Algérie: Polémique autour du décès d’un hirakiste en prison

Hakim Debbazi a été arrêté le 22 février 2022 et a été placé en détention provisoire à la prison de Kolea, jusqu’à sa mort (Photo, Facebook - Hakim Debbazi).
Hakim Debbazi a été arrêté le 22 février 2022 et a été placé en détention provisoire à la prison de Kolea, jusqu’à sa mort (Photo, Facebook - Hakim Debbazi).
Short Url
Publié le Mercredi 27 avril 2022

Algérie: Polémique autour du décès d’un hirakiste en prison

  • Amnesty International appelle les autorités algériennes à ouvrir une enquête
  • «La demande de sa libération provisoire en raison de son état de santé déjà préoccupant a été rejetée»

ALGER: La mort d'un détenu d’opinion prisonnier en Algérie suscite la colère de l’opinion publique. Plusieurs organisations des droits humains, notamment La Ligue Algérienne des droits de l'homme, ont également exhorté les autorités algériennes à ouvrir une enquête. 

Hakim Debbazi, âgé de 55 ans, père de 3 enfants de Hadjout dans la wilaya de Tipaza, est décédé le 24 avril 2022. Certains internautes prétendent que la véritable date de son décès remonterait au 18 avril et qu’elle n’a été annoncé à sa famille qu’une semaine plus tard.

Comme l’assure Karim Tabbou, journaliste et figure du Hirak lui-même, incarcéré à plusieurs reprises. Ce dernier a tenu à rendre un dernier hommage au défunt dans un communiqué. « Le 18 avril dernier, Hakim Debbazi décéda à la prison de Koléa où il a été arbitrairement incarcéré pour de fallacieux prétextes. Les autorités ont annoncé à sa famille qu'Hakim est décédé des suites « d’un arrêt cardiaque dû à une grave déficience respiratoire » annonce le porte-parole de l'Union démocratique et sociale (UDS).

Dans ce même communiqué, il accuse le gouvernement d’être responsable de ce décès « Bien sûr que le pouvoir demeure et demeurera le seul et unique responsable de sa mort. Il répondra demain de toutes ces turpitudes et forfaitures. L’ombre de Debbazi, même mort, hantera l’esprit de tous ceux qui de près ou de loin ont provoqué cette tragique disparition. », fustige-t-il. 

Le détenu politique algérien Hakim Debbazi, militant pacifique et partisan fidèle du mouvement de contestation populaire «Hirak», a été déclaré mort ce dimanche à la prison de Kolea, dans la wilaya de Tipaza (qui se situe à 36 km à l'ouest de l'Alger), selon la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH), qui a réclamé une investigation approfondie des circonstances de sa mort. 

Le vice-président de l'association, Saïd Salhi, a souligné sur sa page Facebook que la ligue «suit ce dossier de près», appelant les autorités judiciaires à déterminer immédiatement les responsabilités et à révéler toute la vérité.

L’activiste a également précisé que ce militant du mouvement hirakiste a été arrêté le 22 février 2022 et, depuis, est placé en détention provisoire à la prison de Kolea, expliquant que «la demande de sa libération provisoire en raison de son état de santé déjà préoccupant a été rejetée». 

«Le regretté fait partie des militants qui ont été condamnés par la justice algérienne à des peines de prison en raison de leurs publications sur des réseaux sociaux tels que Facebook.» explique Saïd Salhi. 

Sur les réseaux sociaux, la colère gronde face à ce drame : «Hakim Debbazi est jeté en prison ou il y restera sans procès jusqu'à sa mort. Ce jeune homme qui aspirait à une vie décente pour ses trois enfants n'avait sur ce réseau social qu'une centaine d'amis, il ne méritait pas la prison», s’indigne un internaute. 

D’après le Comité national de libération des détenus (CNLD),d’innombrables individus accusés de plusieurs chefs d'inculpation, dont l'atteinte à la sûreté de l'État et à l'intégrité territoriale, et des actes de sabotage, « croupissent actuellement dans les prisons algériennes dans des conditions précaires ».

De plus, Amnesty International appelle les autorités algériennes à ouvrir une enquête «indépendante, approfondie et transparente sur les circonstances de la mort de Hakim Debbazi survenue, hier, à la prison de Kolea. Les conclusions de l’enquête doivent être rendues publiques.»

Et d’ajouter «Amnesty international rappelle que la détention provisoire devrait rester exceptionnelle selon la législation nationale. Nous exhortons les autorités à libérer les personnes en détention provisoire en attendant leurs procès pour éviter l’irréparable.»

La multiplication de ces requêtes n’ont pas trouvé d’écho du côté des autorités compétentes, qui, pour le moment, n’ont pas fourni d’explications sur ce drame. 

Le militant a été enterré à Hadjout, sa ville natale, où plusieurs militants ont tenu à accompagner la procession funéraire.


