Scholz succède à Merkel et promet à l'Allemagne un «nouveau départ»

Le chancelier allemand Olaf Scholz prête serment du président du Bundestag (chambre basse du parlement) Baerbel Bas lors d'une session au Bundestag (chambre basse du parlement) à Berlin le 8 décembre 2021 pour prêter serment. (Photo, AFP)
Le chancelier allemand Olaf Scholz prête serment du président du Bundestag (chambre basse du parlement) Baerbel Bas lors d'une session au Bundestag (chambre basse du parlement) à Berlin le 8 décembre 2021 pour prêter serment. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Mercredi 08 décembre 2021

Scholz succède à Merkel et promet à l'Allemagne un «nouveau départ»

  • Sur les 736 membres du Bundestag issu du scrutin du 26 septembre, 395 ont voté pour Olaf Scholz, 303 contre et 6 se sont abstenus, lui permettant de devenir le neuvième chancelier de l'Allemagne d'après-guerre
  • Réputé pour sa sobriété, le nouveau chef de gouvernement, souriant, a reçu les félicitations de nombre d'élus, des bouquets de fleurs -ainsi qu'une corbeille de pommes- et posé pour de nombreux selfie

BERLIN: Un "nouveau départ": le social-démocrate Olaf Scholz a ouvert une nouvelle ère en Allemagne et en Europe en succédant mercredi à la chancelière Angela Merkel, qui s'est effacée sans effusion après 16 ans de pouvoir. 

Au terme d'une journée au déroulé très codifié, la dirigeante conservatrice, qui a presque égalé, à neuf jours près, le record de longévité de son mentor, Helmut Kohl, a passé le relais à son ancien ministre, devenu le nouvel homme fort de la première puissance économique européenne. 

Avant de quitter la chancellerie, imperturbable malgré les applaudissements d'employés et de passants, Mme Merkel a appelé son successeur à "travailler pour le bien" de l'Allemagne. M. Scholz lui a en retour rendu hommage pour "tout ce (qu'elle) a fait pour notre pays" et promis un "nouveau départ". 

Celle qui est surnommée "l'éternelle chancelière" va désormais aborder après 31 ans de carrière politique une nouvelle tranche de sa vie, encore entourée de mystère. 

"Je voulais voir Mme Merkel pour la dernière fois (...) Elle représente la stabilité pour le monde entier, y compris l'Europe et l'Allemagne", a expliqué à l'AFP une des personnes rassemblées devant la chancellerie, Enrique Velazco, 30 ans. "Je l'aime bien parce qu'elle est pragmatique. Je suis un peu triste aujourd'hui". 

img 4

 

Attelage inédit 

M. Scholz, élu par une confortable majorité des 736 députés du Bundestag, a lui pris possession de son nouveau bureau et va pouvoir affronter les premières difficultés de son mandat de quatre ans. 

Dans la matinée, cette austère personnalité de 63 ans avait prêté serment au Bundestag en lisant l'article 56 de la Loi fondamentale dans laquelle il promet notamment "de consacrer" ses "forces au bien du peuple allemand". 

Ses parents et sa femme, Britta Ernst, une ministre régionale sociale-démocrate, ont assisté à l'événement. 

Son père, âgé de 86 ans, a confié que son fils, une sorte de "je-sais-tout" quand il était enfant, lui avait prédit à l'âge de 12 ans qu'il deviendrait chancelier. 

Marginalisé dans son propre parti il y a encore deux ans, M. Scholz est désormais à la tête d'un attelage inédit formé avec les Verts et les Libéraux du FDP. 

Féministe convaincu, Olaf Scholz prendra à sa suite les rênes d'un gouvernement composé pour la première fois d'autant d'hommes que de femmes, dont certaines occupent des postes clés comme les Affaires étrangères ou l'Intérieur. 

Plusieurs fois ministre, ancien maire de Hambourg, M. Scholz a reçu une myriade d'hommages des dirigeants du monde entier. 

Le président français Emmanuel Macron a promis à Olaf Scholz d'écrire "la suite ensemble". La présidente de la Commission européenne, l'Allemande Ursula von der Leyen, entend travailler avec lui "pour une Europe forte". 

Olaf Scholz les rencontrera tous les deux vendredi à l'occasion de son premier déplacement à l'étranger. 

Le Kremlin a souhaité quant à lui "une relation constructive" avec le nouveau chancelier, après des années de tensions entre Moscou et Berlin, attisées par l'empoisonnement d'Alexeï Navalny et des affaires d'espionnage imputées à la Russie. 

img 4

Menace 

La partie n'est pas gagnée avec Moscou: lors de sa première interview en tant que chancelier, M. Scholz a menacé la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine de "conséquences" sur le controversé gazoduc Nord stream 2 reliant les deux pays. 

