V comme victoire !

Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste tunisien Ennahda (Photo, AFP).
Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste tunisien Ennahda (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Lundi 26 septembre 2022

V comme victoire !

  • Sans faire de mauvais jeux de mots, on ne compte plus les échecs
  • Les dirigeants d’Ennahdha crient inlassablement victoire… 

Dans leur manière de s’exprimer et dans leurs différentes interpellations, certains hommes politiques ne sont pas aujourd’hui mieux perçus qu’hier. Ils n’ont pas compris, et ils ne comprendront certainement jamais, qu’il leur est inutile de raisonner à l’envers en cherchant à aveugler l’opinion publique. Leurs plaidoiries, leurs discours ou encore leurs réquisitoires sont assez symptomatiques de la manière avec laquelle ils appréhendent l’action politique. Comment pourraient-ils être autrement, ou bien aspirer à mieux, alors qu’ils ne donnent point l’impression de pouvoir retenir les leçons du passé et encore moins changer et évoluer ?    

Maintenus en liberté dans l’affaire d’envoi des jeunes dans les zones de conflits, et spécialement en Syrie, en Irak et en Libye, les dirigeants d’Ennahdha crient inlassablement victoire… 

Ils affichent encore et toujours trop de carences pour aborder les prochains jours en confiance et convaincre les Tunisiens. Une décennie durant, ils ont fait un fort mauvais usage des notions et des valeurs politiques. Inexistants dans les moments difficiles, effacés face aux problèmes majeurs des citoyens, incapables de se frayer un rôle dans un environnement qui ne leur appartient plus et dont ils ignorent aujourd’hui la raison d’être, ils accusent un déficit de confiance et de crédibilité évident. Le tout sous les yeux des Tunisiens et des Tunisiennes qui ont le moins contribué à l’échec de la période post-révolution, mais qui en paient les frais. Ceux qui se revendiquent aujourd’hui dans la peau de héros après avoir été maintenus en liberté, ne sauront faire disparaître magiquement les réalités auxquelles ils s’étaient identifiés en brandissant tout simplement le V de la victoire. Un geste regrettable aussi bien pour les réactions qu’il suscite, que pour la pensée simpliste qui l’a  déclenché, pensée témoignant d’un rétrécissement de la conscience politique à des formes inarticulées.

Sans faire de mauvais jeux de mots, on ne compte plus les échecs. D’ailleurs, rien n’est rassurant, ni rassuré pour le mouvement islamiste. Et ne parlons plus surtout de l’opération reconquête des cœurs par les fausses évidences, qui n’est plus aujourd’hui qu’un vœu pieu au regard de tout ce qui a été dévoilé et ce qui reste encore à révéler.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L’ambassadeur de France au Yémen: les taux de recrutement d’enfants par les Houthis sont terrifiants

L’ambassadeur de France au Yémen, Jean-Marie Safa (Photo, Omar Ahuqail).
L’ambassadeur de France au Yémen, Jean-Marie Safa (Photo, Omar Ahuqail).
Short Url
  • Les Houthis sont les seuls responsables du non renouvellement de la trêve
  • La France salue tous les efforts menés actuellement pour aboutir à une reconduction de la trêve et remettre un processus politique sur les rails sous les auspices des Nations Unies

LONDRES : Dans un entretien accordé au quotidien Asharq Al-Awsat, l'ambassadeur de France au Yémen Jean-Marie Safa a révélé que  les niveaux de recrutement d'enfants soldats par les Houthis sont terrifiants. Jean-Marie Safa qui a accusé les Houthis de communiquer avec le monde par le biais de personnes qui "n'ont pas le pouvoir de prendre des décisions", a également révélé que l'ambassade de France est en contact avec le groupe tout en déclarant avoir rencontré Abdul-Malik al-Houthi pendant le dialogue national en sa qualité d'ambassadeur adjoint de l'Union européenne au Yémen.

