Du rire et des larmes pour les 15 ans du festival du film d'Angoulême

L'acteur français Franck Dubosc présentera une nouvelle comédie au festival du film francophone d’Angoulême(Photo par Valery HACHE / AFP)
L'acteur français Franck Dubosc présentera une nouvelle comédie au festival du film francophone d’Angoulême(Photo par Valery HACHE / AFP)
Short Url
Publié le Dimanche 21 août 2022

Du rire et des larmes pour les 15 ans du festival du film d'Angoulême

  • L'acteur français Franck Dubosc présentera une nouvelle comédie au festival du film francophone d’Agoulême (Photo par Valery HACHE / AFP)
  • Le Festival du film francophone d'Angoulême, qui s'ouvre mardi, promet de passer du rire aux larmes

ANGOULÊME : De la nouvelle comédie de Franck Dubosc à un drame sur l'IVG avec Laure Calamy: pour ses 15 ans, le Festival du film francophone d'Angoulême, qui s'ouvre mardi, promet de passer du rire aux larmes, avec l'ambition de faire revenir le public en salles.

Un éclectisme qui fait partie de l'ADN de ce festival, régional à ses débuts en 2008, devenu national puis en voie de devenir international, s'est félicité cette semaine sur France Inter Dominique Besnehard, co-créateur du festival avec la productrice Marie-France Brière.

Si une cinquantaine de films seront présentés au public du 23 au 28 août, seuls 10 sont présentés en compétition. Parmi eux, sept sont l’œuvre de réalisatrices.

Un chiffre notable tant la place des cinéastes femmes reste une équation difficile pour les grands festivals de cinéma.

«Sans vouloir être #MeToo, on s'est aperçu que les films étaient fait beaucoup par les femmes et parlaient beaucoup des problèmes de femmes (...) Ce n’était pas une volonté de se dire +on va surfer sur la vague+, c'était vraiment notre choix», a estimé Dominique Besnehard.

- Histoires de femmes -

Parmi les films les plus attendus: «Annie Colère», le deuxième long-métrage de l'actrice, passée à la réalisation, Blandine Lenoir, avec dans le rôle-titre Laure Calamy, l’actrice de la série «Dix pour cent» et d'Antoinette dans les Cévennes».

Un film qui fera écho à l'actualité puisqu'il reviendra sur le «Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception» (MLAC) qui milita en faveur du droit à l'avortement en France dans les années 1970.

Autre film attendu, «Houria» de Mounia Meddour («Papicha», 2019). La cinéaste revient sur la place des femmes en Algérie à travers le destin d'une jeune danseuse tentant de se reconstruire après une agression. L'occasion de retrouver l'actrice Lyna Khoudri, désormais incontournable et bientôt à l'affiche de «Novembre» sur les attentats de 2015.

Femmes toujours, avec le film québecois «Noémie dit oui» de la primo-réalisatrice Geneviève Albert sur la prostitution des adolescentes.

Autre film très attendu, hors compétition: «Simone, le voyage du siècle», biopic sur Simone Veil. Le réalisateur de «La Môme», Olivier Dahan, a confié la mission d'incarner cette personnalité politique majeure, entrée au Panthéon en 2018, figure du combat des femmes et ancienne rescapée d'Auschwitz, à Elsa Zylberstein.

- «Donner les bonnes tendances» -

Mais Angoulême ne se résumera pas à des films traitant de sujets de société. Franck Dubosc viendra présenter «Rumba la vie», son très attendu 2e film après «Tout le monde debout», qui avait réuni près de 2,5 millions de spectateurs en 2018.

Prévue le 24 août, la sortie du film sur un homme se mettant à la rumba pour renouer avec sa fille, avait été repoussée fin 2021 en raison du Covid. «Le contexte sanitaire est trop lourd et le film trop important pour le sacrifier», avait justifié l'acteur/réalisateur.

Le duo de Ch'tis, Dany Boon et Line Renaud, 94 ans, seront aussi de la fête avec «Une belle course», qui fera l'ouverture du festival, réalisé par Christian Carion.

Pour sa 15e année, le festival entend «donner les bonnes lignes et les bonnes tendances», souligne Dominique Besnehard, rappelant qu'il avait été celui qui a présenté le film «Intouchables», un des plus grands succès du cinéma français (près de 20 millions d'entrées).

Des «bonnes lignes» dont il espère qu'elles permettront de relancer la fréquentation des salles de cinéma, qui n'ont toujours pas retrouver leur fréquentation pré-Covid.

«Environ 20 à 30% des spectateurs ne sont jamais revenus en salles», a-t-il dit sur France Inter. «Est-ce qu'on peut renverser cette tendance ? Bien sûr, on va renverser cette tendance. A Angoulême, il y a 30% de plus de réservation».

