«L’écriture canalise mon angoisse» : à 14 ans, la libanaise Rita Younes déjà auteure d’un roman

 Le voyage de Yowachim et le mystère d’Esmeralde. (Photo fournie)
Le voyage de Yowachim et le mystère d’Esmeralde. (Photo fournie)
"Si l’univers est fictif on devine que cette histoire a été rédigée en temps de pandémie". (Photo fournie)
"Si l’univers est fictif on devine que cette histoire a été rédigée en temps de pandémie". (Photo fournie)
Short Url
Publié le Lundi 08 novembre 2021

«L’écriture canalise mon angoisse» : à 14 ans, la libanaise Rita Younes déjà auteure d’un roman

  • A 14 ans, cette passionnée de Littérature, de Théâtre et de Poésie a su profiter du confinement pour écrire un roman
  • « J’ai commencé à écrire au moment où ma mère avait contracté le coronavirus »

BEYROUTH : Oubliez Tiktok et Instagram. Pour faire passer le temps, Rita Younes préfère l’écriture. A 14 ans et à contre-courant de la génération Z, cette passionnée de Littérature, de Théâtre et de Poésie a su profiter du confinement pour écrire un roman. Inspirée par les différents classiques de la littérature française et arabe qu’elle a pu lire ou étudier, Rita, a laissé libre cours à son imagination pour écrire Le voyage de Yowachim et le mystère d’Esmeralde.

Ainsi, ce qui à première vue la distingue de la plupart des filles de son âge, c’est sa maturité. Car malgré son très jeune âge, cette fille d’un père écrivain et d’une mère médecin n’en est pas à son premier essai. Elle a déjà écrit ou présenté six pièces de théâtre dans sa langue maternelle, l’arabe libanais.

Par sa plume, elle choisit de nous raconter l’histoire d’un petit garçon, Yowachim, qui part en quête d’un médicament pour son père, malade. Il doit faire face à de nombreux obstacles et rencontre en route une jeune fille nommée Pauline.

Si l’univers est fictif on devine que cette histoire a été rédigée en temps de pandémie. « J’ai commencé à écrire au moment où ma mère avait contracté le coronavirus », précise Rita. « L’écriture me soulage, canalise toute mon angoisse et joue un rôle clé », admet-elle, à une période où comme beaucoup de jeunes, elle se sentait isolée.

Rita Younes, jeune collégienne libanaise, auteure du roman intitulé Le voyage de Yowachim et le mystère d’Esmeralde. (Photo fournie)

Le temps d’une histoire mêlant mystérieux, magie noire et fiction, elle s’évade, dans un univers que l’on devine influencé par le 18ème siècle en France et les Lumières. Pas étonnant pour celle qui, comme une partie des Libanais de son âge, parle français depuis qu’elle a quatre ans et fut élevée dans un univers mêlant littérature française et arabe, de Charles Perrault au comédien George Khabbaz, en passant par les œuvres philosophiques de Khalil Gebran.

De l’esprit critique des Lumières, elle tire un refus du concept de classes sociales, thématique qu’elle aborde dans son roman. « Qui-sommes-nous pour déterminer une personne par un prétendu rang social ? », s’indigne-t-elle, dans une société libanaise fortement inégalitaire. « Ce qui compte pour moi, c’est la personne, par son rang ».

Si cette passionnée se consacre à l’écriture depuis l’âge de 11 ans, elle le fait surtout pour la liberté que cela lui procure, puisqu’elle admet ne pas vraiment aimer étudier la Littérature pour autant.  « Dans le contexte libanais instable et catastrophique, il est difficile de savoir si je poursuis dans cette voie (artistique) », reconnaît la jeune libanaise, également amatrice de piano, de danse et de chant.

Mais quand on lui demande quel est l’enseignement principal de son œuvre qu’elle voudrait transmettre aux jeunes, elle répond, de manière lucide, qu’en dépit des obstacles, « il ne faut jamais cesser de chercher le chemin qui nous mène à la clarté ». A l’entendre s’exprimer clairement dans la langue de Molière, sa seconde langue, nul doute que, le chemin de la clarté, Rita l'a emprunté depuis longtemps.


Le maire d'Al-Baha annonce le lancement du programme “Nuits théâtrales”

Le programme des Nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales. (Municipalité d'Al-Baha)
Le programme des Nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales. (Municipalité d'Al-Baha)
Short Url
  • Organisé par la municipalité d'Al-Baha en collaboration avec la Société saoudienne pour la culture et les arts et le secteur privé, l'événement se tiendra du 21 au 27 juillet
  • Ali Al-Sawat : Le programme des nuits théâtrales d'Al-Baha présentera une gamme variée de représentations théâtrales, y compris des thèmes comiques, sociaux et patriotiques

RIYAD : Ali Al-Sawat, le maire de la région d'Al-Baha, a annoncé le lancement prochain du programme des “Nuits théâtrales d'Al-Baha”, a rapporté l'agence de presse saoudienne (Saudi Press Agency).

