Gims, Dadju, Grini et Camélia Jordana à l’affiche du concert Stars in The Place

Gims, Dadju, Grini et Camélia Jordana participant au concert Stars in the place (Photo, Le Matin).
Gims, Dadju, Grini et Camélia Jordana participant au concert Stars in the place (Photo, Le Matin).
Short Url
Publié le Jeudi 01 décembre 2022

Gims, Dadju, Grini et Camélia Jordana à l’affiche du concert Stars in The Place

  • Le méga-concert Stars in The Place a révélé sa line-up se tenant à Marrakech le 29 décembre 2022
  • Le rap est à l'honneur avec le maître de cérémonie Gims, son frère Dadju, Eva, Naps

Se tenant à Marrakech le 29 décembre 2022, le méga-concert Stars in The Place a révélé sa line-up composé, entre autres, de l'initiateur de l'événement Gims, Dadju, Black M, Abd El Fattah Griniâ et Camélia Jordana. 

Placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Star in The Place est fidèle au rendez-vous avec une nouvelle édition qui a dévoilé ses têtes d'affiche. Le rap est à l'honneur avec le maître de cérémonie Gims, son frère Dadju, Eva, Naps. Les amateurs de la Pop auront rendez-vous avec Nej, Rym et Linh, Camélia Jordana sans oublier la star de la Pop à la sauce orientale Abd El Fattah Grini.

Une nouveauté fait son entrée cette année avec l'aménagement d'un village premium et d'une zone VIP. "Aujourd'hui, Stars in The Place est une marque bien établie et fédératrice.

Lire la suite

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


Palestine: La Déclaration d’Alger, une base pour une stratégie palestinienne unifiée

La 17e Conférence de l’Union des Parlements des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (Photo, El Watan).
La 17e Conférence de l’Union des Parlements des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (Photo, El Watan).
Short Url
  • L’Algérie a poursuivi son soutien au peuple palestinien, à son unité et à sa résistance à travers l’adoption de la Déclaration d’Alger
  • Depuis le déclenchement de la révolution palestinienne, l'Algérie se tient à ses côtés

Le vice-président du Conseil national palestinien, membre du bureau politique du Front démocratique pour la libération de la Palestine, Ali Faissal, a salué «la Déclaration d’Alger» issue de la 17e Conférence de l’Union des Parlements des Etats membres de l’Organisation de la coopération islamique (UPCI), tenue en Algérie les 29 et 30 janvier, laquelle «constitue une base pour une stratégie palestinienne unifiée face à l’occupant» sioniste.

«L’Algérie est connue pour son soutien au peuple palestinien et à sa résistance depuis le déclenchement de la révolution palestinienne», a-t-il soutenu, ajoutant que «l’Algérie a été, tout au long des étapes du conflit palestino-sioniste, présente aux côtés du peuple palestinien, notamment en cette phase, en abritant la Conférence d’unification des factions palestiniennes en vue du rétablissement de l’unité nationale et la réhabilitation de la cause palestinienne en tant que cause centrale». 

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


L'artiste Mohamed El Ghaoui n'est plus

Mohamed El Ghaoui est décédé ce samedi 4 février à l'âge de 67 ans (Photo, Le Matin).
Mohamed El Ghaoui est décédé ce samedi 4 février à l'âge de 67 ans (Photo, Le Matin).
Short Url
  • Le chanteur marocain Mohamed El Ghaoui est décédé ce samedi 4 février à l'âge de 67 ans
  • Mohamed El Ghaoui a été adopté artistiquement par le regretté Abdenbi El Jirari et avait rejoint tôt le groupe Ajyal

Victime d’une hémorragie cérébrale fin décembre, le chanteur marocain Mohamed El Ghaoui est décédé ce samedi 4 février à l'âge de 67 ans. L'artiste avait été hospitalisé à l’hôpital militaire de Rabat pour une intervention en urgence. 

Natif de Salé en 1956, le défunt compte parmi les pionniers de la chanson marocaine, avec un répertoire riche de près de 80 chansons aux mélodies puisées dans les rythmes du folklore marocain.

Lauréat de l'école Mawahib, Mohamed El Ghaoui a été adopté artistiquement par le regretté Abdenbi El Jirari et avait rejoint tôt le groupe Ajyal, alliant chant et théâtre. La chanson "Lghorba o Lâachq Lgadi", interprétée avec maestria, allait annoncer ses débuts prometteurs d'une longue carrière exceptionnelle.

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.


«Mounira, la puissance d’une mère », biographie d’Aïda Hamza

Un profond recueillement sur la mémoire de la défunte, une prière à peine chuchotée (Photo, La Presse).
Un profond recueillement sur la mémoire de la défunte, une prière à peine chuchotée (Photo, La Presse).
Short Url
  • Des pages toutes blanches, toutes vides, mais, émotionnellement, plus puissantes que les autres
  • Une émotion tant poignante que ravissante et qui serait plutôt douloureuse

«Écrire ce livre sur ma mère, c’est dire qui est cette femme qui a défrayé la chronique en mai 2015, la raconter, la redécouvrir, la dessiner, la toucher presque»…A peine lit-on les premiers mots de ce livre par le pouvoir duquel Aïda Hamza, brillante poète, nouvelliste et conteuse tunisienne francophone, arrête soudain le temps pour l’égrener, le remonter, l’écrire  et rendre un vibrant hommage à sa vaillante maman, qu’on est superbement gagné par l’émotion.

Une émotion tant poignante que ravissante et qui serait plutôt douloureuse, si l’on se décidait à prendre le chemin inverse pour commencer cette biographie à sa clôture, c’est-à-dire précisément à ces trois pages «clausulaires  (p. 102, 103 et 104) en haut desquelles réapparaît en fins caractères, esseulé, solitaire,  telle une épitaphe ou une brève oraison funèbre, le titre du livre «Mounira, la puissance d’une mère». Des pages toutes blanches, toutes vides, mais, émotionnellement, plus puissantes que les autres, et où le silence est un tumulte intérieur,  un profond recueillement sur la mémoire de la défunte, une prière à peine chuchotée, une parole émue suspendue et des sanglots que l’auteure, par pudeur,  ne tient pas à nous faire entendre. 

Lire la suite 

NDLR: Mosaïque est une revue de presse qui offre au lecteur un aperçu sélectif et rapide des sujets phares abordés par des quotidiens et médias de renommée dans le monde arabe. Arab news en français se contente d’une publication très sommaire, renvoyant le lecteur directement vers le lien de l’article original. L’opinion exprimée dans cette page est propre à l’auteur et ne reflète pas nécessairement celle d’Arab News en français.