Comme chaque année, un pays francophone sera à l'honneur: neuf films en hommage au cinéma du Rwanda seront programmés dans ce cadre.


Outrage à Microsoft, qui aurait fermé des comptes palestiniens utilisés pour appeler Gaza

Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas. (AFP/File)
Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas. (AFP/File)
Short Url
  • Selon une enquête de la BBC, les Palestiniens qui utilisaient Skype pour appeler Gaza depuis l'étranger ont vu leur compte résilié sans raison.
  • "Microsoft a détruit nos vies numériques", affirme une personne

LONDRES : Microsoft a été accusé d'avoir fermé des comptes de messagerie électronique associés à des Palestiniens qui utilisaient Skype pour passer des appels téléphoniques vers Gaza.

Une enquête de la BBC a révélé que plusieurs Palestiniens vivant à l'étranger ont vu leurs comptes de chat vocal et vidéo appartenant à Microsoft fermés sans avertissement, ce qui a eu pour effet de "détruire leur vie numérique".

"J'ai ce compte Hotmail depuis 15 ans", a déclaré Salah Elsadi, un Palestinien vivant aux États-Unis, interrogé par la BBC.

"Ils m'ont banni sans raison, en disant que j'avais violé leurs conditions - quelles conditions ? Dites-moi".

L'enquête a mis au jour au moins 20 cas dans lesquels des Palestiniens ont vu leur compte suspendu sans aucune explication.

Les personnes concernées ont expliqué qu'avec un abonnement payant à Skype, il est possible d'appeler des téléphones mobiles à Gaza à peu de frais, ce qui en fait une bouée de sauvetage pour de nombreux Palestiniens lorsque l'internet est coupé.

Dans certains cas, ces comptes de messagerie avaient plus de 15 ans et les utilisateurs n'avaient aucun moyen de récupérer leurs courriels, leurs contacts ou leurs souvenirs. Certains ont indiqué que leurs comptes de messagerie étaient liés à leur travail.

"Nous sommes des civils sans passé politique qui voulaient simplement prendre des nouvelles de nos familles", a déclaré Eiad Hametto, qui a appelé sa famille depuis l'Arabie saoudite.

"Ils ont suspendu mon compte de messagerie électronique que j'avais depuis près de 20 ans. Il était lié à tout mon travail. Ils ont tué ma vie en ligne", a-t-il ajouté.

Certaines personnes ont émis l'hypothèse que l'annulation de leurs comptes pourrait être liée au fait que Microsoft soupçonne des liens avec le Hamas.

Microsoft n'a pas répondu directement à l'accusation selon laquelle ces personnes avaient été qualifiées de Hamas, mais un porte-parole a déclaré que la société ne bloquait pas les appels et n'interdisait pas les utilisateurs en fonction de la région ou de la destination de l'appel.

"Le blocage dans Skype peut se produire en réponse à des activités frauduleuses présumées", a déclaré le porte-parole sans donner plus de détails, ajoutant que les utilisateurs avaient été informés qu'ils pouvaient faire appel de la décision.

Ce texte est la traduction d'un article paru sur Arabnews.com


Bientôt, une nouvelle rubrique : « Le mot du mois »

L'œuvre de l'artiste canadien Dhia al-Jazaeri, qui a remporté la deuxième place dans la catégorie Calligraphie moderne, est exposée lors du Festival al-Burda à l'Expo 2020 dans l'émirat du Golfe de Dubaï, le 20 décembre 2021 (Photo par GIUSEPPE CACACE / AFP)
L'œuvre de l'artiste canadien Dhia al-Jazaeri, qui a remporté la deuxième place dans la catégorie Calligraphie moderne, est exposée lors du Festival al-Burda à l'Expo 2020 dans l'émirat du Golfe de Dubaï, le 20 décembre 2021 (Photo par GIUSEPPE CACACE / AFP)
Short Url

PARIS : « Le mot du mois » est une nouvelle rubrique par l’auteur du Dictionnaire des mots français d’origine arabe (Seuil 2007), Salah Guemriche, à retrouver bientôt sur Arab News en français.

« Il y a deux, voire trois plus de mots français d’origine arabe que de mots français d’origine gauloise ! »

Cette assertion, qui introduit ce Dictionnaire paru en 2007 aux éditions du Seuil (et, en poche : Points-Seuil 2012 et 2015), est fondée sur des recherches faites sur plusieurs siècles, en passant par le XIIe siècle avec l’Italien Gérard de Cremone, connu pour avoir étudié l’arabe à Tolède, avant de traduire des dizaines d’ouvrages en latin d’auteurs arabo-andalous (mathématiciens, astronomes, médecins).