Organisé par la municipalité d'Al-Baha en collaboration avec la Société saoudienne pour la culture et les arts et le secteur privé, l'événement se tiendra du 21 au 27 juillet.

Al-Sawat a déclaré que le programme faisait partie du festival “Un été à Al Baha : Accueillir la sérénité”, (“A Summer in Al-Baha : Embrace Serenity”), et comprend des représentations théâtrales mettant en scène des stars de l'extérieur de la région, ainsi que des artistes d'Al-Baha. Ces artistes locaux se présenteront au public et aux visiteurs à travers sept représentations théâtrales, toutes présentées pour la première fois dans la région d'Al-Baha.

Il a déclaré que le programme des “’Nuits théâtrales d'Al-Baha’ présentera une gamme variée de représentations théâtrales, y compris des thèmes comiques, sociaux et patriotiques, tous marqués par le suspense et l'étonnement”.

“Ces représentations favoriseront une atmosphère culturelle et artistique qui complétera les événements de divertissement et les activités estivales. Grâce à cette harmonie, Al-Baha se transformera en un centre dynamique proposant des spectacles internationaux, des concerts, des représentations folkloriques, de la mode, des expositions sur le patrimoine et des arts culinaires”, a-t-il ajouté.

Al-Sawat a confirmé que les représentations théâtrales comprennent une pièce réservée aux femmes, qui sera jouée au théâtre de la municipalité de Baljurashi, et le théâtre Wesam Al-Badyah à Al-Mandaq, pour se terminer au Théâtre du front de Baljurashi. En outre, la pièce “Lohmat Watan” (Parenté de la patrie) sera jouée au théâtre du festival des lumières d'Al-Baha et au théâtre Wesam Al-Badyah, la dernière représentation ayant lieu au Théâtre du front de Baljurashi.

Il a déclaré que c'était la première fois que le festival d'été d'Al-Baha incluait des représentations théâtrales parmi ses diverses activités, aux côtés des principaux événements et fêtes annoncés dans le calendrier estival de cette année.

Selon SPA, avec le soutien du gouverneur d'Al-Baha, la région vise à attirer plus de 2,5 millions de visiteurs et de touristes. La nature enchanteresse d'Al-Baha, son climat modéré et ses équipements, services et infrastructures bien développés lui ont valu une solide réputation et un élan significatif en tant que l'une des principales destinations touristiques de l'été saoudien de cette année.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


AL-Ittihad signe un contrat de quatre ans avec le milieu de terrain algérien Houssem Aouar

Kareem Benzema accueille Houssem Aouar au camp d'entraînement d'Al-Ittihad à Alicante, en Espagne. (X/@ittihad_fr)
Kareem Benzema accueille Houssem Aouar au camp d'entraînement d'Al-Ittihad à Alicante, en Espagne. (X/@ittihad_fr)
Short Url
  • Aouar rejoint la Roma, où il a marqué quatre buts en 16 apparitions la saison dernière.
  • Le milieu de terrain jouait auparavant à Lyon, le club de sa ville natale, en Ligue 1 française, où il a inscrit 30 buts en sept saisons.

JEDDAH : Al-Ittihad a signé un contrat de quatre ans avec le milieu de terrain international algérien d'origine française Houssem Aouar.
Aouar arrive de la Roma, où il a marqué quatre buts en 16 apparitions la saison dernière.

Le milieu de terrain, âgé de 26 ans, jouait auparavant à Lyon, le club de sa ville natale, en Ligue 1 française, où il a inscrit 30 buts en sept saisons.

La cérémonie de signature a eu lieu mardi au camp d'entraînement de l'équipe à Alicante, en Espagne.

L'événement a été présidé par le directeur général du club, Domingos Oliveira, et assisté par le directeur sportif Ramon Planes, suite à la visite médicale passée avec succès par Aouar ce matin.

Domingos Oliveira a souhaité la bienvenue à Aouar, notant que ce transfert marque un nouveau chapitre important dans la carrière d'Aouar. Il a souligné qu'Aouar contribuera de manière significative, aux côtés de ses coéquipiers, à atteindre les normes élevées et les résultats attendus par les fans et les supporters du club.

