Le Japon entre recueillement et contestation aux funérailles nationales d'Abe

Des personnes laissent des fleurs et rendent hommage à l'ancien Premier ministre Shinzo Abe devant le Nippon Budokan à Tokyo, le 27 septembre 2022 (Photo, AFP).
Des personnes laissent des fleurs et rendent hommage à l'ancien Premier ministre Shinzo Abe devant le Nippon Budokan à Tokyo, le 27 septembre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Mardi 27 septembre 2022

Le Japon entre recueillement et contestation aux funérailles nationales d'Abe

  • Son assassinat par balles en plein meeting électoral le 8 juillet dernier à 67 ans a choqué au Japon et dans le monde entier
  • Mais Abe était aussi honni par beaucoup pour ses vues ultralibérales et nationalistes

TOKYO: Des milliers de Japonais rendaient mardi matin un dernier hommage à leur ancien Premier ministre assassiné Shinzo Abe, dont les funérailles nationales prévues dans la journée à Tokyo sont toutefois très controversées dans le pays.

De nombreux citoyens ordinaires faisaient la queue pour déposer des gerbes de fleurs et se recueillir brièvement devant un portrait d'Abe installé dans une tente près du Nippon Budokan, haut lieu de compétitions d'arts martiaux, de concerts et de cérémonies officielles au coeur de la capitale japonaise, où les funérailles nationales devaient démarrer vers 14H00 locales (05H00 GMT).

"Je voulais remercier (Abe, NDLR). Il a fait tellement pour le Japon (...) et la façon dont il est mort était tellement choquante", a déclaré Koji Takamori, un entrepreneur de 46 ans venu exprès de l'île d'Hokkaido (nord du Japon) avec son fils de 9 ans.

"Mais pour être honnête, je suis aussi venu parce qu'il y a eu tellement d'opposition" à ces funérailles nationales, a-t-il ajouté.

Cet événement est en effet loin d'être un moment d'union sacrée au Japon, ayant suscité d'intenses controverses et des manifestations ces dernières semaines.

Abe a battu le record de longévité d'un Premier ministre en exercice au Japon (plus de huit ans et demi en 2006-2007 et 2012-2020).

Il était la figure politique japonaise la plus connue aussi bien dans son pays qu'à l'international, avec son activité diplomatique intense et sa politique de relance budgétaire et monétaire massive surnommée "Abenomics".

Son assassinat par balles en plein meeting électoral le 8 juillet dernier à 67 ans a choqué au Japon et dans le monde entier.

Mais Abe était aussi honni par beaucoup pour ses vues ultralibérales et nationalistes, sa volonté de réviser la Constitution pacifiste japonaise et sa proximité avec de nombreux scandales politico-financiers.

Le mobile de son assassin présumé - les liens supposés d'Abe avec l'Eglise de l'Unification, surnommée "secte Moon", accusée d'exercer de fortes pressions financières sur ses membres - a encore un peu plus terni l'image de l'ancien Premier ministre aux yeux de ses détracteurs.

Depuis sa mort, les révélations ne cessent de pleuvoir sur l'ampleur des liens entre cette Eglise et des parlementaires nippons, surtout du Parti libéral-démocrate (PLD, droite au pouvoir), autrefois dirigé par Abe et aujourd'hui par l'actuel Premier ministre Fumio Kishida, dont la cote de popularité a fondu depuis cet été.

60% des Japonais sont contre

La décision rapide et unilatérale de M. Kishida d'organiser des funérailles nationales a indigné l'opposition qui estime que cela aurait dû être débattu et approuvé au Parlement. Plusieurs partis d'opposition vont boycotter la cérémonie.

Des hommages de ce type pour des responsables politiques sont rarissimes au Japon depuis l'après-guerre, le seul précédent remontant à 1967.

Le coût estimé de la cérémonie - l'équivalent de 12 millions d'euros - a aussi irrité. Après les défaillances de la protection rapprochée d'Abe, le gouvernement n'a pas lésiné sur la sécurité: 20 000 policiers devaient être déployés selon les médias locaux.

Des manifestations pacifiques contre l'événement ont parfois réuni plusieurs milliers de personnes ces dernières semaines et un nouveau rassemblement était prévu mardi devant le Parlement.

Un homme a aussi tenté de s'immoler par le feu près des bureaux du Premier ministre la semaine dernière pour protester contre l'hommage national, selon les médias locaux.

Selon les derniers sondages, environ 60% des Japonais sont opposés à ces funérailles nationales.

Présence discrète de la Chine

Quelque 4 300 personnes dont 700 dignitaires étrangers sont attendues à cette cérémonie non confessionnelle d'une heure et demie.

Dix-neuf coups de canon seront tirés au moment où l'urne funéraire contenant les cendres d'Abe arrivera au Budokan.