Dans son interview, l’ambassadeur fait l'éloge du Conseil présidentiel et déclare que le projet du gouvernement yéménite représente le projet d'un État républicain pluraliste qui respecte la diversité de la société yéménite, plaçant l'intérêt du peuple au somment de la hiérarchie. Le président du Conseil, le Dr Rashad Al-Alimi est un homme sage, patriote et consensuel qui défend les intérêts suprêmes du Yémen et des Yéménites a affirmé Jean-Marie Safa.

L'ambassadeur a mis en garde contre les éléments de langage répétitifs des Houthis qui tentent en permanence de jouer la victimisation devant la communauté internationale : « Cela ne suffit plus et ne convainc personne », affirme Safa qui accuse le groupe d'établir un système de terreur et de détruire les Yéménites, leur société, ainsi que les valeurs tribales qui protègent les femmes.

Le diplomate a souligné que la France salue les efforts du Conseil de coopération du Golfe et de l'Arabie saoudite, « qui ont clairement choisi la paix, et qui s'emploient à réunir toutes les parties yéménites autour d'une même table de négociation sous l'égide des Nations unies ».

Lire l’article

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Le secret est-il enfin percé?

La pénurie de lait résulte en grande partie de la spéculation (Photo, AFP).
La pénurie de lait résulte en grande partie de la spéculation (Photo, AFP).
Short Url
  • Cela fait aussi une bonne période que les spéculateurs ont transformé le quotidien et le pouvoir d’achat du Tunisien en supplice, en sources d’inquiétudes, voire de frustration
  • Des polémiques qui nourrissent les différends et provoquent de plus en plus les problèmes et les crises

Cela fait maintenant plus de deux mois que l’on n’arrive pas à trouver une solution à la crise du lait. Cela fait aussi une bonne période que les spéculateurs et ceux qui assurent les circuits de distribution, dont on connaît pour la plupart l’appartenance politique, ont transformé le quotidien et le pouvoir d’achat du Tunisien en supplice, en sources d’inquiétudes, voire de frustration.

Cependant, ce même Tunisien, qui ne trouve pas de lait pour ses enfants, qui subit aussi les aléas de la vente conditionnée, n’ignore pas les arrière-pensées, les préméditations et les desseins de ceux qui n’hésitent pas à profiter du moindre fait pour faire démarrer la machine à fabriquer les rumeurs. Pour jeter de l’huile sur le feu.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Vibrant hommage à «Moulay Ahmed Alaoui, témoin et interprète de son temps»

Prenant la parole à son tour, le Conseiller de S.M. le Roi Mohammed VI, André Azoulay, a dit toute sa gratitude et sa reconnaissance à Moulay Ahmed (Photo, Le Matin).
Prenant la parole à son tour, le Conseiller de S.M. le Roi Mohammed VI, André Azoulay, a dit toute sa gratitude et sa reconnaissance à Moulay Ahmed (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Les cérémonies commémoratives de cet anniversaire ont eu lieu dans l’enceinte de l’Université euro-méditerranéenne de Fès
  • Un choix hautement symbolique, puisque cette ville séculaire, si chère à Moulay Ahmed, incarnait et incarne toujours les valeurs que le défunt n’a eu de cesse de défendre

C’est un hommage posthume d’une force inédite et d’une sincérité exceptionnelle qui a été rendu ce mercredi 6 décembre à Fès à feu Moulay Ahmed Alaoui en commémoration du 20e anniversaire de sa disparition. L’émotion, la nostalgie et la reconnaissance étaient au rendez-vous. Les témoignages apportés à cette occasion ont été unanimes à saluer un grand homme politique, un nationaliste militant et un journaliste hors pair.

En présence des membres de la famille du défunt, d’une pléiade d’illustres invités, des amis de la famille Alaoui et de hautes personnalités, les cérémonies commémoratives de cet anniversaire ont eu lieu dans l’enceinte de l’Université euro-méditerranéenne de Fès. Un choix hautement symbolique, puisque cette ville séculaire, si chère à Moulay Ahmed, incarnait et incarne toujours les valeurs que le défunt n’a eu de cesse de défendre et de promouvoir : l’ouverture, l’échange, le dialogue, la culture et l’authenticité.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.