Oliveira a souligné que la signature d'Aouar correspond aux exigences techniques de l'équipe pour un joueur possédant des qualités spécifiques qui renforcent l'équipe. Cette stratégie est basée sur les besoins techniques identifiés par la commission sportive et examinés par l'entraîneur.

Houssem Aouar a fait part de son enthousiasme à l'idée de rejoindre le club Al-Ittihad, reconnaissant sa riche histoire, sa base de supporters passionnés, ses joueurs distingués et son équipe d'entraîneurs expérimentés. Il est motivé pour donner le meilleur de lui-même afin de représenter le club et d'apporter de la joie à ses supporters.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com

 


La Semaine de la mode de Dubaï annonce son programme préliminaire pour le printemps/été 2025

Short Url
  • Prévue avant la semaine de la mode de New York, la DFW se tiendra cette année du 1er au 7 septembre au Dubai Design District (d3).
  • Ce programme élargit le champ d'action des acheteurs et leur permet de découvrir des talents grâce à la DFW et à l'écosystème dynamique de la mode à Dubaï.

DUBAI : Les maisons de mode mondiales et régionales  devraient lancer les plus grandes tendances de la saison printemps/été 2025 lors de la Semaine de la mode de Dubaï ont été annoncées.

Prévue avant la semaine de la mode de New York, la DFW se tiendra cette année du 1er au 7 septembre au Dubai Design District (d3).

Cofondée par le d3 et le Conseil arabe de la mode, la DFW réunira plus de 30 marques de France, d'Inde, d'Indonésie, d'Italie, du Koweït, du Liban, de Libye, de Malaisie, de Palestine, de Russie, des Émirats arabes unis et du Royaume-Uni, qui présenteront des collections de streetwear et de haute couture aux côtés de stylistes invités de renommée internationale.

L'événement s'étend à toute la ville, avec 40 présentations sur invitation, des dîners privés et des lancements de collections organisés par des marques mondiales et des acteurs de l'industrie.

Les trois premiers jours du DFW seront consacrés aux collections de haute couture.

Un mannequin porte une création de la marque malaisienne Rizman Ruzaini lors de la Semaine de la mode de Dubaï. (Fournie)
Un mannequin porte une création de la marque malaisienne Rizman Ruzaini lors de la Semaine de la mode de Dubaï. (Fournie)

Les trois derniers jours seront consacrés aux collections de prêt-à-porter de créateurs renommés tels que Alia Bastamam, April & Alex, Benang Jarum, BLSSD, Dima Ayad, Born in Exile, Buttonscarves, Choice, Heaven Lights, Riva, Self Made, Viva Vox et Weinsanto, présentées et soutenues par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, l'instance dirigeante de la Semaine de la Mode de Paris.

Le dernier jour du calendrier sera consacré à des rendez-vous privés et à un marché d'acheteurs.

Pour la première fois, le programme des acheteurs internationaux est lancé, permettant aux détaillants du monde entier de bénéficier des avantages de DFW. Ce programme élargit le champ d'action des acheteurs et leur permet de découvrir des talents grâce à la DFW et à l'écosystème dynamique de la mode à Dubaï, renforçant ainsi la position de la ville en tant que capitale de facto de la mode dans la région.

Rappelant l'ensemble de Naomi Campbell lors du défilé de Rizman Ruzaini à l'occasion de la sortie de la DFW en octobre, la robe a été actualisée et simplifiée, avec une veste à capuchon incrustée de bijoux.
Rappelant l'ensemble de Naomi Campbell lors du défilé de Rizman Ruzaini à l'occasion de la sortie de la DFW en octobre, la robe a été actualisée et simplifiée, avec une veste à capuchon incrustée de bijoux. (Fournie)

« Dubaï est le cœur palpitant de la mode dans la région, et la Dubai Fashion Week diffuse son rythme dans le monde entier », a déclaré Khadija Al-Bastaki, vice-présidente senior de d3 - qui fait partie du groupe TECOM. « Les collections et les créateurs présentés sur notre podium injectent de la diversité dans le dialogue mondial sur la mode et démontrent le talent puissant qui émerge dans notre région.

« La DFW a dévoilé d'incroyables opportunités, partenariats et réseaux mondiaux aux créateurs et acheteurs participants, et nous sommes impatients de repousser les limites avec cette nouvelle édition qui comprend une nouvelle plateforme d'acheteurs, un lieu plus vaste, davantage d'événements et un programme étendu de créateurs.

« La Semaine de la mode de Dubaï relèvera une fois de plus la barre de l'excellence en matière de mode et consolidera la place de Dubaï parmi les capitales mondiales de la mode », a déclaré M. Al-Bastaki. 

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com