Uber nomme un nouveau directeur général régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique

Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne. (Photo fournie)
Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne. (Photo fournie)
Short Url
  • Basé à Dubaï, M. Hiemstra sera chargé de diriger la prochaine phase de croissance de la société de covoiturage Uber dans la région, qui couvre 15 pays
  • Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne

RIYAD: Uber a nommé Frans Hiemstra comme nouveau directeur général régional pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

Basé à Dubaï, M. Hiemstra sera chargé de diriger la prochaine phase de croissance de la société de covoiturage Uber dans la région, qui couvre 15 pays, selon un communiqué. Il contribuera à identifier les domaines de croissance, à définir les priorités régionales et à favoriser l’excellence opérationnelle pour stimuler l’activité d’Uber, ajoute-t-il.

Au service d’Uber depuis 2015, M. Hiemstra occupait récemment le poste de directeur général de la région Afrique subsaharienne.

«C’est un honneur pour moi d’être le directeur général pour la région Moyen-Orient et Afrique au moment où nous nous efforçons de développer notre activité de mobilité partagée, de nous engager à atteindre nos objectifs de développement durable et de créer davantage de perspectives de rendement pour les chauffeurs et les coursiers qui utilisent l’application Uber», a déclaré M. Hiemstra.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


La Commission saoudienne de l'éducation approuve le plan stratégique 2023-2027

La Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation est l'autorité compétente en Arabie saoudite pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications dans le domaine de l'éducation et de la formation. (etec.gov.sa)
La Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation est l'autorité compétente en Arabie saoudite pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications dans le domaine de l'éducation et de la formation. (etec.gov.sa)
Short Url
  • Ce plan qui s’étale sur quatre ans vise à développer le secteur de l'éducation et de la formation, afin de parvenir à un modèle saoudien de premier plan pour le secteur
  • Il a pour objectif d’améliorer les résultats d'apprentissage des étudiants grâce à des normes et des évaluations de programmes modernes

RIYAD: Le Conseil d'administration de la Commission d'évaluation de l'éducation et de la formation (Etec) a approuvé son plan stratégique pour les années 2023-2027.

L'Etec est l'autorité compétente du Royaume pour évaluer, mesurer et approuver les qualifications en matière d'éducation et de formation. Elle englobe les secteurs public et privé et améliore la qualité de l'enseignement, au service de l'économie et du développement national.

Ce plan qui s’étale sur quatre ans vise à développer le secteur de l'éducation et de la formation, afin de parvenir à un modèle saoudien de premier plan pour le secteur.

Le modèle saoudien est conçu pour parvenir au développement national et à la croissance économique, grâce au travail de la commission avec les autorités nationales compétentes. Il vise également à améliorer la qualité du rendement pour répondre aux besoins du marché du travail et du programme de développement des capacités humaines de la Vision 2030.

Le plan stratégique englobe les étudiants, les stagiaires, les acquis d'apprentissage, les spécialistes, les institutions, les programmes, le système d'éducation et de formation, ainsi que les capacités internes de l'Etec.

Il vise à améliorer les résultats d'apprentissage des étudiants grâce à des normes et des évaluations de programmes modernes, ainsi que l'excellence et la qualité des professionnels de l'éducation et de la formation, en établissant des normes plus élevées, en accordant des licences, et en accélérant le rythme de l'excellence dans le domaine.

Cet objectif est atteint en menant des processus d’examens, d'évaluation et d'accréditation efficaces, en sus du fait d'établir une culture d'amélioration continue du système d'éducation et de formation, en fournissant des conseils basés sur des données pour soutenir la prise de décision nationale, et en développant et renforçant les capacités internes de l’Etec.

Le plan comprend également un certain nombre d'initiatives, de projets, d'indicateurs de rendement et d'objectifs qui relèvent des programmes d'évaluation: l'évaluation nationale des progrès scolaires et le programme national d'évaluation des acquis universitaires.

Le Conseil d'administration de la commission a également approuvé des normes d'accréditation académiques mises à jour en vue d'améliorer les performances.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Le Koweït nomme Nasser al-Hain comme son représentant à l'ONU

Nasser al-Hain est un diplomate de longue date, qui a représenté le Koweït lors de nombreux événements internationaux. (Photo, AN)
Nasser al-Hain est un diplomate de longue date, qui a représenté le Koweït lors de nombreux événements internationaux. (Photo, AN)
Short Url
  • La directrice générale du bureau des Nations unies loue les efforts humanitaires du Koweït
  • Al-Hain est un diplomate de longue date et a représenté son pays lors de plusieurs événements internationaux

GENÈVE: Le Koweït a nommé Nasser al-Hain comme son représentant permanent aux Nations unies.

L'ambassadeur a présenté lundi ses lettres de créance à la directrice du bureau des Nations unies à Genève, Tatiana Valovaya, a rapporté Kuwait News Agency.    

Al-Hain a salué les contributions majeures de l'ONU dans divers domaines, et en particulier ses efforts humanitaires.

Valovaya a loué les efforts humanitaires du Koweït et a souligné les liens étroits de ce pays avec l'ONU et d'autres organisations internationales.

Al-Hain est un diplomate de longue date et a représenté son pays lors de plusieurs événements internationaux.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com