (AFP)
Short Url
  • Le ministère saoudien des Affaires étrangères déclare aujourd’hui dans un communiqué que la milice sème la corruption au Yémen et tue des civils
  • De même, le Koweït a condamné l’offensive, insistant sur la nécessité d’une prise de position internationale contre la milice

DUBAÏ: Le ministre saoudien des Affaires étrangères a condamné les attaques «répétées» de la milice houthie contre des civils et des infrastructures vitales au sud du Royaume et à Abu Dhabi.

Le ministère émirati de la Défense a déclaré aujourd’hui avoir abattu deux missiles houthis lancés contre le pays, mais qui n’ont cependant pas fait de victimes, rapporte l’agence de presse officielle WAM.

Un F-16 a détruit un lanceur de missiles balistiques dans la province d’Al-Jawf, au Yémen, immédiatement après l'attaque.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères déclare aujourd’hui dans un communiqué que la milice sème la corruption au Yémen et tue des civils.

Il souligne également la nécessité pour la communauté internationale d’agir immédiatement pour contrer les attaques répétées des Houthis.

Par ailleurs, le Royaume appelle le Conseil de sécurité des nations unies à mettre fin au comportement agressif de la milice.

En Arabie saoudite, deux habitants ont été légèrement blessés après que les Houthis ont tiré un missile balistique dimanche sur la zone industrielle d’Ahad al-Masarihah, à Jazan, peu de temps avant l’attaque contre Abu Dhabi.

Le royaume de Bahreïn a dénoncé ces attaques menées par les Houthis contre des civils.

De même, le Koweït a condamné l’offensive, insistant sur la nécessité d’une prise de position internationale contre la milice.

Le ministère turc des Affaires étrangères a, quant à lui, déclaré que les attaques contre les deux pays constituent une violation flagrante du droit international.

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) a en outre indiqué que la poursuite des attaques des Houthis reflète le rejet par la milice de tous les efforts de paix au Yémen.

 

 Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Zubala, point de rencontre des caravanes commerciales et des pèlerins du Hajj

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)
Short Url
  • Le village de Zubala a été mentionné par plusieurs explorateurs occidentaux tels que Charles Huber, Alois Musil et Leachman, alors que de nombreux poètes en ont également fait l’éloge
  • L’Autorité du patrimoine continue de fouiller plusieurs sites majeurs du village, après la découverte de vestiges historiques

L’Histoire du village de Zubala date d’avant l’ère abbasside. Il a été largement mentionné dans les sources historiques comme point de rencontre pour les caravanes commerciales et les pèlerins. Zubala a également été décrit comme l’une des étapes les plus importantes sur le chemin du Hajj et le village a conservé son nom jusqu’à ce jour.

Situé à 25 kilomètres au sud du gouvernorat de Rafha, dans la région de la frontière nord, Zubala est riche en monuments antiques. Il abrite le puits le plus profond du chemin du Hajj, de forme carrée et d’une profondeur de 250 mètres. Le village de Zubala a été mentionné par plusieurs explorateurs occidentaux tels que Charles Huber, Alois Musil et Leachman. De nombreux poètes en ont également fait l’éloge.

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)

Le président du club littéraire de la région de la frontière nord, Majid al-Mutlaq, souligne que Zubala abrite de nombreux vestiges, notamment son puits carré sculpté de manière unique. On y trouve encore un palais historique et une cité résidentielle voisine. Zubala est également célèbre pour ses trois étangs: Al-Shahouf, Umm al-Assafir et Al-Shihiyat.

Vue de Zubala (SPA)
Vue de Zubala (SPA)

Le chercheur en Histoire Matar ben Ayed al-Anzi indique que le village porte le nom de Zubala ben al-Harith.

Zubala a fait l’objet de plusieurs fouilles archéologiques depuis 2015. L’Autorité du patrimoine continue d’explorer plusieurs sites majeurs du village, selon une nouvelle méthodologie en conformité avec les objectifs du programme Darb Zubaida. Ce programme a été initié après la découverte de vestiges historiques au nord-ouest du village.

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com