Comment le freelancing transforme le monde du travail postpandémie au Moyen-Orient

Le travail à distance a démocratisé l'accès à des opportunités d’emploi à haut salaire dans le monde entier (Photo, Shutterstock).
Le travail à distance a démocratisé l'accès à des opportunités d’emploi à haut salaire dans le monde entier (Photo, Shutterstock).
Short Url
Publié le Lundi 05 décembre 2022

Comment le freelancing transforme le monde du travail postpandémie au Moyen-Orient

  • Une enquête a révélé que 78% des travailleurs de la région MENA ont l'intention d’avoir recours à plus de travail indépendant en 2022
  • L'enquête a également révélé que le marketing numérique et l'informatique sont les industries à la croissance la plus rapide dans les métiers d’indépendants ou de freelances

DUBAÏ : Depuis que la pandémie de COVID-19 a transformé, du jour au lendemain, le cadre normatif dans le monde du travail, la tendance à la flexibilité, à l’emploi indépendant et au télétravail s’est développée dans une multitude de secteurs.

Un certain nombre d’observateurs expliquent le délaissement du modèle traditionnel des huit heures dans l’entreprise par un désir répandu d'une plus grande autonomie, d'une mobilité géographique et, surtout, d'un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle.

En effet, les deux années de distanciation sociale ont rendu les employés rétifs à l’idée de revenir aux anciennes méthodes de travail. Cette nouvelle donne contraint les employeurs à envisager de nouveaux modèles totalement innovants ou hybrides, n’exigeant du personnel qu’une présence partielle durant la semaine de travail dans les locaux de l’entreprise.

Dans le même temps, la pandémie a stimulé une croissance de l’embauche transfrontalière, donnant aux recruteurs accès à un vivier beaucoup plus large de talents qualifiés, tout en mettant à disposition pour l’employeur une offre plus importante d’indépendants et de travailleurs souvent qualifiés de nomades numériques.

Cette transition a été facilitée par l'adoption généralisée de plateformes de visioconférence qui ont permis la tenue des réunions durant la période de restriction sanitaire et d’interdiction des moyens de transports aériens durant la pandémie; ces solutions alternatives sont restées populaires depuis.

2,2 millions de Saoudiens travaillent aujourd’hui dans le secteur privé; un nouveau record dans l’histoire du Royaume (Photo, Shutterstock).

« Internet permet d’envisager un marché du travail où la géographie n'a plus d'importance », a déclaré à Arab News Tarek Salam, responsable de l'expansion Moyen-Orient et Afrique du Nord chez Deel, un fournisseur de paie et de conformité.

En effet, la flexibilité et la digitalisation du travail ont créé de nouvelles opportunités pour les entreprises partout dans le monde, permettant de mobiliser les talents internationaux. « Le travail à distance a créé une nouvelle vague de mondialisation », a déclaré Salam.

« Il s'agit de démocratiser l'accès à des opportunités très bien rémunérées à travers le monde, ce qui signifie que le l’employé à l’ère moderne peut travailler de n'importe où et avoir toujours accès à un travail rémunérateur dans un environnement stimulant intellectuellement. »

Bien qu'il soit difficile de mesurer avec précision la proportion de ces nouveaux travailleurs, des études suggèrent qu'il pourrait y avoir jusqu'à 1,56 milliard de freelanceurs dans le monde, ce qui représente un marché mondial de 1,5 milliards de dollars avec un taux de croissance annuel composé de 15%.

Au Moyen-Orient, la tendance est également à la hausse du fait des multinationales qui ont recours à des travailleurs qualifiés installés dans la région et les entreprises du Moyen-Orient qui embauchent également, à distance, des employés à l'étranger.

Najlaa Yousef Safdar, responsable du développement numérique chez Nafisa Shams, un département de l'organisation philanthropique Community Jameel Saudi (Photo fournie).

« Les talents du Moyen-Orient sont très sollicités par les entreprises basées aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada, et les recrutements à distance ont au moins doublé par rapport à la même période l'an dernier », a déclaré Salam.

