Le régime iranien est affaibli

Le président iranien Ebrahim Raisi tient une conférence de presse à New York le 22 septembre 2022 (Photo, AFP).
Le président iranien Ebrahim Raisi tient une conférence de presse à New York le 22 septembre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Jeudi 29 septembre 2022

Le régime iranien est affaibli

  • Les protestations illustrent et résument la réalité du régime en Iran, qui a utilisé et continue d'utiliser toutes les formes de violence contre ses citoyens
  • Mais les ennemis des mollahs sont leurs propres citoyens

Les protestations en cours en Iran à la suite du meurtre de Mahsa Amini ont mis en lumière des questions importantes qui méritent notre attention. Elles illustrent et résument la réalité du régime en Iran, qui a utilisé et continue d'utiliser toutes les formes de violence contre ses citoyens.

En ce qui concerne les manifestations actuelles, elles ne doivent pas être considérées uniquement en fonction de leur capacité ou non à faire tomber le régime. Nous devrions examiner ce en quoi elles nous renseignent sur les véritables difficultés du pouvoir iranien qui a avant tout un ancrage national et non cosmopolite. Plus précisément, leur problème des mollahs, c'est le citoyen iranien lui-même, et nous voyons maintenant les femmes iraniennes tenir tête aux religieux de façon inédite et historique. 

Ainsi, peu importe à quel point le régime parle de conspiration, personne ne croira ses mensonges, encore moins les Iraniens qui sont extrêmement conscients du fait que le régime exploite les crises pour ensuite invoquer les théories du complot afin d'échapper, à toute critique, en partant du principe qu'un ennemi commun unit la population. Mais les ennemis des mollahs sont leurs propres citoyens.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Confession de Khamenei

Une photo fournie par le bureau du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, le 19 novembre 2022, le montre dans la capitale Téhéran, s'adressant à un groupe d'Iraniens de la ville centrale d'Ispahan (Photo, AFP).
Une photo fournie par le bureau du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, le 19 novembre 2022, le montre dans la capitale Téhéran, s'adressant à un groupe d'Iraniens de la ville centrale d'Ispahan (Photo, AFP).
Short Url
  • Dans une série de tweets issus de son compte en anglais, Khamenei a mis en avant sa vision d'un complot occidental que l'Iran aurait déjoué
  • «Du point de vue des Occidentaux, l'Iran avait une profondeur stratégique dans six pays. Ils devaient être contrôlés par les États-Unis et le colonialisme avant de pouvoir s'occuper de l'Iran», dit-il

Nous devrions être reconnaissants au guide suprême iranien Ali Khamenei d'avoir reconnu le rôle que son pays joue dans le monde arabe.

Dans une série de tweets issus de son compte en anglais, Khamenei a mis en avant sa vision d'un complot occidental que l'Iran aurait déjoué. «Du point de vue des Occidentaux, l'Iran avait une profondeur stratégique dans six pays. Ils devaient être contrôlés par les États-Unis et le colonialisme avant de pouvoir s'occuper de l'Iran. Les gouvernements de ces six pays (Irak, Syrie, Liban, Libye, Soudan et Somalie) ont dû tomber», dit-il. Il ajoute ensuite que «l'approche de l'Iran a réussi en Irak, en Syrie et au Liban, et la politique américaine a échoué».

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


5e édition de «MyFirstDoc» à Tunis: Pour les documentaristes en devenir

Le Festival «MyFirstDoc» est organisé par l’Association Cinéma documentaire tunisien qui valorise le jeune cinéma international (Photo, La Presse).
Le Festival «MyFirstDoc» est organisé par l’Association Cinéma documentaire tunisien qui valorise le jeune cinéma international (Photo, La Presse).
Short Url
  • Le Festival international réunira des participants en herbe, désireux de montrer leur travail à un public cinéphile tunisien, féru de documentaires
  • L’équipe organisatrice rempilera pour une 5e édition qui se déroulera du 27 jusqu’au 30 décembre 2022 à la Cinémathèque tunisienne

L’édition « MyFirstDoc » ou « Mon premier film documentaire » permet de propulser de futurs documentaristes ou cinéastes en devenir. L’équipe organisatrice rempilera pour une 5e édition qui se déroulera du 27 jusqu’au 30 décembre 2022 à la Cinémathèque tunisienne.

Le Festival international réunira des participants en herbe, désireux de montrer leur travail à un public cinéphile tunisien, féru de documentaires. La manifestation s’ouvrira avec un atelier de l’analyse et de la critique du film documentaire afin d’affiner le savoir des participants, de peaufiner leur culture, de leur fournir les outils nécessaires pour une approche documentaire efficace et de revenir sur les fondamentaux de la critique documentaire à maîtriser, comme « Le point de vue », « Le style / genre / Rhétorique ou la structure d’un film ». L’atelier reviendra sur « le thème choisi à aborder dans le film » ou « le cadre intellectuel » à définir également. La narration, les parties d’un film, sa structure, les éléments esthétiques ou techniques à mettre en valeur feront partie intégrante des connaissances à aborder dans le cadre de cet atelier prévu en deux parties les 22 et 23 décembre et du 26 au 28 décembre 2022.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Qatar 2022: Saïss et Ziyech sous le feu des projecteurs

Le milieu de terrain marocain Hakim Ziyech assiste à une séance d'entraînement au Al Duhail SC à Doha, le 19 novembre 2022 (Photo, AFP).
Le milieu de terrain marocain Hakim Ziyech assiste à une séance d'entraînement au Al Duhail SC à Doha, le 19 novembre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
  • Les Lions de l’Atlas se sont affirmés comme de sérieux prétendants à l’un des deux tickets qualificatifs en huitièmes de finale
  • Si Romain Saïss a séduit les spécialistes en défense, Hakim Ziyech en a fait de même au niveau de l’attaque

Après leur prestation héroïque au stade Al Thumama, dimanche dernier en groupe F de la Coupe du monde Qatar 2022, les Lions de l’Atlas se sont affirmés comme de sérieux prétendants à l’un des deux tickets qualificatifs en huitièmes de finale. L’ensemble des joueurs alignés par Walid Regragui dimanche a donné satisfaction, mais les performances de deux cadres ont été particulièrement appréciées, notamment par les spécialistes mondiaux des statistiques. Il s’agit du capitaine de l’équipe nationale Romain Saïss et de l’attaquant de Chelsea Hakim Ziyech, qui ont rendu une copie flamboyante dimanche face aux Diables rouges.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.