La détresse psychologique des jeunes, des manageurs et des télétravailleurs augmente, selon une étude

La détresse psychologique est un indicateur de santé mentale, validé internationalement et utilisé pour diagnostiquer les troubles mentaux. (Photo, AFP)
La détresse psychologique est un indicateur de santé mentale, validé internationalement et utilisé pour diagnostiquer les troubles mentaux. (Photo, AFP)
Short Url
Publié le Jeudi 07 juillet 2022

La détresse psychologique des jeunes, des manageurs et des télétravailleurs augmente, selon une étude

  • « Les populations les plus à risque demeurent les jeunes avec 59% des moins de 29 ans (+5 points) (...) et les managers à 43% (+10)», indique la 10e étude du genre réalisée en interrogeant fin juin 2 016 salariés représentatifs
  • Parmi les personnes interrogées, sept sur dix affirment qu'elles ne souhaitent pas devenir manageur, et un tiers d'entre celles qui le sont devenues assurent le regretter

PARIS : La détresse psychologique des employés les plus jeunes, des manageurs et des télétravailleurs tend à se dégrader, révèle jeudi le 10e baromètre de la santé psychologique des salariés français, réalisé par OpinionWay.

"Les populations les plus à risque demeurent les jeunes avec 59% des moins de 29 ans (+5 points) (...) et les managers à 43% (+10)", indique la 10e étude du genre réalisée en interrogeant fin juin 2 016 salariés représentatifs. "45% des télétravailleurs sont en situation de détresse psychologique (+5)".

Si 46% des femmes se déclarent en situation de détresse psychologique, cette proportion diminue néanmoins très légèrement (-1,5 point), relèvent les auteurs qui constatent que les indicateurs se stabilisent à un niveau globalement "très inquiétants".

"Depuis deux ans et demi, nous atteignons des niveaux de burn-out sévères qui sont trois fois plus importants comparativement à l'avant Covid-19", s'alarment Christophe Nguyen et Jean-Pierre Brun, les dirigeants du cabinet Empreinte Humaine, qui a commandé le sondage, cités dans un communiqué.

"Les arrêts maladies pour motifs psychologiques risquent de continuer à augmenter dans les prochains mois avec un coût pour l'entreprise mais également pour la société dans son ensemble", ajoutent-ils.

La détresse psychologique est un indicateur de santé mentale, validé internationalement et utilisé pour diagnostiquer les troubles mentaux.

Parmi les personnes interrogées, sept sur dix affirment qu'elles ne souhaitent pas devenir manageur, et un tiers d'entre celles qui le sont devenues assurent le regretter.

"Devenir manager ne fait plus envie. Leur rôle s’est complexifié et est devenu plus difficile. La promesse d'évolution sur le long terme semble avoir pris du plomb dans l'aile dans un contexte d'incertitude. Les collaborateurs ont vu l'état des managers et leurs conditions de travail, beaucoup n'ambitionnent plus de le devenir un jour", poursuit M. Nguyen.

La guerre en Ukraine et l'augmentation du coût de la vie perturbent également grandement les salariés.

"Les difficultés de pouvoir d'achat sont devenues un facteur de risque pour la santé mentale des salariés. Les contraintes économiques pèsent sur la santé psychologique des salariés puisque pratiquement un tiers d'entre eux a du mal à finir le mois. 22% craignent de tomber dans la pauvreté", conclut le psychologue.


Mondial: les Bleus qualifiés et quasi assurés de la première place

Les joueurs français célèbrent leur victoire lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde Qatar 2022 entre la France et le Danemark au stade 974 de Doha le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Les joueurs français célèbrent leur victoire lors du match de football du groupe D de la Coupe du monde Qatar 2022 entre la France et le Danemark au stade 974 de Doha le 26 novembre 2022. (Photo, AFP)
Short Url
  • La France est devenue samedi la première nation qualifiée pour les huitièmes du Mondial-2022
  • Les Bleus seront assurés de la première place du groupe D s'ils font match nul contre la Tunisie

DOHA: Victorieuse du Danemark (2-1), la France est devenue samedi la première nation qualifiée pour les huitièmes du Mondial-2022, qu'elle pourra aborder comme première de groupe en faisant au moins match nul contre la Tunisie mercredi lors de leur dernier match de poule (16h00).

Les Bleus qualifiés avec la première place si...