Une étude réalisée en 2022 par le site de recrutement Bayt a interrogé 1764 personnes dans plus de 20 pays à travers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord sur les évolutions du travail indépendant. Il apparait que 70% des employeurs de la région prévoient d'embaucher des indépendants et environ 78% des employés ont l'intention de faire de recourir au travail indépendant en 2022.

L'étude a également montré que les industries à plus forte croissance pour les indépendants sont le marketing numérique (37 %) et les technologies de l'information (20 %).

Pour aider les nouveaux convertis à ces nouveaux modèles à prendre des risques et réussir dans leur entreprise, les gouvernements régionaux et les entreprises privées ont pris des mesures pour faire du travail indépendant un choix de carrière durable pour les employés et une option attrayante pour les employeurs.

Najlaa Yousef Safdar, responsable du développement numérique chez Nafisa Shams, un département de l'organisation philanthropique Community Jameel Saudi, estime que le travail indépendant est une option financièrement viable pour ceux qui veulent explorer d'autres objectifs professionnels.

Des études menées dans l'industrie suggèrent qu'il pourrait y avoir jusqu'à 1,56 milliard de freelances dans le monde (Photo, Shutterstock).

« Cela signifie qu'ils peuvent explorer une nouvelle carrière, sans compromettre la stabilité financière » selon la même source interrogée par Arab News. « Cela signifie également que gagner un revenu supplémentaire en travaillant durant ses heures de loisir devient une option viable et envisageable »

Le gouvernement saoudien a lancé un programme en faveur du travail indépendant pour aider les travailleurs et les jeunes entrepreneurs à réaliser leurs ambitions. « À ce jour, les chiffres indiquent un grand succès », a déclaré Safdar.

Dans l’une de ses récentes sorties médiatiques, Ahmed Al-Rajhi, le ministre saoudien du travail et du développement social, a déclaré qu'un total de 1,85 million d’autorisations de travail indépendants ont été accordées, couvrant 225 professions, répartis dans 13 secteurs et 120 sous-activités.

En bref

· 70 % des employeurs de la région MENA ont prévu d'embaucher des indépendants cette année.

· 78% travailleurs de la région ont l'intention de recourir au travail indépendant cette année.

· 1,56 milliard de personnes dans le monde sont des travailleurs indépendants

· 1,5 milliard de dollars, la valeur estimée des indépendants dans le marché mondial.

Source : Enquête réalisée par Bayt en 2022

Il a ajouté que 2,2 millions d’hommes et de femmes saoudiens travaillent aujourd’hui dans le secteur privé, ce qui marque un nouveau record dans l’histoire du Royaume.

En novembre, le taux de participation des femmes à l’économie du Royaume a également atteint un nouveau cap, à 35,6 %, comparativement au taux de 17,7 % enregistré avant le lancement en 2016 de Vision 2030, le programme de réformes sociales et de diversification économique de l’Arabie saoudite.

Certains employeurs s'inquiètent de l'impact que la flexibilité et l'externalisation du travail pourraient avoir sur la qualité de l’emploi. Pour Safdar les nouvelles méthodes de travail ne compromettront pas les normes et la prestation si elles sont mises en oeuvre dans un cadre réglementaire adéquat.

« La mise en oeuvre d'un cadre qui englobe une rétroaction transparente et équitable, une évaluation de la performance et un contrôle de la qualité de la prestation de services sera cruciale pour le succès du travail indépendant », a-t-elle déclaré.

En outre, une enquête réalisée plus tôt cette année par Dell, en partenariat avec Momentive, qui a exploré l'impact mondial du travail à distance dans 86 pays, a constaté qu'il y avait de nombreux avantages financiers associés au travail indépendant.

Les interrogés ont dit avoir obtenu plus d'augmentations de salaire (59 %) en faisant plus d'économies sur les dépenses (64 %) en réduisant les frais de déplacement et de logement.

Le travail à distance a démocratisé l'accès à des opportunités d’emploi à haut salaire dans le monde entier (Photo, Shutterstock).

Par ailleurs, les interrogés ont indiqué que le travail à distance les avait aidés à surmonter les freins et l’inertie du monde professionnel en débloquant des promotions tout en permettant aux employés d’être plus productifs en bénéficiant d'un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle.