Le président chinois Xi Jinping a lui fait savoir que la Chine était prête à élever à un "nouveau niveau" les relations avec l'Allemagne. 

La rapidité de Xi Jinping à féliciter le nouveau chancelier allemand contraste avec le traitement reçu par le président américain Joe Biden. Les Verts, dont la nouvelle cheffe de la diplomatie, Annalena Baerbock, promettent pourtant de durcir le ton avec Pékin. 

Mais c'est sur la scène intérieure que M. Scholz et son équipe vont devoir affronter leurs premiers obstacles, avec en particulier une situation sanitaire critique. 

Le chancelier a la "grande responsabilité" de lutter contre la flambée de Covid-19 dans le pays, a prévenu le président de la République fédérale, qui recevait la nouvelle équipe gouvernementale. 

"Ne laissons pas la pandémie nous diviser durablement", a lancé Frank-Walter Steinmeier dans un contexte de mobilisation, notamment de l'extrême droite, contre l'obligation vaccinale, censée entrer en vigueur en février ou mars. 

Le nouveau chancelier va aussi devoir composer avec une situation économique défavorable, plombée par une croissance plus faible qu'annoncé et le retour de l'inflation. 

M. Scholz a aussi une pléthore d'autres chantiers à mener, qui ne recueillent pas forcément l'assentiment des Allemands, comme le cannabis en vente libre, l'achat de drones armés par la Bundeswehr ou encore le droit de vote à 16 ans. 

 


Londres annonce des mesures de soutien pour la reconstruction de l'Ukraine

Un policier se tient devant l'entrée du Palazzo dei Congressi à la veille d'une conférence internationale de deux jours sur la reconstruction de l'Ukraine à Lugano le 3 juillet 2022 (Photo, AFP).
Un policier se tient devant l'entrée du Palazzo dei Congressi à la veille d'une conférence internationale de deux jours sur la reconstruction de l'Ukraine à Lugano le 3 juillet 2022 (Photo, AFP).
Short Url
  • Londres soutiendra notamment la reconstruction de la ville et de la région de Kiev
  • Ces nouveaux fonds vont porter l'aide militaire britannique à Kiev à 2,3 milliards de livres

LONDRES: La ministre des Affaires étrangères britannique Liz Truss présentera lundi un vaste plan de soutien pour aider l'Ukraine à long terme et participer à la reconstruction du pays une fois la guerre avec la Russie terminée.

Lors de la conférence sur la reconstruction de l'Ukraine à Lugano, en Suisse, Mme Truss exposera les projets du Royaume-Uni pour soutenir le pays à court terme, à travers l'aide humanitaire, mais aussi à plus long terme pour relancer l'économie ukrainienne en apportant l'expertise financière et économique britannique, a indiqué son ministère dans un communiqué dimanche.

Londres soutiendra notamment la reconstruction de la ville et de la région de Kiev, à la demande du président Zelensky, indique le Foreign office.

Le Royaume-Uni compte également travailler avec Kiev et ses alliés pour accueillir la conférence sur la relance de l'Ukraine en 2023 et établira un bureau à Londres pour aider à coordonner ces efforts.

"Le redressement de l'Ukraine après la guerre d'agression de la Russie sera le symbole du pouvoir de la démocratie sur l'autocratie. Cela montrera à Poutine que ses tentatives de détruire l'Ukraine n'ont abouti qu'à une nation plus forte, plus prospère et plus unie", a déclaré la cheffe de la diplomatie britannique, en amont de la conférence.

"Nous avons été en tête en termes de soutien à l'Ukraine pendant la guerre et continuerons à être en tête du soutien au plan de reconstruction et de développement du gouvernement ukrainien", a-t-elle affirmé.

Mercredi, le gouvernement britannique avait annoncé débloquer un milliard de livres (1,16 milliard d'euros) d'aide militaire supplémentaire à l'Ukraine pour répondre à l'invasion russe, comprenant des systèmes de défense anti-aérienne et des drones.

Ces nouveaux fonds vont porter l'aide militaire britannique à Kiev à 2,3 milliards de livres.


Passe d'armes entre Jeff Bezos et la Maison Blanche sur les prix de l'essence

Le fondateur et PDG d'Amazon, Jeff Bezos (Photo, AFP).
Le fondateur et PDG d'Amazon, Jeff Bezos (Photo, AFP).
Short Url
  • La flambée des prix à la pompe, plombe la popularité du président démocrate
  • La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, est venu à la défense de Joe Biden

NEW YORK: Le multimilliardaire et fondateur d'Amazon Jeff Bezos a estimé que le président américain se fourvoyait en appelant les distributeurs d'essence à faire baisser les prix rapidement, poussant dimanche plusieurs responsables de la Maison Blanche à défendre Joe Biden.