Après l'hymne national et une minute de silence, plusieurs éloges funèbres doivent être prononcés, notamment par M. Kishida et Yoshihide Suga, ancien bras droit d'Abe qui lui avait succédé comme Premier ministre (2020-2021).

L'empereur du Japon Naruhito et son épouse Masako ne seront pas présents, du fait de leur statut de symboles nationaux politiquement neutres, mais d'autres membres de la maison impériale y assisteront.

Parmi les hôtes étrangers figurent la vice-présidente américaine Kamala Harris, le Premier ministre indien Narendra Modi et son homologue australien Anthony Albanese. La France sera quant à elle représentée par son ancien président Nicolas Sarkozy.

La Chine, avec laquelle le Japon entretient des relations fraîches, a envoyé un représentant mais pas de membre de son exécutif.


Royaume-Uni: un homme arrêté dans l'affaire du naufrage de 27 migrants morts dans la Manche

Harem Ahmed Abwbaker après son arrestation près de Cheltenham, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 29 novembre 2022. (Photo, National Crime Agency (NCA), AFP)
Harem Ahmed Abwbaker après son arrestation près de Cheltenham, dans le sud-ouest de l'Angleterre, le 29 novembre 2022. (Photo, National Crime Agency (NCA), AFP)
Short Url
  • Harem Ahmed Abwbaker «est suspecté d'être un membre du groupe criminel organisé qui a conspiré pour transporter les migrants au Royaume-Uni à bord d'un petit bateau»
  • Le 24 novembre 2021, 27 migrants âgés de sept à 46 ans - 16 Kurdes d'Irak, un Kurde d'Iran, quatre Afghans, trois Éthiopiens, une Somalienne, un Égyptien et un Vietnamien - avaient péri dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais

LONDRES: Un homme de 32 ans a été arrêté mardi au Royaume-Uni dans le cadre de l'enquête sur la mort en novembre 2021 de 27 migrants ayant fait naufrage alors qu'ils traversaient la Manche sur un bateau pneumatique, a annoncé l'agence britannique de lutte contre la criminalité (NCA). 

Harem Ahmed Abwbaker a été arrêté dans le sud-ouest de l'Angleterre et "est suspecté d'être un membre du groupe criminel organisé qui a conspiré pour transporter les migrants au Royaume-Uni à bord d'un petit bateau", a indiqué la NCA dans un communiqué. 

Le 24 novembre 2021, 27 migrants âgés de sept à 46 ans - 16 Kurdes d'Irak, un Kurde d'Iran, quatre Afghans, trois Éthiopiens, une Somalienne, un Égyptien et un Vietnamien - avaient péri dans le naufrage de leur bateau pneumatique au large de Calais, alors qu'ils tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne. 

Deux passagers seulement, un Kurde irakien et un Soudanais, avaient pu être secourus. 

M. Abwbaker a été retrouvé et arrêté par les autorités britanniques avec l'aide de la France, souligne le communiqué de la NCA. Il "restera en détention pour comparaître demain devant le tribunal de Westminster, où la procédure d'extradition commencera". 

Côté français, dix membres présumés du réseau de passeurs à l'origine du naufrage ont été mis en examen cet été. 

Dans un récent article mi-novembre, le journal français Le Monde affirme que les passagers du bateau avaient appelé à une quinzaine de reprises les autorités françaises pour leur demander de l'aide, en vain. 

La question des traversées de migrants dans la Manche a été l'objet de tensions entre Paris et Londres mais les deux pays ont signé un accord mi-novembre, avec notamment une enveloppe de 72,2 millions d'euros que devront verser les Britanniques en 2022-2023 à la France pour augmenter de 800 à 900 le nombre de policiers et gendarmes sur les plages françaises, d'où partent les migrants. 

Plus de 40.000 migrants sont arrivés au Royaume-Uni après avoir traversé la Manche à bord de petites embarcations cette année, un record. 


Le nombre de musulmans au Royaume-Uni a augmenté de 44% en dix ans

Sur l’ensemble de la population du Royaume-Uni, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam. (Photo, AP)
Sur l’ensemble de la population du Royaume-Uni, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam. (Photo, AP)
Short Url
  • Selon le dernier recensement, britannique 6,5% de la population est adepte de l’islam
  • Le deuxième groupe ethnique le plus répandu au Royaume-Uni est celui des «Asiatiques, Britanniques asiatiques ou Gallois asiatiques»

LONDRES: La population musulmane du Royaume-Uni a augmenté de 44% en dix ans, selon les chiffres du dernier recensement publiés par le Bureau de la statistique nationale. Sur l’ensemble de la population du pays, 6,5% – soit 3,9 millions de personnes – sont des adeptes de l’islam.

Par ailleurs, le deuxième groupe ethnique le plus répandu au Royaume-Uni aujourd’hui est celui des «Asiatiques, Britanniques asiatiques ou Gallois asiatiques», qui représente 9,3% de la population».