Les Bleus seront assurés de la première place du groupe D s'ils font match nul contre la Tunisie.

Seule une large défaite contre la Tunisie, couplée à une large victoire australienne contre le Danemark, pourrait priver les Bleus de la première place au profit de l'Australie. En effet, la France possède une différence de but supérieure à celle de l'Australie (+4 contre -2).


Aveyron: deux enfants de 6 et 9 ans décédés dans l'incendie d'un immeuble

Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin. (Photo d'illustration, AFP)
Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin. (Photo d'illustration, AFP)
Short Url
  • Le feu a pris au premier étage d'un immeuble de cette ville située en périphérie de Rodez
  • Les habitants de l'immeuble et de ses alentours ont été évacués en raison des fumées

RODEZ: Deux enfants de six et neuf ans sont décédés lors de l'incendie d'un immeuble à Onet-le-Château (Aveyron) samedi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Rodez.

Le feu a pris au premier étage d'un immeuble de cette ville située en périphérie de Rodez, a constaté un correspondant de l'AFP.

Les pompiers ont été alertés peu avant 9h30 samedi matin.

A l'intérieur de l'appartement, les secours expliquent avoir retrouvé les deux enfants, âgés de six et neuf ans, "en arrêt cardiorespiratoire". Ils ont ensuite été pris en charge par le SMUR, qui n'a pas pu les ranimer.

Une enquête a été ouverte pour connaître les causes de l'incendie, a précisé le parquet.

Les habitants de l'immeuble et de ses alentours ont été évacués en raison des fumées.


Violences conjugales: un «pack nouveau départ» expérimenté en janvier

Le président français Emmanuel Macron et la ministre française de l'égalité des sexes, de la diversité et de l'égalité des chances Isabelle Rome lors d'une rencontre avec des travailleurs de la Justice au palais de justice de Dijon, dans l'est de la France, le 25 novembre 2022, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. (AFP).
Le président français Emmanuel Macron et la ministre française de l'égalité des sexes, de la diversité et de l'égalité des chances Isabelle Rome lors d'une rencontre avec des travailleurs de la Justice au palais de justice de Dijon, dans l'est de la France, le 25 novembre 2022, dans le cadre de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. (AFP).
Short Url
  • «Si on ne comprend pas ce qu'est l'impact dévastateur des violences au sein du couple sur les enfants», on «laisse des femmes, on laisse des enfants en danger»
  • Le dispositif sera «expérimenté à partir de janvier sur différents territoires», notamment des zones rurales, urbaines et dans les outremers

PARIS : Le gouvernement va expérimenter à partir de janvier un "pack nouveau départ" pour "mieux accompagner" les victimes de violences conjugales, a expliqué samedi Isabelle Rome, ministre chargée de l'égalité Femmes-Hommes.

"Ca peut être une allocation, un système coupe-file pour la garde des enfants, une insertion professionnelle ou une formation, un hébergement d'urgence, un accompagnement psychologique", a-t-elle précisé sur Franceinfo au lendemain de la Journée mondiale contre les violences faites aux femmes.

"Il ne faut pas" que la victime de violences "aille frapper à plusieurs portes mais qu'elle ait un seul interlocuteur qui déclenchera toutes les mesures", a-t-elle dit.

Le dispositif sera "expérimenté à partir de janvier sur différents territoires", notamment des zones rurales, urbaines et dans les outremers.

"J'ai présidé des cours d’assises, jugé de nombreux féminicides. Je constatais qu'il était très difficile pour les victimes de partir, de s'extraire des griffes de leur bourreau, souvent elles devaient faire plusieurs allers et retours. Ce pack veut éviter ces faux départs", a dit l'ancienne magistrate.

Par ailleurs, le rapport de la mission confiée à deux parlementaires pour réfléchir à une "justice spécialisée" dans les violences faites aux femmes sera rendu "début mars", a-t-elle précisé.

"Il est nécessaire que tous les acteurs soient très bien formés et qu'un système dédié soit mis en place pour traiter au mieux ces violences" intrafamiliales, a-t-elle expliqué.

"Si on ne comprend pas ce qu'est l'emprise" ou "l'impact dévastateur des violences au sein du couple sur les enfants", on "laisse des femmes, on laisse des enfants en danger".

La mission parlementaire est chargée de proposer le "meilleur système, qui doit concilier spécificité et proximité", et sera un premier jalon vers une justice spécialisée, a-t-elle dit.