Ce que les femmes iraniennes ont fait et font!

Ce n'est pas un détail que la femme soit le symbole de l'action révolutionnaire en Iran (Photo, AFP).
Ce n'est pas un détail que la femme soit le symbole de l'action révolutionnaire en Iran (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Jeudi 06 octobre 2022

Ce que les femmes iraniennes ont fait et font!

  • «La révolution est féminine» – un slogan qui a été lancé dans les villes arabes au cours des cinq ou six dernières années
  • Pourtant, les révolutions de notre région qui avaient longtemps monopolisé le terme «révolution» n'étaient pas du tout féminines

« La révolution est féminine » – un slogan qui a été lancé dans les villes arabes au cours des cinq ou six dernières années. Dans une certaine mesure, c'était correct. En effet, les femmes sont descendues dans la rue, ont scandé, protesté, se sont affrontées et se sont sacrifiées.

Cela s'est passé à Beyrouth, Khartoum, Bagdad et d'autres villes arabes. Les révolutions arabes qui se sont déroulées avant elles ont donné naissance à des femmes emblématiques qui se sont confrontées, ont chanté, écrit, et ont été emprisonnées et kidnappées.

Pourtant, les révolutions de notre région qui avaient longtemps monopolisé le terme « révolution » n'étaient pas du tout féminines. Révolution était un mâle, plutôt un mâle hyper-masculin.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


«Autoportrait», exposition de Mabrouk Elkamel: Œuvre fragmentaire

L’artiste fusionne plusieurs fragments, dans un seul cadre, en usant de plusieurs techniques (Photo, La Presse).
L’artiste fusionne plusieurs fragments, dans un seul cadre, en usant de plusieurs techniques (Photo, La Presse).
Short Url
  • On est comme happé dans un ramassis de détails, rocheux, colorés ou organiques
  • Ses toiles racontent son imaginaire, des parcelles d’histoires personnelles, des scènes de vie ou des souvenirs fragmentés

Mabrouk Elkamel, alias « Bzaow », offre une déflagration de formes et d’organes à travers ses œuvres exposées dans « Autoportrait », titre de son exposition personnelle, maintenue à la galerie Alexandre Roubtzoff-La Marsa jusqu’au 3 décembre 2022. La galerie-espace d’enchères fête, cette année, son 8anniversaire.

On est comme happé dans un ramassis de détails, rocheux, colorés ou organiques. Des objets ? Des formes éclatées ? Des corps humains dépecés ? Des figures animalières ? Autant de composantes identifiables ou presque font les tableaux de « Bzaow », qui se laissent lire, ou interprétées différemment. « Autoportrait » est une succession de tableaux inédits émanant d’un inconscient personnel, mais qui raconte le collectif. L’artiste fusionne  plusieurs fragments, dans un seul cadre, en usant de plusieurs techniques : encres sur toile, à l’origine des taches et des mouvements perçus. De l’eau, des minéraux, et des cristaux salins sont perçus.   

Ses toiles racontent son imaginaire, des parcelles d’histoires personnelles, des scènes de vie ou des souvenirs fragmentés, déformés, reflétés dans une narration picturale propre à « Bzaow », parfois saisissable ou pas. En effet, quelques œuvres prennent sens, d’autres sont éclatées. À première vue, son travail paraît chargé : il interpelle, attire souvent, et parfois repousse, mais, à y voir de plus près, il se laisse lire, et aspire le récepteur dans les confins d’un vaste subconscient.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


«La Marchandise», le film de Mohamed Nesrate sur la migration clandestine en salles nationales

La migration clandestine est le thème du film marocain «La Marchandise» proposé actuellement en salles obscures nationales (Photo, Le Matin).
La migration clandestine est le thème du film marocain «La Marchandise» proposé actuellement en salles obscures nationales (Photo, Le Matin).
Short Url
  • «C’est une sorte d’évasion risquée et un rêve d’une meilleure situation sociale et économique», explique le réalisateur
  • Ils tentent de trouver des solutions afin de réguler la migration et de réduire la prolifération de la traite des personnes

Le long métrage présente des parcours de migrants qui doivent faire face à la cupidité des trafiquants d'êtres humains et éviter de devenir une «marchandise».

La migration clandestine est le thème du film marocain «La Marchandise» proposé actuellement en salles obscures nationales. Son réalisateur, Mohamed Nesrate, a choisi de mettre en lumière un phénomène mondial dont «la spécificité varie d'un pays à l'autre». Le long métrage attire l’attention sur la souffrance de personnes qui mettent leur vie en péril dans l’espoir d’un avenir meilleur. Des femmes et des hommes accompagnés parfois d’enfants s’aventurent vers l’inconnu à la recherche d’une vie digne.

Afin de traiter ce sujet d’actualité, Mohamed Nesrate a braqué sa caméra sur les histoires de ces personnes courageuses et désespérées qui se hasardent dans le désert, la mer ou encore les couloirs frontaliers. «L’objectif principal des migrants clandestins est de changer leur vie, leur situation sociale, économique pour échapper à la misère. L’immigration est un processus de recherche de droits qu'une personne n'a pas trouvés dans son pays d'origine.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


La Coupe du monde... La brillante guerre mondiale

Les supporters brésiliens regardent le match Brésil-Mexique (Photo, AFP).
Les supporters brésiliens regardent le match Brésil-Mexique (Photo, AFP).
Short Url
  • Le rêve de la Coupe du monde ne s'est pas rendu face aux saisons sombres
  • Elle a résisté aux ouragans qui ont balayé le monde et a défendu son droit à survivre

La Coupe du monde est un rêve humain sportif et têtu. En 1930, en Uruguay, cet événement international voit le jour et plonge les habitants de la planète dans une sorte d'addiction. Tous les quatre ans, la fête des quatre-vingt-dix ans rajeunit et redouble d'éclat. Elle a résisté aux ouragans qui ont balayé le monde et a défendu son droit à survivre.

Seule la Seconde Guerre mondiale l'a forcée à annuler deux cycles de sa vie en 1942 et 1946, mais il est ressorti en 1950 du Brésil pour annoncer qu'il était là pour rester.

Le monde a tourné de nombreuses pages. Staline, Roosevelt, Churchill, de Gaulle, Mao et Kim Il-sung sont partis, tandis que les généraux du football insistent pour donner à un monde assoiffé d'excitation innocente, de rivalité et de joie, un beau rendez-vous.

Le rêve de la Coupe du monde ne s'est pas rendu face aux saisons sombres, qu'il s'agisse de guerres violentes ou de crises économiques majeures.

Les gens aimaient ce sport civilisé qui est libéré de la brutalité de la lutte, de la cruauté de la boxe et de la nécessité de mettre l'adversaire au sol. Un duel édenté qui demande des volontés solides, une longue préparation, et laisse place à la pudeur, l'endurance, l'innovation et l'ingéniosité.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.