TotalEnergies: La grève continue, Macron appelle les automobilistes au «calme»

Des automobilistes font la queue dans une station-service TotalEnergies à Marseille, dans le sud de la France, le 06 octobre 2022 (Photo, AFP).
Des automobilistes font la queue dans une station-service TotalEnergies à Marseille, dans le sud de la France, le 06 octobre 2022 (Photo, AFP).
Short Url
Publié le Vendredi 07 octobre 2022

TotalEnergies: La grève continue, Macron appelle les automobilistes au «calme»

  • Un peu plus tôt, la Première ministre Elisabeth Borne avait appelé «à la responsabilité les directions et les représentants des salariés de ces entreprises»
  • Le PDG Patrick Pouyanné ne s'est pas exprimé publiquement sur la grève

PARIS: "Pas de panique": le président Emmanuel Macron a appelé vendredi les automobilistes au "calme" et groupes pétroliers et syndicats à la "responsabilité" à propos des grèves qui provoquent depuis quelques jours de graves problèmes d'approvisionnement en carburant, notamment chez TotalEnergies.

"Je veux ici vraiment avoir un message (...) d'appel au calme", a déclaré le président à l'issue d'un sommet européen informel à Prague. "J'appelle aussi chacune et chacun à la responsabilité. (...) Toutes les revendications salariales sont légitimes, mais il ne faut pas qu'elles empêchent les uns et les autres de vivre et de pouvoir circuler".

Un peu plus tôt, la Première ministre Elisabeth Borne avait appelé "à la responsabilité les directions et les représentants des salariés de ces entreprises" pour que les négociations salariales aboutissent, à l'issue d'une intervention à Bordeaux, lors de la Convention des intercommunalités de France.

"J'appelle les entreprises concernées, qui, pour la plupart, ont quand même de bons résultats, à considérer aussi les demandes d'augmentation de salaire", avait déclaré auparavant Olivia Grégoire, ministre déléguée aux Petites et moyennes entreprises, sur Franceinfo, sans citer nommément TotalEnergies et ses 10,6 milliards de dollars de bénéfice au premier semestre.

Le PDG Patrick Pouyanné ne s'est pas exprimé publiquement sur la grève, mais dans une vidéo interne au groupe mardi, il a reconnu que "les résultats de la compagnie sont exceptionnels en 2022 et nous ne vous oublierons pas".

"Tous les collaborateurs, tous nos collègues recevront leur juste récompense sur leur fiche de paie avant la fin de l'année", a promis M. Pouyanné, leur assurant qu'ils étaient "prioritaires dans le partage de la prospérité".

Alors que la CGT réclame 10% d'augmentation sur 2022 - 7% pour l'inflation, 3% pour "le partage de la richesse" -, la direction rappelle depuis le début qu'elle a octroyé des mesures salariales représentant une augmentation moyenne de 3,5% en 2022 et renvoie à une séance de négociations prévue le 15 novembre... pour les salaires de 2023. Aux dernières nouvelles, elle semblait inflexible sur ce calendrier.

La plus grande raffinerie de TotalEnergies, près du Havre (Seine-Maritime), est à l'arrêt. D'autres sites du groupe sont en grève. Et les deux raffineries françaises de l'américain Esso-ExxonMobil sont aussi à l'arrêt, dans les deux cas à l'appel de la CGT, afin d'obtenir une hausse des salaires.

«Difficultés importantes»

Les camions-citernes seront exceptionnellement autorisés à circuler dimanche pour livrer les stations.

Chez le pétrolier français, outre sa raffinerie de Normandie, les grévistes étaient massivement mobilisés au dépôt de carburants de Flandres, près de Dunkerque (Nord), à la "bio-raffinerie" de La Mède (Bouches-du-Rhône) et au dépôt de carburants de Grandpuits (Seine-et-Marne) notamment, pour limiter au maximum la sortie de produits pétroliers, selon la CGT.

À la raffinerie de Feyzin (Rhône), il y avait "entre 80 et 100% de grévistes" dans le service stratégique des expéditions, a indiqué Pedro Afonso (CGT).