« L'impact le plus important a été constaté par les parents ayant des enfants de moins de cinq ans (92%); aussi plus d'un sondé sur trois a déclaré que la capacité de travailler n'importe où lui a permis d'obtenir le travail de ses rêves », a déclaré Salam.

Azeem Zainulbhai, co-fondateur et directeur des produits chez Outsize, un cabinet de conseil en services financiers, pense que les mythes de carrières bien établies de longue date sont en train de se briser, car les professionnels qualifiés réalisent que l'emploi permanent n'a plus le niveau de sécurité qu'il avait jadis.

En effet, Zainulbhai avance qu'être indépendant offre souvent une plus grande certitude dans « l'avenir de sa carrière. »

« Être un consultant indépendant signifie que vous rassemblez rapidement beaucoup d'expérience et développez vos compétences plus rapidement que les employés permanents, ce qui augmente votre attractivité pour les employeurs », a-t-il dit.

Selon Zainulbhai, de nombreux professionnels n'attachent plus leur valeur et leur identité à une organisation, mais plutôt à leurs compétences, leurs connaissances et leur expertise. Cela a réduit l'attrait de l'emploi à vie répondu parmi les générations précédentes de travailleurs.

Azeem Zainulbhai, co-fondateur et directeur produit chez Outsize, un cabinet de conseil pour le recrutement et les services financiers (Photo fournie).

Cependant, le maintien d'un flux constant de travail indépendant pour obtenir un revenu durable peut être extrêmement difficile et parfois démoralisant.

« Le fossé entre les clients et les indépendants peut être comblé plus facilement en agrégeant l'offre et la demande, puis en les appariant » selon Zainulbhai.

Les talents indépendants peuvent adopter une combinaison de stratégies pour trouver de nouveaux projets par le biais de plateformes et de places de marché, des recommandations d'employeurs précédents, de collègues et d'autres employés indépendants, ainsi que d’une façon plus directe par le biais des contacts sur LinkedIn ou par e-mail.

Ces stratégies peuvent s'avérer utiles puisque l'un des défis les plus courants auxquels font face les talents indépendants est la difficulté de trouver du temps pour le développement des affaires et le réseautage. Par conséquent, certains ne parviennent pas à sécuriser leur prochain projet, ce qui interroge sur la continuité du travail et sur la durabilité des sources de revenu.

Selon Zainulbhai, le réseautage devrait être une pratique courante pour les indépendants étant donné le manque d’associations de soutien pour les employés flexibles pour rattraper les avantages dont bénéficient les employés permanents.

Tarek Salam, responsable de l'expansion Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) chez Dell, un fournisseur de paie et de conformité (Photo fournie).

« Il est essentiel de rester à jour de ses connaissances dans un monde en perpétuelle évolution afin de rester compétitif sur le marché du travail » d’après la même source interrogée.

Malgré les difficultés soulevées, des études montrent que le recours au travail indépendant se développe.

« Au cours des cinq prochaines années, nous prévoyons que des secteurs d’activité plus divers solliciteront le travail indépendant à mesure que davantage d'entreprises choisiront cette option et seront plus aptes à intégrer les talents internationaux », selon M. Salam.

D’après son analyse, si les employeurs et les travailleurs indépendants gèrent bien la transition vers un travail flexible, « ce sera une situation gagnant-gagnant tant pour les premiers que pour les seconds».

Ce texte est la traduction d’un article paru sur Arabnews.com


Trois morts dans l'incendie d'un hôpital du Caire

Les pompiers égyptiens éteignent un incendie qui s'est déclaré à l'hôpital caritatif al-Noor al-Mohammadi  au Caire, le 1er février 2023. (Photo, AFP)
Les pompiers égyptiens éteignent un incendie qui s'est déclaré à l'hôpital caritatif al-Noor al-Mohammadi au Caire, le 1er février 2023. (Photo, AFP)
Short Url
  • «Le feu est parti du département de radiologie d'un hôpital d'une organisation caritative dans le quartier de Matariya», dans le nord de la capitale, a précisé le porte-parole du ministère, Hossam Abdelghaffar
  • Dans la mégalopole tentaculaire du Caire, où des millions de personnes vivent dans des quartiers informels, des incendies accidentels font régulièrement des victimes

LE CAIRE: Trois personnes ont été tuées et 32 blessées dans un incendie qui s'est déclaré mercredi dans un hôpital d'un quartier populaire du Caire, a indiqué le ministère égyptien de la Santé.