Quatre siècles plus tard, Rabelais s’initiera à la même langue, comme il le confiera dans une Briefve declaration : « Le Nil tombe de haultes montaignes, en si horrible bruyt que les voisins du lieu sont presque tous sours, comme escript Claud. Galen. L’Evesque de Caramith, celuy qui en Rome feut mon precepteur en langue arabicque, m’a dict… » 1.

Dans son ouvrage, l’auteur remonte aux origines (parfois séculaires, voire millénaires) d’environ 400 mots, le plus souvent empruntés par l’espagnol, l’italien, voire le provençal, avant d’arriver au français. Longtemps, parfois jusqu’à nos jours, les dictionnaires français n’en signalent, pour les étymologies, que les langues latines qui ne furent en réalité que des intermédiaires.

Quatre-cents mots, et parmi les plus inattendus : alcool, algèbre, algorithme, amalgame, arobase, arsenal, caban, calfater, calibre, carafe, carat, chemise, chiffre, coupole, fardeau, goudron, hasard, houle, jupe, magasin / magazine, mascarade, masque, matelas, mazout, mérinos, mousseline, nuque, orange, rame, raquette, récif, risque, satin, talc, tare, tarif, tartre, trafic, zéro, etc.

 

NDLR: 1 Œuvres de Rabelais, t. II, éd. Daffis, 1872, p. 250


La nuit tombe et les étoiles illuminent le désert de Hisma à Tabuk

Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Le désert de Hisma possède également des formations rocheuses uniques connues localement sous le nom de masabih et gharamil. (SPA)
Short Url
  • Sous cette toile céleste ornée d’innombrables étoiles scintillantes qui s’étendent dans toutes les directions, le désert de Hisma abrite également des formations rocheuses uniques, connues localement sous le nom de ‘masabih et gharamil’
  • Ce paysage naturel captivant attire les amateurs “d’astro-tourisme”, un facteur croissant de l’attrait touristique de la région, explique Majed Abu Zahra, président de la Jeddah Astronomical Society

RIYAD: Alors que les lumières des villes voisines s’estompent, les visiteurs seront sans doute envoûtés par la majesté du cosmos qui se déploie dans le désert de Hisma, situé à 90 km à l’ouest de Tabuk.

Sous cette toile céleste ornée d’innombrables étoiles scintillantes qui s’étendent dans toutes les directions, le désert de Hisma abrite également des formations rocheuses uniques, connues localement sous le nom de ‘masabih et gharamil’, a récemment révélé l’Agence de presse saoudienne (SPA).

Dans une interview accordée à la SPA, Abdulaziz ben Laboun, expert en géologie et professeur, a déclaré que ces formations rocheuses distinctives sont le résultat de processus d’érosion s’étalant sur des millions d’années.

“Cette sculpture naturelle a engendré une merveille géologique dont l’âge est estimé à plus de 500 millions d’années, formant un paysage d’une rare beauté esthétique, difficile à trouver ailleurs dans le monde”, a-t-il indiqué.

“À la tombée de la nuit, la distance qui sépare Hisma de la pollution lumineuse artificielle en fait un lieu idéal pour l’observation des étoiles, des galaxies, des météores et des comètes”.

Ce paysage naturel captivant attire les amateurs “d’astro-tourisme”, un facteur croissant de l’attrait touristique de la région, explique Majed Abu Zahra, président de la Jeddah Astronomical Society (Société astronomique de Djeddah).

“L’astro-tourisme est une nouveauté qui s’ajoute aux divers types de tourisme, rejoignant les rangs du tourisme récréatif, médical et culturel, entre autres”, a-t-il expliqué.

Le joyau de l’exposition céleste de Hisma est la galaxie de la Voie lactée. Notre système solaire, blotti dans l’un de ses bras spiraux, se trouve à environ 8 000 années-lumière du centre de la galaxie.

Cette vaste métropole cosmique, qui abrite plus de 100 milliards d’étoiles, s’étend dans le ciel nocturne comme un ruban lumineux, offrant aux observateurs une vue imprenable sur le cœur éblouissant de la galaxie.

Le désert de Hisma est un amphithéâtre naturel propice aux merveilles astronomiques et aux découvertes scientifiques. Son ciel immaculé constitue une toile de fond idéale pour une multitude d’événements cosmiques, de la Semaine mondiale de l’espace à la Journée de l’astronomie, a indiqué la SPA.

C’est un lieu idéal pour pratiquer un grand nombre d’activités astronomiques, notamment l’observation des éclipses solaires et lunaires, des pluies de météores et des alignements planétaires, indique le communiqué.

 

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com