Les blocages des grévistes entraînent une baisse des livraisons de carburant, les stations-service sont donc plus souvent en rupture de stocks d'essence ou de diesel. TotalEnergies gère près du tiers des stations françaises.

Mais le groupe met aussi les perturbations sur le compte du succès de la remise à la pompe de 20 centimes qu'il accorde depuis le 1er septembre, en sus de la ristourne de l'Etat de 30 centimes.

À 13H00, vendredi, "19% des stations-service" en France "connaissaient des difficultés sur un produit au moins", selon un point actualisé du ministère de la Transition énergétique.

Le comportement de certains automobilistes a poussé l'Etat à interdire la vente et l'achat de carburant dans des jerricans, notamment dans certains départements des Hauts-de-France, où les stations ont été prises d'assaut.

La ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a reconnu après une réunion avec des préfets à Arras, que les tensions étaient "importantes" dans le Pas-de-Calais et le Nord, mais assuré que la situation s'améliorait. Dans le Pas-de-Calais, 52% des stations avaient selon elle "des difficultés" jeudi et 42% aujourd'hui. Dans le Nord, c'était 47% jeudi et 43% vendredi.

Elle a souligné que le gouvernement avait mis en place des acheminements de carburant depuis la Belgique et par bateau via le port de Rouen et rappelé que l'utilisation des stocks stratégiques de l'Etat a été activée ponctuellement.

Pour le préfet de région, Georges-François Leclerc, le retour à la normale est "difficile à prévoir". "Tout est question de logistique. La logistique peut prendre un petit peu de temps."


Mondial: la Tunisie bat la France mais sort au premier tour

La Tunisie est éliminée malgré cette victoire face aux Bleus. (Photo, AFP)
La Tunisie est éliminée malgré cette victoire face aux Bleus. (Photo, AFP)
Short Url
  • La Tunisie est éliminée malgré cette victoire face aux Bleus
  • Dans ce groupe, l'Australie a également arraché son billet, après avoir battu le Danemark, sur le même score 1-0

DOHA: La France, championne du monde en titre et déjà qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial avant le match, a terminé première de son groupe malgré sa défaite 1 à 0 contre la Tunisie mercredi.

Dans l'autre match du groupe D, l'Australie a arraché le deuxième billet pour les 1/8 en battant le Danemark, sur le même score (1-0).

Les deux équipes affronteront samedi et dimanche les deux qualifiés du groupe C. L'Arabie saoudite et le Mexique d'une part, l'Argentine de Lionel Messi et la Pologne de Robert Lewandowski de l'autre, se disputent dans la soirée ces deux places en huitièmes de finale.

Les champions du monde sortants pensaient bien avoir arraché l'égalisation d'une volée croisée d'Antoine Griezmann dans les ultimes secondes (90+8), mais le but a été annulé pour hors-jeu après recours à la VAR.

C'est l'attaquant Wahbi Khazri qui a marqué le but de la victoire à l'issue d'un raid dans la défense française (58e). L'entraîneur français avait laissé au repos de nombreux titulaires.

A ce moment précis, la Tunisie était qualifiée. Mais dans la foulée, l'Australien Mathew Leckie a marqué contre le Danemark et permis aux Socceroos de reprendre la deuxième place qualificative (60e).


Bronchiolite: l'épidémie continue à un haut niveau

 Si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation. (Photo, AFP)
Si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation. (Photo, AFP)
Short Url
  • Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante
  • La semaine dernière, plus de 3 000 enfants ont encore été hospitalisés pour bronchiolite, une hausse de 16% par rapport aux sept jours précédents

PARIS: L'épidémie de bronchiolite, qui frappe cette année les bébés français d'une manière sans précédent depuis une dizaine d'années, s'est poursuivie à un haut niveau ces derniers jours, ont détaillé mercredi les autorités sanitaires.