"Mon message aux entreprises qui exploitent des stations-service et qui fixent les prix à la pompe est simple: nous sommes en temps de guerre et de péril mondial", a écrit le président américain sur Twitter samedi. "Réduisez le prix que vous facturez à la pompe pour refléter le coût que vous payez pour le produit. Et faites-le maintenant".

Pour M. Bezos, ce raisonnement relève "soit d'une tentative de diversion, soit d'une profonde incompréhension de la dynamique de base du marché".

"L'inflation est un problème bien trop important pour que la Maison Blanche continue à faire des déclarations comme celle-ci", a-t-il réagi samedi sur le réseau social.

La flambée des prix à la pompe, devenue un symbole de la montée générale des prix, plombe la popularité du président démocrate, qui reproche régulièrement aux géants pétroliers de s'enrichir sans faire d'efforts pour résoudre le problème.

Ces derniers rétorquent qu'ils font croître leur production et qu'ils font fonctionner les raffineries américaines à des cadences très élevées mais que les prix sont fixés sur le marché mondial et sont soumis à des dynamiques en dehors de leur contrôle.

La porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, est venu à la défense de Joe Biden dimanche en remarquant sur Twitter que les prix du brut ont baissé "d'environ 15 dollars au cours du mois passé" mais que les prix à la pompe "sont à peine redescendus". "Il ne s'agit pas de la +dynamique de base du marché+. C'est un marché qui laisse tomber le consommateur américain".

Le gallon d'essence aux États-Unis s'est hissé début juin au-dessus du seuil symbolique des 5 dollars le gallon pour la première fois. Il est un peu redescendu depuis mais reste loin des 3,10 dollars d'il y a un an.

John Kirby, qui coordonne la communication de la Maison Blanche sur les questions stratégiques, a défendu, dimanche lors d'une interview sur Fox, la position de Joe Biden.

"Le président travaille très très dur, sur plusieurs fronts (...) pour tenter de réduire les prix" à la pompe, a-t-il assuré avant d'évoquer entre autres sa proposition de suspendre la taxe fédérale sur l'essence pendant l'été -qui doit être acceptée par le Congrès, ou la décision de puiser massivement dans les réserves stratégiques de pétrole.

"Il sait que cela ne résoudra pas tous les problèmes, mais cela aidera si tout le monde coopère, et nous pourrions faire baisser le prix d'au moins environ 1 dollar le gallon", a-t-il ajouté.


Enquête après le piratage des comptes Twitter et Youtube de l'armée britannique

Un informaticien effectue une démonstration de piratage au Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille (Photo, AFP).
Un informaticien effectue une démonstration de piratage au Forum international de la cybersécurité (FIC) à Lille (Photo, AFP).
Short Url
  • «Nous allons mener une enquête complète et tirer les leçons de cet incident»
  • L'armée britannique a présenté ses excuses sur Twitter pour l'«interruption temporaire» de ses contenus

LONDRES: Une enquête est en cours après le piratage des comptes Twitter et Youtube de l'armée britannique, a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

"Nous avons connaissance d'une violation des comptes Twitter et YouTube de l'armée et une enquête est en cours. L'armée prend la sécurité de l'information très au sérieux et nous sommes en train de résoudre le problème", a indiqué le ministère de la Défense sur Twitter.

"Tant que leur enquête n'est pas terminée, il serait inapproprié de commenter davantage", a ajouté le ministère.

Des vidéos sur la crypto-monnaie et des images de l'homme d'affaires Elon Musk sont apparues sur la chaîne Youtube de l'armée tandis que son compte Twitter officiel a retweeté un certain nombre de messages semblant liés aux NFT.

Le NFT, pour "non-fungible token" ou jeton non fongible, est un format numérique qui permet d'associer à tout objet virtuel, qu'il s'agisse d'une image, photo, animation, vidéo, ou morceau de musique, un certificat d'authenticité enregistré sur une chaîne de blocs (ou "blockchain"), la technologie qui sert de base notamment aux cryptomonnaies comme le bitcoin.

L'armée britannique a présenté ses excuses sur Twitter pour l'"interruption temporaire" de ses contenus, et annoncé la reprise du service normal de son compte.

"Nous allons mener une enquête complète et tirer les leçons de cet incident", a indiqué l'armée.