Mauvais casting?

Le Premier ministre algérien et ministre des Finances Aimene Benabderrahmane prononce un discours à l'Assemblée populaire nationale dans la capitale Alger le 13 septembre 2021 (Photo, AFP).
Le Premier ministre algérien et ministre des Finances Aimene Benabderrahmane prononce un discours à l'Assemblée populaire nationale dans la capitale Alger le 13 septembre 2021 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mardi 26 avril 2022

Mauvais casting?

  • Le limogeage de l’ex-ministre des Transports avait donné libre cours à toutes sortes de spéculations
  • Cette valse de ministres, qui a tendance à devenir une seconde nature, un sérieux problème de casting

Les postes de Premier ministre et de ministres ont cette particularité d’être des sièges éjectables par excellence dans le système de gouvernance algérien. A tort ou à raison, des membres de l’Executif sont débarqués de leurs ministères respectifs sans que l’on sache souvent ce qui leur est reproché. Incompétence ?

Echec dans l’accomplissement de leur mission ? Même lorsque la communication institutionnelle se résout à faire l’effort de motiver l’éviction d’un ministre ou d’un haut fonctionnaire de l’Etat, on n’y voit que du flou, à l’instar du cas de l’ex-conseiller à la présidence de la République chargé des affaires religieuses, limogé il y a quelques jours pour «manquement au droit de réserve». Avant lui, d’autres ministres, notamment ceux de l’Agriculture, des Transports furent sèchement remerciés, suivant le même modus operandi.

Le limogeage de l’ex-ministre des Transports pour «faute grave», selon le communiqué officiel, avait donné libre cours à toutes sortes de spéculations au sein de l’opinion publique. Cette valse de ministres, qui a tendance à devenir une seconde nature, pose assurément, à la base, un sérieux problème de casting des membres de l’équipe gouvernementale et, par extension, des nominations aux postes supérieurs des institutions de l’Etat.

Le choix opéré, sur la base du clientélisme politique, des arbitrages du sérail, au détriment des critères de compétence avérée et de probité morale des candidats, nourrit la médiocratie et l’amateurisme que l’on découvre après coup, causant de sérieux préjudices au développement sectoriel et à la cohésion sociale.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Ukraine : Les messages contradictoires de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours à l'occasion de la Journée du Défenseur de la patrie au Kremlin de Moscou (Photo, AFP).
Le président russe Vladimir Poutine prononce un discours à l'occasion de la Journée du Défenseur de la patrie au Kremlin de Moscou (Photo, AFP).
Short Url
  • Si la Russie l'emporte, c'est-à-dire si elle bat l'OTAN, elle se hissera au rang de leader sur la scène mondiale
  • La guerre en Ukraine entre dans sa troisième année sans perspective de fin

Deux ans déjà ! Et pour combien de temps encore ? C'est ce qui vient à l'esprit alors que la guerre en Ukraine entre dans sa troisième année sans perspective de fin.

La guerre étant une affaire d'aujourd'hui, il ne faut pas s'attendre à ce que ceux qui la mènent pensent à l'après-guerre. Les belligérants qui l'initient finissent souvent par perdre la guerre. Dans la guerre actuelle, les enjeux sont si importants qu'il est difficile d'imaginer une fin en termes de vainqueur et de vaincu.

Si la Russie l'emporte, c'est-à-dire si elle bat l'OTAN, elle se hissera au rang de leader, non seulement en Europe, mais aussi sur la scène mondiale.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La poésie tunisienne d’expression française sous la loupe des académiciens

La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
La poésie tunisienne de langue française n’accéda à une véritable originalité qu’avec les poèmes de Salah Garmedi, icononoclastes au niveau de la forme et du thème (Photo, La Presse).
Short Url
  • Cette poésie date de 120 ans à peu près, et a été initiée à l’orée du XXe siècle sous le protectorat par Mustapha Kurda
  • Elle a été marquée soit par l’exotisme ou par le mimétisme avec les élèves de l’école française

A défaut d’un engagement précis, ou d’une évocation directe et brutale d’événement historique marquant, ce qui caractérise cette poésie est l’affirmation unanime d’une liberté sans frein, oublieuse des tabous et des interdictions ancestrales, toujours en quête de transgression et d’idole à bafouer.

Aborder le thème de la poésie tunisienne francophone est une tâche à la fois ardue et complexe. Le professeur, écrivain et poète Samir Marzouki part de ce constat avant de faire un petit panorama, une sorte de synthèse relative aux 50 dernières années, lors d’une conférence organisée la semaine dernière par le département des lettres de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts, Beit al-Hikma sur le thème : considérations relatives à la nouvelle poésie tunisienne de langue française.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’élan populaire a barré la route au 5e mandat de Bouteflika: Il y a cinq ans, le hirak

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat (Photo, El Watan).
Short Url
  • Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde
  • Le hirak était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens de tous bord polique

Il y a cinq ans, jour pour jour, des millions d’Algériens descendaient dans les rues pour contester la candidature de Abdelaziz Bouteflika à un 5e mandat. Depuis ce 22 février 2019, des millions de personnes défilaient chaque vendredi dans les rues pour exprimer leur aspiration à un Etat de droit et dénoncer vigoureusement la corruption qui avait atteint des seuils intenables.

Ce soulèvement populaire a réussi, de par son ampleur inédite, à susciter l’admiration à travers le monde, comme il a été une source d’inspiration à d’autres nations éprises de démocratie. Ce mouvement était un véritable moment de communion nationale ayant mobilisé les Algériens, quels que soient leurs bord politique et catégories sociales.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.