"Le feu est parti du département de radiologie d'un hôpital d'une organisation caritative dans le quartier de Matariya", dans le nord de la capitale, a précisé le porte-parole du ministère, Hossam Abdelghaffar, cité par les médias d'Etat.

Le ministère ne précise pas les raisons exactes du départ de feu.

Dans la mégalopole tentaculaire du Caire, où des millions de personnes vivent dans des quartiers informels, des incendies accidentels font régulièrement des victimes.

Ces départs de feux, notamment provoqués par des court-circuits, ne sont pas rares en Egypte, pays de plus de 104 millions d'habitants aux infrastructures publiques souvent déliquescentes.

L'un des plus meurtriers ces dernières années avait tué 41 fidèles coptes en pleine messe l'été dernier. Le 14 août, un climatiseur avait pris feu, remplissant de fumée l'étroit immeuble où une petite église de quartier avait été installée.

Bloqués dans les escaliers étroits d'un bâtiment sans aucune mesure de sécurité, des dizaines d'hommes, de femmes et d'enfants ont suffoqué alors que les secours tardaient, peinant à circuler dans les ruelles étroites.


Nouvelle panne de navire sur le canal de Suez, le trafic reste normal

Un remorqueur tire le transporteur de matières en vrac pavillon des îles Marshall M/V Glory dans le canal de Suez. (Fichier, AFP)
Un remorqueur tire le transporteur de matières en vrac pavillon des îles Marshall M/V Glory dans le canal de Suez. (Fichier, AFP)
Short Url
  • «Une avarie de moteur a provoqué une panne sur ce bateau alors qu'il remontait le canal de Suez», a expliqué, sous couvert de l'anonymat, ce responsable de l'Autorité du canal de Suez (SCA)
  • Le scénario d'un arrêt du trafic sur le canal est redouté par les marchés mondiaux qui n'ont pas oublié le blocage ultra-médiatisé d'un porte-conteneurs géant, l'Ever Given, pendant plusieurs jours en 2021

ISMAÏLIA: Un nouveau navire a eu mercredi une panne dans le canal de Suez, selon une source au sein de l'autorité égyptienne de ce passage, sans toutefois perturber le trafic sur cette voie stratégique reliant Europe et Asie, où transite 10% du commerce maritime mondial. 

"Une avarie de moteur a provoqué une panne sur ce bateau alors qu'il remontait le canal de Suez", a expliqué, sous couvert de l'anonymat, ce responsable de l'Autorité du canal de Suez (SCA). "Le trafic n'a pas été perturbé et une opération est en cours pour secourir ce navire", a-t-il poursuivi. 

Début janvier déjà, un vraquier transportant du maïs ukrainien s'était brièvement échoué dans le canal de Suez avant d'être remis à flot sans perturber le trafic. 

Le scénario d'un arrêt du trafic sur le canal est redouté par les marchés mondiaux qui n'ont pas oublié le blocage ultra-médiatisé d'un porte-conteneurs géant, l'Ever Given, pendant plusieurs jours en 2021. 

L'opération de sauvetage avait duré six jours et coûté la vie à un agent de la SCA. L'Egypte avait perdu entre 12 et 15 millions de dollars par jour de fermeture alors que les assureurs estimaient à des milliards de dollars par jour les pertes pour le commerce maritime mondial. 

L'immense ouvrage inauguré en 1869 puis agrandi et modernisé à plusieurs reprises, qui relie la mer Rouge et la Méditerranée, est un joyau pour l'Etat égyptien, l'un des cinq au monde désormais en danger de ne pas pouvoir payer sa dette extérieure. Le canal de Suez lui a rapporté en 2022 un bénéfice record de 7,5 milliards d'euros. 