La semaine dernière, écoulée au 27 novembre, a été marquée par une "poursuite de l'augmentation des passages aux urgences et des hospitalisations pour bronchiolite chez les enfants de moins de deux ans en France métropolitaine", a résumé l'agence Santé publique France dans un bilan hebdomadaire.

"L'intensité de l'épidémie (est) particulièrement marquée sur l'ensemble du territoire métropolitain et en Guadeloupe", a-t-elle insisté.

Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. Si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation.

Cette épidémie, d'une ampleur sans précédent depuis une dizaine d'années, vient frapper des urgences pédiatriques plongées dans une crise liée à des conditions de travail insatisfaisantes et un manque de personnel.

La semaine dernière, plus de 3 000 enfants ont encore été hospitalisés pour bronchiolite, une hausse de 16% par rapport aux sept jours précédents. Cela représente plus de la moitié des hospitalisations de bébés de moins de deux ans.

Sous pression, le ministre de la Santé a déclenché il y a trois semaines un plan d'urgence national, dit ORSAN, prévu pour des situations sanitaires exceptionnelles.

L'épidémie pourrait toutefois s'infléchir ces prochains jours, selon le Syndicat national des pédiatres français (SNPF), qui regroupe les spécialistes exerçant hors de l'hôpital.

"On s'attend au pic vers la fin de la semaine", a déclaré lundi à l'AFP le Dr Brigitte Virey, présidente du SNPF.


La baguette, patrimoine de l'humanité: la «fierté» d'une profession

 La baguette française a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO le 30 novembre 2022, l'agence onusienne ayant accordé le "statut de patrimoine culturel immatériel" à la tradition de fabrication de la baguette et au mode de vie qui les entoure. (AFP).
La baguette française a été classée au patrimoine mondial de l'UNESCO le 30 novembre 2022, l'agence onusienne ayant accordé le "statut de patrimoine culturel immatériel" à la tradition de fabrication de la baguette et au mode de vie qui les entoure. (AFP).
Short Url
  • La baguette séduit les étrangers venus apprendre l'art de la boulangerie en France
  • L'inscription par l'Unesco de la baguette tradition au patrimoine immatériel de l'humanité «met en valeur l'artisanat et pas l'industrie»

PARIS : "C'est une immense fierté, cela donne du sens à notre travail", s'est réjoui auprès de l'AFP le boulanger Frédéric Comyn à l'annonce mercredi de l'inscription de la baguette tradition au patrimoine de l'humanité.

Sa boulangerie du 15ème arrondissement de la capitale a remporté en 2022 le premier prix de "la meilleure baguette de la ville de Paris". Depuis, prérogative du lauréat, il livre quotidiennement l'Elysée.

Pour lui, l'inscription par l'Unesco de la baguette tradition au patrimoine immatériel de l'humanité "met en valeur l'artisanat et pas l'industrie". "C'est un grand pas vers le bon et le très bon", ajoute-t-il.

Dans l'atelier de sa boulangerie en plein cœur de Montmartre, Priscilla Hayertz façonne avec vigueur la pâte de ses baguettes avant de les enfourner. "Il n'y a pas de recette exacte, c'est au toucher que l'on peut savoir s'il faut plus ou moins serrer la pâte", commente-t-elle.

Entre la boulangère et son pain, l'alchimie est totale, même si certains phénomènes restent nimbés de mystère. "C'est une matière vivante qui réagit différemment en fonction de son environnement, on a beau avoir les mêmes ingrédients et la même recette, le goût diffère selon chaque fournil", explique-t-elle tout en "dégazant" ses pâtons.

Un savoir-faire qui s'acquiert "avec du temps et de la patience" et qui doit s'adapter aux conditions météorologiques changeantes car il faut "davantage cuire les pains quand le temps est humide" et "réduire les levures" et "travailler plus vite" en cas de grosse chaleur.

Dans cette zone très touristique, ses clients vont "de l'habitant du quartier qui achète sa baguette du midi et sa baguette du soir" au "touriste qui a des étoiles dans les yeux" en entrant dans la boutique et qui "se prend en photo avec sa baguette".