Ce qui a commencé en Irak pourrait s'étendre au Liban

Un partisan du Hezbollah libanais réagit lors d'une procession pour marquer l'Achoura (Photo, AFP).
Un partisan du Hezbollah libanais réagit lors d'une procession pour marquer l'Achoura (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Vendredi 12 août 2022

Ce qui a commencé en Irak pourrait s'étendre au Liban

  • Lors de réunions à huis clos, Nasrallah se moquait de ceux qui parlaient positivement de n'importe quel aspect de la vie de Beyrouth
  • La pensée du Hezbollah est fondée sur le principe de «l'établissement d'un État islamique dont le Liban fait partie et est gouverné par l'imam Khomeiny»

Un ancien haut responsable du Hezbollah, devenu aujourd'hui l'un des critiques les plus ardents du parti, a déclaré que Hassan Nasrallah voue une haine profonde à Beyrouth et à tout ce que représente la ville en tant qu'espace où les civilisations se rencontrent socialement, économiquement, politiquement, culturellement et intellectuellement.

Lors de réunions à huis clos, Nasrallah se moquait de ceux qui parlaient positivement de n'importe quel aspect de la vie de cette ville, même s'ils avaient fait l'éloge de son art, de sa culture ou de son architecture.

Le père de Nasrallah a déménagé de son village méridional de Bazouria à Bourj Hammoud, où son fils Hassan est né, dans les années soixante.

Il ne fait aucun doute que la pensée du Hezbollah, de ses aides et de ses maîtres dans la République iranienne est fondée sur le principe de «l'établissement d'un État islamique dont le Liban fait partie et est justement gouverné par l'imam Khomeiny»

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Films étrangers tournés en Tunisie: Pourquoi les taxer ?

Les statistiques soulignent qu’un visiteur sur six a été influencé par la série qui a déterminé le choix de sa destination (Photo, La Presse).
Les statistiques soulignent qu’un visiteur sur six a été influencé par la série qui a déterminé le choix de sa destination (Photo, La Presse).
Short Url
  • De 1970 à 2010, plus de 250 films ont été tournés en Tunisie
  • «Game Of Thrones» dont une partie a été tournée au Maroc a drainé un nombre important de touristes chez nos voisins

Quelqu’un peut-il nous expliquer l’esprit de cette note commune parue en 2015 au ministère des Finances qui annule une loi de 1992, qui exonère les tournages de films étrangers de la TVA ? Cela fait de la Tunisie le seul pays au monde où les films étrangers paient une taxe pour promouvoir notre pays ailleurs… Kafkaïen ! Et ce n’est que le sommet de l’iceberg.   

«Game Of Thrones» dont une partie a été tournée au Maroc a drainé un nombre important de touristes chez nos voisins. Les statistiques soulignent qu’un visiteur sur six a été influencé par la série qui a déterminé le choix de sa destination. 61 milliards de dollars de recettes touristiques sont issus des visiteurs du site de tournage de la même série dans le nord de l’Irlande. Maintenant, allez voir le décor de «Stars Wars» dans le Sud tunisien, il est dans un état de déliquescence.

Il n’est pas encore tombé, ceci est vrai, mais on le regarde tomber passivement. Voilà ! On vous résume tout en deux «plans» ! Comme disent les professionnels du cinéma. Cette promotion «gratuite» qui fait rentrer des devises en Tunisie et contribue à la formation de nos techniciens, voire à leur perfectionnement autour des dernières technologies, tout le monde en a conscience ! Mais personne ne contribue à la promouvoir dans les cercles des décisions. La preuve, la Tunisie est en train de perdre de plus en plus du terrain sur ce plan et attire de moins en moins de producteurs étrangers désireux de choisir le décor de notre pays pour leurs films. 

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Liban: La diplomatie a tardé à répondre aux plaintes de Paris concernant Rami Adwan

Le Liban avait annoncé samedi dépêcher une équipe d'enquêteurs à Paris (Photo, Annahar).
Le Liban avait annoncé samedi dépêcher une équipe d'enquêteurs à Paris (Photo, Annahar).
Short Url
  • Les faits indiquent que deux jeunes femmes ont déposé des plaintes en mai 2022 devant la police française
  • L'ambassadeur sera convoqué au Liban pour être jugé conformément à la loi libanaise?

Le dossier de l'ambassadeur libanais en France, Rami Adwan, s'est transformé en un feuilleton passionnel qui pourrait entraîner davantage de scandales et menacer les relations entre les deux pays, après que Paris ait demandé la levée de l'immunité diplomatique afin de faciliter le travail de la justice française. Le ministère des Affaires étrangères libanais a répondu en envoyant une commission pour enquêter sur les faits, car il n'a pas encore été informé de cela par les canaux diplomatiques et par souci de préserver les relations entre les deux pays.

La commission d'enquête révélera-t-elle de nouveaux faits ou bien confirmera-t-elle ce que l'ambassadeur Adwan n'a pas nié, à savoir qu'il entretenait une relation avec deux employées de l'ambassade ? L'ambassadeur sera convoqué au Liban pour être jugé conformément à la loi libanaise avant de devenir une personne indésirable sur le territoire français, ce qui constitue un précédent grave susceptible de compromettre les relations entre le Liban et la France.

Les faits indiquent que deux jeunes femmes ont déposé des plaintes en mai 2022 devant la police française, l’accusant d'agression sexuelle et de violence délibérée de la part de l'ambassadeur. En revanche, Adwan a nié les accusations de viol, affirmant qu'il s'agissait de relations consenties. Mais...

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Le Boxeur Turc

Le président turc Recep Tayyip Erdogan (Photo, AFP).
Le président turc Recep Tayyip Erdogan (Photo, AFP).
Short Url
  • Les régions profondes de la Turquie l'ont sauvé d'un destin douloureux
  • Erdogan n'a jamais été un ennemi ou un allié facile

Le boxeur n'a pas honte des contusions. Cela lui fait mal d'être jeté au sol. Ça le tue d'être jeté hors du ring. Pour le boxeur, la retraite signifie la mort. L'image aurait pu être différente. Les électeurs auraient pu le laisser tomber. Il aurait pu sortir rapidement de l'immense palais après avoir nettoyé ses bureaux et ses couloirs de ses rêves et de ses délires. Il sait qu'ils attendaient les élections pour lui nouer l'étau autour du cou et le tenir responsable devant l'histoire de ses erreurs. L'opposition et les médias sont tous deux impitoyables et il les insulte tous les deux.

Les régions profondes de la Turquie l'ont sauvé d'un destin douloureux. Il n'a jamais été un ennemi ou un allié facile. Il est féroce dans son animosité et exigeant dans son amitié. Il est têtu dans ses choix et choque ensuite ses rivaux et alliés lorsqu'il opère un revirement soudain, qu'il peut toujours promouvoir facilement auprès de ses partisans.

Lors d'une grande cérémonie, il se réjouit de sa victoire. Il n'a pas oublié d'attaquer l'opposition, mais a tout de même appelé à l'unité, déclarant le lancement du "siècle de la Turquie". Les électeurs l'ont sauvé d'un mauvais sort. S'il avait perdu, ses rivaux l'auraient attaqué avec vengeance et jubilation. On s'attendait à ce qu'ils le condamnent pour ses mauvaises politiques économiques qui ont fait chuter la lire. Ils n'auraient pas hésité à lui reprocher la lenteur de l'acheminement de l'aide et de l'aide aux personnes touchées par le tremblement de terre destructeur qui a endeuillé le pays.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.