Avec une inflation à 22% officiellement - mais en réalité de plus de 100% selon les experts de l'hyperinflation - l'Egypte est lancée dans la chasse au dollar: le FMI a accepté de lui prêter trois milliards de dollars sur quatre ans, loin des 42 que le pays doit rembourser pour sa dette en 2022-2023. 


Une roquette tirée depuis Gaza interceptée par Israël

Les sirènes ont retenti dans le sud d'Israël et un missile a été intercepté en provenance de Gaza alors que les tensions montaient entre les Palestiniens et le nouveau gouvernement ultra-nationaliste du pays. (Fichier, Reuters)
Les sirènes ont retenti dans le sud d'Israël et un missile a été intercepté en provenance de Gaza alors que les tensions montaient entre les Palestiniens et le nouveau gouvernement ultra-nationaliste du pays. (Fichier, Reuters)
Short Url
  • L'armée israélienne avait auparavant rapporté que des sirènes d'alerte avaient retenti dans la ville israélienne de Sderot (sud) et dans le secteur autour de Gaza
  • En Cisjordanie, des gardes israéliens ont tué dimanche un Palestinien et les forces israéliennes ont tué lundi un Palestinien

JÉRUSALEM: Une roquette tirée depuis le territoire palestinien de Gaza a été interceptée mercredi par le système de défense antiaérien israélien, au lendemain de la visite du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken qui a exhorté Israéliens et Palestiniens à éviter une nouvelle escalade. 

L'armée israélienne avait auparavant rapporté que des sirènes d'alerte avaient retenti dans la ville israélienne de Sderot (sud) et dans le secteur autour de Gaza. 

"Une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza. La roquette a été interceptée par le système de défense aérien de l'armée", indique un communiqué militaire. 

Le tir n'a pas été revendiqué dans l'immédiat par les groupes armés dans la bande de Gaza, territoire de 2,3 millions d'habitants sous blocus israélien depuis 2007. 

"Je demande une réunion urgente du cabinet (de sécurité) ce soir pour examiner les manières de répondre au tir de roquette de Gaza", a réagi dans un communiqué le ministre de la Sécurité nationale et figure de l'extrême droite en Israël, Itamar Ben Gvir. 

Vendredi, l'armée israélienne avait mené des frappes contre des infrastructures du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, après des tirs de roquettes vers le territoire israélien. 

Il n'y avait pas eu de victime. 

Ces échanges de tirs faisaient suite au raid israélien le plus meurtrier depuis des années en Cisjordanie survenu jeudi. Dix personnes, des combattants et des civils, ont péri dans cette opération dans le camp de réfugiés de Jénine (nord de la Cisjordanie). 

Dans la foulée, sept personnes sont mortes vendredi dans une attaque palestinienne à Jérusalem-Est, secteur occupé et annexé par Israël. Et samedi un Palestinien a blessé deux Israéliens, un père et son fils, également à Jérusalem-Est, avant d'être blessé et arrêté. 

En Cisjordanie, des gardes israéliens ont tué dimanche un Palestinien et les forces israéliennes ont tué lundi un Palestinien. 

« Faire baisser la température » 

"Toutes les parties doivent prendre des mesures pour empêcher une nouvelle escalade de la violence et rétablir le calme", a déclaré Antony Blinken mardi à la fin de sa tournée moyen-orientale durant laquelle il a rencontré des responsables israéliens, palestiniens et égyptiens. 

Il a annoncé que des membres de son équipe allaient rester dans la région pour continuer les discussions, en vue de prendre des "mesures concrètes", "pour faire baisser la température, favoriser une plus grande coopération et renforcer la sécurité". 

L'escalade des dernières jours est intervenue après l'année la plus meurtrière depuis 2005 en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, d'après l'ONU. 

En 2022, les violences ont fait 235 morts, à près de 90% palestiniens, selon un décompte de l'AFP établi à partir de sources officielles israéliennes et palestiniennes. 

En août 2021, 49 Palestiniens ont été tués en trois jours à Gaza lors d'une escalade entre le groupe armé Jihad islamique et Israël. 

A Gaza, le mouvement Hamas a jugé que la visite de M. Blinken reflétait un "soutien absolu" à "l'occupation" israélienne.