Dans les chiffres montrant que le Royaume-Uni s’est diversifié à grande vitesse depuis le dernier recensement de 2011, Londres compte désormais deux tiers de minorités ethniques, tandis que d’autres grandes villes comme Leicester, Luton et Birmingham abritent désormais des «majorités minoritaires», en raison de l’accroissement considérable des communautés asiatiques originaires du Pakistan, du Bangladesh, de l’Inde et de l’Afrique de l’Est.

Ce recensement est une enquête sur les tendances au Royaume-Uni réalisée tous les dix ans afin de fournir une image aussi précise que possible de la composition du pays. Le recensement de 2021 a révélé qu’environ 10% des ménages britanniques comptent aujourd’hui des membres d’au moins deux groupes ethniques différents, soit une augmentation de 8,7%.

Il ressort également de cette étude que le pendjabi et l’urdu sont devenus les cinquième et sixième langues les plus parlées au Royaume-Uni, avec respectivement 291 000 et 270 000 locuteurs, soit environ 1% de la population totale.

Selon le directeur adjoint du recensement, Jon Wroth-Smith, «les données d’aujourd’hui mettent en évidence une société de plus en plus multiculturelle. Le pourcentage de personnes s’identifiant au groupe ethnique “Blanc: Anglais, Gallois, Écossais, Irlandais du Nord ou Britannique", continue de diminuer. Bien que cela reste la réponse la plus courante à la question sur le groupe ethnique, le nombre de personnes s’identifiant à un autre groupe ethnique continue d’augmenter».

«Toutefois, les chiffres varient selon l’endroit où l'on vit. Londres reste la région d’Angleterre la plus diversifiée sur le plan ethnique, avec un peu moins de deux tiers des personnes s’identifiant à un groupe ethnique minoritaire, alors que moins d’une personne sur dix s’identifie ainsi dans le Nord-Est.»

«Cependant, en dépit de la diversité ethnique de la société, neuf personnes sur dix en Angleterre et au Pays de Galles s’identifient toujours à une identité nationale britannique, et près de huit sur dix à Londres.»

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com

 


Mondial: forfait confirmé de Neymar contre le Cameroun, Alex Sandro blessé

A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi. (Photo, AFP)
A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi. (Photo, AFP)
Short Url
  • Le médecin de la sélection Rodrigo Lasmar a indiqué que Neymar et Danilo, blessés chacun à une cheville lors du premier match contre la Serbie (2-0), poursuivent «leurs processus de rétablissement»
  • Le sélectionneur brésilien Tite s'est montré optimiste en déclarant que selon lui, «Neymar rejouera dans cette Coupe du monde»

DOHA: La superstar Neymar, qui soigne une entorse à la cheville droite, sera forfait comme attendu vendredi contre le Cameroun au Mondial-2022, a annoncé mardi la sélection brésilienne, qui sera également privée de Danilo (cheville) et d'Alex Sandro, victime d'une blessure musculaire.

Avant cette troisième rencontre de poule de la Seleçao, déjà qualifiée pour les huitièmes, le médecin de la sélection Rodrigo Lasmar a indiqué que Neymar et Danilo, blessés chacun à une cheville lors du premier match contre la Serbie (2-0), poursuivent "leurs processus de rétablissement".

"Neymar a présenté un épisode de fièvre qui est sous contrôle et qui n'a pas interféré avec le processus de rétablissement de sa cheville", a précisé le Dr Lasmar dans une vidéo diffusée par la Fédération brésilienne (CBF).

A ces deux absences est venue s'ajouter un troisième forfait, celui du latéral gauche Alex Sandro, blessé à une cuisse lors de Brésil-Suisse (1-0) lundi.

"Ces trois athlètes ne seront pas disponibles pour notre prochain match contre le Cameroun", a ajouté Rodrigo Lasmar.

Neymar s'est blessé jeudi dernier contre la Serbie au stade de Lusail, sortant du terrain en boitant après un contact avec Nikola Milenkovic.

Victime d'une entorse, l'attaquant du Paris SG a entamé un protocole de soins pour espérer revenir à temps pour la suite de la compétition, les médias brésiliens tablant sur son retour possible lors des huitièmes de finale (3-6 décembre).

Lundi, Neymar est resté à l'hôtel de la Seleçao pour soigner sa cheville droite et a diffusé une photo de lui devant un écran de télévision diffusant le match contre la Suisse, son pied enserré dans une botte thérapeutique.

Le sélectionneur brésilien Tite s'est montré optimiste en déclarant que selon lui, "Neymar rejouera dans cette Coupe du monde".

Sans "Ney", son équipe s'est qualifiée lundi pour la phase à élimination directe de la Coupe du monde et un nul ou une victoire contre le Cameroun lui assurera la première place du groupe G.